background preloader

Autisme Montréal

Autisme Montréal
Les méthodes d’intervention Voici une liste des programmes d’intervention éducatifs et de communication que l’on utilise pour aider les personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme (TSA). Vous y trouverez les caractéristiques de chaque programme, ainsi que leurs forces et faiblesses. Texte original de Polly Yarnall, pour le site de l'Autism Society of America, traduit par la Société québécoise de l'autisme Bases de l'approche : Aussi connue sous les noms d'Apprentissage par essais distincts, Intensive Behavior Intervention (IBI) ou Applied Behavior Analysis (ABA) ou méthode Lovaas. Objectifs : Enseigner à l'enfant comment apprendre en portant attention aux habiletés suivantes : être attentif, imiter, développer le langage réceptif et expressif, les habiletés pré-académiques et d'autonomie personnelle. Implantation et application : Utilise le modèle ABC. Avantages de l'approche : Reconnaît le besoin d'enseignement 1:1. Erreurs à éviter : Créer une dépendance à l'enseignement 1:1. Related:  Solutions

La symbolisation, Bion, Winnicott, Roussillon Il est difficile de traiter d’un sujet aussi vaste que la symbolisation… C’est pourquoi je vais emprunter à plusieurs auteurs tout en proposant une sorte de "modèle" actuel. Remarque: Cet article appartient a une série d’article publiés sur le site Philautarchie aujourd’hui fermé. Ces articles n’étant plus disponible sur le net nous nous permettons de les présenter sur notre blog (voir à ce propos l’article de présentation sur Philautarchie dans cette même catégorie). Préambule : Avant tout chose, sachons qu’il est communément admis que la symbolisation procède par "Aufhebung", c’est-à-dire négation / conservation. A – Archéologie du Psychisme a – Les Traces Commençons par la matière première du psychisme, les traces psychiques, que Freud appel Traces Mnésiques. Sur cette surface, il y a les pictogrammes. A partir de cette surface première, où la symbolisation Primaire s’effectue. Une expérience bonne est intégrée, une expérience agonistique est clivée. b – L’Accordage B – La Symbolisation

Autisme : la HAS et l’Anesm recommandent un projet personnalisé d’interventions pour chaque enfant Comment l’enfant entre dans la langue ? Je me suis appuyée tout d’abord sur les travaux de Claude Hagège pour tenter de mieux saisir la distinction entre langue, langage et discours ou parole. Cet auteur constate que si tous les linguistes parlent de langage, de langue, de discours, « le besoin de proposer des définitions explicites apparaît comme un aboutissement, non comme un a priori » Il souligne que « ce qui est reçu est de la langue, ce qui est produit (plus ou moins bien) est de la parole ». L’auteur précise ainsi que « le langage » est le premier des concepts de base : « C’est pour l’espèce une aptitude définitoire. Etudier le langage, c’est considérer le rapport de l’homme avec cette aptitude, depuis les "origines" […]. C’est examiner, par exemple, les formes autres que verbales (langages gestuels, langages des signes de sourd etc.) ou la pathologie (types divers d’aphasie) ». Pour C. chaque progrès implique à la fois un gain mais aussi une perte, dont le but consiste en son élaboration. F. F. Pour F. Pour R. B.

Marielle Frayssinet : « Le projet d'un lieu de vie pour les autistes sur le Larzac est bien engagé » Psychologue clinicienne, titulaire d'une thèse d'Etat sur l'autisme et la psychose, Marielle Frayssinet est originaire de la Bastide-Pradine, un village près de Roquefort. Elle travaille depuis quinze ans avec les autistes. Et elle prépare depuis quatre ans la création d'un lieu de vie et d'accueil pour les autistes sur le Larzac. La Lettre du Larzac - Tu es psychologue clinicienne, familière des thèses de la psychanalyse, et tu es passionnée par les autistes. Tu es en train de mettre en place un projet de lieu d'accueil et de vie pour les autistes sur le Larzac. Qu'est-ce que tu appelles un « lieu ressource » ? Comment as-tu préparé ce projet ? L'idée pour toi était de créer un lieu sur le Larzac, dont tu es originaire. Ces recherches n'ont donc pas abouti. Quelle était cette nouvelle piste ? C'est la Communauté des communes Millau Grands Causses qui nous a proposé de louer un lieu en plein Larzac. Quel est le rôle de la Communauté des communes dans le projet ? Une structure en U ?

Detecting, Studying, and Treating Autism Early: The One-Year Well-Baby Check-Up Approach Received 20 October 2010; received in revised form 28 January 2011; accepted 28 February 2011. published online 29 April 2011. Objectives To determine the feasibility of implementing a broadband screen at the 1-year check-up to detect cases of autism spectrum disorders (ASD), language delay (LD), and developmental delay (DD). Study design The Communication and Symbolic Behavior Scales Developmental Profile Infant-Toddler Checklist was distributed at every 1-year pediatric check-up; 137 pediatricians and 225 infants participated. Results Pediatricians screened 10 479 infants at the 1-year check-up; 184 infants who failed the screen were evaluated and tracked. Conclusions The 1-Year Well-Baby Check-Up Approach shows promise as a simple mechanism to detect cases of ASD, LD, and DD at 1 year.

Snoezelen Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le snoezelen est une stimulation multisensorielle contrôlée, une pratique visant à éveiller la sensorialité de la personne stimulée, dans une ambiance sécurisante. Définition[modifier | modifier le code] Principes de base[modifier | modifier le code] Le snoezelen est une pratique non-directive. L'objectif est de donner du bien-être à la personne stimulée au travers du plaisir que lui procure l'activité dans laquelle elle est impliquée. La pratique du snoezelen est avant-tout une affaire de savoir-être sensoriel de la part de la personne stimulante envers la personne stimulée. Les deux pôles[modifier | modifier le code] Pratique dans un contexte thérapeutique[modifier | modifier le code] Le snoezelen est connu pour ses effets positifs sur les personnes atteintes de handicaps mentaux sévères. Outre les personnes atteintes d'autisme, le snoezelen est aussi utilisé avec des patients atteints de handicaps lourds.

Autisme, l'espoir L'autisme n'est pas une maladie, mais un handicap qui soulève encore de nombreuses interrogations. A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme, samedi 2 avril 2011, l'INREES vous propose de découvrir le film « Autisme, l'espoir » réalisé par Natacha Calestrémé. Un documentaire émouvant, sur un sujet rarement abordé. Aymeric est un enfant au comportement étrange. l'autisme n'est pas une maladie, c'est un trouble qui a pour origine un problème génétique. Ce documentaire suit le parcours du combattant que vivent tous les parents d’enfants atteints d’autisme : la quête du diagnostic, la prise en charge du handicap, la recherche de professionnels, l’inscription à l’école… Toutes ces étapes doivent être franchies au plus vite afin d’aider l’enfant à progresser au mieux. Un documentaire émouvant, sur un sujet rarement abordé. Découvrir la conférence : l'autisme, voir le monde différement » D'autres ont aimé... Sur le même thème...

Autisme : agir tôt chez l'enfant permet des progrès Une méthode d'intervention mise au point par l'équipe de Sally Rogers et Geraldine Dawson, de l'UC Davis MIND Institute en Californie (1) vient de faire ses preuves sur une petite population d'enfants atteints de troubles autistiques. L'intervention a amélioré à la fois le langage, le quotient intellectuel (QI), le comportement adaptatif et les compétences sociales des enfants. La méthode dont il est question a été baptisée «modèle Denver d'initiation précoce» (Early Start Denver Model, ESDM). «C'est une intervention intéressante car elle est très hétérogène. L'intervention a été réalisée par les professionnels de santé et relayée à la maison par les parents. Un effet sur le fonctionnement du cerveau Les chercheurs ont mené l'étude auprès de 48 enfants atteints d'autisme ou de troubles envahissants du développement non spécifiés. A la fin de l'étude, des photos de visages féminins et d'objets (des jouets) ont été présentées aux deux groupes ainsi qu'à des enfants non autistes.

Autisme Par Isabelle DEMAN Accompagner un élève avec PPS ou PPRE d’Isabelle Deman sera disponible le 24 mars 2014 en librairie. Pour en savoir plus, cliquez ici. Depuis la loi du 11 février 2005, nous accueillons dans nos classes des élèves reconnus handicapés par la MDPH pour lesquels un PPS doit être mis en place, et qui pourront avoir un AVS. D’autres élèves en grande difficulté auront besoin un PPRE. Lire la suite Par René Pry. Pour en savoir plus sur 100 idées pour accompagner un enfant avec autisme, cliquez ici. Si l’autisme affecte la communication, il est aisé de comprendre que l’enfant porteur du trouble se sente complètement « incompris », « démuni », « impuissant » pour exprimer des émotions, des ressentis qui proviennent de l’intérieur de son corps ou de stimulations inadéquates de son environnement, et qu’il finisse par présenter des comportements considérés comme inadaptés dans un contexte où le respect des normes est important. Lire la suite Lire la suite par Béatrice Risso. Lire la suite

Troubles du spectre d’autisme : miser sur les forces des élèves pour développer leurs habiletés sociales Texte traduit et adapté de Focusing on Strengths Improves Social Skills of Adolescents With Autism Spectrum Disorders, UCSB Researchers Conclude, publié sur le site de l’Université de la Californie, Santa Barbara, le 1er août 2012. Le secondaire est généralement une période de bouleversements émotionnels, même pour les élèves qui s’intègrent le mieux. C’est donc dire que pour les adolescents qui présentent des troubles du spectre autistique, cette période est particulièrement difficile. Comme le mentionne Robert Koegel, directeur du Koegel Autism Centre de l’Université de Californie à Santa Barbara, ces jeunes sont souvent obnubilés par des intérêts très restreints, ce qui les isole des autres élèves. Les chercheurs ont même été agréablement surpris de constater que les trois élèves étaient devenus des membres très respectés de leur club et qu’on leur témoignait beaucoup de respect. [Consulter l’article]

L'Agence nationale des Usages des TICE - Autisme : les technologies pour apprendre à communiquer par Camelia-Mihaela Dascalu * L’autisme est un trouble neuro-développemental caractérisé par des anomalies dans l’interaction sociale, dans la communication et dans le comportement (activités répétitives et stéréotypées). Ces anomalies causent, pour la personne atteinte d’autisme, de grandes difficultés cognitives : d’attention, d’apprentissage, de mémorisation et de décodification de l’information. Mais la plus grande difficulté reste la communication sociale, présente même chez les sujets autistes dits « de haut niveau » (sans retard mental) : le décryptage des codes sociaux, l’adaptation à l’environnement social, le décryptage des émotions et leur expression, les différentes habiletés sociales, la communication non verbale avec ses « dits » et « non-dits », tout cela en fonction du contexte donné. Nous allons montrer par une courte analyse de quelques études l’impact du travail éducatif informatisé dans l’apprentissage de la communication sociale chez des enfants atteints d’autisme.

Autisme — Enseigner avec le numérique Jeux vidéo : un substitut de communication pour les enfants autistes"Selon une étude réalisée par des chercheurs américains, le temps que les enfants autistes et les enfants atteints de troubles de l’attention et hyperactivité passent à jouer aux jeux vidéo pourrait être plus bénéfique que prévu. Les jeux vidéo seraient une source inexplorée de communication sociale et de réduction des troubles de l’attention." Top santé, 05/08/ Kinetix Academy, une révolution pour les enfants autistes"Kinetix Academy est un programme spécialement conçu pour les enfants autistes.

E.Nuyts - Memoire, Concentration, Dyslexie, Dyscalculie

Related: