background preloader

Gérer l'angoisse et l'anxiété grace à la respiration complète

Gérer l'angoisse et l'anxiété grace à la respiration complète
Cet article sur la respiration complète autrement appelée respiration profonde est le deuxième article sur la respiration. Le premier traitait de « la respiration abdominale« . Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite d’abord à aller le lire, puis à revenir lire celui-ci. Cet article est : Réduire l’angoisse de 50% grâce à la respiration abdominale. Donc pour ceux qui l’ont déjà lu, vous vous demandez peut-être pourquoi j’insiste tant sur l’importance de la respiration? La respiration c’est la vie La respiration, c’est la vie. Enfin, j’ai toujours été mauvais élève, vous serez sûrement meilleurs que moi :). Souvenez-vous, je vous disais qu’il y avait 2 types de respiration: la respiration thoracique, et la respiration abdominale. Pour cela, nous devons pratiquer la respiration complète. C’est quoi la respiration complète? Voici un petit rappel des trois types de respiration et où elles se situent : La respiration complète, c’est l’ensemble de ces trois respirations réunies : Related:  Respiration - A Classer

3 clefs pour mieux pratiquer les exercices de respiration Angoissé? déprimé? fatigué? ... arrêtez de chercher !! Découvrez les FICHES VIE SEREINE ! Est-ce que je vous ai déjà parlé de l’importance de la respiration? Est-ce que je vous ai déjà expliqué tous les bienfaits que peut vous apporter la pratique de certains exercices de respiration? Est-ce que je vous ai déjà dit que c’est grâce à la respiration que j’ai ressenti le plus d’amélioration dans ma vie? Si ça ne vous dit rien ou si vous souhaitez une petite piqure de rappel, je vous invite à aller lire dans un premier temps au moins cet article sur la respiration abdominale (et l’idéal serait aussi de lire celui sur la respiration complète, ainsi que celui sur la puissance de l’expiration). Bref vous m’aurez compris : la respiration est essentielle. Le soucis c’est que souvent on ne sait pas exactement comment pratiquer, avec quelle attitude, quelle posture, en pensant à quoi etc… et c’est pour ces raisons que j’ai voulu faire cet article. …vous pratiquez bien n’est ce pas?

La respiration yogique complète : Planète Yoga Le grand André Van Lysebeth affirmait que la respiration yogique complète est la seule normale puis­qu'elle englobe en un seul processus les diverses façons partielles de respirer: « a) la respiration abdominale, provoquée par l'aplatisse­ment et l'abaissement du diaphragme; b) la respiration costale, réalisée par l'écartement des cô­tes; c) la respiration claviculaire, ou respiration haute, produi­te par le soulèvement du sommet du thorax. » Comment apprendre, en pratique, cette respiration? Ecoutons-le lorsqu'il nous explique comment procéder. « Une bonne respiration commence non seulement par une expiration complète et lente, mais aussi que cette EXPIRATION parfaite est la condition sine qua non d'une inspiration correcte et complète, pour la raison bien simple qu'on ne peut remplir un récipient que s'il a été préalablement... vidé! Une fois cet air résiduel réduit au maximum, la respiration yogique complète peut commencer. « L'apprentissage se fera couché sur le dos de préférence. »

Respiration abdominale : Réduire l'angoisse de 50% grâce à la respiration abdominale Qu’est-ce que la respiration abdominale, aussi appelée respiration diaphragmatique ?Quels sont les nombreux bienfaits de cette respiration (stress, angoisse, souffle, voix…) ?Comment pratiquer cette respiration ventrale ? Voici tout un tas de questions auquel cet article va répondre :) Et en bonus, vous verrez aussi 2 vidéos pour vous apprendre à la pratiquer (utiles que ce soit pour se détendre, mieux gérer une présentation orale ou mieux chanter) D’une respiration ventrale à une respiration thoracique Avez-vous une respiration abdominale? Si de façon récurrente vous êtes stressés, angoissés, une chose est presque sûre: Vous respirez mal! Ce n’est pas volontaire, mais néanmoins votre respiration s’est très certainement déformée. Maintenant, prenez conscience de votre propre respiration: Est-ce que vos épaules se soulèvent? Si oui, vous avez une respiration thoracique, une respiration par le haut du corps. Alors pourquoi n’avons-nous plus la même respiration que quand nous étions bébé?

La respiration yogique complète La respiration yogique complète comme clé pour la méditation Merkaba La clé de la méditation du Merkaba repose sur la pratique correcte de cette technique respiratoire, enseignée dans diverses formes de yoga. Voici les instructions détaillées de cette respiration, qu'il est possible de réaliser en soi, indépendamment de la méditation Merkaba. André Van Lysebeth, le célèbre yogi, affirmait que la respiration yogique complète est la seule normale puisqu'elle englobe en un seul processus les diverses façons partielles de respirer: a) la respiration abdominale, provoquée par l'aplatissement et l'abaissement du diaphragme; b) la respiration costale, réalisée par l'écartement des côtes; c) la respiration claviculaire, ou respiration haute, produite par le soulèvement du sommet du thorax. Avant de commencer la respiration, il est indispensable d'expirer: Une fois cet air résiduel réduit au maximum, la respiration yogique complète peut commencer. La respiration abdominale La respiration thoracique 1.

Respiration et Méditation en thérapi (Chapitre VII de "Yoga et Psychothérapie" du Dr Bernard Auriol) Retour au Chapitre Précédent ( Les Postures ou "Asanas") Retour au Plan I. LA RESPIRATION (ou pranayama) Le premier signe de la vie chez le nouveau-né est sa respiration. C'est le refroidissement et la diminution des sensations de contact au niveau de la région glottique qui (avec l'anoxie) rendent compte du déclenchement des mouvements respiratoires à la naissance. Dans la mesure où le Yoga est une recherche du Bonheur, il tend à retrouver la sensation de plénitude heureuse qui était peut-être celle du foetus. ralentissement respiratoire, contraction glottique, concentration sur les sensations respiratoires qui, ainsi amplifiées permettent une diminution du rythme respiratoire, etc. En yogathérapie, vues les difficultés de maîtrise respiratoire propres aux personnes angoissées, on propose généralement des exercices très simples comme : La méditation suppose un corps stable. Les effets respiratoires sont les plus évidents.

La Respiration complète Elle associe 3 phases : Abdominale, costale et poitrine. C'est l'exercice de base du contrôle du souffle. Pour commencer, posez vous, installez vous à plat dos. Puis relâchez les tensions inutiles de votre corps. Pour commencer: 1. 2. 3. La technique complète: L'inspiration et l'expiration se font par le nez. Cette vague doit être fluide, il ne doit pas y avoir de sensations de saccades. Par la suite vous pouvez bien sur augmentez les temps, pour peut être placer 10 ou 15 temps sur chaque phase de votre respiration. Pour résumer: En inspirant, sentez comme une petite vague qui part du ventre pour monter vers la poitrine et redescendre de la poitrine au ventre lors de l'expiration. Bienfaits: Cette respiration est une excellente gymnastique respiratoire. Daniel Joly

La respiration rythmique Qu’est ce que la respiration rythmique ? Nos différentes fonctions (digestion, rythme cardiaque, température, pression sanguine, respiration,…) sont constamment perturbées par les mouvements, la pensée, la parole, les émotions et l’environnement extérieur. La respiration, action vitale pour l’être humain, est la seule fonction végétative sur laquelle nous pouvons agir par notre volonté. Grâce à la mise en place d’une respiration régulière et profonde , nous pouvons agir sur les autres fonctions de notre organisme avec de nombreux effets bénéfiques. Effets de la respiration rythmique - meilleure irrigation et oxygénation du cerveau donc meilleure concentration et pensées plus positives, - relâchement des muscles et apaisement du mental, - meilleure récupération après un effort musculaire ou une fatigue, - endormissement plus rapide, sommeil plus profond et plus réparateur, - équilibre du pH sanguin et régulation des émotions, Comment pratiquer la respiration rythmique Variante : 8-4/8-4

Inspirez… soufflez ! : Six minutes sans respirer Recordman du monde "no limit" en apnée (moins 162 mètres en 3 minutes et 36 secondes), Loïc Leferme pratique l’harmonica pour travailler sa respiration : « C’est le seul instrument qui donne un son en inspirant et en expirant. Il me permet de développer la mobilité du diaphragme et de la cage thoracique. » Sa maîtrise du souffle est telle qu’il sait utiliser de façon optimale son oxygène (par exemple, envoyer de ses poumons à ses oreilles l’air nécessaire pour rééquilibrer ses tympans), supporter la pression qui diminue considérablement le volume d’air et ne pas succomber à l’envie physiologique de respirer lorsque le taux de gaz carbonique augmente. En eaux profondes, il perçoit tout son corps de l’intérieur : « Je sens l’oxygène diminuer et circuler à vitesse grand V. Je ressens les plus infimes modifications. » L’homme le plus profond du monde ajoute : « Face aux yogis, je n’ai pas à rougir. » Le yoga est en effet la technique phare pour apprendre à maîtriser son souffle.

blog du Yoga » Ashvini Mudra, « le geste de la Jument », une préparation à Mula Bandha J’aimerais proposer ces prochains temps quelques pratiques pour affiner la respiration et donc la pratique du Pranayama. Je fais cela pour tous les lecteurs bien entendu… mais je pense aussi tout particulièrement aux participants du stage «Asana et Pranayama» que j’ai planifié pour 2013 et qui souhaiteraient s’y préparer. Ces exercices seront, je le pense, une bonne entrée en matière… pas indispensables… mais qui leur permettra de progresser pendant le stage, mieux encore, et d’intégrer pleinement la profonde dimension du geste respiratoire. Bandhas ou « ligatures » Avant d’aborder ces quelques affinements de la respiration, il convient de connaître tous les Bandhas (ou ligatures, voir petit article à ce sujet>>). Les Bandhas assurent le contrôle du prana (énergie vitale). « Mula » – la base ou racine Le fond du bassin forme une « cuvette » souple, grâce au périnée, qui est traversée par l’ouverture anale. Pourquoi Ashvini Mudra? Pratique d’Ashvini Mudra couché Pratiquer Ashvini Mudra:

KAPÂLABHÂTI PRANAYAMA KAPÂLABHÂTI(Le nettoyage du crâne ou la lumière dans le crâne) majeure Description traditionnelle Lorsque l’expiration et l’inspiration sont faites avec une rapidité comparable à celle du soufflet de forgeron, cela porte le nom de kapâlabhâti, qui dessèche toutes maladies nées de kapha (H.Y.P II/35) Description Il s’agit d’un Pranayama rapide qui consiste à expulser l’air de façon sèche, rapide et superficielle par les deux narines. L’inspiration se fait de façon automatique, réflexe, la poitrine ne participe pas à la respiration. Techniques complémentaires Mudra et drishti: Nasagra-drishti, ou brumadia-drishti ou shambavi-mudra Mantra Répétition d’un mantra sur chaque expiration (Ohm par exemple) Commentaire personnel: Cette technique est plus rapide est plus légère que BASTRIKA. L'expire est sèche et vive, comme un fouet qui claque, l'inspire est 3 fois plus longue (en moyenne). Denis

YOGA MUDRA YOGA MUDRALe geste du Yoga Il n’existe pas de référence connue pour la description de cette technique dans les textes. Description 1) Prendre une posture assise offrant une fermeture satisfaisante. 2) joindre pouce et index de la main droite et les presser fortement l’un contre l’autre. 3) Sur l’expiration, descendre le buste vers l’avant jusqu’à toucher le sol avec le front. 4) Remonter le buste jusqu’à parvenir en position assise avec la colonne vertébrale parfaitement droite. 5) Répéter ce va-et-vient continûment pendant le temps souhaité. 6) 2 possibilités existent relativement au souffle - on descend sur l’expiration et on remonte sur l’inspiration (déroulement naturel) - on descend sur l’inspiration et on remonte sur l’expiration Il y a également 2 possibilités pour la rétention: - rétention poumons vides - rétention poumons pleins Ce qui donne 4 variantes à la technique

NADI SHODANA PRANAYAMA NADI SHODANA ou NÂDI-SHUDI(la respiration alternée)majeure Description traditionnelle Ayant pris la position de padmâsana le yogin doit inspirer l’air par la narine lunaire, et l’ayant retenu dans la mesure de ses forces, qu’il l’expire par la narine solaire. Puis, ayant attiré l’air par la narine solaire, qu’il emplisse lentement la poitrine; après avoir suspendu le souffle de la manière prescrite, qu’il expire par la narine lunaire. Inspirant à chaque fois par la narine par laquelle il vient d’expirer, il doit comprimer le souffle autant que possible, puis expirer par l’autre narine, lentement et non pas rapidement. Description 1) porter l’index et le majeur de la main droite sur le front. Ceci constitue un cycle complet de Nâdi-Shudi. Variantes: techniques complémentaires Mantra : Ham sah convient très bien (ham sur l’inspiration et sah sur l’expiration). Effets Nâdi-shudi est l’un des pranayama majeurs. Voir la définition traditionnelle dans ce post

BASTRIKA-PRANAYAMA BASTRIKA-PRANAYAMALe soufflet de forge Majeure.. I-) Description traditionnelle “A l’instar du forgeron qui agite son soufflet rythmiquement, il faut faire mouvoir l’air en un mouvement vif d’inspir et d’expir, à intervalles réguliers, et par les deux narines alternées. Après avoir fait vingt cycles consécutifs, on pratique la rétention. “Adoptant correctement le padmâsana, l’esprit calme, le tronc et le cou dans une ligne droite, la bouche close; qu’il expulse avec force le souffle par une narine, de manière à ce que la friction de l’air dans la poitrine et la gorge jusqu’au crâne produise un son, et immédiatement, qu’il inspire l’air avec force jusqu’au lotus du coeur. De nouveau qu’il expire de la même manière, puis inspire, rythmiquement. On doit comprimer fermement l’une des narines sans utiliser le majeur ni l’index, d’une manière telle que le ventre puisse s’emplir d’air facilement. II) Description(Il existe deux versions, l’une abdominale, l’autre thoracique) Effets précautions

Related: