background preloader

Brève histoire du SPD - Larousse

Brève histoire du SPD - Larousse
Parti politique né de la fusion en mai 1875 à Gotha de l'Association générale allemande des travailleurs (fondée en 1863 par Ferdinand Lassalle) et du parti ouvrier social-démocrate (fondé en 1869 par August Bebel et Wilhelm Liebknecht). 1. Avant la république Quoique d'obédience marxiste, le parti ouvrier social-démocrate d'Allemagne est très influencé par les idées réformistes de Ferdinand Lassalle. 2. Associé aux partis conservateurs, il dirige le gouvernement à deux reprises sous la République de Weimar (1918-1920 et 1928-1930). 3. Présidé par Willy Brandt (1964-1987), le parti participe au pouvoir, tout d'abord au sein d'une grande coalition avec les chrétiens-démocrates de la CDU (→ Christlich-Demokratische Union) de 1966 à 1969 puis à la tête d'une coalition avec les libéraux du FDP (→ Freie Demokratische Partei de 1969 à 1982 (gouvernements des chanceliers Brandt [1969-1974] et Schmidt [1974-1982]). 4. Cette participation est cependant sanctionnée aux élections de septembre 2017. Related:  Socialisme, communisme et syndicalisme en AllemagneSocialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875

Rosa Luxemburg, vidéo Rosa Luxemburg, vidéo Politique Partis politiques - Archives vidéos Politique Partis politiques 22 mai 1875 - Le congrès socialiste de Gotha Le 22 mai 1875, deux partis allemands tiennent un congrès commun à Gotha (Thuringe), une petite ville surtout célèbre pour son almanach des têtes couronnées. Les deux partis, qui se réfèrent tous deux au socialisme, veulent s'unir pour tenir tête au chancelier allemand Bismarck. À l'issue du congrès, le Parti ouvrier social-démocrate d'Allemagne (Sozialdemokratische Arbeiterpartei, SDAP) doit s'effacer devant l'Association générale des travailleurs (Allgemeiner Deutscher Arbeiterverein, ADAV). Celle-ci est le plus ancien mouvement socialiste ouvrier d'Europe. Elle a été fondée treize ans plus tôt, le 23 mai 1863, par Ferdinand Lassalle, un théoricien réformiste, et l'on peut la considérer comme l'ancêtre de l'actuel Parti social-démocrate allemand (Sozialdemokratische Partei Deutschlands, SPD). Joseph Savès Un socialiste visionnaire Ce faisant, il s'oppose violemment à Karl Marx, partisan d'une « dictature du prolétariat », étape indispensable selon lui à l'avènement du communisme.

Histoire du mouvement pacifiste allemand jusqu'en 1945 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Manifestation pacifiste dans le Lustgarten de Berlin en 1921 Le pacifisme naît en Allemagne au XIXe siècle à une époque où la guerre commence à être condamnée moralement. Influencé par des idées religieuses venant des États-Unis, il ne parvient à s'implanter qu'à la fin du siècle avec la diffusion de l'œuvre d'Hodgson Pratt et naît véritablement en 1892 avec la création de la Deutsche Friedensgesellschaft par les deux futurs prix Nobel de la paix Bertha von Suttner et Alfred Hermann Fried. Le mouvement a toutefois beaucoup de difficultés à s'imposer dans la société allemande en raison de la militarisation de celle-ci et de son profond désintérêt vis-à-vis des idées pacifistes mais aussi du fait de la confusion régnant au sein du mouvement pacifiste qui ne parvient pas à se fonder comme un mouvement unitaire. Origines[modifier | modifier le code] William Penn. Premier pacifisme[modifier | modifier le code] Hodgson Pratt Bertha von Suttner

Freie Demokratische Partei (FDP) - Die Liberalen Encyclopédie Larousse en ligne - Rosa Luxemburg Théoricienne et révolutionnaire allemande d'origine polonaise (Zamość, près de Lublin, « royaume du Congrès » alors uni à l'Empire de Russie, 1871-Berlin 1919). 1. Débuts de militantisme en Pologne Née dans une famille juive aisée qui vit à Varsovie, elle milite dès le lycée dans un cercle révolutionnaire. En 1889, elle se rend illégalement à Zurich, où elle fait des études d'économie politique. Elle obtient son doctorat en 1897, avec une thèse sur le Développement industriel de la Pologne. Avec le noyau de ce qui, issu du PPS (parti socialiste polonais) deviendra en 1894 la SDKP (social-démocratie du Royaume de Pologne) et avec Leo Jogiches, qui sera son compagnon de vie de 1890 à 1905, elle fonde en 1893 le journal Sprawa Robotnicza, qu'elle rédige à Paris. La pomme de discorde avec le PPS est la position sur la question nationale. 2. En 1898, Rosa Luxemburg s'assure la nationalité allemande par un mariage blanc avec Gustav Lübeck et s'installe à Berlin. 3. 4.

"Socialisme, communisme, syndicalisme - Clio-Carto Difficile pour les élèves de terminale d’aborder un programme d’histoire-géographie qui pose d’entrée trois séquences sur lesquelles ils n’ont que peu de repères : "les mémoires de la Seconde guerre mondiale", "Penser le monde en cartes" et "Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875". Très rapidement, des enjeux se posent autour de l’appropriation des contenus. Pour aider à fixer une compréhension globale, une chronologie d’événements autour d’une question au programme, la construction visuelle peut être utile. La construction propose ici trois visualisations résumant le découpage d’une séquence de cours sur cette deuxième question du programme d’histoire "Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875". Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875. 1 Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875.2 Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875.3

Texte de : L'Internationale Paroles de Eugène Pottier (1871) - Musique de Pierre Degeyter Sans doute la chanson française la plus connue au monde, du moins la plus jouée mais sait-on qu'elle est d'origine belge pour la musique ? - Et les Russes qui en ont fait leur hymne national de 1918 à 1943, savaient-ils qu'elle était française ? Nous en proposons trois versions, l'une en français, naturellement, une deuxième non pas en russe mais dans une version orchestrale qui en surprendra quelques uns par ses origines et puis, finalement, une troisième java... javanaise (mettons). Nous les avons retrouvées, toutes les trois, sur un site russe qui n'en contient pas moins d'une cinquantaine de versions dont une en kurde et une autre en yiddish : La version française d'abord Puis la version orchestrale Par le "Wachregiment Berlin" (Berlin Regimental Band) (sic), sous la conduite de G. Finalement, pour la version javanaise Paroles

Kriegsschuldfrage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Couverture du livre Anklage und Widerlegung de Hans Draeger, symbole de la discussion autour de la Kriegsschuldfrage dans l'Allemagne de la République de Weimar qui s'est principalement articulée autour de la réfutation de l'accusation portée par le Traité de Versailles et les Alliés en général. La Kriegsschuldfrage (littéralement « Question de la responsabilité dans la guerre ») désigne le débat public qui s'est déroulé en Allemagne — pour sa plus grande partie à l'époque de la République de Weimar — afin d'établir la part de responsabilité allemande dans la Première Guerre mondiale. S'articulant en plusieurs phases déterminées en grande partie par le retentissement du traité de Versailles et l'attitude des vainqueurs, ce débat a également eu lieu dans d'autres pays impliqués dans le conflit comme la France ou la Grande-Bretagne. Les fondements de la Kriegsschuldfrage[modifier | modifier le code] Les socialistes[modifier | modifier le code]

Le parti communiste allemand [last] [home] [content] [end] [search] LE PARTI COMMUNISTE ALLEMAND If linked: [English] [German] [Italian] [Spanish] Content: Le parti communiste allemand [top] [content] [next] (1) «Ce qu'est et ce que veut la Ligue Spartacus», publié le 15 décembre 1918 dans «Die rote Fahne», avant la sortie du Parti Socialiste Indépendant d'Allemagne. Dans tous les pays, les communistes ne peuvent que s'intéresser au plus haut point à tout ce qui concerne le Parti communiste d'Allemagne. Il est donc pour nous de grande importance de comprendre la situation actuelle du K.P.D. Il est généralement connu qu'à la conférence du parti en décembre 1919, les partisans et les adversaires de l'action parlementaire se sont vivement affrontés et que ces derniers ont non seulement été battus, mais exclus du parti. Pendant la période révolutionnaire, entre le 8 novembre 1918 et le 15 janvier 1919, le parti discuta avec ardeur s'il fallait ou non participer aux élections pour l'Assemblée nationale. Notes: [prev.]

Allemagne : l'égérie de la gauche radicale penche à l'extrême droite sur les migrants «Aufstehen». On peut traduire ce mot par un impérieux «debout», ou un plus sobre «se lever». C’est le nom d’un nouveau mouvement au sein de la gauche allemande, qui doit voir le jour le 4 septembre. A l’origine de ce mouvement naissant, qui entend avant tout faire pression sur les partis traditionnels pour les pousser vers une politique plus sociale, on trouve Sahra Wagenknecht, 49 ans. Sahra Wagenknecht plaide donc pour que la gauche engage une «autre politique migratoire». Des mesures toujours plus dures Le sujet est hautement inflammable en Allemagne. Récemment, cette même question migratoire a provoqué une crise gouvernementale spectaculaire entre Angela Merkel et son ministre de l’Intérieur conservateur, Horst Seehofer. A lire aussi Avec Seehofer, Merkel sous pression de l’Intérieur Les positions de Sahra Wagenknecht sur l’immigration tranchent avec celles de son parti ; elle a d’ailleurs été désavouée et huée lors du dernier congrès de Die Linke, en juin.

Related: