background preloader

Cartes Première guerre mondiale

Cartes Première guerre mondiale
Related:  cartes 1ére guerre mondiale 14-18CartographieChapitre 2 - La première guerre mondiale

Les cartes et plans conservés au SHD à Vincennes Le service historique de la défense conserve plus de cinquante mille cartes, imprimées ou manuscrites, datant pour les plus anciennes du 16ème siècle. Pour une grande partie, elles proviennent d'institutions créées sous le règne de Louis XIV, comme le dépôt de la guerre, le dépôt des fortifications ou celui des cartes et plans, qui répondirent tout d'abord à la nécessité d'organiser la documentation existante pour en permettre l'exploitation, avant de devenir eux-mêmes des producteurs de mémoires, cartes, relevés, travaux, etc. Les cartes du dépôt de la guerre, sous-série 6 M des fonds de l'armée de terre A la fin du 17ème siècle, Louis XIV et Louvois mettent sur pied le dépôt de la guerre qui, jusqu'à sa dissolution après la défaite de 1870, va ordonner tout d'abord les archives du secrétariat d'État à la guerre, avant de produire lui-même des mémoires historiques, élaborés à partir de ces documents. Les cartes du dépôt des fortifications, sous-série 1 V des fonds de l'armée de terre

Chronologie et carte - Mémorial de Verdun Front occidental : échec de la guerre de mouvement 1914 : l’année des illusions Le 1er août 1914, l'Allemagne et la France se mobilisent. Le 3 août, l'Allemagne déclare la guerre à la France. Le 4 août, le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne. Illusion d'une guerre courte dans les deux camps Des deux côtés, on envisage une guerre offensive mais avec des stratégies opposées. Après des premiers succès, les armées allemandes percent au nord de la France et se dirigent vers Paris. Cette première grande victoire française est liée en grande partie à l'action de la IIIème Armée française qui a réussi à bloquer, aux alentours de Verdun, l'avancée de l'armée impériale du Kronprinz. La guerre s'enlise Les deux armées s'enterrent alors dans des tranchées fortifiées, protégées de sacs de sable, de réseaux de barbelés et reliées entre elles par des boyaux, le long d'un front continu depuis la Mer du Nord jusqu'à la Suisse. 1915 : guerre des mines et échec des grandes offensives Revenir

26 avril 1915 - Traité secret de Londres entre l'Italie et les Alliés Le 26 avril 1915, l'Italie signe un traité secret avec l'Angleterre et la France. Contre la promesse de gains territoriaux, elle leur propose d'entrer en guerre à leurs côtés contre l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie. André Larané Neutralité contestée L'Italie s'était liée en 1892 à l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie par un accord appelé Triple-Alliance ou Triplice. Mais tandis que le conflit s'éternise dans le reste de l'Europe, l'effervescence monte dans la bourgeoisie italienne et notamment chez les intellectuels. Un certain Benito Mussolini, chef des socialistes révolutionnaires et rédacteur en chef du journal L'Unita, se convertit à l'interventionnisme, ce qui lui vaut d'être expulsé de son parti. Comme la plupart des Italiens, le vieux leader Giovanni Giolitti (63 ans) préfèrerait que le pays se contente de marchander sa neutralité au nom de l'«égoïsme sacré». Du marchandage à la guerre Aléas de la guerre

La Première Guerre mondiale : Cartes animées, bataille de la Marne, Ypres, Verdun, la Somme, Caporetto L’Europe se précipite dans la guerre A la suite de l’attentat de Sarajevo, la mécanique des systèmes d’alliance précipite l’Europe dans la guerre. Les plans allemands et français Comment les états-majors se sont préparés à la guerre. Plan Schlieffen pour l’Allemagne, plan XVII pour la France. Vers le heurt des nationalismes 1871-1914 Après les unifications allemandes et italiennes, 6 puissances européennes entendent jouer un rôle international et ont formé deux systèmes d’alliance hostiles : la Triple Alliance et la Triple Entente. L’indépendance des peuples balkaniques A partir de 1875 une série de crises bouleverse la carte des Balkans et provoque des tensions entre les puissances, particulièrement entre l’Autriche-Hongrie et la Russie. Les offensives de 1914 Conformément aux plans de son état-major, l’Allemagne déclenche l’offensive à l’Ouest à travers la Belgique. La bataille de la Marne 1915 La multiplication des fronts La Campagne des Dardanelles La défaite de la Serbie 1916 La guerre d’usure

Cartes satiriques à travers l’histoire Ces cartes qui oscillent entre la satire et la caricature permettaient de montrer de manière humoristique les relations souvent ambiguës entre les pays. Elles étaient particulièrement utilisées en temps de guerre car elles permettent de visualiser les forces en présence facilement. Introduction à la Première Guerre mondiale - Évènements canadiens clés 4 août 1914 : Le Canada en guerre Quand la Grande-Bretagne déclara la guerre le 4 août, toutes les dominions et colonies de l'Empire britannique, dont le Canada et Terre-Neuve, se retrouvèrent automatiquement en guerre. 22 août 1914 : Loi sur les mesures de guerre Le Canada adopta la Loi sur les mesures de guerre afin d'accorder au gouvernement, pour mener la guerre, de nouveaux pouvoirs. 22 avril 1915 : Deuxième bataille d'Ypres Dans la première grande bataille du Canada, la Division canadienne, surpassée en nombre, fut confrontée à la première utilisation du chlore gazeux sur un champ de bataille. 1er juillet 1916 : Beaumont-Hamel Le Newfoundland Regiment a livré sa première bataille à Beaumont-Hamel dans le cadre d'une offensive britannique générale le 1er juillet 1916. 9 au 12 avril 1917 : Bataille de la crête de Vimy Les Canadiens vainquirent le centre de résistance allemande de la crête de Vimy. 20 septembre 1917 : Loi des élections en temps de guerre 11 novembre 1918 : Armistice

Abalin Saint Nazaire - La sucrerie et la Chateau de Carleul Une guerre totale : le sort des civils - 1918, la Grande Guerre s'achève... - Dossiers À la fin du XIXe et au début du XXe siècle des règles avaient été édictées pour, en principe, protéger les populations non-combattantes durant les conflits. Si les civils ne sont pas au cœur même des combats de la Grande Guerre, ils sont affectés de bien des manières par la violence de guerre : l'invasion, les bombardements, les souffrances affectives, sont trois épreuves parmi tant d'autres analysées par Anne Duménil dans "La guerre au XXe siècle, l'expérience des civils" (La Documentation photographique n° 8043, 2005). Invasion L'exode des Belges vers la France. Photo : Préfecture de police, La Documentation française © Présidence du Conseil. Agrandir l'image « Pour les civils, l'invasion constitue un moment de particulière vulnérabilité. Bombardement [...] Ypres (Belgique) détruit par les bombardements. Photo : Holzapfel © La Documentation française. Séparation, solitude et deuil Aux privations qui mettent en jeu les corps, s'ajoutent les épreuves affectives.

Carency - Attaque du 9 Mai par les 139e et 140e Brigade Do Better Weapons Win Wars? The Role of Technology in Warfare | Triple Helix Online Sixty-five years ago a comparably under-trained and poorly supplied army of peasant Russians defeated the Nazi war machine, the most formidable and professional army in history. Using improvised munitions and rifles designed in the previous century these inexperienced conscripts repelled elite Panzer tank corps across hundreds of miles, how? Until the 18th century, the Feudal Tsarism of Russia had little to no interaction with the Western World. For two and a half centuries this isolated, agrarian state continually lagged one step behind the West in terms of technological capability. However, despite an egregious lack of comparable armaments, the Russian army surprised the world and prevailed in several conflicts against modernized Western states. How significant of a role does technological superiority assume in the determination of victory? First, a empirical perspective of wars must be considered. Better weapons give no one any specific advantage past an acute period of transition.

Related: