background preloader

Pierre Rabhi: La croissance est un problème, pas une solution

Related:  Pierre Rabhi

Biographie de Pierre Rabhi | Actuwiki Agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne, Pierre Rabhi est un des pionniers de l’agriculture biologique et l’inventeur du concept « Oasis en tous lieux ». Il défend un mode de société plus respectueux des hommes et de la terre et soutient le développement de pratiques agricoles accessibles à tous et notamment aux plus démunis, tout en préservant les patrimoines nourriciers. Depuis 1981, il transmet son savoir-faire dans les pays arides d’Afrique, en France et en Europe, cherchant à redonner leur autonomie alimentaire aux populations. Il est aujourd’hui reconnu expert international pour la sécurité alimentaire et a participé à l’élaboration de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification. Il est l’initiateur du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme. Son dernier ouvrage Graines de Possibles est co-signé avec Nicolas Hulot. : La guerre d’Algérie accentue le clivage. : Lancement du Mouvement pour la Terre et l’Humanisme

Pierre Rabhi : « Si nous nous accrochons à notre modèle de société, c’est le dépôt de bilan planétaire » | Actuwiki Basta ! : Vous défendez une société de la sobriété. Les crises actuelles et l’austérité qui menace vont-elles permettre de remettre en question le système économique dans lequel nous vivons ? Pierre Rabhi [1] : Je ne me réjouis pas de cette situation, mais je me dis finalement que l’être humain a besoin d’entrer dans des impasses pour mieux comprendre. Pendant la campagne électorale, l’écologie a quasiment disparu du débat politique. C’est parce que les citoyens ne sont pas véritablement conscients de l’enjeu de l’écologie que nous sommes obligés d’avoir une écologie politique pour lui donner une place au forceps. Selon vous, le progrès technologique nous asservirait ? La civilisation moderne est la civilisation la plus fragile de toute l’histoire de l’humanité. Peut-on se passer de l’industrie et du progrès technologique sur une planète qui comptera bientôt 9 milliards d’êtres humains ? Le progrès technologique ne rétablit pas de l’équité dans le monde, au contraire. source : bastamag

Roskomnadzor : le Big Brother du Web russe Roskomnadzor : le Big Brother du Web russe Roskomnadzor. Derrière ce nom se cache le service fédéral de surveillance d’Internet et des médias traditionnels, qui dépend du Ministère russe des Télécommunications. Fondé en 2008, son objectif est notamment de "garantir et protéger la confidentialité des données privées, personnelles et familiales de citoyens". Officiellement destiné à “garantir et protéger la confidentialité des données privées, personnelles et familiales de citoyens”, il ambitionne de dresser une liste noire des sites jugés nuisibles. “Nous pouvons réagir de manière adéquate et efficace, sans bloquer les ressources principales. Priorité de cette agence : traquer les sites “extrémistes”, soit à caractère pédophile ou qui encouragent la jeunesse à consommer de la drogue ou se suicider. Lors de la présentation du texte au Parlement en juillet, wikipedia Russie avait cessé de fonctionner pendant 24 heures, en signe de protestation. Like this: J'aime chargement…

AgroParisTech : Demain 17h00 à AgroParisTech... Economie : le FMI abaisse ses prévisions de croissance mondiale (Boursier.com) — La croissance mondiale ne sera pas aussi vigoureuse que ce que prévoyait le Fonds Monétaire International en juillet. L'organisation a abaissé à 3,3% sa prévision de croissance 2012, par rapport à 3,5% précédemment et réduit de 3,9 à 3,6% celle de 2013. La reprise se poursuit mais elle s'est essoufflée, est-il écrit dans le préambule de la livraison d'octobre des Perspectives économiques mondiales de l'institution new-yorkaise, sous l'effet de forces adverses qui sont pour la plupart familières. Un système financier qui ne fonctionne pas de manière efficace et des mesures d'austérité qui pèsent sont les deux forces qui obèrent la croissance des économies matures. Cela affecte par ricochet les économies émergentes. Le FMI pense qu'il faut faire davantage d'efforts à court terme, notamment pour l'Espagne et l'Italie qui "doivent poursuivre leurs programmes d'ajustement pour rétablir leur compétitivité et leurs finances publiques, et maintenir la croissance".

Sophie Rabhi et son école Montessori Activité de groupe à la Ferme des enfants / © Patrick Lazic "Je suis née en Ardèche, au coeur de l'aventure familiale de mes parents Pierre Rabhi et Michèle Rabhi qui ont fait leur retour à la terre au tout début des années soixante. J'ai grandi, avec mes 4 frères et sœurs, parmi les animaux de la ferme, dans un grand bois de chênes proche d'une rivière. Nous avions un élevage de chèvres et une production de fromages. Quand les enfants ont grandi et ont quitté la ferme, ma mère s'est affiliée à Accueil Paysan pour devenir lieu d'accueil d'enfants. À quel moment de votre vie avez-vous ressenti la nécessité de vous lancer dans le projet "La ferme des enfants" ? Lorsque j'ai attendu mon fils ainé né en 1997. J'avais compris, grâce à Maria Montessori, Arthur Janov, Alice Miller et bien d'autres rencontres et lectures, que les problématiques humaines sont liées à un manque d'écologie à l'égard de nous-même. Quelles sont les bases de la pédagogie et des règles de vie dans votre école ?

Qu'est ce que vivre ? Il ne faut pas s’accrocher aux alternatives en se disant qu’elles vont changer la société. La société changera quand la morale et l’éthique investiront notre réflexion. Chacun doit travailler en profondeur pour parvenir à un certain niveau de responsabilité et de conscience et surtout à cette dimension sacrée qui nous fait regarder la vie comme un don magnifique à préserver. Il s’agit d’un état d’une nature simple : J’appartiens au mystère de la vie et rien ne me sépare de rien. Je suis relié, conscient et heureux de l’être. C’est là que se pose la question fondamentale : qu’est-ce que vivre ? L’intelligence collective existe-t-elle vraiment ? Si nous arrivions à cet enchantement, nous créerions une symphonie et une vibration générales.

Conférence de Nicolas Dupont-Aignant à Nancy L’est bien ce petit NDA. Il me rappelle pas mal le Mr Smith de Frank Capra, le gars qui a des principes et des convictions, qui garde sa candeur et n’aime pas se trouver des ennemis mortels, qui n’est pas trop sûr de lui et ne trompe pas les gens, mais dont l’intégrité convainc quand même, et qui préfère "perdre" que de se compromettre, quitte à se retrouver seul et raillé par les collègues, ce qui au contraire lui attire la sympathie du peuple. Moi qui n’ai plus voté depuis des années, parce que je n’attends rien de la politique, il me donne presque envie de retourner aux urnes, ne serait-ce que pour dire que j’emmerde tous les cancrelats de la politique, leurs mensonges, leurs tournures, leur carnaval grotesque de fausse grandeur, et qu’un "petit", jeune, simple et franc, a mon soutien face à cette cour des miracles.

Un rapport propose la semaine de 4 jours pour laisser du temps au jardinage Nous devrions jardiner le vendredi au lieu de travailler. C’est ce que conclut un groupe de réflexion britannique. Le rapport sur le «congé national de jardinage», commandé par la New Economics Fondation, demande la semaine de quatre jours et des zones de cultures pour les employés. «La semaine de quatre jours donne de très bons résultats, rapporte Andrew Simms, l’auteur du rapport. Les études prouvent que les compagnies qui coupent une journée de travail économisent de l’argent. Aussi, le taux d’absentéisme a tendance à baisser, et la motivation des employés augmente.» Les avantages pour les travailleurs sont incontestables : une diminution du stress et plus de temps libre. Le rapport ne dit pas que le jardinage devrait être obligatoire, mais prétend que cette activité n’a que de bons côtés : coopération, sentiment d’appartenance, santé physique et mentale. Le dépanneur Thorntons Budgens, dans le nord de Londres, s’est doté d’un toit vert, et cela a complètement changé l’entreprise.

Des espions français photographiés avec des terroristes maliens Les deux agents des services secrets français. RFI Radio France International a diffusé la photo de deux ressortissants français à qui elle attribue la qualité de «djihadistes». Ce qui est loin d'être le cas des deux hommes pris en photo à leur insu. La photo a été prise à Gao. «Tout ceci est un montage pour créer une diversion au cas où la mission secrète était découverte par les services des renseignements des pays du champ, directement concernés par ce qui se passe dans la région du Sahel», explique encore notre source. Vers la sobriété heureuse, le nouveau livre de Pierre RABHI - [C "J’avais alors vingt ans, et la modernité m’est apparue comme une immense imposture." Pierre Rabhi a vingt ans à la fin des années cinquante, lorsqu’il décide de se soustraire, par un retour à la terre, à la civilisation hors sol qu’ont largement commencé à dessiner sous ses yeux ce que l’on nommera plus tard les Trente Glorieuses. Après avoir dans son enfance assisté en accéléré, dans le Sud algérien, au vertigineux basculement d’une pauvreté séculaire, mais laissant sa part à la vie, à une misère désespérante, il voit en France, aux champs comme à l’usine, l’homme s’aliéner au travail, à l’argent, invité à accepter une forme d’anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique, point de dogme intangible. L’économie ? Le lien filial et viscéral avec la nature est rompu ; elle n’est plus qu’un gisement de ressources à exploiter - et à épuiser. Pour aller plus loin PIERRE RABHI, AU NOM DE LA TERRE de Marie-Dominique Dhelsing sortira le 27 mars prochain au cinéma.

Pierre Rabhi - Livres, citations, photos et vidéos Comment se positionner par rapport aux catastrophes écologiques graves à venir sur notre planète ? Pierre Rabhi : Je dirai en préambule que les catastrophes sont déjà là : il faut en effet se garder d'une vision restrictive à l'occidentale. Je trouve qu'il y a une planétarisation des phénomènes et les conditions climatiques n'épargneront ni le Nord, ni le Sud, elles ne vont pas être sélectives. J'ai bien peur que les conséquences de nos inconséquences nous mènent à des crises majeures, à des apocalypses biologiques diverses. Comment faire ? Pierre Rabhi : Je n'ai plus d'appartenance religieuse, mais cela n'a pas aboli ma dimension spirituelle. C'est à la lecture de Krishnamurti que tout a basculé. Même ma vie de paysan est devenue un chemin initiatique, car je me suis rendu compte que l'esprit est partout. Quel fut le livre de Krishnamurti déclencheur ? Pierre Rabhi : L'Éveil de l'intelligence, puis j'ai lu tous les autres.

Visions CSFA- Tribune de Mr Mondialisation : Le changement, ce n’est pas « maintenant » mais « depuis toujours ». On s’interroge souvent sur nos conditions dans la société actuelle. La plupart d’entre-nous sont nés avec l’enseignement des droits de l’Homme, de la démocratie moderne, de l’Histoire (souvent chaotique) que l’humanité a écrite au cours des siècles précédents… On y cherche des solutions pour rendre réelle l’égalité des droits, des chances, des libertés, des moyens pour chaque citoyen. On va dire, c’est pas nouveau, ça fait des siècles que des humains se battent pour transformer « positivement » la société dans laquelle ils vivent. À chaque époque, à chaque période « clé », de nouvelles évidences apparaissent, dans une certaine mesure, dans la conscience globale. Il n’y a pas que les guerres et les révolutions qui induisent le changement. Ce fameux courant est né de ceux qu’on appelle « les bohèmes ». À notre époque, il est possible de ne pas être « fils de bourgeois » et malgré tout, de vivre en marge de la société. Pourquoi parler de « hackers » ? question.

Related: