background preloader

Vitruve : de l'Architecture : livre 3

Vitruve : de l'Architecture : livre 3
1. APOLLON de Delphes déclara, par la bouche de sa pythonisse, que Socrate était le plus sage des mortels. On rapporte que ce philosophe disait, avec autant de raison que de justesse, qu'il eût fallu que les hommes eussent une large ouverture à la poitrine, afin que leurs pensées, loin d'y demeurer cachées, fussent, au contraire, exposées à l'oeil de l'observateur. Et plût aux dieux que, d'accord avec lui, la nature eût donné le moyen de les découvrir, de les apercevoir! S'il en eût été ainsi, non seulement les bonnes ou les mauvaises qualités de l'âme seraient touchées au doigt, mais encore la science et le talent, soumis à l'investigation de l'oeil, ne seraient point exposés à l'incertitude des jugements des hommes, et les leçons des savants auraient une autorité solide et durable. 3. 4. 1. 1. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. II. Chaque sorte de temple se distingue par la forme différente qu'il présente à notre vue. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. III. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 6. 8. 9. 10. 11. 12. 13. IV. 1. 2.

Homme de vitruve « [...] que la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci. Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font une coudée : quatre coudées font la hauteur d’un homme. Et quatre coudées font un double pas, et vingt quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions. Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d’un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l’espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral. La longueur des bras étendus d’un homme est égale à sa hauteur. Depuis la racine des cheveux jusqu’au bas du menton, il y a un dixième de la hauteur d’un homme. Depuis les tétons jusqu’au sommet de la tête, un quart de la hauteur de l’homme. La main complète est un dixième de l’homme.

Nombre d'or La proportion définie par a et b est dite d'« extrême et moyenne raison » lorsque a est à b ce que a + b est à a, soit : lorsque (a + b)/a = a/b. Le rapport a/b est alors égal au nombre d'or. Le nombre d'or (ou section dorée, proportion dorée, ou encore divine proportion) est une proportion, définie initialement en géométrie comme l'unique rapport a/b entre deux longueurs a et b telles que le rapport de la somme a + b des deux longueurs sur la plus grande (a) soit égal à celui de la plus grande (a) sur la plus petite (b), ce qui s'écrit : Le découpage d'un segment en deux longueurs vérifiant cette propriété est appelé par Euclide découpage en « extrême et moyenne raison ». Le nombre d'or est maintenant souvent désigné par la lettre φ (phi), et il est lié à l'angle d'or. Ce nombre irrationnel est l'unique solution positive de l'équation x2 = x + 1. [a]. Géométrie[modifier | modifier le code] Figure 1. Proportion[modifier | modifier le code] Sa valeur approximative est donc[a] 1,6180339887.

Triangle Sacré - Géométrie Sacrée de la Civilisation Égyptienne La Civilisation Égyptienne et la Géométrie Sacrée Me croirez-vous si je vous dis que Christophe de Cène a produit un schéma qui ne marche pas pour les mégalithes qu'il étudie, grâce auquel j'ai pu résoudre le problème que me posait l'Art Égyptien ? Me croirez-vous si je vous dis que sans rien connaître à l'Astrologie, j'ai posé une question à mon ami dont c'est la grande compétence, question dont je connaissais néanmoins la réponse : Louxor ! 1 • Les mystères de l'intuition Christophe voyait le quadrillage apparaître au cours des migrations mégalithiques. La galice mégalithique En Galice, étape importante du Mégalithisme, l'angle que forme avec l'est le lever du soleil à son solstice d'été est proche d'une médiatrice du triangle sacré. 2 • La naissance du Triangle Sacré - Le Soleil de Louxor - Résumé Observatoire primitif Un Schéma est proposé sur une autre page, qui aide à comprendre facilement les méthodes primitives d'observation.(—•> pour en savoir plus )

COMPOSITION D'UN TABLEAU - LES BASES DU DESSIN ... et de la PEINTURE Une bonne composition c’est l’art de bien disposer ce qu’on a choisi. La composition a été codifiée dès l’Antiquité. Platon parlait de « la variété dans l’unité ». Recommandations à privilégier pour une bonne composition : 1 – l’UNITE, dans le choix des éléments et de leur cohésion. 2 – l’HARMONIE. C’est elle qui donne une importance au bon accord de tous les éléments du tableau, principalement la répartition de l’ombre et de la lumière, celle des couleurs et des contrastes. Il est de bon ton d’avoir environ 1/3 de lumière et 2/3 d’ombre ou l’inverse. En ce qui concerne les couleurs, le poids des couleurs complémentaires ne doit pas être identique. 3 – la REPETITION des objets, des valeurs, des volumes, des lignes et des couleurs. 4 – l’EQUILIBRE. Règles élémentaires pour une bonne composition : - ne pas centrer le sujet principal. - déterminer un point focal, point vers lequel on veut attirer le regard. Pour résumer : «Une composition est bonne quand elle « plait » au regard.

La géométrie secrète d'un tableau Extraits de : Charpentes - La géométrie secrète des peintres. (Charles Bouleau) Dans le chaos pictural de ces dernières années, où la libération exacerbée de l'instinct individuel atteint à la frénésie, vouloir reconnaître les disciplines harmoniques qui, à toutes époques, ont servi secrètement de bases à la peinture pourrait sembler une folie. Mais cette folie est une sagesse. Jacques Villon (1963) Qu'est-ce que l'art de composer un tableau, et pourquoi nous en a-t-on, du temps de nos études, parlé si peu ? ... Charles Bouleau Giotto, Saint François Il fait jaillir l'eau de la montagne pour désaltérer un paysan. Le rabattement des petits côtés du rectangle est ici employé sous sa forme la plus simple. François Murez, Le Mont Blanc La composition de ce tableau obéit aux règles classiques du rabattement des petits côtés du rectangle. Rabattement d'un côté pour former le carré avec ses diagonales Rabattement du deuxième côté pour former le deuxième carré Visualisation des diagonales du rectangle

Nombre d'or Le nombre d’or existe. Il s’agit de la proportion selon laquelle le rapport entre deux parties est égal au rapport entre la plus grande de ces parties et le tout. C’est un nombre irrationnel : (1 + √5) / 2. Soit 1,618039887... et un nombre infini de décimales. Je renvoie à l'article "nombre d'or" de wikipédia ou au Que sais-je ? Car, de ce nombre, bien des usages sont faits qui sortent de la mathématique. Le nombre d’or dans l’art et l’architecture. Les premiers lieux communs concernent l’art et notamment l’architecture : il y en a cinq principaux. Il importe aussi d'être précis. 1) Les pyramides. Sur la quarantaine de pyramides royales égyptiennes recensées, près de trente sont pyramidales. Sous l’Ancien Empire, de la fin de la troisième dynastie à la fin de la 6e, on en connaît seize. La seconde génération de pyramides est érigée sous la douzième dynastie, au Moyen Empire. La dernière pyramide où on trouve le nombre d’or date d'environ 2500 avant l’ère chrétienne. 3) Le Parthénon. Ah !

Phi - Le Nombre d'Or - La Divine Porportion - l'ADN Divin Les Romains, les Grecs, les Juifs et les Egyptiens semblaient tous d'accord : 1,618 était le nombre d'or, le nombre de l'harmonie universelle, le nombre de la création, le nombre de Dieu, le Créateur. Lle nombre utilisé partout dans l'ordre caché de la Création et qu'il fallait donc employer dans les édifices dédiés au Créateur afin de s'en rapprocher. Empreint de mystère, objet d'un culte tantôt religieux, tantôt magique, le nombre d'or influence la vision occidentale de l'harmonie. Chez les Grecs, avec le développement de la géométrie, la secte secrète des pythagoriciens en avait fait un symbole d'harmonie universelle, de vie, d'amour et de beauté. Le nombre d'Or est appelé Phi On le désigne par la lettre grecque ( phi ) en hommage au sculpteur grec Phidias (né vers 490 et mort vers 430 avant J.C) qui décora le Parthénon à Athènes. Il y a 10 000 ans : Première manifestation humaine de la connaissance du nombre d'or dans le Temple d'Andros (découvert sous la mer des Bahamas). Euclide

Le nombre d’or, la règle des tiers dopée Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! :) Si vous avez un peu exploré le blog et vous êtes intéressé à la composition de vos photos, vous avez forcément entendu parler de la règle des tiers. En général, quand on découvre la règle des tiers en débutant la photographie, ça révolutionne un peu notre vision du monde, des images et on finit par découvrir qu’on a passé sa vie à centrer le sujet, et que c’est ce qui donnait des images moches pas top. Et bien aujourd’hui, je vais vous parler d’une règle de composition qui y ressemble un peu, mais qui a encore plus de force. Ah non, tu déconnes ? Pas d’inquiétude, je ne ferai pas dans le compliqué Spirale de phi Ça ressemble à la règle des tiers, ça a l’odeur de la règle des tiers… mais ce n’est pas la règle des tiers !

Le nombre d'or dans l'architecture grecque : mythe ou réalité ? Filles des nombres d’or, Fortes des lois du ciel, Sur nous tombe et s’endort, Un Dieu couleur de miel. Paul Valéry, « Cantique des Colonnes ». Le nombre d’or est un nombre égal à (1+√5)/2, soit environ 1,618 et correspond à une proportion considérée comme particulièrement esthétique. Il apparaît dans la pensée grecque avec Pythagore, au tournant du VIème et du Vème siècle avant J.-C. mais Euclide, dans ses Eléments, est le premier à développer une théorie de ce nombre dans le passage où il tente de définir la façon la plus logique de couper harmonieusement un segment en deux parties inégales. Cette proportion, pour de nombreux artistes comme Léonard de Vinci ou encore Le Corbusier -pour ne citer que les plus célèbres-, donnerait la clef de l’harmonie d’une œuvre d’art. Mais dans quelle mesure n’y a-t-il pas là un mythe architectural ? Quelques propriétés mathématiques La section d’or La célèbre suite de Fibonacci, mathématicien du XIIIème siècle, entretient des liens étroits avec φ. P.

Etude d'un tableau et nombre d'or - Site d'Histoire Des Arts Le nombre d’or en peinture Étude d’un tableau : le Sacrement de la dernière Cène, de Salvador DALI A la découverte d’un nombre et de ses propriétés à travers l’étude d’un tableau Quelques pistes pour préparer l’HDA (si tu choisis ce sujet)Une autre œuvre de Salvador Dali construite avec le nombre d’or BONUS : Pistes de réflexions pour réaliser une œuvre personnelle Le nombre d’or en musique Michael Blake étant un amoureux de la musique et des mathématiques, il s’est illustré avec le nombre Pi, et le voilà de retour avec Phi (ou aussi Tau) aussi appelé nombre d’or et qui vaut approximativement 1.618033989. Le nombre d’or en poésie Un exemple, Le serpent qui danse, de Charles Baudelaire. Lecture du poème : Le serpent qui danse, de Charles Baudelaire Le nombre d’or une beauté mesurée Une vidéo sur le thème du nombre d’or Cette vidéo a été réalisée par un lycéen pour son TPE Des ressources au CDI

Related: