background preloader

Les chemins de la mémoire

Les chemins de la mémoire

http://www.lescheminsdelamemoire.net/1gm/l.asp?ver=fr&i=o

Related:  Première Guerre MondialeObjectifs militaires et résultats de la bataille de VerdunCartographieVers la victoire des alliés et l'armistice (1917-1918)1ere Guerre Mondiale

Fusillés Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas.

Les premières lignes près du saillant de Saint-Mihiel et la garnison de Verdun en janvier et début février 1916. Les premières lignes près du saillant de Saint-Mihiel et la garnison de Verdun en janvier et début février 1916. Afficher les infos Description : Visite du colonel Ordioni du 366e régiment d'infanterie au ravin de la Mort. Date : Janvier - Février 1916 Les cartes et plans conservés au SHD à Vincennes Le service historique de la défense conserve plus de cinquante mille cartes, imprimées ou manuscrites, datant pour les plus anciennes du 16ème siècle. Pour une grande partie, elles proviennent d'institutions créées sous le règne de Louis XIV, comme le dépôt de la guerre, le dépôt des fortifications ou celui des cartes et plans, qui répondirent tout d'abord à la nécessité d'organiser la documentation existante pour en permettre l'exploitation, avant de devenir eux-mêmes des producteurs de mémoires, cartes, relevés, travaux, etc. Les cartes du dépôt de la guerre, sous-série 6 M des fonds de l'armée de terre

La convention d’armistice du 11 novembre 1918 1Après les armistices de Salonique du 29 septembre 1918 avec la Bulgarie, de Moudros le 30 octobre avec l’Empire ottoman, de Villa-Giusti le 3 novembre entre l’Autriche-Hongrie et l’Italie, le 11 novembre 1918, à 5 heures du matin, dans un wagon aménagé au carrefour de Rethondes en forêt de Compiègne est conclu un armistice « entre le Maréchal Foch, commandant en chef des armées alliées, stipulant au nom des puissances alliées et associées, assisté de l’amiral Wemyss, First Sea Lord, d’une part ; et Monsieur le secrétaire d’État Erzberger, président de la délégation allemande ; Monsieur l’envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire comte von Oberndorff ; Monsieur le général major von Winterfeldt ; Monsieur le capitaine de vaisseau Vanselow, munis de pouvoirs réguliers et agissant avec l’agrément du chancelier allemand, d’autre part » 2Ce document tapuscrit de 13 pages stipule les conditions d’armistice conclues entre Alliés et Allemands.

Introduction du dossier « Les fusillés de la Grande Guerre » - Pour mémoire - CNDP Nous proposons dans ce dossier de revenir sur un phénomène tragique qui a traversé la Grande Guerre de part en part, touché tous les États belligérants, tous les fronts, dès les premiers jours de la guerre et posé aux autorités tant militaires que politiques des questions portant sur leur fonctionnement, leur finalité, leur existence même, puisqu’il s’agit de réfléchir sur la question de l’exécution de soldats au sein de leur propre armée. Nous centrons le propos sur le cas français, non qu’il soit plus important que les autres, mais parce que les sources et l’historiographie dont nous disposons permettent de construire un discours véritablement problématisé et de livrer des conclusions tangibles. D’autre part, la figure du fusillé a opéré un retour en force dans l’actualité, dans les champs mémoriels, dans les débats politiques au point de prendre une place peut-être démesurée face au nombre réel de cas. Le plan du dossier articule six aspects principaux de la question.

1918. La guerre en affiches 1918. La guerre en affichesDocument brut pour la classe Documents mis en ligne avec l'autorisation des Archives départementales de l' rue Étienne Pédron 10000 TroyesTél. : 03.25.42.52.62 (Horaires : Lu. Me. Je. et Ve. 9 h à 17 h ; Ma. 13 h 30 à 17 h.Fermeture Annuelle : deuxième semaine d'octobre)

La région fortifiée de Verdun en février 1917 La région fortifiée de Verdun en février 1917. Afficher les infos La région fortifiée de Verdun en février 1917. Description : Dans les décombres du fort de Vaucherauville, situé à 5 km au nord-ouest de Verdun, l'opérateur du Service Photographique et Cinématographique de l'Armée (SPCA) Albert Samama-Chikli pose avec son appareil au milieu des ruines. Date : Février - Mars 1917 Lieu : Charny-sur-Meuse / Mort-Homme / Fort de Douaumont / Bois Chauffour / Bras-sur-Meuse / Meuse / Fromeréville-les-Vallons / Rampont / Bois Bourrus / Ferme la Claire / Fleury-devant-Douaumont / Bezonvaux / Fort de Vacherauville / Verdun / Côte de Froide Terre / Bezonvaux / Ravin de la Rousse / Chapelle Sainte-Fine / Bois des Caurières / Chattancourt / Meurthe-et-Moselle / Lorraine / France.

Chronologie et carte - Mémorial de Verdun Front occidental : échec de la guerre de mouvement 1914 : l’année des illusions Le 1er août 1914, l'Allemagne et la France se mobilisent. Le 3 août, l'Allemagne déclare la guerre à la France. Le 4 août, le Royaume-Uni déclare la guerre à l'Allemagne. CNDP - L'armistice du 11 novembre 1918 L’armistice, signé le 11 novembre 1918 entre les Alliés et l’Allemagne marquant la fin de quatre années de guerre, constitue un moment clé de la conscience nationale et européenne. « L’École a pour mission l’enseignement de l’histoire de la Grande Guerre, et également la transmission de la mémoire » (*). La commémoration de l'armistice permet de mener un travail d'Histoire ancré dans un enseignement de la citoyenneté et des valeurs de la République. © H. Marquis

Assemblée nationale - Chronologie de la guerre de 1914-1918 La Grande Guerre Les députés « protestataires » d'Alsace-Lorraine La loi des Trois ans (7 août 1913) Les députés tués à l'ennemi au cours de leur mandat Les comités secrets de la Chambre des députés Marcel Gromaire, La Guerre, 1925, huile sur toile séance : les conditions de vie du combattant. analyse d'images parcours pédagogique Nicolas Rocher - Enseignant d'histoire-géographie de l'Académie de Grenoble Présentation Retrouvez ce parcours sur le site de l'Académie de Grenoble . Deux documents vidéos de 1915 et 1916 et une sélection d'eaux fortes d'Otto Dix permettent de saisir les conditions de vie du combattant dans la Première Guerre mondiale. Place dans le programme

Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Afficher les infos Vues de la région fortifiée de Verdun et du saillant de Saint-Mihiel en janvier 1916. Description : Dans un boyau de communication entre deux tranchées à Damloup.

Related: