background preloader

La dépendance à Internet bientôt considérée comme un trouble psychiatrique

La dépendance à Internet bientôt considérée comme un trouble psychiatrique
À l'image des échanges enflammés qui agitent les internautes lorsqu'il est question de la dépendance au jeu vidéo, et des effets réels ou supposés qu'une pratique excessive peut avoir sur le comportement du joueur, les réflexions sur l'addiction à Internet sont également très passionnées sur la toile. Or, l'initiative de reconnaître officiellement ce trouble va inévitablement relancer le débat. Mashable rapporte en effet que la prochaine édition du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, un ouvrage de référence publié par l'Association américaine de psychiatrie, va introduire une nouvelle entrée : le trouble de l'utilisation d'Internet (Internet-use disorder). Comme son nom le laisse transparaître, il s'agit d'un symptôme où l'utilisation du web interfère avec le quotidien d'un individu. Mais une telle pathologie est contestée dans le milieu psychiatrique et médical.

http://www.numerama.com/magazine/23924-la-dependance-a-internet-bientot-consideree-comme-un-trouble-psychiatrique.html

Related:  Cyberdépendance : symptômes et conséquencesCyberdépendance : articles du net

Cyberaddiction - Espace citoyen En constante augmentation, l'addiction aux jeux vidéo est maintenant reconnue au même titre que les autres dépendances. D’ailleurs, les personnes qui en souffrent aujourd’hui peuvent être soignées dans des centres de désintoxication. Depuis l'arrivée d'internet haut débit, nous assistons à une explosion des cas de dépendance aux jeux vidéo. Il s'est avéré que le jeu vidéo peut rendre un individu tout aussi dépendant que la drogue ou les jeux de hasard. Dans le cas du jeu vidéo, on parle de cyberaddiction ou cyberdépendance. Processus d’addiction

Addiction aux jeux vidéo L’article suivant a été extrait du journal » Enfance & psy » n° 31, rédigé par M. Valleur. Il traîte de l’addiction aux jeux vidéos… Valleur M., L’addiction aux jeux vidéo, une dépendance émergente ? , Enfance & psy, 2006, (31), p. 125-133 (M VALL 183) L’addiction aux jeux vidéo, une dépendance émergente ? L'addiction à Internet : une maladie mentale bientôt reconnue ? Par Stéphanie Teboul Rédigé le , mis à jour le L'addiction à Internet pourrait faire une entrée remarquée dans la nouvelle version du DSM, prévue pour mai 2013, le DSM V, un manuel de référence classifiant et catégorisant des critères diagnostiques de troubles mentaux spécifiques.

Trop envahissants les réseaux sociaux ? Le petit oiseau de Twitter avale Barack Obama, la reine d’Angleterre et le chanteur Stromae à force d’occuper leur temps et leurs pensées. À sa façon et avec son talent, le chanteur belge dégingandé lance l’alerte : à trop passer de temps sur les réseaux sociaux, l’individu perdrait son identité, son intimité, sa personnalité (lire ci-dessous). Attention, « addiction », préviennent les psychologues, « sursocialisation », traduisent les sociologues. Personnalité de référence de la toile avec une moyenne de 60 tweets envoyés par jour, omniprésent sur les réseaux sociaux notamment Instagram (photos), animateur d’un blog, Guy Birenbaum témoigne dans un livre ( Vous m’avez manqué , édition Les Arènes) des excès du trop connecté. Il a été soigné pour une dépression et l’hyper-connexion a été diagnostiquée comme l’une des raisons de son basculement, parmi d’autres. Nos habitudes modifiées

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ? L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Parmi celles-ci, celle des conséquences éventuelles sur la santé des joueurs apparaît, aux yeux de la représentation nationale, comme primordiale. L'objectif que se sont fixés les députés GROSSKOST et JEANNETEAU est donc d'étudier les mécanismes qui peuvent engendrer une dépendance, à certains types de jeux, affectant la santé des joueurs.

Il n’y a pas d’addiction aux objets numeriques. C’est aussi simple que cela. J’ai participé à l’émission Le téléphone sonne : “Smartphones et réseaux sociaux: les nouvelles addictions” et j’ai été assez surpris de constater qu’il y avait encore un discours culpabilisant et pathologisant sur les objets numériques. J’ai pu entendre du docteur Willam Olivenstein Lowenstein que l’effet de ces objets était comme la cocaïne. Que les mondes numériques étaient des mondes de la stimulation perpétuelle et de la vitesse. Que 5% des jeunes joueurs de jeux vidéo développaient une addiction. Si j’étais américain, je dirais que c’est de la “bullshit psychiatry”. Internet addiction - cyberd pendance - cyberaddiction - jeux video - sexe Cyberaddiction, nouvelle "toxicomanie sans drogues" Rsume : LInternet offre des multiples possibilits dans les domaines du travail, de l'ducation, ou dans la communication. Pourtant il y a des personnes qui dpassent les limites dune connexion "normale" et qui vont dans le sens dune conduite addictive, perdant tout contact avec la vie relle. L'adaptation de la grille des critres de l'addiction selon le DSM-IV prouvent le bien fond d'une telle affirmation. Les critres de laddiction peuvent sappliquer dans la mme mesure au jeu pathologique, lachat compulsif, la sexualit pathologique, le point commun de ces conduites addictives tant la perte de contrle, la recherche de sensations et de plaisir.

Que pensez-vous de l'addiction des jeunes aux nouvelles technologies ? À 12 ans, elle empoisonne sa mère pour avoir confisqué son iPhone Il y a quelques jours, CBS rapportait dans sa section crime et justice un fait divers digne de s’y attarder. En effet, vendredi dernier, une jeune adolescente de 12 ans a été placée en détention après avoir tenté d’empoisonner sa mère à deux reprises avec l’eau de Javel parce que cette dernière lui avait confisqué son iPhone. Nous savons les jeunes pleins de spontanéité, mais joindre l’acte à l’intention en franchissant le cap de la préméditation d’un meurtre, et qui plus est de sa mère, après s’être fait confisquer son iPhone, cela soulève un véritable problème.

Les débranche-tout M le magazine du Monde | • Mis à jour le | Par Lisa Vignoli Au resto, au cinéma, aux toilettes, ils gardent toujours un œil sur leur téléphone. Jusqu'à l'overdose. Des cures existent pour ces ultraconnectés. "Absent du bureau, je serai de retour le 19 août."

Related: