background preloader

La main à la pâte

La main à la pâte
La Fondation La main à la pâte a pour mission de contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement de la science et de la technologie à l’école primaire et au collège, école du socle commun où se joue l’égalité des chances. Son action, conduite au niveau national et international, est tournée vers l’accompagnement et le développement professionnel des professeurs enseignant la science. Elle vise à aider les enseignants à mettre en œuvre une pédagogie d’investigation permettant de stimuler chez les élèves esprit scientifique, compréhension du monde et capacités d’expression. La Fondation de coopération scientifique La main à la pâte, créée par décret en 2011, est fondée par l’Académie des sciences, l’École normale supérieure (Paris) et l’École normale supérieure de Lyon. L'équipe de la Fondation est située à Paris, 43 rue de Rennes. Priorités Quelques chiffres-clés Historique de La main à la pâte Related:  Numérique et TICE

Vous avez dit : révolution numérique ? Evoluer sans succomber aux modes, intégrer les technologies sans renoncer à la visibilité des apprentissages, adopter les dynamiques du changement, telles sont les attitudes des enseignants d’aujourd’hui. Ils sont nombreux à innover en découvrant des outils vecteurs de modifications pour apprendre et enseigner mais sans succomber pieds et mains liés aux sirènes technologiques car la révolution numérique est avant tout une révolution pédagogique. Le projet pédagogique lui, qui s’inscrit dans une situation forcément singulière, dans une relation d’apprentissages liée à un groupe précis dans une alchimie particulière à l’instant, détermine des besoins spécifiques à ce groupe et à cette aventure là, avec outils et ressources. Il s’intègre dans une situation concrète donc forcément inscrite dans le réel et un quotidien où les pratiques numériques sont partout. La pédagogie de projet permet de se confronter à ces outils et donc en en apprendre les codes et les règles. Michelle Laurissergues

Séminaire « L'enseignement du fait religieux » - Le "fait religieux" : définitions et problèmes Régis DEBRAY, professeur à l'université Lyon III L'expression " fait religieux " s'est imposée depuis quelques années dans le vocabulaire scientifique et public. Quand on y réfléchit bien, sa sobriété tranquille, qui cache un certain nombre de confusions, exprime la raison d'être de notre présence ici. Un fait a trois caractéristiques. Deuxièmement, un fait ne préjuge ni de sa nature, ni du statut moral ou épistémologique à lui accorder. Troisièmement, un fait est englobant. Le fait est observable, neutre et pluraliste. Tout d'abord, un tel enseignement ne saurait être un enseignement religieux. Il ne s'agit pas même, à mon sens, d'un enseignement de culture religieuse, s'il faut entendre par là une sensibilisation à la croyance qui confèrerait à celle-ci le même statut qu'au savoir. Le but n'est donc pas, me semble-t-il, de valoriser ou de dévaloriser le religieux, de le réhabiliter ou de le discréditer, mais d'éclairer de manière circonstanciée ses incidences sur l'aventure humaine.

Ecole Numérique Les connaissances naïves Emmanuel Sander est professeur de Psychologie du Développement à l’Université Paris 8, directeur adjoint du laboratoire Paragraphe et responsable de l’équipe "Compréhension, Raisonnement et Acquisition des Connaissances". Comment définissez-vous les connaissances naïves ? Ce sont des connaissances que l’on met en œuvre spontanément pour faire face à une notion susceptible de faire l’objet d’un enseignement scolaire. Le mot « naïf » n’est pas en soi péjoratif, il faut le prendre dans son sens étymologique de « brut ». Pouvez-vous en donner quelques exemples ? Dans le champ de l’arithmétique, « multiplier c’est additionner plusieurs fois » est une connaissance naïve très répandue, y compris chez les adultes, et même chez les étudiants. Un autre versant des connaissances naïves concerne les situations, la manière dont sont mis en scène les énoncés de problèmes, car nos connaissances de tous les jours vont influencer la manière dont on résout les problèmes. Veut-on et faut-il déconstruire ?

Pédagomix – Jeff Tavernier A l’heure du web social et des outils mobiles, le numérique réinvente les pédagogies qui se basent sur les apprentissages collaboratifs. Mais quelle place pour la créativité collective à l’école ? Le but est bien de répondre au défi des réformes des systèmes éducatifs que Ken Robinson tente également de définir dès 2007 dans cette conférence animée par RSA Animate. La question de la créativité était déjà soulevée en d’autres termes par Daniel Pink en 2005 avec son best-seller A whole new mind (pitoyablement traduit en français par L’homme aux deux cerveaux). A l’heure des débats sur l’open data, certains n’hésitent pas à formuler les contours d’une « éducation ouverte » (juin 2012) qui répondent aux nouveaux enjeux éducatifs définis par la tribune de François Taddéi « 6 milliards d’autodidactes » (Libération, avril 2009). J'aime : J'aime chargement…

UTM - Institut Universitaire de Formation des Maîtres Midi-Pyrénées - Mémoires Quest to learn : l’école où l’on joue à apprendre Malgré les multiples de tentatives de réformer l’éducation en France et ailleurs, le rapport entre l’élève, le professeur et la connaissance n’a guère changé : l’enseignant reste l’unique diffuseur du savoir. Quant à l’intégration des technologies, elle se limite souvent à la salle d’informatique où l’on apprend péniblement quelques fonctionnalités de Word. Ne parlons même pas des jeux vidéos, qui restent le grand Satan. Image : Katie Salen lors de la conférence Hacking Education organisée par l’Union Square Ventures en 2009. Autant d’attitudes dont Katie Salen prend le contrepied. Cette conceptrice de jeux a créé en 2009, à New York, l’école Quest to learn, un établissement public, qui n’accueille donc pas forcément des enfants issus de familles privilégiées. A terme, cette institution réunira des jeunes de la 6e à la première, avec 75 élèves par niveau. Comment la diffusion des savoirs s’articule-t-elle avec l’attitude ludique ? Image : La home page de présentation de Quest to lean.

Savoirs et apprentissages | Savoirs et apprentissages | Aide | Compétences/programmes | maternelle | pédagogie générale | maitrise de la langue | lecture | orthographe | gramaire | Prévenir, dépister... ou enseigner ? Christine PASSERIEUX - 2011Evaluation en Maternelle : Communiqué du collectif Pasde0deconduite - 2011 Les effets de l'individualisation des apprentissages en maternelle, Christine PASSERIEUX - 2008Ecole maternelle et sélection scolaire, Christine PASSERIEUX - 2008Défendre et transformer l'école maternelle, Christine PASSERIEUX - 2005Les tout-petits peuvent être dangereux, Michel DUCOM - 2005École maternelle : la socialisation, un préalable ou une construction scolaire ?Christine PASSERIEUX - 2002Entrer dans les apprentissages dès l'école maternelle, Christine PASSERIEUX Numérique Introduction : Numérique, un changement qui pourrait rester virtuel... Pédagogie explicite contre pédagogie de la découverte ? Introduction au dossier : Et si la question était mal posée...Jacqueline BONNARD - 2012L'éducation nouvelle est-elle si populaire ? Pédagogie générale Rapport au savoir Décrochage scolaire : quels obstacles, quels leviers ?

Barefoot Collège (Inde)

La main à la pâte est un site connu pour ses projets pédagogiques centrés sur l'enseignement des sciences. Ainsi, ce site propose diverses activités à réaliser en classe, des outils pour le maitre, des projets thématiques mis en avant par une documentation scientifique. De plus, il permet d'échanger, par le biais d'un forum, avec d'autres ; ce qui augmente la probabilité d'améliorer les pratiques enseignantes.
La recherche s'effectuant par thèmes, niveaux ou type d'activité : il facile d'obtenir rapidement des informations sur ce que l'on souhaite. by helenevandevoir Dec 19

La main à la pâte propose une large gamme de projets pédagogiques qui mettent en avant une approche pluridisciplinaire et collaborative et internationale de l’enseignement des sciences. Il propose aussi des ressources clés pour le maître, un site internet dédié, des outils multimédias… et donne lieu à des formations spécifiques pour enseignants et formateurs. by singabrayena Dec 18

Related: