background preloader

Le nouveau repas chez l'habitant

Le nouveau repas chez l'habitant
Related:  Manger

Annuaire national des AMAP Edition 2013 - Journée des Jeunes Chercheurs de l'Institut de Géographie de Paris « Peu importe la marge, c’est le cœur qu’il faut avant tout considérer ». Souvent vérifiée en géographie, cette affirmation de Lucien Febvre témoigne à la fois du poids accordé à ce qui est gros, visible et structurant dans les espaces géographiques, et de la relative rareté des travaux sur les marges en géographie, comme si le marginal était quantité négligeable et ne valait pas la peine d’être connu. Le terme de marge renvoie avant tout à ce qui est loin, en périphérie, à la limite ou à la frontière ; ainsi qu’à ce qui est petit, de moindre taille, aux interstices. En outre, la question de la visibilité est primordiale, précisément car ce qui est visible acquiert de l’importance. La marge se définit toujours dans un rapport à quelque chose d’autre. L’apparente polysémie de la notion de marge lui confère un caractère transversal dans les différents champs thématiques, théoriques et méthodologiques, ce qui la rend complexe. Axe 1 – Les marges : définitions, mesures et méthodes

Leeaarn, l'université collaborative des entrepreneurs Viande en ligne - Livraison viande (boeuf, agneau, veau, porc). Les locavores pour les nuls Locaquoi? Locavore késaco, loca comme fou en espagnol comme local, vore suffixe signifiant « se nourrit de ». En bref, le mouvement locavore prône le manger local ou plutôt la consommation de nourriture produite dans un rayon de 160 kilomètres (je pense qu’ils ne sont pas obtus, quelques kms en plus sont négociables). Les locavores encouragent donc l’achat direct aux producteurs locaux. Locapourquoi? Dimanche 10 février 2013, la face visible de l’iceberg apparaît à tous, nous sommes bien plus traçables avec nos smartphones et pass Navigo (carte orange) que nos lasagnes et autres produits industriels. C’est l’heure de regarder la vérité en face, j’ai du me taper deux ou trois steaks de cheval… ce qui en soi ne me gêne pas plus que ça, puisque comme tout le monde, je ne l’avais pas remarqué, mais ce qui dérange ma petite personne c’est plutôt que je viens de prendre conscience (naïve que je suis) que les étiquettes peuvent mentir! S’essayer locavore Et après? Anais (texte)

Lokob, location particulier : location objets, voitures, maison et location matériel entre particuliers à Marseille Sacs à Fruits et Légumes ... en tissu! [Tuto] - Des Miettes dans mon Clavier... Je me suis rendue compte d'un truc horrible!!! Je n'avais pas publié mon tuto des Sacs Torchons sur le blog!!!Nan mais n'importe quoi! Vous voyez ... quand je vous dis qu'il est nécessaire d'avoir une organisation! lol Bref! Grande Je sais que beaucoup d'entre vous ne sont pas des flèches en couture mais ça c'est pas grave! Le tuto est sur ma chaîne YouTube depuis un an mais comme on dit : mieux vaut tard que jamais!

Connecting the Collaborative Economy Location courte durée et location de vacances sur MorningCroissant The R2B2 pedal-powered kitchen appliance concept Christoph Thetard has developed a mechanical flywheel drive to power a set of kitchen appliances for his Diploma in Product Design at Bauhaus University in Weimar, Germany. The kitchen machine, coffee grinder and hand blender chosen for this device would under normal circumstances need to be plugged into an electrical wall socket, but there's no electricity needed for R2B2. Pumping the pedal spins the flywheel, which in turn provides the energy needed to operate the three cooking aids. The target of the project was to create a set of kitchen appliances that could be powered without using electricity. At the heart of the drive unit is the pedal-driven flywheel. All of the components are made from polished or sandblasted stainless steel, oiled wood, glass and ceramics, and the belts made from silicon. The hand blender can take various attached ends for different tasks and the transmission gives the device up to 10,000 rpm.

La recette du succès de la restauration collaborative En l’espace de quelques mois, de nouveaux services en ligne proposant de partager un repas chez l’habitant voient le jour des deux côtés de l’Atlantique. La recette du succès ? “Un savant mélange d’attentes communes et d’inconnu” explique Aurélie Daniel, co-fondatrice de Beyond Croissant. Permettre à des inconnus d’aller partager un repas chez d’autres inconnus, l’idée peut paraître saugrenue – et présentée ainsi, elle l’est certainement. Du consommer mieux au consommer ensemble Les premiers concepts de consommation collaborative reposaient sur l’idée d’optimiser l’utilisation de ressources jusqu’à lors sous-utilisées, de votre voiture à votre place de parking, en passant par votre logement, vos machines à laver, vos jardins ou vos lieux de travail. Mais pourquoi donc recevoir des inconnus à sa table ? Pourquoi participer à un repas préparé et partagé chez un inconnu? Il reste que le facteur humain ne sera jamais aussi bien pris en compte qu’à l’occasion d’un repas chez un particulier.

UniShared - Home

Related: