background preloader

Gratuité : en Italie, une autre économie, par Geraldina Colotti

Gratuité : en Italie, une autre économie, par Geraldina Colotti
Une petite localité suspendue dans le temps, un ancien bourg médiéval en pierre à l’aspect de château fort : Torri Superiore, située dans le Val Bevera, au pied des Alpes ligures, a conservé des traces de vie communautaire, sa grande salle collective, son four à ciel ouvert et son réseau de cent soixante pièces et passages au plafond voûté. A la fin des années 1970, le village assoupi s’était brièvement réveillé, avec une expérience d’utopie communautaire impulsée par un situationniste turinois. Puis, en 1989, il fut pris en main par un groupe de jeunes qui décida d’y fonder un écovillage. Aujourd’hui, ils sont seize habitants, enfants compris. Ils se partagent les tâches et les revenus, prennent les décisions par consensus, tout en acceptant une certaine élasticité individuelle (certains vivent dans la communauté mais travaillent à l’extérieur). Durant toute l’année, des gens de tous les coins du monde viennent au village participer aux cours de formation environnementale.

http://www.monde-diplomatique.fr/2012/10/COLOTTI/48291

Related:  Dons, partages...

100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation Achat groupé direct au producteur *

Slow Money: La revanche des fermiers sur les banquiers! - L Terre – Social: Aux Etats-Unis, un mouvement visant à lutter contre le surendettement et la surconsommation prend de plus en plus d’essor : Slow Money! Comptant déjà 20.000 adhérents, ce mouvement promeut l’idée de réinvestir dans le terroir et la qualité de ce qui se trouve dans nos assiettes, plutôt que dans des choses moins essentielles. Déjà, l’organisation a permis d’injecter plus de 20 millions de dollars dans 170 petites entreprises alimentaires au cours des deux dernières années.

Les biens communs ou le nouvel espoir politique du XXIe siècle ? Il y a plus de dix ans, Philippe Quéau (qu’on ne lit pas assez) s’exprimait ainsi lors d’une conférence organisée par le Club de Rome (qui a eu raison avant l’heure ?) ayant pour titre Du Bien Commun Mondial à l’âge de l’Information : « L’intérêt public est beaucoup plus difficile à définir que l’intérêt privé.

Italie: baisse de 12,8% des commandes à l'industrie en septembre sur 1 an Italie: baisse de 12,8% des commandes à l'industrie en septembre sur 1 an Milan (awp/afp) - Les commandes à l'industrie ont reculé de 12,8% sur un an et de 4% sur un mois en septembre en Italie, a annoncé lundi l'institut des statistiques Istat dans un communiqué. Il s'agit de la 13è baisse consécutive de l'indice sur un an, selon les données d'Istat. Sur un mois, il était en revanche en hausse en août et en juillet. Londres : un supermarché zéro gâchis Valeurs sociales et écologiques. C’est le crédo développé par The People's Supermarket, un supermarché coopératif installé à Londres, en Grande-Bretagne. Il commercialise des produits locaux, artisanaux et bio (achetés en général à de petits producteurs), pour ses clients membres ainsi que le grand public. Première particularité : pour devenir membre, il suffit de payer une adhésion de 25 livres par an (environ 31 euros). Chaque membre bénéficie ensuite de 10% de réduction sur tout le magasin, à condition d’y travailler bénévolement quatre heures par mois.

Transports en commun gratuits : une riche idée ! La gratuité est chère au coeur des Aubagnais. Par « chère », comprenez « précieuse ». Car depuis le 15 mai 2009, les 103 000 habitants de l’agglomération du pays d’Aubagne et de l’Etoile, dans les Bouches-du-Rhône, n’ont plus à débourser un centime pour effectuer leurs trajets en bus. La veille comme art de vivre du futur Ce qui est aujourd'hui un comportement d'ultra-connectés sera demain la norme si l'on souhaite avoir une vie sociale normale. Voici un article qui a été publié dans l’excellent ebook : Regards croisés sur la veille (sur le blog du modérateur), qui fait intervenir plein de spécialistes pros du digital (et moi-même). Un article prospectif qui m’a donné l’occasion de poser toutes les idées concernant l’évolution de la veille digitale.

Italie/Monti: interrompre les réformes est pire que de ne pas les faire Italie/Monti: interrompre les réformes est pire que de ne pas les faire Rome (awp/afp) - Le chef du gouvernement italien Mario Monti a estimé mercredi qu'"interrompre des réformes est pire que de ne pas les faire", dans une allusion claire à Silvio Berlusconi qui promet de changer radicalement de politique s'il est élu en 2013. "Paradoxalement, interrompre une réforme avant qu'elle n'ait pu donner ses propres fruits est même pire que de ne pas la faire", a-t-il dit au cours d'une réunion des industriels appartenant à la filière auto (Anfia), mais sans les constructeurs.

Quelles différences entre les biens communs et le communisme ? Quelle sont les similitudes divergences entre les traditions socialistes et l'émergence des idées et pratiques liées au P2P et des biens communs ? Michel Bauwens, fondateur de la P2P Foundation, nous explique sa vision. Titre original : How does the idea of p2p and the commons differ from the socialist tradition? Dans cet article du journal Pagina 12, le journaliste Mariano Blejman écrit que je mets sur le même plan le matériel ouvert et socialisme.

Related: