background preloader

Session 1 : Veille et méthodologie de veille

Session 1 : Veille et méthodologie de veille
Related:  veille opérationnelleoutils de veille

83 outils de veille gratuits Le blog Caddereputation vient de publier un tableau comparatif de 83 outils de veille. Ces outils sont classés selon les critères suivants : Coût de l'outil Langue de l'interface Sources surveillées Possibilité de mettre un flux RSS Génération de statistiques L'avis de Caddereputation sur l'outil L'on y trouve des outils comme Keotag, un meta-outil orienté sur le web social (Technorati, Blinkist, IceRocket, del.icio.us, Google Blog Search, Youtube) ; How Sociable qui permet de visualiser sur 22 plateformes (Facebook, Vimeo, Flickr, etc.) la présence d’une marque ; Update Scanner, un plugin Firefox permettant de surveiller une page web ou encore FollowFinder qui permet à partir d'un compte donné de déterminer quels sont les autres comptes Twitter diffusant des informations sur les mêmes thématiques. Consulter cette étude :

Comment utiliser Feedly pour lire ses flux RSS ? 1. Se connecter à Feedly Pour vous connecter à Feedly, il vous faut un compte Google. Dans la fenêtre qui s'ouvre, cliquez sur "J'accepte" pour autoriser l'appli sur votre compte Google : Vous êtes à présent connecté : 2. Si vous souhaitez importer vos flux de Google Reader (qui a fermé ses portes depuis le 01 juillet 2013), c'est possible en cliquant sur le bouton "Import OPML" : Vous arriverez sur cette page où vous pourrez alors sélectionner le fichier sur votre ordinateur et l'importer ensuite : Une explication plus précise est détaillée en bas. 3. Pour ajouter les flux d'informations RSS de vos sites favoris, si ce n'est pas déjà fait, recherchez les en cliquant sur "+Add Content" : Entrez un mot clé dans le champ de recherche, puis une fois que vous avez localisé le flux de la source que vous voulez suivre, cliquez sur le bouton + en face : Vous pouvez également cliquer sur le flux en question pour le visualiser, puis cliquer sur le bouton "+add to my feedly" pour l'ajouter : 4. 5. 6.

La veille, une approche globale et stratégique Selon BADOT et COVA [1], le pouvoir s’est déplacé, glissant de l’accès des matières premières à l’accès aux sources d’information et à l’information. Cette nouvelle nécessité explique donc que l’une des conditions de survie de la firme est la veille quelle que soit son domaine d’étude. Pour BURGAUD, la veille est « une gestion de l’information qui se développe sur deux axes : spéculatif (recherche et recueil de l’information) et projectif (évaluation et projection des résultats éventuels) et qui concerne l’ensemble de l’entreprise aussi bien les fonctions technologiques que financières et commerciales. » L’AFNOR (norme XP X50-053, avril 1988) présente la veille comme une activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance de l’environnement technologique, commercial…pour anticiper les évolutions. Historiquement ce sont les grands groupes industriels qui ont été les premiers à mettre en œuvre une démarche de veille. 1. Etat des lieux Les typologies de veilles 2.

Etherpad - Éditeurs de Texte Etherpad est un traitement de texte multi-utilisateurs en ligne. Une fois le logiciel déployé sur votre serveur, il est accessible depuis un navigateur web et propose de créer, en un clic, des documents éditables à partir de n’importe quel ordinateur connecté à Internet et disposant d’un navigateur web « moderne » avec support du JavaScript [1]. Mais ce n’est pas tout, le principal intérêt de ces documents réside dans le fait qu’on puisse y inviter d’autres utilisateurs [2], collaborant alors en même temps et sans conflit au travail en cours. Le texte partagé reste le même pour tous, les modifications de chacun étant immédiatement [3] répliquées chez les autres, et signalées par la couleur de leur auteur. Pour faciliter la collaboration, en plus de sa zone de texte chaque document comporte une liste des utilisateurs connectés, ainsi qu’une fenêtre de messagerie instantanée permettant de débattre des modifications à apporter au texte. Mais ce n’est toujours pas tout ! [3] Dans la seconde.

Veille d'informations : bien utiliser Feedly Feedly fait partie des outils les plus populaires sur le web pour suivre ses contenus favoris. Optimisé pour une utilisation web et mobile, il permet de trier, agréger et classer des centaines de sources d'informations. Comment organiser efficacement sa veille d'informations sur Feedly ? Organiser sa veille Trouver et ajouter de nouveaux contenus Se connecter à son cloud personnel Feedly : première étape consiste à sélectionner des sources d'informations (blogs, journaux en ligne) par thème. Personnaliser les catégories Via l'onglet « personnalize » (colonne de gauche), accéder à la liste complète des catégories et sources d'informations qu'elles contiennent. Mieux visualiser ses flux d'informations Paramétrer le mode d'affichage des sources d'information A noter : l'affichage de type « liste » est le moins attrayant et le moins visuel, mais il permet de visualiser rapidement une grande quantité de contenus. Gérer ses préférences Utiliser les raccourcis clavier

Utiliser les bons mots clés — Enseigner avec le numérique Une prise de notes s'avère très utile > ne pas naviguer au hasard > clarifier les concepts > trouver les termes les plus pertinents > définir sa stratégie, éventuellement la modifier De "bons" mots-clés Des mots suffisamment précis sur les moteurs - éviter les termes trop généraux qui risquent de générer trop de "bruit" dans les réponses, - choisir de préférence des termes spécifiques quitte à élargir par la suite votre requête. Des mots suffisamment larges sur les annuaires - pour trouver facilement les catégories et pour identifier les sites fédérateurs traitant du sujet, - quitte à préciser ensuite avec des termes plus précis. La langue - éviter les mots d'une langue autre que celle du moteur. Le type de mots - choisir de préférence des noms, - utiliser les autres mots (verbes, adjectifs, adverbes, pronoms) plutôt dans les expressions entre guillemets. L'ordre des mots joue parfois un rôle sur certains moteurs : - quels mots-clés sont prioritaires ? Une saisie correcte

Comment naviguer sur le web profond: 11 étapes 2 parties:Chercher des informations cachéesUtiliser TOR Notre ami Google indexe des milliards de sites internet répartis sur toute la planète. Certaines informations ne sont par contre pas accessibles à partir de Google ou de moteurs de recherche populaires, car elles se trouvent sur le Web profond. Des bases de données contenant des informations souvent confidentielles doivent être recherchées directement sur des sites spécifiques. Certaines personnes ne désirent effectivement pas être identifiées en partageant des informations avec tout le monde ou elles ne souhaitent pas que certaines autorités aient accès à ces informations. Étapes Partie 1 Chercher des informations cachées <img alt="Image intitulée Search the Deep Web Step 4" src=" width="728" height="557" class="whcdn">4Naviguez dans les archives. Partie 2 Utiliser TOR Conseils Détails de l'article

RSS : qu'est-ce que c'est, comment en profiter Derrière ce terme abscons, se cache un outil pratique et simple d'utilisation pour diffuser du contenu et, à l'autre bout de la chaîne, se tenir au courant des mises à jour de ses sites favoris. Comment expliquer simplement ce qu'est un flux RSS ? Il s'agit d'un fichier texte particulier (voir plus loin) dont le contenu est produit automatiquement (sauf cas exceptionnels) en fonction des mises à jour d'un site Web. Le terme RSS désigne une convention de structuration (comme Atom, que nous laisserons de côté ici) des fichiers que nous venons de décrire, garantissant qu'ils puissent être diffusés dans un format compréhensible par le plus grand nombre (on parle de "syndication de contenu"). Quelles solutions dédiées choisir pour lire des flux RSS ? Quel est l'intérêt pour le diffuseur du flux ? La réponse est, là encore, simple - faire connaître les mises à jour de son site - mais troublante : cette tâche n'est-elle pas parfaitement remplie par l'envoi d'une newsletter ?

La veille, une approche globale et stratégique Selon BADOT et COVA [1], le pouvoir s’est déplacé, glissant de l’accès des matières premières à l’accès aux sources d’information et à l’information. Cette nouvelle nécessité explique donc que l’une des conditions de survie de la firme est la veille quelle que soit son domaine d’étude. Pour BURGAUD, la veille est « une gestion de l’information qui se développe sur deux axes : spéculatif (recherche et recueil de l’information) et projectif (évaluation et projection des résultats éventuels) et qui concerne l’ensemble de l’entreprise aussi bien les fonctions technologiques que financières et commerciales. » L’AFNOR (norme XP X50-053, avril 1988) présente la veille comme une activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance de l’environnement technologique, commercial…pour anticiper les évolutions. Historiquement ce sont les grands groupes industriels qui ont été les premiers à mettre en œuvre une démarche de veille. 1. Etat des lieux Les typologies de veilles 2.

INDEX - PSC1 - Les cours de secourisme en ligne - Collège Fraissinet Avant propos : Les cours ci-dessous sont un complèment ou une aide à la compréhention de la formation PSC1 mais ne peuvent en aucun cas remplacer une formation de "prévention et secours civiques de niveau 1" ou se substituer au "référentiel national" de secourisme que voici : RN PSC1 juillet 2012 Seule la présence à la formation entière, l’application des gestes et la réussite aux évaluations formatives - cas concrets - permettent d’obtenir le diplôme Cette animation peut apparaitre lentement en fonction de votre débit Internet Nos activités PSC1 en PHOTOS, le Référentiel National PSC1" et toutes les formalités liées à cette formation sont disponibles : en Cliquant ICI Nota : La présente rubrique est en cours de construction et sera régulièrement mise à jour pour qu’elle soit la plus complète que possible tout en essayant d’être simple et compréhensible par tous les apprenants PSC1. P : protéger A : Alerter S : secourir S : Surveiller Vous devez donc d’abord penser à la protection. Il s’agit 3.

Veille concurrentielle : 5 outils innovants Voici 5 outils de veille concurrentielle pour analyser le marché en ligne et espionner les concurrents... 1/ SEMRUSH : l’outil de veille de la visibilité-web Semrush est conçu pour répondre aux besoins des webmarketeurs souhaitant analyser les performances en visibilité Google d’un concurrent ou avoir une vue d’ensemble de la concurrence en ligne :Qui sont les concurrents en ligne ?Quelles sont leurs bonnes positions sur Google ?Qui fait des liens vers eux ? L’innovation de l’outil, c’est d’être particulièrement complet : là où il fallait jusqu’à 10 outils différents, il est désormais possible d’obtenir des résultats tout-en-un avec Semrush. Le budget : la version gratuite limitée offre déjà de nombreuses possibilités. Précaution : le récupérateur de liens entrants ne semble pas totalement exhaustif. 2/ PAARLY : l’outil de veille tarifaire Paarly permet aux acteurs majeurs de l’e-commerce de surveiller les prix-concurrents et réagir aux évolutions des politiques tarifaires sur le marché :

Related: