background preloader

Appropriation des TIC et performance des entreprises.

Appropriation des TIC et performance des entreprises.
De la connexion aux usages : un long processus d’apprentissage Si en 2008, 99% des entreprises sont connectées à Internet, ce processus d’adoption s’est étalé sur les 10 dernières années, comme le montre le graphique 1, se traduisant par une diversité des usages et des fréquences d’utilisation des différents outils très hétérogènes. Ce processus d’adoption a été plus ou moins rapide en fonction des caractéristiques de l’entreprise. La taille de l’entreprise, en premier lieu, a joué sur le processus d’adoption, les plus grandes ayant adopté plus tôt que les plus petites, comme le montre le graphique 2. On observe en effet, qu’alors que 63% des entreprises de 50 salariés et plus sont connectées à Internet depuis plus de 5 ans, cette statistique est ramenée à 45% dans le cas des entreprises de 20 à 49 salariés et à 36% lorsque l’on s’intéresse aux PME de moins de 20 salariés. Ce processus de connexion à Internet a aussi été plus ou moins rapide en fonction de l’activité des entreprises.

Appropriation des TIC Vous êtes ici : Accueil » Réflexion et enjeux » Appropriation des TIC Textes et documents produits par Communautique et ses partenaires sur l'appropriation des technologies de l'information et de la communication, des usages innovants et de l'économie sociale. Ces appropriations favorisent la prise en charge et l'autonomie des organisations, de la collectivité et des citoyennes et citoyens. Appropriation et innovation : le projet Artnet de l'Union culturelle des Franco-Ontariennes Enquête menée en 2012 dans le cadre du projet ARTNET réalisé avec les membres de l'Union culturelle des Franco-Ontariennes. Le C.A.F.É. internet de Compagnons de Montréal: un espace unique en son genre Ce rapport est issu du volet recherche du projet C.A.F.É. internet de Compagnons de Montréal et porte sur l’inclusion numérique des personnes adultes vivant avec une déficience intellectuelle au Québec. Enquête sur les besoins en GI-TI Rapport d'enquête : Le monde communautaire et Internet

Les apports des expériences d'appropriation des TIC par les collectivités québécoises Bélanger, Christian. (2004). Les apports des expériences d'appropriation des TIC par les collectivités québécoises. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi. Quels sont les apports que peuvent fournir les expériences d'appropriation des TIC par les collectivités québécoises au sein de ces dernières ? Afin d'apporter une réponse adéquate à cette question, la base empirique de cette recherche de maîtrise a été constituée à partir des données provenant de cinq expériences d'appropriation des TIC par les collectivités québécoises, ainsi que quatorze sites Internet municipaux. Deux outils de recherche ont permis de collecter les données, le premier étant celui de la recherche documentaire, impliquant ainsi une analyse documentaire des données portant sur les sites Internet municipaux ainsi que sur les expériences d'appropriation des TIC. Selon le tableau1 «Apports des expériences d'appropriation des TIC par les collectivités », ces apports se révèlent être les suivants :

L'impact des TIC sur l'entreprise - Abdelkader RACHEDI B) Définition des TIC: C'est l'ensemble des technologies utilisées dans le fonctionnement, et la transformation et le stockage sous forme d'électronique, elles englobent les technologies des ordinateurs et les communications et le réseau qui relie les appareils tel que le fax et d'autres matériaux. Par la suite nous désignerons par Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) l'ensemble des technologies qui sont associées à l'usage d'Internet et de ses protocoles. (1) B.V. Desroches, S. Delisle : XXVIII ème Colloque sur les effets des NTIC sur le développement local et régional : évolution ou changement radicaux. (2) E. Dans les différentes littératures de management on constate qu'il n y a pas un consensus sur la définition des TIC vu leurs hétérogénéités et leurs complexités. D'autres définitions comme celle d'HERBERT SIMON : (prix Nobel des sciences économiques 1998) et qui paraît la plus acceptée, est basée sur les caractéristiques des TIC. (1) P. (2) E. Rétroaction Bruits

Le coût d’acquisition d’un ordinateur et de solutions TIC* | L'actualité informatique de la CMA14 pour les artisans 1 juin 2010. Le matériel informatique, les périphériques et les services constituent des postes de coût très souvent sous-évalués quand ils ne sont pas complétement oubliés lors de la création ou de la reprise d’une entreprise. Cet article fait apparaître une idée de budget qu’il faut consacrer aux TIC* - dans l’idéal – pour une Très Petite Entreprise (TPE). Nous faisons notre estimation sur la base d’une activité ne nécessitant qu’un seul ordinateur et pour laquelle le chef d’entreprise utilise quelques solutions TIC* nouvelles comme le coffre-fort électronique, la signature électronique et le fax par l’intermédiaire de l’ordinateur. Bien sûr, il est possible de baisser ce budget si on fait abstraction de quelques lignes onéreuses comme l’appareil photo numérique ou Acrobat Pro. De plus, vous aurez peut-être déjà un ordinateur que vous pourrez mettre à disposition de votre entreprise… L’année suivante, le coût des TIC* peut être évalué à environ 2000 euros.

Etude sur les usages des TIC dans les entreprises françaises Il y a une quinzaine de jours de cela j’ai été invité par Microsoft à assister à la présentation d’un rapport sur les usages des Technologies de l’Information dans les entreprises en France. Soit dit en passant vous ne pouvez imaginer quelle bien cela me fait de ne pas voir accolé le terme « nouvelles » à technologies de l’information, chose trop fréquente lorsque ceux qui entendent vous éclairer n’y connaissent rien de plus que vous. Ceci étant dit j’étais intéressé par la chose pour plusieurs raisons: On parle beaucoup de la transformation des usages dans l’entreprise liée à l’arrivée d’une nouvelle génération de collaborateurs dans l’entreprise (generation Y, digital natives voire simplement « les jeunes de maintenant ») mais à part des observations éparses il n’y avait pas encore eu quoi que ce soit de réellement construit et exhaustif en la matière. Voyons donc ce qu’il en ressort. Passons donc au contenu. Le contexte 96% des actifs se connectent à internet à la maison ou au travail.

Les TIC pour accélérer la compétitivité des entreprises - Les principaux points du plan "France numérique 2012" L'usage des TIC dans les entreprises françaises, et en particulier les PME et les TPE, souffre d'un retard certain par rapport à nos compétiteurs, note le plan "France numérique 2012". En effet, 50 % seulement des entreprises françaises sont connectées à l'Internet haut débit, 30 % disposent d'un site Internet et 2,5 % seulement disposent d'un site Internet capable d'effectuer des transactions. 500 000 petites et moyennes entreprises encore totalement déconnectées de l'économie numérique. Par ailleurs, les entreprises françaises investissent deux fois moins dans les TIC que leurs homologues aux Etats-Unis. Selon Eric Besson, ce retard d'investissement a créé depuis une vingtaine d'années un écart de croissance entre les économies européenne et américaine d'un demi-point annuel de PIB. Action : Développement en collaboration avec les fournisseurs d'accès à Internet d'offres d'accès haut débit compétitive et performante à destination des PME/TPE.

Les TIC à l'école : proposition de taxonomies Les TIC à l'école : proposition de taxonomie et analyse des obstacles à leur intégration Robert Bibeau Introduction En 1985, le ministère de l'Éducation du Québec [1] publiait son premier Plan de développement de la micro-informatique à l'école (Gouvernement du Québec, 1985). Vingt ans plus tard, à la faveur de la Réforme, le Ministère a introduit la compétence transversale TIC (technologies de l'information et de la communication) dans le nouveau Programme de formation de l'école québécoise. Vingt ans d'effort et d'investissement et pourtant ce que l'on dit et ce que l'on écrit sur l'intégration des TIC en classe au Québec et probablement ailleurs dans le monde n'a pas changé. Une première difficulté concerne les ressources didactiques. Selon Durpaire (1997), Pour indexer ces ressources d'enseignement et d'apprentissage (REA), il faut les classer selon leur nature, leurs caractéristiques et leurs usages. 1. 2. 2.1. 2.2.

La productivité des TIC La productivité des TIC 30 mars 2007 Pour poster un commentaire Les travaux d’Erik Brynjolfsson, du MIT, contribuent utilement à la compréhension de l’économie contemporaine. Dans « Information, Technology and Information Worker Productivity : Task Level Evidence », il décrit le gain de productivité qu’apportent les TIC. Les travaux consacrés à ce sujet sont rares. Dans l’attente de cette expérience, on entend des sottises comme le trop fameux paradoxe de Solow, « on voit des ordinateurs partout, sauf dans les statistiques de productivité ». Brynjolfsson a focalisé son étude sur une entreprise de « chasseurs de têtes ». L’étude a porté sur les flux d’information et la productivité : messagerie, consultations de la base de données, production (contrats réussis) en nombre et délai. On s’attend à trouver que l’utilisation des TIC accélère le travail : il n’en est rien. Les plus efficaces occupent une position centrale dans les flux d’information. Pour lire un peu plus : -

Related: