background preloader

Se débarrasser de ses croyances limitantes avec la PNL

Se débarrasser de ses croyances limitantes avec la PNL
“Je n’y arriverai jamais”, “Ce n’est pas possible”, “Je ne suis pas digne de”, “Je ne peux faire confiance à personne”, “J’aurais pu mieux faire”, “Je ne prends jamais les bonnes décisions”, “Je ne suis pas créatif”… Toutes ces petites phrases qui parasitent l’esprit et favorisent les mécanismes d’auto-sabotage sont désignées en PNL (Programmation NeuroLinguistique) par le terme de “croyances limitantes”. Les croyances limitantes sont généralement acquises dans l’enfance, avant 7 ans mais peuvent être également le résultat d’expériences ultérieures. Elles influent directement sur le comportement, la performance, la communication et sont renforcées au fil des expériences négatives. Ce cercle vicieux peut être cassé e n remplaçant les croyances limitantes par des croyances positives, aidantes, et visant à atteindre l’excellence. Ces croyances positives sont désignées par le terme de “Présupposés de la PNL”. De nombreux Présupposés de la PNL existent, je vous propose la liste suivante : 1. 2. Related:  Accomplissement de soipsychologue

Faire de son dialogue interne son allié Lorsque nous pensons au dialogue ou plus généralement à la communication, nous pensons en premier lieu à l’interaction entre deux ou plusieurs personnes. Or il existe le dialogue interne. Cette petite voix que nous avons tous à l’intérieur de nous et qui dialogue. Elle peut être si l’on s’en réfère aux États du Moi de l’Analyse Transactionnelle l’expression de l’Enfant, de l’Adulte ou du Parent qui est à l’intérieur de nous. Nous sommes influencés par ce que nous entendons, que ce soit par le dialogue avec d’autres mais aussi par le dialogue interne. « Après une nuit de dialogue avec toi-même, l’oppression infinie de ton coeur s’envolera. » Yu Dafu Les questions que l’on se pose à soi-même sont importantes et votre esprit cherchera, même à votre insu, tant qu’il n’aura pas reçu de réponse. Néanmoins, notre esprit fait ce que nous lui demandons. De plus, sachez remettre en question ce dialogue interne. « Je n’y arriverai jamais » demandez-vous par exemple « Jamais ?

Quelques petites graines à planter pour cultiver l'estime de soi L’estime de soi, est un aspect central de la personne. Très étudié et boosté chez nos voisins américains (vous trouverez énormément de littérature sur le « Self-esteem », dont d’ailleurs « Self-esteem is a family affair » que je recommande aux parents), le sujet de l’estime de soi prend maintenant le devant de la scène en Europe. « Le monde ne vous estime jamais plus que vous ne le faites. » Sonja Henie L’estime de soi c’est quoi ? L’estime de soi correspond à la vision que l’on a de soi, à ce que cette vision nous inspire et à comment on pense que les autres nous perçoivent. L’amour de soi se met en place dans l’enfance, en fonction de la qualité des signes de reconnaissance reçus à cette époque. Elle n’est pas constante chez tous les individus, elle dépend des contextes (par exemple : une personne peut avoir une bonne estime d’elle-même au niveau professionnel mais pas dans sa vie familiale). D’autre part, être sûr de soi n’est pas synonyme d’estime de soi. Donnez du sens à vos actions

CQPNL - Le centre Retour à la liste par Robert Dilts La vie d’une entreprise et de ses travailleurs peut être comprise par le biais de l’analyse de différents niveaux. Le premier de ces niveaux a trait à l’environnement dans lequel l’entreprise et ses membres opèrent, agissent et interagissent [OÙ] et [QUAND]. Cela inclut l‘emplacement géographique de ses opérations, l’immeuble qui définit le lieu de travail, la disposition des bureaux, et ainsi de suite. Le second niveau englobe les comportements et les actions spécifiques de l’organisation ou des individus. Le troisième niveau repose sur les stratégies, les compétences et les habiletés qui orientent les actions de l’organisation ou de l’individu à l’intérieur de l’environnement. Ces trois niveaux sont fortement influencés par le niveau des valeurs et des croyances. Les valeurs et croyances soutiennent le sentiment d’identité du travailleur ou de l’entreprise, c’est-à-dire le [QUI] derrière le [POURQUOI], le [COMMENT], le [QUOI], le [OÙ et QUAND].

Donner du sens à sa vie Bonsoir à tous, Aujourd'hui, j'avais envie de vous parler d'un thème qui me tient particulièrement à coeur: le sens de la vie. En effet, diverses personnes viennent me voir en séance de coaching car elles se disent abattues, déprimées, n'ayant plus de goût pour leur existence. Elles ne trouvent plus de plaisir en quoi que ce soit, ce qui leur plaisait autrefois n'est plus qu'un vague souvenir et elles se sentent perdues. Est-ce votre cas ??? Il est important de souligner que nous sommes les créateurs de notre vie et c'est nous qui devons faire des choix, faire des expériences, donc ne pas être passifs en attendant que la vie nous apporte des réponses à nos questions existentielles. Nous avons la chance d'être ici sur Terre pour découvrir des tas de belles choses, pour vivre des expériences intenses, pour s'enrichir, pour échanger, pour rire, pour s'émerveiller, pour rêver, pour se faire plaisir et le plus important à mes yeux: pour aimer. Je vous souhaite une merveilleuse semaine.

Marjorie Llombart, coach : « La chasse aux ‘’croyances limitantes’’ permet de prendre sa vie en main et d’en devenir l’acteur » | Les Nouveaux Audacieux Pour la deuxième fois, le blog reçoit Marjorie Llombart, experte auprès des femmes à la recherche du métier qui les fait vibrer. Souvent confrontée à des cas où les propres croyances des personnes se révèlent des freins majeurs au changement, la coach a accepté d’évoquer ce sujet pour Les Nouveaux Audacieux. Entretien autour de ces pensées négatives qui peuvent arbitrer la réussite ou l’échec d’une reconversion. Qu’appelez-vous une « croyance limitante » ? Pour commencer, j’aime à citer une pensée du Dalaï Lama : « Sème une pensée, tu récolteras un acte ; sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée ». Autrement dit, pour changer les résultats de ses actions, il faut commencer par changer ses pensées, ses croyances. Pourquoi ces croyances « limitantes » sont-elles si puissantes ? Quelles sont les grandes familles de « croyances limitantes » ? Comment reconnaître à coup sûr une croyance limitante ?

Se libérer de ses injonctions parentales Il arrive que l’on se sente, ou que les autres nous sentent, limité, mal à l’aise, effrayé, bête, voué à l’échec, froid, distant, solitaire… Ce peut être lié à des décisions prises dans l’enfance en réponse à des messages négatifs, inhibiteurs, transmis par nos figures parentales. Je vous propose de faire le tour de la questions de ces messages appelés « injonctions » en Analyse Transactionnelle. Au travers de leur expérience en tant que thérapeutes et analystes transactionnels, Bob et Mary Goulding, ont mis en évidence, dès la fin des années 60, que 12 thèmes fondamentaux apparaissent de façon récurrente comme étant à l’origine des décisions prises dans l’enfance. A chacun de ces thèmes, appelés « injonctions » correspond son contraire : une « permission ». Les injonctions mises en évidence par les Goulding au travers de leur expérience de thérapeutes sont : « N’existe pas » « Ne sois pas toi-même » « Ne sois pas un enfant » « Ne grandis pas » « Ne réussis pas » « Ne fais pas »

Comment éviter les jeux psychologiques avec le triangle de Karpman Les jeux psychologiques prennent place dans la vie personnelle comme dans le monde de l’entreprise. Ils sont générateurs d’inefficacité, consommateurs de temps, générateurs de sentiments négatifs et ne résolvent en rien les situations problématiques. Stephen B. Dynamique Ce jeu implique 3 rôles : une Victime V : qui se sent inférieure et va rechercher soit un Persécuteur soit un Sauveteur.un Sauveteur S : qui perçoit la Victime comme inférieure et lui vient en aide à partir d’une position supérieure.un Persécuteur P : qui persécute en agressant, humiliant ou rabaissant la Victime. Dans chacun des 3 rôles il est intéressant de noter qu’aucun ne perçoit la réalité. Les rôles vont ensuite être pris consécutivement par les différentes personnes en interaction selon son évolution. Même si nous adopterons souvent deux ou même trois rôles différents au sein d’un triangle dramatique, nous avons tous une tendance à jouer plus fréquemment l’un des 3 rôles. Rôles Sortir du jeu

Métaprogrammes Les métaprogrammes en PNL sont des filtres inconscients qui déterminent nos manières de penser, d'agir et de ressentir les émotions. Autrement dit, l’ensemble des métaprogrammes d’une personne constitue la manière dont : elle s’y prend pour percevoir les choses à travers ses 5 sens ; elle évalue, comprend et organise ce qu’elle perçoit dans un contexte donné ; elle oriente ses choix, se motive et agit. Les métaprogrammes d’une personne dépendent de ses valeurs fondamentales (amour, famille, honnêteté, réussite sociale, indépendance, ambition,…). Par l’examen attentif du langage d’une personne, on peut deviner quels sont ses métaprogrammes et définir les caractéristiques de base de cette personne. Chaque individu a ses propres métaprogrammes, qui peuvent être communs à ceux d’autres individus. A quoi sert de connaître les métaprogrammes d’une personne ? communication ;Mieux motiver les membres d’une équipe Voyons ci-dessous quelques exemples de métaprogrammes. Exemples de métaprogrammes.

Les 15 chantiers fontamentaux de la confiance en soi Avoir confiance en soi c’est savoir reconnaitre en soi-même des qualités essentielles, des capacités, pour agir efficacement, de façon appropriée dans les circonstances importantes et franchir ainsi les obstacles de la vie notamment en allant au-delà de sa peur. Elle est un des piliers de l’estime de soi (avec la vision de soi et l’amour de soi). Elle est ainsi une conscience et peut donc être développée, même à l’âge adulte. Je vous propose donc 15 chantiers et vous invite à les lire puis à prendre le temps de la réflexion. 1. Faites le point sur vos compétences, vos capacités et sur ce que vous aimez faire (vous pouvez pour cela utiliser le modèle des niveaux logiques de changement par exemple). 2. Votre système de croyance et vos valeurs vous aident-ils à avoir confiance en vous ? Faites le point, gardez ce qui vous aide et mettez de côté ce qui ne vous aide pas. 3. Lorsque leur influence est positive, ils sont des facteurs clés de succès de nos vies. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13.

Top 10 des croyances sur soi Vous connaissez mon intérêt pour les croyances, que je considère être la pierre angulaire dans tout processus de changement. Pour rappel, une croyance est une pensée construite et très personnelle dont nous avons l’intime conviction qu’elle est valide, vraie, réelle, authentique et véritable et qui nous sert de repère dans nos actes quotidiens, notre vision du monde, nos jugements sur nous-mêmes, les autres ou le temps. Parfois, voire même souvent, nos freins, nos blocages, nos difficultés quotidiennes sont issues de certaines de ces croyances qui se qualifient alors de limitantes. A noter qu’il n’y a pas une croyance plus limitante qu’une autre; elles le sont toutes à priori et à des degrés divers pour chacun. Ah! Question: « Comment pouvez-vous essayer quelque chose de nouveau en respectant votre besoin de sécurité? J’en connais qui ont été poursuivi en justice pour discrimination et pour moins que ça :-). Déjà, la réussite est un concept trop vague pour s’y appuyer assurément.

10 délicieux aliments riches en protéine végétale à découvrir Le quinoa est une pseudo-céréale riche en hydrates de carbone et en fibres, qui est excellent pour les personnes qui souhaitent perdre du poids. Il permet de réguler les niveaux de cholestérol dans le sang et ne contient pas de gluten. Lorsque nous parlons de « protéines », nous pensons presque toujours aux produits laitiers et aux viandes. Mais saviez-vous qu’il existe des sources végétales qui sont également très riches en protéines? Il ne faut jamais éliminer ou bannir les protéines de notre régime alimentaire, et encore moins si l’on veut perdre du poids. Grâce à elles, nos cellules peuvent se régénérer, et nous obtenons l’énergie dont a besoin notre organisme, pour mener à bien d’importants processus métaboliques. Pour mincir tout en restant en bonne santé, il est vital d’élever sa consommation de protéine végétale. Découvrez dans cet article, les 10 sources de protéine végétale que vous devriez consommer plus souvent. 1. 2. 3. Qui peut résister à un bon repas accompagné de haricots? 4.

QQOQCCP qui, quoi, ou, quand, comment, combien, pourquoi L’expression d’un problème peut paraître simple de prime abord, mais oublis et omissions peuvent compromettre une analyse. La démarche QQOQCCP (qui, quoi, ou, quand, comment, combien, pourquoi) est une méthode exhaustive de questionnement préalable à toute analyse. Il s’agit à l’origine d’une figure rhétorique permettant de définir les circonstances d’un fait. Hermagoras (1er siècle av. Variantes : De qui, Avec qui, Pour qui… Ex : Responsable, acteur, sujet, cible… Questionnement sur les acteurs concernés par le problème Variantes: Avec quoi, en relation avec quoi… Ex : Outil, objet, résultat, objectif… Questionnement sur la nature du problème Variantes : par où, vers où… Ex : Lieu, service… Questionnement sur le lieu et périmètre du problème Variantes : tous les quand, à partir de quand, jusqu’à quand… Ex : Dates, périodicité, durée… Questionnement sur la temporalité du problème Questionnement sur la méthode Questionnement sur la quantification du problème et de la solution Source : wikipedia

Courbe du changement et résistance au changement (ou courbe du deuil) Des changements importants, les entreprises en connaissent plusieurs chaque année. Internes ou externes, souhaités ou subis, ils portent sur l’organisation, les processus métier, la masse salariale, le cadre de travail, et bien d’autres aspects du fonctionnement de l’entreprise. Or, chaque changement implique pour ceux qui le vivent – l’ensemble des collaborateurs – de s’y adapter en : acceptant la fin d’une situationévoluant jusqu’à intégrer entièrement la nouvelle situation ex : dans un déménagement des locaux de l’entreprise, chaque employé a besoin d’accepter le départ des anciens locaux et d’intégrer pleinement l’idée de travailler dans les nouveaux. Ce cheminement passe par plusieurs étapes, selon la désormais célèbre « courbe du changement » ou « courbe du deuil »; elle est issue des travaux d’ Elisabeth Kübler-Ross, psychiatre et psychologue suisse classée en 1999 par «Time magazine» parmi les cent plus importants penseurs du XXe siècle. On y distingue 2 grandes phases : A vous !

Conte hindou : Cherche qui tu es! Voici un nouveau conte qui nous parle de l'enseignement et surtout des leçons que l'on peut être tirer ! Bonne lecture! En Inde, dans une région proche du Tibet, il était une fois un maître et son élève. Quand le maître et l'élève eurent débattu des conditions pratiques d'usage, le maître commença son enseignement. Il dit à son élève :- Tu dois être fort.

Related: