background preloader

Devoirs : Réorienter l’école, pour ne plus désorienter les parents ?

Devoirs : Réorienter l’école, pour ne plus désorienter les parents ?
« Nombre de familles, sous l’effet de la circulation des devoirs, transforment leur foyer en une véritable institution de sous-traitance pédagogique ». La phrase pourrait valoir provocation, adressée aux enseignants largement persuadés que les parents, trop souvent démissionnaires, s’éloignent des réquisits du travail scolaire. Pourtant, Séverine Kakpo est allée voir de près. Le constat de Séverine Kakpo est assez direct : non seulement les parents ne démissionnent pas, mais il s’investissent. Prenons l’exemple d’une élève qui a du mal à comprendre le texte qu’il a à lire à la maison. La tâche de lecture elle-même ne va pas de soi, pour nombre de parents : faut-il faire lire « à voix haute » ou « dans sa tête » ? Des normes invisibles qui suscitent les malentendus Ces situations peuvent donc générer des incompréhensions sur le sens des tâches données dans les devoirs. Les parents « résistants pédagogiques » ? Rien d’étonnant, donc, pour S. Une promesse à tenir ? Marcel Brun

Primaire : Les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits ? Mis sous le boisseau depuis 2008, le rapport de l'Inspection générale sur "le travail des élèves en dehors de la classe" à l'école primaire refait surface. Ce rapport piloté par Viviane Bouysse, avec C Saint-Marc, H-G. Richon et P. Claus, pose de bonnes questions. C'est bien parce que l'interdiction est renouvelée régulièrement par l'Education nationale que l'interdiction des devoirs à la maison à l'école primaire pose problème. Malgré tous ces rappels, ce qui est plus nouveau dans le rapport c'est que les inspecteurs ne sont pas certains qu'ils soient réellement interdits ! La circulaire de 2008 « relative à la mise en place de l’accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 dans les écoles élémentaires de l’éducation prioritaire » prévoit qu’il est possible d’apporter aux élèves « une aide au travail scolaire » qui leur permet « d’apprendre leurs leçons ou d’approfondir le travail de la classe ». Si elle les encourage, est-elle capable de contrôler ce qui se fait ? Le rapport

Devoirs : autour d'un malentendu. Entretien avec Patrick Rayou "Le bien fondé du travail hors la classe n'est pas évident", écrit Patrick Rayou dans l'ouvrage "Faire ses devoirs" publié par les Presses Universitaires de Rennes. Pourtant on assiste à une recrudescence des devoirs, y compris quand les textes les interdisent, comme au primaire. Les devoirs participeraient-ils d'une croyance sur l'éducation ? L"ouvrage dirigé par P. Rayou interroge le devoir sous des angles complémentaires, sociologique ou pédagogique. Pourquoi le devoir résiste-t-il aussi bien aux injonctions officielles ? Les devoirs sont interdits au primaire depuis des années. Il est toujours intéressant de se demander pourquoi une décision ministérielle comme celle de l'interdiction des devoirs écrits en primaire ne parvient pas à passer dans les faits. Le devoir est-il une pratique qui aide les élèves ? Un des grands apports du livre c'est d'être allé observer comment les élèves s'emparent des devoirs. Comment interfère le parascolaire avec la question des devoirs ? Patrick Rayou

Débat : Devoirs : A quoi ça sert ? Par François Jarraud "Fais tes devoirs". La phrase rythme le vécu des familles de 12 millions d'élèves qui, dès l'école primaire quittent l'école pour la retrouver à la maison. Pourtant les devoirs à la maison sont interdits pour l'enseignement primaire depuis... 1956. Pourtant leur utilité est contestée. Combien d'heures ? Quelle utilité ? Le grand malentendu. Alors pourquoi ça dure ? Que faire ? Devoirs autour d'un malentendu Pauline Rose: L'Education pour tous et pas seulement pour quelques-uns Dans un blog publié sur The Huffington Post il y a quelques jours, M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies, a fait naître une inquiétude dans l'esprit des gens qui travaillent dans le secteur de l'éducation. Il a dit : "Je suis très préoccupé par le fait que l'éducation cesse peu à peu de figurer en tête des priorités internationales." C'est la raison pour laquelle il lance une nouvelle initiative mondiale, "L'éducation d'abord", avec le soutien de Mme Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO, et de M. Gordon Brown, son envoyé spécial des Nations Unies pour l'éducation mondiale. Cette approche est souvent un défi pour les gouvernements et les responsables de l'élaboration des politiques et nous a incités à concevoir un nouveau site Web exposant les grandes disparités, observées dans plus de 50 pays, entre les chances des garçons et des filles d'aller à l'école. Népal, 2011, 17-22 ans, scolarisation inférieure à quatre ans

Irina Bokova appelle à mieux protéger l’éducation dans les situations de conflit « Il nous faut cibler quatre insuffisances systémiques », a déclaré Irina Bokova, « à savoir, les insuffisances de protection, de prestation, de reconstruction et de consolidation de la paix – et nous devons concentrer encore davantage nos efforts sur la situation des filles et des femmes ». Aujourd’hui dans le monde, sur les 28 millions d’enfants non scolarisés, 47 % vivent dans des pays touchés par un conflit. Ces pays sont ceux qui ont le moins de chances d’atteindre ne serait-ce qu’un seul des Objectifs du Millénaire pour le développement. La Directrice générale a rappelé que les investissements dans l’éducation représentaient moins de 2 % du financement de l’aide humanitaire mondiale. À cet égard, la Directrice générale a appelé l’attention sur l’édition 2011 du Rapport mondial de suivi sur l'EPT de l’UNESCO, consacrée à cette « crise cachée ». Cette manifestation parallèle était organisée à l’initiative de l’UNESCO, conjointement avec M. <- retour vers Toutes les actualités

What Does Critical Thinking Mean in Education ? Critical thinking is an important skill in the 21st century learning. Education's overall goal is to produce students that will be able to think critically and not just take in things like a parrot. Of course thereis a bunch of other important skills out there but this particular one stands out from the crowd. The thing about ttis skill is that while almost all teachers agree upon its priority in education only few really know what it really means. Sometimes the lines between some technical temrs are blurred as is the case in the educational jargon when refering to critical thinking as synonymous with creative thinking, a blunder that is though seemingly unimportant yet it can make all the difference for experts. Critical thinking as described in the video below refers to a diverse range of intelectual skills and activities concerned with evaluating information as well as evaluating our thought in a disciplined way.

Mitt Romney to States: Don&apos;t Expect Help With Common Core - Curriculum Matters UserID: iCustID: IsLogged: false IsSiteLicense: false UserType: anonymous DisplayName: TrialsLeft: 0 Trials: Tier Preview Log: Exception pages ( /edweek/curriculum/2012/09/politics_and_the_common_core.html ) = NO Internal request ( 198.27.80.99 ) = NO Open House ( 2014-04-13 10:52:17 ) = NO Site Licence : ( 198.27.80.99 ) = NO ACL Free A vs U ( 2100 vs 0 ) = NO Token Free (NO TOKEN FOUND) = NO Blog authoring preview = NO Search Robot ( Firefox ) = NO Purchased ( 0 ) = NO Monthly ( b66ddea5-1b5f-fc20-6be4-0989a3f08c5f : 3 / 3 ) = NO 0: /ew/articles/2014/03/13/25essay-grader.h33.html 1: /edweek/DigitalEducation/2012/08/edtech_notebook_twitter_bullyi.html 2: /edweek/teacherbeat/2011/12/how_do_we_train_teachers_to_us.html Access denied ( -1 ) = NO

Of inquiry and ignorance SmartBlogs “Knowledge is a big subject. Ignorance is bigger. And is more interesting.” — Stuart Firestei in “Ignorance: How It Drives Science” As the school year begins, educators (and parents) will encounter students who pose the question: “Why do I need to learn this?” All too often we brush off the question with answers like, “If you want to become a X (insert profession), you need to understand X (insert content).” If there be nothing new, but that which is Hath been before, how are our brains beguil’d, Which labouring for invention bear amiss The second burthen of a former child. – Shakespeare Sonnet 59 Taking an inquiry approach to teaching STEM topics avoids shallow answers and lectures on the accomplishments of past generations. Inquiry relies upon ignorance. Picture the relationship between knowledge and ignorance as an inflating balloon: the more one learns (contents of the balloon) the more questions arise (surface area of the balloon).

Related: