background preloader

Un mode d’emploi pour le téléchargement des livres numériques

Un mode d’emploi pour le téléchargement des livres numériques
C’est à la suite d’une initiative de l’ENSSIB (Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques) que le projet a vu le jour : mettre au point un mode d’emploi des dispositifs de lecture numérique. Ce guide circule gratuitement sur internet et explique en une quinzaine de pages comment transférer un livre numérique sur une tablette tactile ou sur une liseuse et comment choisir un logiciel de lecture adapté aux différents formats d’ebooks, le tout à grand renfort de captures d’écran et de schémas explicatifs. Plus d’hésitations désormais quant à la compatibilité des formats sur les tablettes et liseuses les plus couramment utilisées sur le marché, tout est expliqué dans ce petit guide pratique de façon claire et complète. Un outil des plus utiles à la sphère numérique. Téléchargez le guide des dispositifs de lecture numérique Related:  Editions

Le Baromètre des usages du livre numérique Le Baromètre des usages du livre numérique a été publié à l’occasion des 9èmes Assises du livre numérique. Il s'agit aussi de la 2e édition de cette enquête sur les usages des ebooks. Réalisée par Opinion Way, cette étude a pour objectif d’observer le développement du livre numérique et ses pratiques par la population française. Voici quelques résultats assez instructifs : 14 % des sondés ont déjà lu en totalité ou en partie un livre numérique. Ce qui représente plus du double des chiffres avancés dans le 1er baromètre ; 78% des interrogés n’envisagent pas la lecture d’un livre numérique. Par ailleurs, les lecteurs potentiels évoquent leur intention de privilégier la tablette numérique (88%). Consulter cette étude (au format pdf - 857 Ko) : www.sne.fr/img/pdf/Evenements/Assises/Assises-8novembre2012/Barometre-livre-numerique-Vague2-8nov2012.pdf

Livraison de trouille chez les éditeurs numériques Le marché du livre numérique n'en finit pas de promettre mille merveilles. Les éditeurs (petits, moyens ou gros) observent les distributeurs (géants) et songent à leur avenir commun avec frilosité, ambition et réticence enthousiaste. Les éditeurs français commencent à s’immiscer sur le marché du livre numérique. Petit pas après petit pas, les tentatives de mises à niveaux des uns et des autres sont fortement médiatisés. ”Des choix stratégiques à faire” Du côté des éditeurs, coincés entre le désir de contenter le plus de lecteurs, de rentrer dans les cases des géants du Net et de subvenir à leurs besoins, l’édition numérique reste complexe. C’est à eux de dessiner les contours d’une stratégie qui fonctionne, maison par maison. Se placer ensuite sur le marché tout en suivant de près ce que font les autres en somme. Pourtant, le livre numérique – qui représente entre 1 et 2% des ventes dans le chiffre d’affaires des éditeurs ne fait peur à personne. Héloïse d’Ormesson le confesse :

Format des ebooks : Quelle est la différence entre l’ePub 2 et l’ePub 3 ? Si vous vous intéressez un peu au livre numérique, le format ePub doit vous évoquer quelque chose. Vous avez forcément entendu parler de ce format standard et ouvert dédié aux ebooks à plusieurs reprises. Peut-être avez-vous entendu parler de l’ePub 3 sans forcément savoir de quoi il s’agissait. Un an après son lancement, ce nouveau format a en effet fait beaucoup parler de lui sans toutefois se démocratiser. Lettres numériques revient sur le sujet. L’origine La majorité des ePubs actuels disponibles à la vente ou en téléchargement sont actuellement des ePubs 2. Quelles spécificités ? L’ePub 3 offre aux livres numériques plus de possibilités techniques. Même s’il reste sous-exploité à cause de son manque de comptabilité avec la majorité des supports de lecture numérique, le catalogue d’ebooks en ePub 3 se développe y compris en francophonie. Quel avenir ? L’IDPF travaille activement au développement et à la reconnaissance de l’ePub 3 comme un format standard.

La nécessité de repenser l’économie numérique L’irruption du numérique permet à un nombre beaucoup plus important d’individus, non seulement d’avoir accès à la musique gratuitement, mais aussi de se faire créateurs, en dehors des circuits professionnels. Dans « Free, entrons dans l’économie du gratuit », Chris Anderson, montre à travers un passage sur l’industrie de la culture en Chine et au Brésil, Il démontre aussi et surtout, qu’il n’est plus possible de vendre de la culture sur internet, tout ce qui est dématérialisable a sa valeur qui tend vers le zéro. Il serait naïf ou hypocrite de penser qu’à l’ère du numérique, l’argent ne soit pas déterminant. Il existe de nombreux modèles économiques du gratuit, une cinquantaine ont été répertoriée dans le livre de Chris Anderson : Free, entrons dans l’économie du gratuit. L’ensemble du monde artistique a pris conscience que nous sommes entrés dans une économie de l’attention, même s’ils ont toujours beaucoup de mal à l’accepter, ce que l’on peut tout à fait le comprendre.

La lecture numérique expliquée par mes enfants J’ai la chance d’avoir des grands lecteurs à la maison. Septans et Huitans adorent lire et dévorent tout ce qui passe à leur portée, et Cinqans prend le même chemin. Mais étrangement, ils sollicitent assez peu l’iPad dans sa fonction de liseuse (au sens large). Moi qui suis une lectrice numérique (et papier) forcenée, qui écris pour le numérique (et le papier), intriguée par ce syndrome du cordonnier mal chaussé appliqué à mes lecteurs en herbe, j’ai décidé de mener l’enquête. La parole aux lecteurs Huitans : “Je préfère les vrais livres à lire, quand c’est moi qui tourne la page en vrai. Septans : “J’aime les livres (sous-entendu papier, ndlmb, note de la maman blogueuse), et aussi les histoires sur l’iPad, parce qu’elles sont racontées. Cinqans : “J’aime bien quand c’est maman qui raconte et aussi quand c’est l’iPad qui raconte. Une distraction parmi d’autres La lecture de livres papier est un acte solitaire, individuel, isolé. BonusLe top 5 des petits zèbres

Californie : une bibliothèque numérique de manuels scolaires gratuits Depuis plusieurs années, la Californie incite à l'utilisation de manuels scolaires numériques. Dès la rentrée 2009, les enseignants et les étudiants avaient eu gratuitement accès à des ouvrages de mathématiques, de chimie ou de sciences, et ce, à l'initiative du Gouvernator de l'État, Arnold Schwarzenegger. Ce projet avait, originellement, mission de sauver les finances californiennes, particulièrement mal en point... Université de Stanford Walyg sur Flickr Désormais, c'est au travers d'une loi que l'État est sur le point de promulguer que les études universitaires deviendront plus abordables pour les étudiants et leurs parents. Dans ce contexte, la création de The California Open Education Resources Council (COERC), cherche à réduire ces frais, pour permettre au plus grand nombre, une fois les frais de scolarité acquittés, de s'équiper en livres scolaires, sans se ruiner. Cette mouvance vers le manuel scolaire numérique s'inscrit dans une volonté globale aux États-Unis. Pour approfondir

[Infographie] Le boom du marché des ebooks aux Etats-Unis   Contrairement à la France, le marché des ebooks connaît un véritable engouement outre-Atlantique. L’infographie suivante, réalisée par l’équipe de CreditDonkey, met en avant quelques chiffres clefs, représentatifs d’un marché en pleine expansion. Aujourd’hui près d’1 adulte américain sur 5 détient une liseuse. Les autres chiffres clefs : Le taux de pénétration des ebooks est égal au taux de pénétration des tablettes sur le marché américain : 19%Les ventes de ebooks auraient enregistré une hausse de 117% au cours de l’année 2011, selon les données récupérées par l’association des éditeurs américains.Sur Amazon le prix moyen des ebooks vendus par les éditeurs s’élève à 8,75$, contre 1,78$ pour les livres des éditeurs indépendants.70% des adeptes du livre numérique les achètent sur Amazon, tandis que 27% se rendent sur Barnes & Noble. L’infographie s’appuie sur les données publiées respectivement par ComScore, Publishers Weekly, Pew Research center et Digital Book World.

Édito : les éditeurs de livres ont-ils retenu les erreurs de l'industrie musicale ? Ces dix dernières années, les industries musicales et cinématographiques ont réalisé d'innombrables erreurs sur Internet, notamment en matière d'offre légale. En toute logique, nous aurions pu nous attendre à ce que l'industrie du livre retienne les leçons du secteur de la musique et de la vidéo. Et pourtant, les éditeurs répètent au contraire les mêmes aberrations, pour ne pas dire qu'ils les empirent. iTunes Music Store a fortement évolué ces neuf dernières années (catalogue, qualité, drm, etc.) Un retard à l'allumage Alors que le téléchargement illégal existe depuis les années 1990 (en sus des copies de cassettes/CD), accéléré par le succès du MP3, l'apparition de services comme Napster et la démocratisation du haut débit, l'industrie du disque, elle, n'a répondu à la demande que de très longues années plus tard. La première offre légale de grande envergure a ainsi été l'iTunes Music Store d'Apple, lancé en 2003 aux USA, et en 2004 dans quelques pays d'Europe (dont la France).

Ebooks, livres applications, quelles différences ? ). La multiplicité des acteurs permet de diversifier le catalogue en nombre d’ouvrages proposés et également en type de livres proposés. Quels types de livres numériques et où chercher ?La majorité de l’offre éditoriale est composée de livres dits homothétiques (réplique du livre papier) ou encore d’œuvres n’existant pas au format imprimé mais restant dans une lecture linéaire. Ce sont les ebooks que l’on retrouve dans la majorité des librairies en ligne proposant des livres numériques. Ces ouvrages sont généralement au format ePub, PDF ou Mobi.Certains ouvrages sont consultables gratuitement, comme par exemple, les ebooks proposés dans Gallica, la bibliothèque numérique de la BnF.On peut les lire sur ordinateur, smartphone, tablette tactile ou liseuse. Les éditeurs commencent néanmoins à proposer des livres au format ePub contenant des enrichissements.

Oppikirjamaraton ou comment écrire un manuel scolaire libre en un week-end ! Je suis professeur de mathématiques et à l’initiative de Framasoft. Un tel projet ne pouvait me faire plus plaisir. Vous verrez qu’un jour de plus en plus de manuels seront rédigés ainsi… Imaginez un groupe d’enseignants qui se retrouvent le week-end pour rédiger ensemble et de A à Z un manuel scolaire sous licence libre ! Il n’ont pas tout à fait achevé l’entreprise dans le temps imparti puisque le livre se trouve aujourd’hui en version 0.92 (et en LaTeX) sur GitHub. Au delà de son ô combien utile finalité ce fut également une belle et libre aventure humaine… Oppikirjamaraton : comment écrire un manuel scolaire libre en un week-end Oppikirjamaraton: How to Write an Open Textbook in a Weekend Elliot Harmon - 31 octobre 2012 - Creative Commons Blog(Traduction : Cyrille L., Kodoque, Nyx, kamui57, Naar, pac) Il y a quelques semaines de cela nous avons vu passer ce tweet surprenant : Il nous fallait en savoir plus. Le texte, désormais en version 0.91 sur GitHub, s’intitule Vapaa Matikka.

Related: