background preloader

Structure sous-marine de Yonaguni

Structure sous-marine de Yonaguni
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Yonaguni. Un plongeur visitant le monument immergé La structure est constituée d’immenses plate-formes interrompues par des failles formant de grandes marches angulaires séparées par des parois à l’apparence lisse (les failles sont géologiquement récentes). Histoire[modifier | modifier le code] Autrefois[modifier | modifier le code] Selon le point de vue qu’il pourrait s’agir d’un monument préhistorique, le site de Yonaguni de 28 km2 aurait été délibérément construit ou modifié au cours de la dernière glaciation, lorsque le niveau de la mer était beaucoup plus bas qu’aujourd’hui. Découverte[modifier | modifier le code] Les avis de la communauté scientifique[modifier | modifier le code] Études du professeur Kimura[modifier | modifier le code] Carte de l'île de Yonaguni Bien d’autres ruines sous-marines sont découvertes par la suite par son équipe au sud-est des îles Shihuan et dans les régions alentour. Related:  Asie - A ClasserArcheologie Sous-Marine

De nouvelles découvertes dans un tumulus sarmate du sud de la Russie (Source : Archaiologia.gr) Tumulus sarmate, Monticule 1 à Filippovka 1, Russie. Un tumulus sarmate fouillé l’été dernier dans les steppes du sud de la Russie a révélé un trésor magnifique qui pourrait être capital pour mieux comprendre les Sarmates, et la période peu connue de leur culture nomade qui a prospéré sur la steppe eurasienne au 1er millénaire av. J.C. L’étude archéologique de cette tombe antique remarquable, ou kourgane, a été réalisée par l’expédition de l’Institut d’Archéologie (Académie russe des sciences), du professeur Leonid T. Pas de langue écrite Les peuples nomades tels que les Sarmates n’avaient pas de langue écrite, les scientifiques ne peuvent donc connaître leurs cultures et leurs traditions qu’à travers des données archéologiques. Au terme de l’étude d’un monument extraordinaire Détails d’une épée. © ajaonline.org Cette année, les archéologues ont fouillé la partie orientale du Monticule 1 du kourgane de Filippovka 1 dans la région d’Orenbourg. Chambre funéraire

Héracléion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Photos[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Héracléion, sur Wikimedia Commons Cuba : découverte d'étonnantes pyramides sous-marines... En 2000, un groupe de chercheurs tombe sur un site bien étrange, dans les profondeurs au large du cap Saint-Antoine, au nord-ouest de Cuba : une ville enfouie, comme la mythique Atlantide. L'année suivante, un autre groupe de chercheurs se lance dans la même expérience, pour vérifier. Et leur constat a été identique. Ces ruines ont pu être découvertes grâce à des sonars puissants, pouvant reconnaître des structures de pierre jusqu'à presque 200 mètres de profondeur. Les scientifiques s'y sont très vite intéressés, mais ont gardé la découverte secrète. Récemment, c'est par hasard qu'un couple de chercheurs d'épaves est tombé sur la cité enfouie. Plus anciennes que les pyramides d'EgypteLes recherches ont également démontré que ces structures rocheuses se trouvaient autrefois hors de l'eau, et qu'elles avaient pu être modifiées par l'humain, il y a 6 000 ans de cela, soit 1 500 ans avant l'édification des pyramides d'Egypte.

LES GROTTES ÉNIGMATIQUES DE HUASHAN EN CHINE Les grottes énigmatiques de Huashan se situent dans la banlieue est de la ville de Tunxi, province chinoise de l'Anhui, à 30º de latitude Nord, appelée « parallèle mystérieuse » où on trouve plusieurs miracles du monde tels que les pyramides d' Egypte, le triangle des Bermudes, l'arche de Noé et le mont Huangshan de Chine. Situées entre 29º39' et 29º47' de latitude Nord, les grottes se situent près du mont Huangshan, chef-d'œuvre de la nature. Les deux se font ressortir l'un l'autre. Dès leur découverte en 2000, les grottes millénaires ont attiré de nombreux visiteurs chinois et étrangers, tous en admiration devant cette merveille de la Chine et du monde. Différentes des autres grottes connues en Chine, les grottes de Huashan ne sont pas naturelles, mais artificielles. Il s'agit d'un immense ensemble de palais souterrains en forme singulière, creusés jadis par les hommes. À présent, la grotte nº35, la plus grande, a été ouverte au public. Six piliers se trouvent à l’intérieur.

Mohenjo-daro Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mohenjo-daro — littéralement le Mont des morts, un nom qu'il partage avec Lothal — est un site important de la civilisation de la vallée de l'Indus, on y trouve les vestiges d'une des plus grandes cités de l'âge du bronze Indien. Il est situé au Pakistan à 300 km au nord-nord-est de Karâchi. Ayant subi peu de dégradations modernes, son état de conservation est meilleur que celui d'Harappâ, et par suite, c'est une importante source d'informations sur la civilisation à laquelle la ville appartenait. Découverte d'une civilisation inconnue[modifier | modifier le code] Les travaux effectués sur le site ont permis de dégager une centaine d'hectares des ruines de la ville, dix fois plus que ce qui avait été révélé dans les années 1920, mais probablement seulement un tiers de la surface totale à étudier. Les deux villes[modifier | modifier le code] On estime généralement la population de la ville à 40 000 personnes. Sur les autres projets Wikimedia :

Le plus ancien bateau cousu de Méditerranée L'épave de Zambratija en Croatie − Ph. Groscaux, CNRS, CCJ Giulia Boetto, archéologue naval, est chargée de recherches au CNRS, dans le Centre Camille Jullian à Aix-en-Provence. Vous venez de participer à la découverte d'une épave très rare. Il s'agit des restes d'un bateau d'une douzaine de mètres de long, dont un peu plus de la moitié de la coque est conservée. En quoi cette découverte est-elle importante ? Trouver un bateau de l'âge du bronze est exceptionnel. Le bateau croate était cousu. Giulia Boetto (photo Ranko Frka) C'est l'une de deux manières d'assembler la coque d'un bateau. D'où pouvait venir cette épave ? Il s'agit presque certainement d'un bateau construit localement. En outre, les archéologues croates ont fait une découverte très intéressante. Quelle va être la suite des recherches ? Nous avons prélevé deux échantillons de la coque, que nous avons transmis à des collègues spécialistes de la datation par les cernes du bois. Propos recueillis par Nicolas Constans.

Nan Madol - Inclassables de Histoire, Mythes & légendes Nan Madol est un site de contruction mégalithique humaine remarquable, situé sur l'île de Ponhpei (île volcanique) dans le Pacifique, en Micronésie : Le site de Nan Madol se situe sur l'île de Tewmen rattachée à Pohnpei au sud(est. Pohnpei est la plus grande île de Micronésie et à l'époque de sa découverte elle comptait pas moins de 30 000 résidents. Le site de Nan Madol est construit sur la côte rocheuse de l'île de Temwen avec nombres de colonnes en basalt. La plus proche région basaltique se trouve très loin (pas trouvé où). Chaque colonne a un poids variant de 20à 30 tonnes. certains ont essayé de transporter des colonnes de même types, mais la limite de flotaison d'une barge en bambou est de 1 tonne. Nan Madol s'étend sur 1,5 Km de long et 500 m de large. Les bases des constructions ont été "plantées" sous l'eau, sous le niveau de l'eau. Certains scientifiques disent que la cité fut bâtie il y a 1500 ans. Vidéo avec pas mal d'images du site ;

Harappa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le site couvre les ruines d'une ville fortifiée de l'âge du bronze importante [1], faisant partie de la culture des cimetières H (en) de la civilisation de la vallée de l'Indus[2]. La cité aurait compté jusqu'à 40 000 habitants[3] et occupé une surface de 100 ha à son apogée (vers 2600–1900 avant J.C), ce qui en aurait fait une des plus grande de l'époque[4],[5]. Par convention archéologique qui consiste à donner à une civilisation inconnue le nom du premier site de fouilles, la civilisation de la vallée de l'Indus est aussi appelée civilisation harappéenne. Histoire[modifier | modifier le code] Civilisation de la vallée de l'Indus La civilisation de la vallée de l'Indus, connue également sous le nom de civilisation harappéenne, trouve probablement ses origines dans la culture de Mehrgarh, 6000 ans avant J.C. Histoire de la découverte[modifier | modifier le code] Alexander Cunningham y fait brièvement des fouilles en 1872-1873[8].

ruines dans le pacifique Sa datation a révélé que l'édifice remontait à au moins 8000 ans av. jc Le mur de l'Ancienne ville sous marine de Hujing La maison en pierre de Taga Des mégalithes faits de blocs basaltiques bleu-noir en forme de prismes hexagonaux et disposés en croix. 400 larges tumulis vieux de 3000 ans Le trilithon de Ha’amonga et les ruines d'un port Des temples en forme de pyramide et des routes Une route antique fait le tour de l'île Les Marae Mahaiatea Des collines découpées en terrasses Indonésie : Nouvelles découvertes archéologiques d'une civilisation perdue datant d'il y a au moins 24.000 ans - Le Blog de la Résistance Une nouvelle découverte vient encore une fois de mettre à mal le «fait établi » selon lequel les plus anciennes civilisations remonteraient de -3400 à -4500 ans. Une nouvelle fois également, malgré de solides preuves démontrant le caractère exceptionnel de la découverte, il est déconcertant de constater le comportement de certains personnages qui semblent s’opposer à la suite des recherches… Le veilleur La pyramide a été connue de l’archéologie depuis 1914, lorsque les structures mégalithiques formés de blocs de basalte en colonnes ont été trouvés dispersés parmi les arbres denses et les sous-bois qui ont recouvert son sommet. Les populations locales ont considéré le site comme étant sacré et l’ont appelé Gunung Padang, le nom qu’il a encore aujourd’hui, qui signifie « Montagne de Lumière » , ou « Montagne des Lumières » , dans la langue localeSundanese. Cependant, ni les archéologues, ni, apparemment les habitants, n’ont réalisé que la pyramide était une pyramide.

Civilisation de la vallée de l'Indus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aire de la civilisation de la vallée de l'Indus. La civilisation de la vallée de l'Indus (v. 5000 av. J. Oubliée par l’Histoire jusqu’à sa redécouverte dans les années 1920, la civilisation de l’Indus se range parmi ses contemporaines, la Mésopotamie et l’Égypte ancienne, comme l’une des toutes premières civilisations, celles-ci étant définies par l’apparition de villes, de l’agriculture, de l’écriture, etc. Si la civilisation de l’Indus n’est pas la première civilisation antique, la Mésopotamie et l’Égypte ayant développé des villes peu avant, elle est cependant celle qui connaît la plus grande extension géographique. La plupart des autres sites se situent le long de la vallée de l’Indus et de ses affluents mais on en trouve aussi à l’ouest jusqu’à la frontière de l’Iran, à l’est jusqu’à Delhi, au sud jusque dans le Maharashtra et au nord jusqu’à l’Himalaya. Malgré toutes ces réalisations, cette civilisation est très mal connue. Pot incisé.

Related: