background preloader

Les temps et les valeurs des temps

Les temps et les valeurs des temps
La conjugaison ► vous êtes ici Conjugaison Valeurs des temps de l’indicatif Le mode de l’indicatif admet huit temps dont quatre sont simples et les autres composés (et même surcomposés). À tout temps simple correspond un temps composé. Chaque forme composée exprime une action antérieure, achevée, par rapport à la forme simple correspondante.Exemple : Quand elle a (avait, eut, aura) dîné, elle regarde (regardait, regarda, regardera) la télévision. Chaque forme surcomposée correspond à une action achevée par rapport à la forme composée correspondante.Exemple : Quand elle a eu dîné, elle a regardé la télévision. Valeurs des temps simples Le présent de l’indicatif ● Le présent de l’indicatif marque surtout que l’action s’accomplit au moment où l’on parle, c’est le présent actuel : Les voitures passent dans la rue. ● Le présent de l’indicatif peut exprimer aussi des faits habituels, c’est le présent d’habitude : Il va chaque matin à l’école. Testez vos connaissances ! L’imparfait de l’indicatif Astuce

La concordance des temps La conjugaison ► vous êtes ici La concordance des temps L’indicatif dans la subordonnée Le verbe de la principale au futur ou au présent Les temps sont employés, en fonction du sens, par rapport au temps du verbe de la principale: Exemple : Comme il a gelé, les automobilistes savent qu’ils ne pourront emprunter les routes que lorsqu’elles auront été salées. Ainsi cet exemple pourra être schématisé sur l’axe de temps de cette façon : —— a gelé —— savent (Présent) —— auront été salées —— pourront ——► Le verbe de la principale au passé Les temps, ici employés en fonction du sens par rapport au temps du verbe de la proposition principale, se trouvent modifiés par l’application de la règle de la concordance des temps : Exemple : Comme il avait gelé, les automobilistes savaient qu’ils ne pourraient emprunter les routes que lorsqu’elles auraient été salées. —— avait gelé —— savaient (Présent) —— auraient été salées —— pourraient ——► Les limites de la concordance des temps La conjugaison

Caractériser un texte Une fiche rédigée par Jean-Luc. Reconnaître les énoncés L’énoncé est ce qui est dit ou écrit. L’énonciation est l’ensemble des procédés qui révèlent la présence de l’émetteur de l’énoncé ou énonciateur à l’intérieur même de son énoncé. On a l’habitude de classer les énoncés en deux types : le discours et le récit. Déterminer les intentions du locuteur Parler, écrire répondent toujours à un projet, une intention. Les divers types de textes produits par la langue écrite vont donc s’inscrire dans un de ces six enjeux qui vont les caractériser. Suivant les classifications, on identifie de six à huit types de texte : Les types de textes On peut essayer de répartir les types de textes dans les diverses fonctions du langage auxquelles ils recourent principalement. Afficher le tableau complet dans une nouvelle page Identifier le registre littéraire Testez vos connaissances sur les registres littéraires ! Identifier le genre littéraire Les genres du récit Le théâtre La poésie Pour en savoir plus : Notes

LES GENRES LITTÉRAIRES Si la notion de type de texte est assez claire (le texte se définit en fonction de son intention et de son type d'organisation ; voyez notre tableau), la notion de genre littéraire est plus floue : chaque époque définit sa notion de genre selon les attentes des lecteurs et les idéologies dominantes. Néanmoins, dans chaque grand genre (roman, poésie, théâtre, argumentation), certains textes obéissent à un système d'énonciation comparable, sont traversés d'un même registre (l'impression particulière ressentie par le lecteur) ou traitent des thèmes convergents. On se tiendra à cette définition sommaire pour recenser les genres littéraires les plus fréquents, sans oublier que le propre de l'écrivain est de faire voler en éclat les prétendues barrières entre les genres. Approche du genre : les trois radicaux grecs qui constituent le mot définissent l'autobiographie comme "l'écriture de sa propre vie". Formes dominantes : Types de discours : narratif, descriptif. Texte théorique : Exemple : D.

LES REGISTRES LITTÉRAIRES [Une étape du Tour de France 1964.] C'est la journée de repos. Raymond Poulidor, comme les autres champions, roule, s'entraîne, teste les braquets sur les pentes environnantes. En guise d'entraînement, Jacques Anquetil, polo gris, pantalon gris et mèche blonde - mèche que l'on ne reverra plus jamais dans le peloton hormis au front d'Evgueni Berzin , l'enfant des loups - débarque au méchoui organisé dans la Principauté par Radio Monte Carlo. Cuissot, rognons, sangria : tout finit dans le buffet de Jacques. Le lendemain, dès les premiers lacets de l'interminable col d'Envalira et vexé par tant de désinvolture, le gratin des pentes - Raymond Poulidor, Federico Bahamontes et Julio Jimenez - place un terrible démarrage et s'envole.

Related: