background preloader

A propos de Sémiozine atelier d'analyse sémiologique

A propos de Sémiozine atelier d'analyse sémiologique

http://www.semiozine.com/a-propos

Related:  Analyses & Sémiologie...sémiologie

Base de la semiologie générale Sémiologie (ou sémiotique) = science des signes Le fait que les sociétés ou les individus utilisent des symboles. La fonction symbolique est à la base de la culture, les cultures sont tissées de symboles. Découverte par les philosophes, elle a beaucoup de définitions suivant le champ d'utilisation. Définition générale de Charles S. L’image et l’écrit : différences et ressemblances ? La photographie touche aux sens, à l’émotion et à la raison. Voilà un média complet. Entre nous, derrière cette photographie, qu’y voit on ? un soldat et un enfant bien sûr. On est ému, par. Présidentielle : six affiches de candidats décodées Avec leur affiche, les candidats à la présidentielle cherchent à faire passer leur message. Lesquels ? Quels sont les codes utilisés ? Les références empruntées ?

Analyse esthétique d'une photographie de Robert Doisneau - Bolides à Paris Analyse La première lecture de l'image invite à comparer l'énorme taille du véhicule de l'adulte à droite à la taille réduite de l'automobile à pédales de l'enfant à gauche. Quasi instantanément le spectateur est conforté dans cette comparaison par le regard croisé de l'enfant qui souligne l'existence d'un rapport établi entre les 2 véhicules : L'enfant est sur le trottoir et la voiture sur la chaussée. Le bord du trottoir marque la limite du monde de l'enfant et du monde de l'adulte. Ce langage qui fascine mais dont le fonctionnement nous échappe - Simon Levesque Dans le plus récent numéro du Cygne noir, revue d'exploration sémiotique, nous avons voulu traiter du concept de sutures, suivant les recherches avancées dans l'ouvrage Sutures sémiotiques du philosophe belge Herman Parret. Ici, je reprends une certaine part de mon texte d'introduction à ce numéro pour mettre en évidence une problématique simple qui, de manière générale, se trouve à l'origine des études sémiotiques. Petit exercice de vulgarisation, donc, à l'intention de celles et ceux pour qui résiste la compréhension de ce mot, de ce champ d'études, la sémiotique, et à quoi, trivialement, elle se rapporte. Comment dire l'évidence (qui n'est pas simple)? Comment comprendre le rapport complexe qui se joue entre les mots et les choses?

L’image et l’information : un rapport trouble à décrypter On s'interroge peu au quotidien sur la fonction des images dans les articles de presse. Mais l'explosion de l'édition sur le web et la création de banques d'images gratuites ou à bas coût, sans même parler des pratiques d'utilisation sauvage (sans autorisation) d'images produites par des tiers, pose bien des questions. L'image est l'élément de l'article (ou du journal) qui accroche le lecteur. On sait par exemple que jusqu’en 2008, la devise du magazine Paris Match était « Le poids des mots, le choc des photos ». Il suffit d'effectuer une recherche avec le nom de ce magazine sur les moteurs qui remontent des images pour accéder à certaines de ses couvertures les plus célèbres.

Analyse d'oeuvre : Les expulsés d'Ernest Pignon Ernest L’intérêt d’aborder l’œuvre « Les expulsés » d’Ernest Pignon Ernest en histoire des arts ne fait aucun doute. Son impact sur le public en lien avec le contexte du moment à Paris l’inscrivent dans une perspective historique ; un fait marquant de l’actualité. Mais comment un simple dessin marouflé sur la façade d’un immeuble peut-il susciter autant de questions ? Vous trouverez une analyse de l’œuvre partant de recherche : sur l’artiste, son courant d’appartenance, le contexte historique et une description physique.

Appel à contribution Sémiotique et liberté Pour la plupart d’entre nous, chaque journée débute de la même manière : le retentissement de l’alarme du réveille-matin se fait entendre et nous tire du sommeil, signal suivi d’une décision plus ou moins éclairée, plus programmée que choisie, qui consiste en général à se lever pour entreprendre d’accomplir les activités prévues à l’horaire cette journée-là. Presque tous nos matins sont faits de cet agencement sémiotique performatif dont la contrainte programmatrice est très peu réfléchie, parce qu’assimilée à une routine elle-même contrainte et programmée. L'Institut des Images Maurice Agulhon, Collège de France Ersilia Alessandrone Perona, Istituto piemontese per la Storia della Resistenza e della contemporanea, Turin, Italie Fabrice d’Almeida, Institut d’histoire du temps présent, Paris, France Anne-Claude Ambroise-Rendu, Université Paris X, France Antoine de Baecque, historien, France Pierre Barboza, Université Paris XIII, France

Related: