background preloader

Des usines d'insectes pour nourrir les Chinois

Des usines d'insectes pour nourrir les Chinois
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Harold Thibault ((Kunyang, province du Yunnan) et Chine) (envoyé spécial)) Li Jinsui ne manque pas d'ambition. Il fait fièrement visiter l'usine d'insectes pour laquelle il a déposé sept brevets et investi l'équivalent de 250 000 euros de sa poche. Sur les hauteurs de Kunyang, cité satellite de Kunming, la capitale de la province du Yunnan (sud-ouest), la production a réellement débuté en 2009. Aucun de ses invités n'échappe à un plat de vers de bambou, affichés à son catalogue. La liste ne s'arrête pas là. Li Jinsui, un précurseur ? Les qualités nutritionnelles – protéines, minéraux, etc. – des insectes sont importantes. M. Ses recherches l'ont conduit à se focaliser sur une espèce : la mouche. Li Jinsui n'est pas le seul à avoir fait tous ces calculs. Pour le moment, M. Il faudra par ailleurs réussir à convaincre le consommateur de déguster ces repas qui inspirent jusqu'à maintenant plus de dégoût que d'envie.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/09/27/des-usines-d-insectes-pour-nourrir-les-chinois_1766371_3244.html

Related:  Elevage d'insectesActualités francophonesINSECTElevage insectes comestibles

Angers Technopole : un élevage d'insectes pour l'alimentation humaine Insectes frits, sur un marché de Thaïlande, des produits que nous aurons peut-être bientôt dans notre assiette (Photo Wikipedia) 0inShare Ce projet n'arrive pas par hasard : selon l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) "la population mondiale devrait atteindre, en 2050, 9,6 milliards de personnes, et ce projet pourrait répondre à la demande alimentaire croissante et se positionner comme une alternative écologique à l’élevage traditionnel".

WEB AGRI 14/12/10 Consommation - Global Steak : la planète carnivore finira-t-elle par manger des criquets? « En 2050 nous serons 9 milliards d'êtres humains et... pour satisfaire les besoins mondiaux il va falloir doubler la production de viande et cohabiter avec 36 milliards d'animaux d'élevage » : l'avertissement est lancé d'entrée par le documentaire Global Steak. Yves-Marie Le Bourdonnec, boucher breton surnommé « le boucher bohème » pour ses pérégrinations culinaires à la recherche de viandes d'exception et de savoir-faire traditionnels, accompagne le téléspectateurs pendant ce voyage initiatique de 90 minutes dans le monde de la viande, signé Anthony Orliange et diffusé mercredi sur Canal+. Le Français consomme 92 kg de viande par an, dont 21 kg de boeuf, 25 de volaille et 35 de cochon, l'Américain 123 kg et le Chinois 60. Pour produire un kilo de rôti de boeuf il faut 15.000 litres d'eau, 7 à 9 kg de protéines végétales. En équivalent carbone, ce kilo de rôti, « c'est comme prendre sa voiture pour faire 30 km!

[Tuto] Élevage de vers morio : Insectes & Protéines Bonjour. Je vais vous présenter les vers morio et comment les élever.Ils ressemblent au vers de farine mais ils sont de plus grande taille, et 2 fois plus nourrissant (ce n'est pas à cause de leur taille qu'ils sont plus nourrissants). La maintenance est la même que les vers de farine, le mieux c'est de les mettre dans des flocons d'avoines et de la farine. Jusque là tout est simple. C'est au moment de la métamorphose que ça se complique, et c'est là qu'on peut différencier un vers morio d'un ténébrion (certaines personnes pensent que les vers morio sont comme des ténébrions et puis ils attendent qu'ils se métamorphosent... Ynsect parie sur l’élevage d’insectes pour nourrir les animaux d’élevages La farine d'insectes, nouvel aliment clé de nos élevages ? C'est ce que semblent indiquer les récentes préconisations de l'Organisation des Nations-Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO). Selon l'institution, les « matériaux riches en protéines » issus d'insectes présenteraient de nombreux avantages.

Insectes comestibles: une industrie à inventer Élevage d’insectes : une industrie à inventer Ils sont considérés comme repoussants, indésirables, effrayants. Et pourtant les insectes pourraient bien bouleverser notre alimentation dans les années à venir. 7 milliards d’humains aujourd’hui, 9 milliards en 2050 ; l’Humanité va devoir trouver des solutions pour nourrir une population en pleine expansion. BIBLIOTHEQUE AFNOR 15/02/13 Rubisco et entomophagie, solutions au risque de pénurie alimentaire ? Rubisco et entomophagie, solutions au risque de pénurie alimentaire ? Le Forum économique mondial (Davos) a enquêté auprès d’un millier d’experts afin de connaître les cinquante risques principaux guettant notre monde. Parmi eux figure la pénurie de ressources alimentaires contre laquelle des solutions innovantes apparaissent, au Yunnan et en Frise (Pays Bas).

Ces fermes à insectes ultra modernes atteindront-elles leur objectif de vous convaincre de manger de la vermine ? Il y a un peu plus d'un an, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) se montrait alarmante. Selon elle, "d'ici 2030, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries, tout comme les milliards d'animaux élevés chaque année" pour satisfaire divers besoins. Et ce, alors même que "la pollution des sols et de l'eau dus à la production animale intensive et le surpâturage conduisent à la dégradation des forêts". Dès lors, comment faire pour nourrir autant de bouches ? L'ONU avait émis une hypothèse : manger des insectes. Il va nous faire manger des insectes - 05/05/2013 - ladepeche.fr C'est la première entreprise en Europe à élever des insectes à usage comestible. Elle est basée à Saint-Orens en Haute-Garonne et se nomme Micronutris. Elle produit des grillons et des vers de farine.

Une usine d'insectes pour nourrir les animaux d'élevage à Evry Une entreprise du Genopole a remporté le prix du concours mondial d'innovation 2030, organisé par l'Etat, en misant sur une filière d'avenir. Le Parisien | 26 Mars 2014, 07h00 LES MENUS DU FUTUR s'annoncent croustillants et caoutchouteux. Face à la surpopulation et l'épuisement des ressources naturelles, les biologistes prévoient d'assaisonner criquets et vers de farine dans les assiettes. CONFEDERATION SUISSE - Les insectes en tant que denrée alimentaire En Suisse, il y a régulièrement des tentatives isolées visant à faire reconnaître les insectes en tant qu'aliments. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) souligne, dans l'un de ses rapports, les avantages écologiques que présentent les insectes comme source de protéines. Elle admet cependant qu'il reste encore beaucoup de questions sans réponses en ce qui concerne la sécurité de tels produits.

Des vers, clé de l'élimination de nos déchets ? La nature recèle de nombreuses innovations Les vers de farine pourraient aider à la réduction des déchets plastiques (YU YANG/STANFORD UNIVERSITY) Un article publié dans "Environmental science & technology" de septembre 2015 montre que des vers pourraient manger du plastique, être la solution à l’élimination de nos déchets et même à l’origine de l’éradication du "septième continent", ce gigantesque tourbillon de millions de tonnes de déchets en plastique qui pollue les océans. Mais attention, ici il ne s’agit pas de vers à proprement parler mais simplement de larves d’un insecte communément appelé le ver de farine, plus connu sous le nom de ténébrion et qui, à l’état adulte, donne naissance à un coléoptère du nom tenebrio molitor. Même si, pour le commun des mortels, une chose qui rampe est un ver, cette vision simpliste ferait bondir les taxonomistes spécialistes des annélides et des arthropodes. Des vers de farine qui digèrent le polystyrène

(20+) L’industrie des insectes en plein fourmillement Manger un cookie au chocolat surmonté d’un grillon, c’est comme croquer dans un Snickers. La bébête donne une saveur de beurre de cacahuètes. Il faut franchir le pas, mais c’est plutôt agréable. Aussi croustillants que des chips, les insectes régneront peut-être bientôt sur nos apéros, s’étaleront sur les petits fours, flotteront dans les veloutés et orneront les chocolats fourrés au praliné. AFSCA 04/02/14 Mise sur le marché d’insectes et de denrées à base d’insectes pour la consommation humaine Le règlement (CE) n° 258/97 prévoit que les aliments ou les ingrédients alimentaires qui n’ont pas été utilisés pour la consommation humaine à un niveau significatif dans l’Union Européenne avant le 15 mai 1997 sont des nouveaux aliments ou nouveaux ingrédients alimentaires (« novel foods, novel food ingredients»). En vertu de ce règlement, tous les nouveaux aliments ou ingrédients alimentaires doivent avoir fait l’objet d’une analyse des risques et recevoir une autorisation de la Commission européenne avant de pouvoir être mis légalement sur le marché communautaire. Dans l’attente d’une position claire et d’une harmonisation du statut de novel food des insectes au niveau européen, l’AFSCA applique sur le territoire belge, les règles ci-dessous pour la mise sur le marché des insectes destinés à la consommation humaine . Les opérateurs qui élèvent des insectes destinés à la consommation humaine pour la mise sur le marché, doivent être enregistrés à l’AFSCA.

Guingamp. Le Grain de Sable : Mangez des insectes pour l'apéro, à Guingamp Le restaurant du quartier Saint-Michel vient tout juste de changer sa carte. Nouveauté notable : dès ce week-end, il proposera des criquets, des grillons et des vers à l’apéritif. Une première à Guingamp.

Related: