background preloader

La versification

La versification
Genres littéraires ► La poésie ► vous êtes ici Genres littéraires : La poésie : La versification – Métrique, rythme et sonorités – Introduction La versification est l’ensemble des règles et des techniques concernant l’écriture du poème. Dans le langage ordinaire, les sons des mots sont secondaires : c’est leur sens qui compte. Enfin, le langage poétique a souvent recours à des comparaisons et des métaphores. Bref, la poésie veut être une puissance d’enchantement qui charme profondément l’auditeur ou le lecteur. L’étude des vers et des strophes La mesure des vers Pour mesurer un vers, il faut compter les syllabes prononcées (ou mètre) : Exemple : C’était l’heure tranquille où les lions vont boire. Cependant, il faut tenir compte de trois particularités : 1)- la régle du «e» muet, 2)- La synérèse, 3)- la diérèse. La règle du – e – muet La diérèse La synérèse Deux sons habituellement prononcés séparément doivent parfois se prononcer en une syllabe : c’est la synérèse, qui abrège le mot, le durcit. Related:  Généralités Poésie engagéeBaudelaire, les Fleurs du Mal

La rime et l'harmonie QCM pour tester vos connaissancesPlusieurs quizz pour tester vos connaissances Différents types de rime : AABB : rimes plates ou suivies ABAB : rimes croiséesABBA : rimes embrassées Richesse de la rime : La rime pauvre : 1 seul phonème (= son) en commun exemple : maman, paonLa rime suffisante : 2 phonèmes en commun exemple : échelle, belleLa rime riche : 3 phonèmes en commun exemple : masque, fantasque Rimes masculines / féminines : La rime féminine se termine par un "e" muet, elle est plus douce. L'alternance des rimes masculines / féminines était la règle jusqu'au XXème siècle. Diérèse et synérèse : On parle de diérèse et la synérèse en cas de diphtongue (collusion de deux voyelles distinctes). - On fait la diérèse lorsqu'on prononce distinctement les deux sons des voyelles, prononçant ainsi deux syllabes. - On fait la synérèse lorsqu'on ne prononce pas distinctement les deux sons des voyelles, ne prononçant ainsi qu'une seule syllabe. Hémistiche et césure : Harmonie sonore : A voir aussi :

Versification (la)-Quiz Étudier un poème Cette page présente des informations méthodologiques pour étudier un poème. Veuillez noter que cette liste d’éléments n’est pas complète et que votre étude doit s’appuyer sur les caractères stylistiques essentiellement singuliers de votre texte. Fiche méthode : Le commentaire Le vers Le vers se définit couramment comme étant une disposition particulière des éléments d’un texte (blanc typographique et retour à la ligne, usage du rythme et des sonorités et, pour le vers régulier, décompte des syllabes).Le vers régulier : il s’agit de compter les syllabes et de s’attacher au jeu des rimes.Le vers libre : même si la rime est présente, on parlera plus de rythme et de sonorités. La structure du texte Il s’agit de la construction d’ensemble d’un poème, organisé en strophes. Le mètre C’est le nombre de syllabes prononcées dans le vers.Les types de vers les plus courants sont l’octosyllabe (huit syllabes), le décasyllabe (dix syllabes), l’alexandrin (douze syllabes). Le rythme La coupe La rime

Phonétique française. Convertisseur phonétique français en ligne. Prononciation française. Coller votre texte français: Transcription phonétique du texte français (alphabet phonétique international): Envoyer le texte français pour obtenir la transcription phonétique Vous aimez ce convertisseur ? Publiez le lien vers cette page ! La phonétique française peut paraître difficile pour une personne qui commence à apprendre le français. Cet outil en ligne permet de convertir un texte français en sa transcription phonétique utilisant les symboles de l'alphabet phonétique international (API) (voir aussi l'article sur la prononciation française). Le convertisseur a été créé à partir des dictionnaires français gratuits Dicollecte (cliquer sur le lien pour télécharger le dictionnaire) et d'autres sources. Note : La taille maximale du texte pour les utilisateurs non identifiés est 700 caractères, pour les utilisateurs identifiés - 7000 caractères. Vous aimez ce convertisseur ? Code HTML du lien <a href="

La poésie de la résistance Lors de la seconde guerre mondiale (1939-1945), et plus particulièrement pendant l'occupation de la France par les Allemands, de nombreux Français se sont investis pour le retour de la Liberté. Certains oeuvraient pour leur pays en faisant dérailler des trains ennemis, d'autres risquaient leur vie en abritant des juifs, d'autres encore utilisaient leurs talents d'écriture. C'est ainsi que de nombreux poètes écrivirent pendant cette période des textes « engagés », c'est-à-dire qui disaient leurs convictions pour le bien de la collectivité : ils exprimaient leur amour de la liberté et de la vie, leur haine pour l'ennemi, leur admiration pour tous les résistants, leur douleur pour tous les déportés, fusillés et prisonniers... En résumé, ces poètes engagés étaient à la fois des messagers de paix, de colère et d'espoir. Il faut remarquer aussi que parmi eux, certains étaient aussi, en plus, acteurs actifs de la résistance, prenant les armes concrètement. Par ailleurs le texte est bref.

Poésie engagée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La poésie engagée invite le lecteur à réfléchir et à prendre parti dans la cause défendue par celle-ci. Elle soutient en général une cause politique, culturelle, sociale ou même religieuse. Toute poésie a besoin de l’engagement de l'auteur dans la conquête d'un langage propre à chaque poète, elle est donc vraiment considérée comme une poésie engagée quand il donne son avis à travers son texte sur un sujet qu’il pense important. Naissance de la poésie engagée en langue française[modifier | modifier le code] D'entrée de jeu, il faut une prise de responsabilité et donc de risque. Les causes d'engagements sont nombreuses : elles peuvent être philosophiques, l'auteur prend position dans une querelle d'idées (durant les guerres de religion, dans la deuxième moitié du XVIe siècle, Aubigné défend les protestants avec Les Tragiques cependant que de son côté Ronsard consacre aux catholiques son Discours sur les misères de ce temps).

Versification Apprendre le français > Cours & exercices de français > test de français n°26562 : Versification Débutants Fin de l'exercice de français "Versification"Un exercice de français gratuit pour apprendre le français ou se perfectionner. (tags: poeme )Tous les exercices | Plus de cours et d'exercices de français sur le même thème : Poèmes Poésie, poèmes et poètes - poetica.fr Dictée critériée en cycle 3 En CE2, CM1, CM2 les dictées portent sur des notions travaillées en classe en orthographe. La dictée est notée en fonction de chaque critère attendu. En CM1 par exemple, chaque notion est repérée dans la dictée par un système de couleur. A la relecture de la dictée, on souligne en couleur les mots en fonction du critère retenu, ce qui permet aux élèves de réfléchir de façon plus précise à l’écriture de chaque mot et à la maîtresse d’avoir plus d’exigence sur cette réflexion indispensable à la bonne orthographe.

La poésie Une étude de Jean-Luc. Quelle vous paraît être la valeur essentielle de la poésie ? La poésie a souvent été diversement appréciée. D’Alembert disait : « La poésie, qu’est-ce que cela prouve ? ». La poésie est-elle un art de la représentation ? Depuis le poète Horace, la poésie a souvent été considérée comme une peinture, une représentation agréable de la nature. Plus pernicieuse, la conception selon laquelle la poésie ne serait qu’un art de bien dire, une ornementation de la pensée, a connu une certaine vogue au XVIIe et au XVIIIe siècle. Plus féconde a été la généalogie de ceux pour qui la poésie doit être l’expression des émois du cœur, en quelque sorte un chant de l’âme, la musique des passions et des émotions. Ainsi la poésie pourrait n’être qu’un art de la représentation, à partir du moment où il y aurait des thèmes plus poétiques que d’autres tels que l’amour, la nature, la destinée, la mort. La poésie est-elle un instrument d’action ou de connaissance ? Conclusion Lectures suggérées

Poésie engagée Détails Catégorie : Poésie Écrit par Dominique Colly Affichages : 19374 L’ engagement est l’acte ou l’attitude de l’intellectuel, de l’artiste qui, prenant conscience de son appartenance à la société et au monde de son temps, renonce à une position de simple spectateur et met sa pensée et son art au service d’une cause. Le poète, de même que le romancier, le chanteur ou le peintre, peut, dans un contexte historique ou social précis (guerres de religion, guerres mondiales, dictatures, périodes de misère, injustices…) décider de mettre son art au service d’une cause. On parle alors de poésie engagée . La poésie engagée est toujours ancrée dans la réalité, dans l’Histoire. Le poète prend la plume lorsque les droits de l’Homme sont bafoués dans différents domaines : religieux (intolérance, fanatisme) social (injustice, inégalité, misère, racisme…) Le poète engagé vise à : révéler la réalité, témoigner, dénoncer. transmettre un message d’espoir. faire agir. mettre en garde contre l’oubli, rendre hommage.

Alphonse de Lamartine Alphonse de Lamartine est l'un des grands auteurs qui a eu du succès avec la poésie. Lamartine a su donner une harmonie à ses vers malgré le classicisme de son style.Le public de l'époque reconnut la nouveauté des thèmes qu'il apporta à la poésie. Les oeuvres littéraires qu'il a composé se rattache au courant du romantisme.Une des oeuvres les plus de touchante, d'après le public, est "Le lac" provenant du recueil intitulé Méditation poétique, publié en 1820.Ce poème est composé en mémoire de Julie, une amie de Lamartine qui décéda à la suite d'une maladie. LE REGISTRE LYRIQUE Extrait de Les nouvelles pratiques du français 2°de Catherine Eterstein… chez Hatier Le registre lyrique caractérise l'expression poétique, parfois exaltée, des sentiments, des émotions, des états d'âme. Le lyrisme est à l'origine le chant que le poète accompagne de sa "lyre", instrument de musique et attribut d'Apollon, dieu de la poésie dans la mythologie grecque. Procédés expressifs : marques de la première personne, phrases interrogatives, exclamatives, interrogations oratoires, interjections, apostrophes, anaphores, rythmes binaires, ternaires. Lexique dominant : Vocabulaire des sentiments, des émotions, de l'affectivité, du souvenir, du bonheur et du malheur, de l'exaltation ou de la méditation, du sentiment religieux. Extrait de Méthodes et pratiques au lycée de Evelyne Amon… chez Magnard : p. 349 Lieu du "je" par excellence, le texte lyrique se caractérise par : - Une rhétorique (des comparaisons et des métaphores, des anaphores, des personnifications)

LECTURE ANALYTIQUE DE "Oh! je fus comme fou dans le premier moment..." Victor Hugo, Les Contemplations, livre IV, poème IV Oh ! je fus comme fou dans le premier moment… Question d’oral : Par quels procédés d’écriture Victor Hugo parvient-il à communiquer le sentiment d’une souffrance qui l’a conduit jusqu’aux limites de la folie ? Introduction : - Présentation du texte : le recueil, le 4° livre Pauca Meae, le sens de ce titre et l’organisation des poèmes dans ce livre. - Lecture du poème. - Position du sujet (reprise de la question) : Le sentiment dominant exprimé par ce poème : une souffrance allant jusqu’à la folie. - Annonce d’un plan : centré sur ces deux mots-clés.

Related: