background preloader

L'homme, cet animal suicidaire peint par Jared Diamond

L'homme, cet animal suicidaire peint par Jared Diamond
LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Frédéric Joignot Il habite à Bel Air, quartier très chic aux jardins luxuriants de Los Angeles, dans une grande maison de bois pleine de gravures animalières. Avec son imposant collier de barbe, ses 74 ans, il fait penser à un vieux prêcheur amish. L'homme en impose. Il faut dire que ce professeur de géographie de l'UCLA, la vénérable université de la "cité des anges", biologiste évolutionniste réputé, fait à nouveau parler de lui après l'échec du Sommet de la Terre, cet été à Rio, où aucune mesure n'a été prise pour rendre notre planète plus durable. Depuis, beaucoup se demandent si Jared Diamond n'a pas raison. Le sommet de Rio a montré qu'avec la crise économique les exigences écologiques passent au second plan. Le biologiste entend réfuter toute explication des inégalités humaines fondée sur une disparité génétique ou raciale au sein des populations. Pour l'Américain J. Et surtout l'empire des Mayas. Related:  images géoApocalypse - Articles

New York, c'est haut, c'est grand, c'est captivant "J'ai vu New York, je ne jamais rien vu d'aussi haut", chantait Serge Gainsbourg dans les années 60 en égrainant le nom des gratte-ciel de la capitale mondiale de la finance. New York c'est vaste aussi, comme le souligne le travail de Sergey Semenov reposant sur une trentaine de diaporamas en 360 degrés et en haute définition. Pour cette oeuvre aussi grandiose que la Grosse pomme, le Russe a été primé lors de l'édition 2012 des Epson Pano Award. Et afin de réaliser cet ensemble, le photographe amateur a assemblé des milliers de photos panoramiques prises à l'hélicoptère au-dessus de l'île de Manhattan. A votre tour, plongez dans les rues de New-York à la découverte et redécouverte des grands sites de la ville : l'Empire State et le Chrysler Building, Times Square, Central Park ou bien encore la Statue de la Liberté.

Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe » Pourquoi la vitesse est-elle à ce point ancrée dans le fonctionnement de notre société ? La vitesse fait partie du grand mythe du progrès, qui anime la civilisation occidentale depuis le XVIIIe et le XIXe siècle. L’idée sous-jacente, c’est que nous allons grâce à lui vers un avenir toujours meilleur. Plus vite nous allons vers cet avenir meilleur, et mieux c’est, naturellement. Cela est-il donc si nouveau ? Dans les temps anciens, vous vous donniez rendez-vous quand le soleil se trouvait au zénith. Cette quête de vitesse n’est-elle pas une illusion ? En quelque sorte si. Le progrès et le rythme auquel nous le construisons nous détruit-il nécessairement ? Le développement techno-économique accélère tous les processus de production de biens et de richesses, qui eux-mêmes accélèrent la dégradation de la biosphère et la pollution généralisée. Pourquoi cherchons-nous systématiquement une utilité au temps qui passe ? Prenez l’exemple du déjeuner. Pourquoi ? A qui la faute ? Oui ! Voilà. Non, non.

Nouvelles frontières, ASCII Art... la pause arty du week-end Art sans frontières La section "Nouvelle Frontière" du Festival de Sundance offre un panorama d’œuvres hybrides, à la frontière des genres ou explorant les nouvelles technologies et ressources illimitées du "Net-Art". Des artistes ingénieux comme Yung Jake ou les français du collectif Anti-VJ participent à la manifestation. Exploitant les dernières techniques de "projection mapping", l’installation Eyjafjallajokull de Joanie Lemercier est un hommage au volcan islandais entré en éruption en 2010. ASCII Art ASCII pour "American Standard Code for Information Interchange", ancien système de codage de caractères en informatique. GIF pour tous Preuve que le GIF animé est un art populaire avant tout, la multiplication de blogs amateurs dédiés à ces vignettes "photoshopées". Palette filmique Quelle est la couleur d’Inglorious Bastard ? Immersion Toy Story Live Rejouer les 120 minutes du dessin-animé Toy Story "en chair et en os", c’est le défi fou de deux ados américains acharnés. Gargouilles SF

L’apocalypse n’est plus celle qu’elle était La revue Esprit a publié dans son dernier numéro un dossier fort intéressant sur les conceptions actuelles de l’Apocalypse, un thème esssentiel à la pensée écologiste, qui a notamment inspiré les analyses de Günther Anders et de Hans Jonas. Une citation du romancier Julian Barnes illustre parfaitement la problématique : « Alors que dans le passé, les gens se tournaient vers l’avenir en tablant sur l’essor de la civilisation, la découverte de nouveaux continents, la compréhension des secrets de l’univers, maintenant nous contemplons la perspective de grand revirement et d’inéluctable et spectaculaire déclin, où homo redeviendra un lupus pour homini ». L’Apocalypse comme passage vers un autre monde Au vrai, nous rappelle François Hartog, ce « grand revirement » n’a pas toujours été conçu comme la fin de tout. L’Apocalypse est « la question de la fin et du passage d’un temps à un autre, de ce temps-ci à un temps nouveau et spectaculairement différent ».

Grand tour of Manhattan, New York, USA Today we present our largest virtual tour «Grand tour of Manhattan, New York». There are 30 panoramas in the tour. Some of them are completely new and some have been shown in our earlier tours: «Sunset and Dusk Time View of Manhattan», «Day view of Manhattan» and «New York, I love you». In 2006 I shot our very first spherical aerial panorama, from which the AirPano project started, in the beautiful place of the Colorado and the San Juan rivers confluence (USA): The result was overwhelming – by looking at the large screen one had a total illusion of flying over the canyon. The next attempt was made in 2007 above the island of Manhattan. After that incident, when hiring a helicopter I always ask: Do you have passenger headphones in the cabin? Despite of all the difficulties, this photo shoot was accomplished, delivering world's first virtual photo tour above Manhattan. There were many more flights after this one, and many like-minded people joined AirPano project in the process.

Mensonges & illusions sur l’ascension C’est le démon qui se fait passer pour un ange ou le loup dans la bergerie. L’analyse des mots clés sur un simple site est toujours révélatrice de cette stratégie. L’ego et la manipulation s’appuient sur des égrégores noirs de l’astral qui s’accrochent aux failles des participants. Exemples de mots clés lus sur les sites qui font plaisir à ceux qui les proposent tout en augmentant leurs bénéfices financiers : « les anges me parlent », « enseignée par les anges », « uni dans sa conscience » , « réalisé », de haute fréquence vibratoire »…… et/ou liste de diplômes et de titres pompeux terrestres allant de certificats en médecine douce, pratiques des énergies et titres universitaires de doctorats, thèses d’état… cautions garantes de leur crédibilité. Les défenseurs & abuseurs du marketing spirituel affirment s’appuyer sur des valeurs saines alors que leur objectif mesquin est d’accroître leurs avoirs par n’importe quel moyen. La théorie du contre Maîtres orientaux et mères orientales

Alerte dans tout le Sahel, par Erik Orsenna Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Erik Orsenna Mercredi 18 avril, village de Mangaize, une heure de route et puis une heure de piste au nord de Niamey. Il paraît que la région n'est pas sûre. Une sérieuse escorte nous accompagne : trente hommes en armes, des AK 47,une mitrailleuse 12,7. La rébellion du Mali n'est pas loin : à peine quatre-vingts kilomètres. Des milliers d'hommes et de femmes la fuient. Une femme se tait, les yeux dans le vague. Soudain la femme se met à raconter. Sous la bâche voisine, un homme raconte qu'il a préféré tout abandonner plutôt que laisser sa femme et ses deux enfants. Mon traducteur s'impatiente. Le camp de Mangaize abrite pour l'instant près de 3 000 personnes, dont beaucoup, beaucoup d'enfants mal nourris (les diagnostics exacts sont en cours). En revenant du camp, je pensais au Niger, à ce vaillant et pauvre pays parmi les pauvres : accablé déjà par tous les maux possibles, il n'avait pas besoin d'une guerre à ses frontières. Niamey.

Se préparer aux changements 2013-2033 par Michel Dogna Voici dix ans que je parle de l’Apocalypse de 2012 (signifiant : la révélation où tout est dévoilé) et des nouvelles fréquences de plus en plus élevées venant de notre soleil, qui s’installent dans notre ambiance générale. Voici dix ans que je répète que sous cette douche luminique, notre ADN à 2 brins reconstitue progressivement ses dix brins manquants (lobotomisation remontant à 400.000 ans), que nous allons passer de la chimie du carbone à celle de la silice, tout cela nous donnant l’opportunité d’un fantastique bond en avant de notre conscience individuelle et collective, mais aussi de nos pouvoirs (créatifs) intérieurs. Oui, bien sûr… mais il convient d’ajouter, à trois conditions : celle de s’ouvrir mentalement à l’existence de ce flux céleste, de désirer sincèrement le recevoir, et de consentir à abandonner certains schémas culturels dépassés et fonctionnements routiniers étriqués ou égoïstes qui en bloquent le processus de réception. Et que s’est-il passé ? Alors?

Cartorisque <p><br /><br /> Attention : le langage Javascript est actuellement désactivé dans votre navigateur. <br />Veuillez activer le Javascript dans la configuration de votre navigateur pour consulter la cartographie des risques.<br /><br /></p> Accueil > Cartographie des risques en Var Information préventive Information Aquéreurs Locataires PPR détaillés © IGN - MEDDE Avertissement : Les cartes sont publiées sur ce site à titre informatif. Pour plus d'informations Retour haut de page © Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie écrivez-nous infos légales qui sommes nous ?

C’est la fin du monde, baissons les impôts ! Extraction de pétrole bitumineux en Alberta (Canada) D’une part, le climat de notre planète continue à se modifier. Comme le souligne le deuxième volet du rapport du GIEC sorti ce jour, les symptômes sont déjà là : sécheresses, inondations, maladies, migrations, pénuries alimentaires, risques de conflits… Nous nous acheminons ainsi gentiment vers un réchauffement de 2°C et ne désespérons pas de parvenir à 4°C, ce qui aurait des conséquences extrêmement graves [lire l’article de nos confrères du Monde sur le sujet]. Effondrement de la civilisation et disparition de l’humanité Il y a quinze jours, c’était une autre étude, co-financée par l’un des laboratoires de la Nasa et révélée par le Guardian, qui annonçait « l’effondrement de la civilisation occidentale » dans les prochaines décennies si nous persistons à creuser les inégalités entre riches et pauvres d’une part et à prélever les ressources naturelles à ce rythme de l’autre [lire ici le décryptage de JP Fritz du Nouvel Observateur].

Related: