background preloader

L'homme, cet animal suicidaire peint par Jared Diamond

L'homme, cet animal suicidaire peint par Jared Diamond
LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Frédéric Joignot Il habite à Bel Air, quartier très chic aux jardins luxuriants de Los Angeles, dans une grande maison de bois pleine de gravures animalières. Avec son imposant collier de barbe, ses 74 ans, il fait penser à un vieux prêcheur amish. L'homme en impose. Il faut dire que ce professeur de géographie de l'UCLA, la vénérable université de la "cité des anges", biologiste évolutionniste réputé, fait à nouveau parler de lui après l'échec du Sommet de la Terre, cet été à Rio, où aucune mesure n'a été prise pour rendre notre planète plus durable. Depuis, beaucoup se demandent si Jared Diamond n'a pas raison. Le sommet de Rio a montré qu'avec la crise économique les exigences écologiques passent au second plan. Le biologiste entend réfuter toute explication des inégalités humaines fondée sur une disparité génétique ou raciale au sein des populations. Pour l'Américain J. Et surtout l'empire des Mayas.

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/09/27/l-homme-animal-suicidaire_1766966_3246.html

Related:  booksMagazinesEffondrement

Ray Bradbury - Livres, citations, photos et vidéos Par TwiTwi, le 30/07/2012 Fahrenheit 451 de Ray Bradbury "Après tout, on vit à l'époque du kleenex. On fait avec les gens comme avec les mouchoirs, on froisse après usage, on jette, on en prend un autre, on se mouche, on froisse, on jette." Par BMR, le 06/04/2008 Fahrenheit 451 de Ray Bradbury [...] Bourrez les gens de données incombustibles, gorgez-les de «faits», qu'ils se sentent gavés, mais absolument «brillants» côté information. Ils auront l'impression de penser, ils auront le sentiment du mouvement tout en faisant du sur-place.

Plaidoyer pour les Eurobonds Cette analogie, souvent utilisée pour illustrer le phénomène du "passager clandestin" modélisé par Mancur Olson dans La logique de l’action collective, peut aider à comprendre les réticences de Berlin à l’émission d’eurobonds. L’Allemagne, appuyée par les Pays-Bas et la Finlande, ne veut pas payer pour l’entrée, le plat et le dessert des pays surendettés de l’Europe. Eh bien ! La tromperie du Figaro Histoire Dans son quatrième numéro daté d’octobre-novembre 2012, le bimestriel du Figaro qui est consacré à l’histoire présente un dossier prétendument dédié à « La vérité sur l’histoire à l’école ». Entre doxa tyrannique sur ce que devrait être la transmission de l’intelligibilité du passé et propos réactionnaires sur les grands héros nationaux et la chronologie, tout y est et rien ne manque. Mais le pire dans ces pages est sans doute de voir associés le maurassien Jacques Bainville et le grand historien Marc Bloch au sein d’un Panthéon des réducteurs de l’histoire à sa seule dimension nationale. Ces lieux communs, cette doxa tyrannique, ne sont pas une spécialité française. Privés de toute rigueur scientifique, aussi bien en matière d’histoire qu’en matière de didactique de l’histoire, ils s’expriment à leur manière dans tous les contextes nationaux. L’éditorial du Figaro Histoire, page 3, est intitulé « Fils de personne ».

"Le Crépuscule de Prométhée" de Francois Flahault Je ne savais pas comment débuter ce billet, et me voilà aidé par un article du Figaro : Sarkozy soutient "L'Auto-Entreprise". Auto-entreprise, voici une illusion démontée par Francois Flahaut non seulement par ce dernier ouvrage "Le Crépuscule de Prométhée", mais également par le précédent "Be yourself". * Le mot "entreprise", tout comme celui de "développement" est plombé par notre vision occidentale de l'Homme et de la Société.Nous sommes devenus tellement "Prométhéens" que nous prenons n'arrivons pas à prendre le recul nécessaire pour comprendre le píège dans lequel nous sommes enfermés. Nous sommes persuadés que nous pouvons construire, développer quelque chose, batir, croitre, etre plus grand, plus riche demain qu'aujourd'hui. Nous n'arrivons à nous projeter que dans un futur ou nous aurons plus. La croissance infinie dans un monde fini. Les nouvelles frontières.

L'empire de l'illusion ou le triomphe du spectacle Le perfologue le blog du manager entrepreneur Le perfologue a lu pour vous : L'empire de l'illusion, la mort de la culture et le triomphe du spectacle. de Chris Hedges (Lux 2012) L'auteur, Chris Hedges, journaliste déjà récompensé par le prestigieux prix Pulitzer, brosse un portrait sans concession d'une Amérique en totale déconfiture, où la démocratie a été insidieusement remplacée par les injustices du capitalisme débridée. Dans un marché libéré et dérégulé, les murs qui protégeaient le pays et les citoyens ont été en bien peu de temps mis à terre par les tenants des grandes entreprises et leurs représentants (lobbies, politiques, presses, mass média). Cet ouvrage est structuré en 5 tableaux Tableau 1.

Après son refus de payer sa dette, l’Islande fera le triple de la croissance de l’UE en 2012 23 janvier 2012 Posté par benji sous Argent et politique 12 commentaires Je ne cesserai jamais de répéter que l’Islande est LE pays à prendre en exemple,même s’il est complètement ignoré des médias, s’il est loin ou quelle qu’en soit la raison pour ne pas en parler, c’est le pays à suivre! Payer pour les banques? Même pas en rêve, là bas ils ont été emprisonnés! Sauver les banques? Elles ont été nationalisées.

Le troisième volet du rapport du GIEC prône une révolution économique LE MONDE | • Mis à jour le | Par Laurence Caramel Le temps est écoulé : si les Etats accordent encore quelque importance à l'objectif de limiter la hausse moyenne des températures mondiales à 2°C d'ici la fin du siècle, ils doivent agir dès maintenant en déployant des politiques d'une envergure sans commune mesure avec les initiatives prises jusqu'à présent. Tel est l'un des principaux messages du nouveau rapport sur « l'atténuation du changement climatique » du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), dont la synthèse a été publiée, dimanche 13 avril à Berlin. Ce texte d'une trentaine de pages et qui constitue le « résumé pour les décideurs » est destiné à éclairer les gouvernements dans leurs choix en compilant l'état des connaissances sur les possibles scénarios de décarbonisation de l'économie mondiale.

Vague brune sur l’histoire de France. Rédact/eurs-rice : Laurence De Cock, Guillaume Mazeau, Eric Fournier Ceux qui souhaitent réintroduire les valeurs nationalistes et chrétiennes à l’école continuent de mentir sur la manière dont l’histoire est enseignée aux enfants. A la rentrée 2010 déjà, puis en 2011 jour pour jour, Dimitri Casali attaquait les nouveaux programmes d’histoire-géographie en prétendant que ceux-ci ne faisaient plus « aimer la France ».

Effondrement (livre) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Collapse: How Societies Choose to Fail or Succeed est un livre écrit en 2005 par Jared Diamond, et traduit en 2006 sous le titre Effondrement. Comment les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie. Le sujet du livre est l'effondrement sociétal avec une composante environnementale, et dans certains cas également la contribution de changements climatiques, voisins hostiles, partenaires commerciaux, et également des problèmes de réponse sociétale. Diamond voulait que ses lecteurs apprennent de l'histoire. Dans le prologue, Diamond résume Effondrement en un paragraphe, comme suit :

De l'inégalité parmi les sociétés Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. De l'inégalité parmi les sociétés - Essai sur l'homme et l'environnement dans l'histoire est un livre de Jared Diamond paru en 1997. Son titre original est Guns, Germs, and Steel: The Fates of Human Societies (Fusils, microbes et acier : le sort des sociétés humaines).

Related: