background preloader

Manuel Lima

Manuel Lima
His first book Visual Complexity: Mapping patterns of information has been translated into French, Chinese, and Japanese. His latest The Book of Trees: Visualizing Branches of Knowledge, published in April 2014 by Princeton Architectural Press, covers over 800 years of human culture through the lens of the tree figure, from its entrenched roots in religious medieval exegesis to its contemporary, secular digital themes. With more than twelve years of experience designing digital products, Manuel has worked for Codecademy, Microsoft, Nokia, R/GA, and Kontrapunkt. He holds a BFA in Industrial Design and a MFA in Design & Technology from Parsons School of Design. During the course of his MFA program, Manuel worked for Siemens Corporate Research Center, the American Museum of Moving Image, and Parsons Institute for Information Mapping in research projects for the National Geospatial-Intelligence Agency.

Fiona Banner Gapminder: Unveiling the beauty of statistics for a fact based world view. [datavisualisation] « Je sais ce que vous faites sur Internet » Hey ! De nombreux sites que vous fréquentez quotidiennement sont toujours très heureux de recueillir des informations vous concernant. Bon, pas sur Graphism.fr évidemment ;-). Voici donc une visualisation de données qui présente les grands sites sociaux et les types de données qui sont collectées. [voir l'image en grand] Au passage, on appréciera aussi le style graphique de cette visualisation de données, un style qui a su rester simple et élégant avec, comme souvent, une approche vintage tant au niveau des couleurs, que des formes graphiques ou de la composition source Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Chicago: le parrain du datajournalisme? Des premiers hackers-journalistes à la News Application Team du Chicago Tribune, le sociologue Sylvain Parasie revient sur l’essor du datajournalisme dans la ville d’Al Capone. [Liens en anglais sauf mention contraire] Sociologues au Latts [fr], le Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Sylvain Parisie et Éric Dagiral ont séjourné trois semaines à Chicago en septembre dernier, pour rencontrer les acteurs locaux du datajournalisme. Plus connue à cause d’Al Capone et des Incorruptibles, “la ville du crime” est l’une des villes pionnière en Amérique du Nord en matière d’utilisation des bases de données dans la production de contenu journalistique. Des premiers hackers-journalistes à la News Application Team du Chicago Tribune, en passant par ChicagoCrime.org : Sylvain Parisie revient pour Silicon Maniacs sur 15 ans de datajournalisme à Chicago. Comment ces méthodes d’investigation vont-elle se généraliser ? Qu’est ce que Chicago Crimes?

artforum 2004 Techniques of Today - Bennett Simpson on Bernadette Corporation (Artforum, September 2004) It is the summer of 2001, and the New York--and Paris-based collective known as Bernadette Corporation has temporarily merged with Le Parti Imaginaire, a faction of post-Situationist militants and intellectuals with links to the burgeoning antiglobalization movement. The two groups have their own distinct practices and motivations, but, for the moment, they are united by the idea of making a film, which is to be set in the seaside Italian city of Genoa, amid the protests and stultifying inconclusiveness that will engulf the G8 Summit that July. The film resists knowing what it is or wants to be. And so its makers improvise, exploring what they call the "potential of community based on a radical refusal of political identity." What results is Get Rid of Yourself, an hourlong cine-tract-cum-documentary centering on the experiences and reflections of the so-called Black Bloc. Am I possible?

Une autre visualisation pour Google Analytics… Vous le savez sûrement, j’apprécie terriblement toutes les formes que prennent la visualisation de données. Alors ce matin, je vous présente un travail une série de concepts de visualisation des données de Google. Ces images sont toutes des interfaces basées sur le concept d’agrégation et de visualisation en ligne dans différents médias sociaux… Développé en tandem avec Google Analytics, ces outils interactifs permettent aux utilisateurs d’explorer les statistiques et les médias sociaux sur la durée. > Pour infos le client est Google et l’agence qui a développé ça est l’agence Instrument Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Data journalism : pourquoi les médias français ne s’y mettent pas ? Contrairement aux pays anglo-saxons, ce type de journalisme est quasiment absent en France. Plusieurs facteurs se combinent pour expliquer ce fait, certains relèvent des rédactions, d’autres de leur environnement. Pourquoi les médias français se sont-ils si peu saisis du data journalism, à la différence des médias anglo-saxons ? Quelques éléments de réponses ont déjà été apportés : par Valérie Peugeot sur www.lavoixdudodo.info et par Elodie Castelli sur www.journalismes.info. Après les études de cas, je vous livre ici ma synthèse. L’occasion de vous faire partager les enseignements tirés de cinq entretiens, réalisés en janvier dernier avec Hubert Guillaud, Jean-Marc Manach et Charles Népote de la Fing, avec Fabrice Epelboin de RWW France et avec Nicolas Voisin de Owni.fr. Comment expliquer le peu d’empressement des rédactions françaises à s’emparer du journalisme de données ? Côté rédactions : Des rédactions en manque de moyens financiers… … en manque de moyens humains Côté environnement :

Brief Epigrams Visualisation de données des rumeurs sur Twitter ! Pendant les émeutes à Londres l’été dernier, beaucoup d’informations se sont propagées rapidement via Twitter sur ??ce qui se passait. Une partie de cette information était vraie et, comme souvent, l’autre partie était constituée de rumeurs, de choses fausses, etc. Cette analyse basée sur de 2,6 millions de tweets nous suggère que les utilisateurs de Twitter sont capables de corriger la désinformation… jusqu’à un certain point bien-sûr ! source Ces articles peuvent aussi vous intéresser: L'émergence de la data politique expérimentale et scientifique Une chronique consacrée à la « data politique » de ce qui s'annonce peut-être comme une ère post-think tank, ou peut-être parlera-t-on bientôt de data-tank. Cette idée fait suite à une réflexion du toujours intéressant Nicolas Colin sur Facebook qui me faisait remarquer hier la sortie à venir d'un ouvrage américain de Sasha Issenberg intitulé « The Victory Lab, » lequel a eu la bonne idée d'en mettre en ligne un passage consacré à la stratégie de campagne innovante du très médiatique candidat républicain Rick Perry. Car comme vous le savez, ce ne sont pas moins de deux campagnes présidentielles qui auront lieu en 2012, et il ne fait aucun doute que toutes les équipes de campagne françaises ne manqueront pas de s'inspirer de leurs homologues américaines. Essayons donc d'être éclairants, mais est-ce vraiment possible ou comme en matière d'innovation, existe-t-il un gap qu'il nous sera difficile de franchir ? Et quels types de messages faut-il envoyer ?

www.garlandfielder.com | 2007 portfolio Untitled (Yellow Contortion) wood & paint, 12"x12" sliced 2007 Untitled (Aqua Contortion) wood & paint, 12"x12" sliced 2007 Untitled (Blue Contortion) wood & paint, 12"x12" sliced 2007 Untitled (Blue & Red Contortions) wood & paint, each 12"x12" sliced 2007 Untitled (Red Contortion) wood & paint, 12"x12" sliced 2007 Untitled (Aqua & Blue Contortions) wood & paint, each 12"x12" sliced 2007 Untitled (Yellow Contortion) wood & paint, each 12"x12" sliced 2007 Spindle 1 Acetate on Mylar & magnets, 18"x18"x1" 2007 Spindle 2 Acetate on Mylar & magnets, 18"x18"x1" 2007 Spindle 3 Acetate on Mylar & magnets, 18"x18"x1" 2007 Untitled wood & paint, 50 "x47" 2007 Untitled wood & paint , 15"x13" 2007 Untitled wood & paint, 17"x17" 2007 Untitled wood & paint, 17"x12" 2007 Untitled wood & paint, 11"x18"x9" 2007 Untitled wood, Vinyl & paint, 50"x66"x24" 2007 Untitled (two pieces) wood, Vinyl & paint, 21"x18"x5" 2007 Untitled (Black Contortion 01) Acrylic on canvas, mounted on wood, 42" x 42" 2007

A qui appartiennent les données culturelles publiques ? - Idées Partons d’une hypothèse : vous êtes enseignant et vous préparez avec vos élèves un travail consacré aux collections du musée d’Orsay. Malheureusement, vous n’avez pas la possibilité de faire déplacer votre classe jusqu’à Paris. Qu’à cela ne tienne : grâce au Google Art Project, vous allez pouvoir approcher de très près plus de 250 tableaux du musée : Orsay, comme beaucoup d’autres institutions culturelles, a rejoint le projet en ligne du groupe américain : la numérisation des œuvres d’art du monde entier. Le résultat, en terme de restitution, est époustouflant. Mais il y a un hic : impossible d’utiliser ces images en dehors du site qui leur est dédié : le copié-collé est proscrit. Roei Amit, Anne-Laure Stérin et Rémi Mathis J-C F © Radio France Les œuvres présentées appartiennent pourtant au domaine public. Situation figée ? « A qui appartiennent les données culturelles publiques ? Et le contrepoint:La politique de l'Open Data appliquée à nos élus. Suivez-nous aussi sur :

Related: