background preloader

Le Réalisme (XIXe siècle)

Le Réalisme (XIXe siècle)
Les courants littéraires ► vous êtes ici Courants littéraires XIXe siècle Qu’est-ce que le Réalisme ? Le Réalisme peut être défini, au sens large, comme la volonté de rendre par les mots la réalité elle-même, à partir d’une observation scrupuleuse des faits. Au XIXe siècle, le terme est d’abord appliqué de façon péjorative par la critique à la peinture de Gustave Courbet. L’esthétique réaliste La littérature réaliste est d’abord littérature : elle possède son esthétique et ne peut être qu’un miroir de la vie. L’écrivain peut revendiquer d’avoir tenté honnêtement de mener son projet à bien, mais il ne peut nier le truchement de son art entre ce qu’il choisit de peindre et son lecteur. Les écrivains dits réalistes font un énorme travail de préparation à l’écriture, par la prise de notes (Zola), ou encore par la tenue de journaux (Goncourt). Le réalisme consiste donc à choisir et à ordonner les faits, et non à les retranscrire dans le foisonnement de la vie. Tout est digne d’être dit Related:  Réalisme4ème

Réalisme et naturalisme - Blog de Français de la seconde 4 du lycée Evariste Galois Introduction : Définitions : Le naturalisme est un mouvement littéraire du XIXè siècle, qui consiste à décrire le monde et les hommes «tels qu’ils sont, jusque dans leurs réalités les plus basses et les plus sordides » (Virgule n°67, Octobre 2009, extrait de l’article Guy de Maupassant). L’écrivain observe et décrit de manière stricte, presque scientifique, les mœurs des gens de son époque. Le réalisme est également un mouvement littéraire du XIXè siècle. I. 1) Le réalisme : Le réalisme est apparu vers 1830 et a été très utilisé jusqu’en 1860. 2) le naturalisme Le naturalisme est né dans la deuxième moitié du XIXè siècle et a duré a peu près jusqu’à la fin du Second Empire. II. 1) les méthodes Les réalistes observent la vie alentour et choisissent un aspect de cette vie, qu’ils vont tâcher de reproduire dans leur texte grâce à un vocabulaire simple et précis. 2) les choix d’écriture Conclusion

Observer l'écriture d'un fait divers Etudier un fait divers Objectif :Revoir des points de langue Support : Chacun dispose d'un quotidien régional. Préalable : Qu’est-ce qu’un fait divers ? Un événement local, plus ou moins grave. Relève quelques titres dans le journal qui est devant toi. Inondations à Grainville- la- Teinturière. Encadre l’événement. Quel est le point commun à tous ces titres ? L’événement raconté n’intéresse que ceux qui vivent dans la région évoquée. Point de langue : Dans les 4 titres relevés, chasse l’intrus et explique ton choix. Il s’agit de la 4ème phrase qui comporte un verbe conjugué. Rappel sur phrase verbale et non-verbale. Les jeunes fument toujours autant. Lecture d’un fait divers choisis par la majorité de la classe : « Il découvre un squelette dans son jardin. » Recherche du vocabulaire difficile : aucun mot ne pose problème. Surligne en vert les c.c.lieu et en rose les c.c. temps puis place les dans un tableau : Reproduis la mise en page de l’article à l’échelle 0,5. Suite

Réalisme et naturalisme - L'École de Latoile Au sens propre, le réalisme est un mouvement artistique qui apparaît en France au xixe siècle et dont le projet est de contraindre l'art à représenter la réalité. Quelles sont les caractéristiques de ce mouvement ? En quoi la notion de « réalisme » n'est-elle pas sans ambiguïté ? 1. Ce courant littéraire apparaît en réaction contre le romantisme qui a marqué le début du xixe siècle. Le naturalisme, avec Zola comme figure de proue, s'inscrit dans le prolongement de ce réalisme militant. Taxés d'immoralité par bon nombre de leurs contemporains, les réalistes défendent avec force leurs romans: « Un roman est un miroir qui se promène sur une grand-route. Stendhal, Le Rouge et le Noir, 1830 2. « Aujourd'hui que le Roman s'est imposé les études et les devoirs de la science, il peut en revendiquer les libertés et les franchises », écrivent les frères Goncourt dans la préface de Germinie Lacerteux (1865). 3. « Le Voreux, à présent, sortait du rêve. Zola, Germinal, 1885. 4. La citation « Ah !

Activité 4e : L'interview imaginaire d'un auteur de nouvelles par Sarah Pépin, professeur au collège Jean de Beaumont, Villemomble Des nouvelles de Guy de Maupassant et d’Emile Zola ont été données à lire en lecture cursive en prolongement d’une séquence portant sur le genre de la nouvelle réaliste. Afin d’évaluer cette lecture autonome et de réinvestir ce qui a été vu durant la séquence, on propose aux élèves d’imaginer une interview de l’auteur. Les élèves travaillent à deux, afin qu’il y ait au final un journaliste et l’auteur. Séance de préparation : définir collectivement les consignes d’écriture Support : interviews d’auteurs proposées à la fin de livres de la collection Livre de Poche jeunesse (Le Secret de la Cathédrale, Merlin). Les extraits ont été scannés et sont projetés sur un TNI. On observe tout d’abord les questions posées. On lit ensuite les réponses. Ces observations vont aider à définir collectivement ce que les élèves devront préparer pour réaliser une interview imaginaire : Séance d’enregistrement : jeu de rôles et expression orale

2nde : Français Spécifique - Cours : Le réalisme et le naturalisme (XIXe siècle) Contrairement au réalisme, le naturalisme est le fruit de la réflexion d'un petit groupe d'auteurs. Ceux-ci se sont réunis et ont instauré des règles. On parle d’école naturaliste. Très vite dans sa carrière littéraire, sous l'enthousiasme de ses lectures en physiologie, Zola se décide à composer l’ "histoire d'une famille naturelle et sociale sous le Second Empire" : Les Rougon-Macquart. Ces romanciers recherchent avant tout l'authenticité, la représentation la plus exacte possible de la réalité. Le naturalisme, dans les lettres, c'est également le retour à la nature et à l'homme, l'observation directe, l'anatomie exacte, l'acceptation et la peinture de ce qui est. Cette citation définit les objectifs de l'école naturaliste.

Lettre à ceux qui s'en foutent. Cette fois-ci, c'est à vous, citoyens, que je m'adresse. Vous qui avez entendu parler d'une certaine "loi sur le renseignement", mais qui vous en foutez. J'aurais pû, comme beaucoup, revenir sur les débats qui ont conduit nos représentants à voter cette loi délirante, me moquer du faible nombre de députés présents à l'enterrement de l'état de droit, féliciter les 5 qui ont fait leur boulot honnêtement et porter l'opprobre sur un ministre de l'intérieur qui n'a cessé de montrer qu'il n'avait que morgue et mépris pour la très longue liste d'organismes et de personnes - tous bien plus qualifiés que lui - qui critiquaient son texte dans les medias. À quoi bon ? Nos représentants nous représentent. Et, dans le cadre de cette loi, ils n'ont rien fait d'autre. Combien étiez vous qui, quand mes camarades de la Quadrature du Net essayaient de convaincre de l'importance de ce texte pour vos libertés, ont répondu "Bof, je m'en fous, je n'ai rien à cacher" ? La démocratie est une chose fragile.

Les 100 inventions qui ont bouleversé l’humanité Qu'elles soient de simples gadgets qui améliorent le quotidien ou de véritables révolutions pour l'humanité, de nombreuses inventions ont changé le cours de l'Histoire. Maxisciences vous propose de découvrir un top 100 inventif. Différents thèmes sont abordés dans ce dossier. Tout d'abord les inventions touchant à la civilisation d'un point de vue général, de l'apparition du langage à l'invention de l'agriculture. Nous verrons ensuite les innovations de l'hygiène, lesquelles ont permis un allongement considérable de l'espérance de vie des populations en ayant bénéficier. Dans une cinquième partie nous verrons les différentes évolutions des moyens de transport, pour la plupart contemporaines et entraînées par la Révolution industrielle. Le sommaire (cliquez sur le nom de la rubrique pour y accéder directement) : 1 - Civilisation2 - Hygiène3 - Médecine4 - Confort et vie quotidienne5 - Transport6 - Communication7 - Sciences et technologie Vous êtes déjà abonné ? PrécédentIntroductionSuivant

Ecrire la ville : un atelier d'écriture avec François Bon Quand l'Ouvroir de Littérature Potentielle rencontre la ville, il invente des objets urbains étranges, suggère des parcours contraints, joue avec les signes qui envahissent la ville, modifie les mouvements et le regard... Troll de Tram, textes du Tramway de Strasbourg (1994), Seul astre exact un livre, poème de façade de la bibliothèque de l'université Paris VIII Vincennes Saint-Denis (1996), les Douze mois à Carrefour-Pleyel, poèmes muraux d'une station du métro parisien (2001), Les Clous de l'Esplanade, promenade poème sur la place centrale de Rennes : autant de réalisations faisant écho aux "textes anaglyphiques" et autres "holopoèmes" que François Le Lionnais évoquait, en 1973, dans la "Boîte à idées" de La Littérature potentielle. Fondé en 1960 par François Le Lionnais et Raymond Queneau, l'Oulipo rassemble écrivains, peintres et mathématiciens qui usent de règles et de contraintes comme d'un processus créatif permettant d'inventer de nouvelles formes poétiques ou romanesques.

Related: