background preloader

Principes de base

Principes de base
Le montage est l'action de choisir et d'assembler des plans de bases dans un ordre donné et cohérent pour servir la narration. Les plans ainsi montés formeront eux-mêmes, les différentes séquences du film. Il sera suivi, ou précédé, des effets spéciaux, et du montage audio. Au début du cinéma le montage n'existé pratiquement pas. Le montage traditionnel s'effectue à partir du premier positif, les rushes. Le montage son se fait donc avant (films d'animation…) en parallèle, ou à la fin du montage image. Le montage final, ou final cut, peut avoir une influence déterminante sur le sens du film, la « happy end » demandée par les producteurs ne convient pas à tous les films… D'ailleurs, la Directors Guild of America (syndicat de réalisateurs US), permet aux « réalisateurs honteux » de signer leurs film sous le pseudo de Alan Smithee. Une des premières table de montage électrique à lampes, pour films 35 mm, la Moviola (1924) Table de montage Steenbeck ST921 Logiciel de montage FInal Cut Pro Related:  Techniques et langage cinématographiques : éléments d'analyseCulture scientifique et techniqueDomaines croisés

L'image pariétale - Visite de Lascaux La découverte de Lascaux en 1940 a ouvert une nouvelle page dans la connaissance de l’art préhistorique et de nos origines. Œuvre monumentale, la grotte continue de nourrir l’imaginaire collectif et d’émouvoir les nouvelles générations du monde entier. C’est à ce haut lieu de la Préhistoire qu’est dédiée la nouvelle publication multimédia du ministère de la Culture et de la Communication, publication qui réactualise autant la forme que le contenu scientifique de ce site mis en ligne en 1998, à la lumière des dernières avancées de la recherche archéologique. Au delà de l’émotion et à la lumière des recherches les plus récentes, le site internet est destiné à faire comprendre les secrets des artistes qui ont peint et gravé le bestiaire de Lascaux il y a 19000 ans et à présenter les orientations actuelles de la recherche scientifique sur les grottes ornées. Vache rouge à tête noire. Haut de page

L'animation de l'image Précédent L’histoire de l’animation débute au XIXème siècle grâce à ce qu’on appelle des jouets optiques. Ces jouets servent à donner une impression d'animé en utilisant des effets d’optiques. Parmis ceux-ci, le folioscope (ou feuilloscope) : ce jouet d’optique créé au XIXème siècle est le premier d’une longue série. Un feuilloscope Feuilloscope "Pacman" réalisé par Nicky Nguyen D’autres objets ont été inventé à la même époque : - le thaumathrope par John Hershel : inventé en 1827, il 'sagit d'un disque découpé dans du papier auquel un dessin différent et complémentaire se trouve sur chacune des faces (par exemple un oiseau d'un côté et une cage de l'autre). Des thaumathropes - le phénakistiscope par Joseph Plateau en 1831/1832 et quelques années plus tard le kinestiscope ayant le même principe : encore une fois un disque est découpé dans du papier sur lequel sont dessinés des images ayant une suite lorsque l'on fait tourner le disque sur un axe. Un phénakistiscope Un zootrope Un praxinoscope

Principes de base du cinéma La lumière est à la base de toute vision, c'est elle qui (se) réfléchit, module, sculpte, met en valeur ou cache… C'est elle aussi qui contient les couleurs et les formes, les objets se contentent de les réfléchir ou de les absorber. Nous verrons aussi que la caméra, n'est pas que l'œil du réalisateur au sens figuré, technologiquement aussi, elle est très proche du fonctionnement de l'œil… Donc, commençons par les bases ! Composition de la lumière La lumière est un rayonnement électromagnétique visible par l'œil humain, qui se se propage en ligne droite dans le vide de l’espace à la vitesse de 300 000 km/s. Mais sur terre dès qu'elle rencontre une surface ou un objet elle se diffuse ou se réfléchit. La lumière du soleil permet bien sûr de voir mais est aussi la première source de chaleur et d'énergie des écosystèmes terrestres, via la photosynthèse. 2 Le contraste : écart de luminosité entre les hautes et les basses lumières. Expérience de Newton Synthese additive Lumière douce

Science.gouv.fr Sciences et cinéma : Utopie / Dystopie : analyse de films de science-fiction avec l’UNIL Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > Utopie / Dystopie : analyse de films de science-fiction avec l’UNIL Des professeurs, chercheurs et docteurs de l’Université de Lausanne se sont prêté au jeu de l’analyse de célèbres films de science-fiction. UnicentreCH-1015 LausanneSuisseTél. +41 21 692 11 11Fax +41 21 692 26 15 En juin dernier, l'Université de Lausanne organisait une croisière scientifique sur le campus de Dorigny à l'occasion des Mystères de l'UNIL. Cette 8e édition était placée sur le thème "Le pire meilleur des mondes". Clones Akira Starshiptroopers The island Plus de vidéos Crédit photo : agsandrew / Shutterstock.com Niveau : Populaire Sujets : Vie et Intelligence artificielle , Géosciences , Biosciences , Physique - Chimie , Mathématiques , Cinéma - Vidéo - Photo - Multimédia Mots-clés : Sciences , Science-Fiction , UNIL

L'image cinétographique Au XIXème siècle, sans doute sous la pression de l'engouement pour la technique et les sciences, la découverte de la photographie va permettre de systématiser la reproduction à la camera oscura. On découvre en effet que si l'on remplace le verre de la camera oscura par une surface enduite d'une couche sensible à la lumière, on obtient une image directement. Après de multiples essais et des procédés divers dont le plus répandu fut le Daguerréotype, le procédé au gélatino-bromure d'argent finit par s'imposer. Avec ce procédé, les émulsions deviennent plus sensibles à la lumière et il devient possible de prendre des vues instantanées. Les cristaux d'argents sont liés par de la gélatine animale - qui leur confère aussi la sensibilité à la lumière - et couchés sur une bande transparente: le film d'acétate (auto-combustible) puis, après guerre, le film celluloïd.. Le cinéma va adapter cette technique, associée à un mécanisme de translation du film. L'image vidéo est une image électronique.

Animage.org, musée numérique de l'image fixe à l'image animée August 28, 1955 Fourteen-year-old African-American Emmett Till is brutally murdered after reportedly flirting with a white woman while visiting relatives in Mississippi. For the first time, both black and white reporters cover the trial epitomizing "one of the most shocking and enduring stories of the twentieth century." The white defendants, Roy Bryant and J.W. Milam, are acquitted by an all-white jury in only 67 minutes; later they describe in full detail to Look magazine (which paid them $4,000) how they killed Till. His mother insists on an open casket funeral, and the powerful image of his mutilated body sparks a strong reaction across the country and the world. December 1, 1955 The arrest of Rosa Parks, a 42-year-old African-American seamstress and civil rights activist who refused to give up her bus seat to a white passenger, sets off a long anticipated bus boycott by residents of Montgomery, Ala.

Brève Histoire des effets spéciaux | Flakom.fr Voici en quelques lignes et images l’Histoire des effets spéciaux dans le cinéma. Le père de nos pères : Méliès Georges Méliès (1861 – 1938)Le père des effets spéciaux au cinéma. Les trucages au cinéma sont aussi vieux que le cinéma lui-même, c’est Georges Méliès (1861 – 1938), magicien de formation qui en fut le père. C’est au cours d’une panne de caméra lors d’un tournage sur la place de l’Opéra que Méliès « invente » son premier effet spécial : sa caméra se bloque par suite d’un défilement défectueux de la pellicule. Une minute se passe avant qu’il puisse remettre en route le mécanisme. Méliès fut un cinéaste très prolifique, il réalisa plus de 500 courts métrages tout au long de sa carrière. Méliès a aussi inventé des effets de décors. L’effet de décors Des sculptures, des maquettes et de la ficelle Jusqu’à la fin des années 80, les effets spéciaux étaient créés à partir de maquettes, de sculpture ou de maquillage. Le tournage de Godzilla Pause sur le tournage de Frankenstein Titanic

Éduthèque - Partenaire Sciences et techniques  Présentation de l'offre BRGM - Éduthèque Dans le cadre du portail, le BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières), service géologique national, met à disposition des enseignants du premier et du second degré des ressources pédagogiques gratuites et téléchargeables pour l’enseignement des sciences de la Terre et de la géographie. L’offre comporte : des ressources thématiques qui donnent accès à InfoTerre, le visualisateur des données géoscientifiques du BRGM (géologie, ressources minérales, eau, risques, sites et sols pollués, occupation des sols),des ressources régionales constituées de kits pédagogiques classés par région utilisant Google Earth,des cartes géologiques à l’échelle 1/50 000, des modèles 3D d’objets géologiques permettant de comprendre comment relier des observations de surface à la géométrie des corps en profondeur,des pistes d’utilisation pédagogiques en classe. Le BRGM sur Internet

Art et Science : Les meilleures photos scientifiques sélectionnées par les Wellcome Image Awards SCIENCE - Un plan de coupe du système nerveux d'une larve de mouche qui ressemble à un dripping de Jackson Pollock. Les Wellcome Image Awards qui récompensent les plus belles photos scientifiques réservent quelques surprises, dénichant la beauté dans des endroits incongrus, de la langue d'un chat à l'utérus d'une jument enceinte. "La richesse -à couper le souffle- de l'imagerie scientifique n'est pas seulement esthétique. Découvrez les 20 images sélectionnées ci-dessous: Geraldine Thompson, Central Manchester University Hospitals NHS Foundation Trust Full pediatric sensory unit Lire aussi :» Un monstre marin inconnu de 480 millions d'années retrouvé au Maroc» La sonde Dawn sur la planète Cérès découvre deux mystérieux points scintillants» Les traumatismes d'enfance altèrent la réactivité cérébrale, selon une étude» Voici les plus beaux clichés de Hubble» Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Related:  Faire du cinémaL'IMAGEmouradmourad