background preloader

CODEX ALIMENTARIUS – Au sommaire pour 2011 : ALINORM REP11/FFP Comité du Codex sur les poissons et les produits de la pêche

CODEX ALIMENTARIUS – Au sommaire pour 2011 : ALINORM REP11/FFP Comité du Codex sur les poissons et les produits de la pêche
Related:  Références résistance antimicrobienne (OIE - OMS – FAO - CODEX - ONU)

2008 - Understanding and applying risk analysis in aquaculture Download ZIP version 1.12Mb All rights reserved. Reproduction and dissemination of material in this information product for educational or other non-commercial purposes are authorized without any prior written permission from the copyright holders provided the source is fully acknowledged. Reproduction of material in this information product for resale or other commercial purposes is prohibited without written permission of the copyright holders. Chief Electronic Publishing Policy and Support Branch Communication Division, FAO Viale delle Terme di Caracalla, 00153 Rome, Italy or by e-mail to:copyright@fao.org Preparation of this document (Download 974 kb) Abstract Acknowledgements Contributors Reviewers Acronyms and abbreviations Part 1 – CONTRIBUTED PAPERS ON UNDERSTANDING AND APPLYING RISK ANALYSIS IN AQUACULTURE General principles of the risk analysis process (Download 108 kb) and its application to aquaculture J. Food safety and public health risks associated with (Download 755 kb)

FAO 05/04/11 FAO supports measures to minimize and contain antimicrobial resistance (AMR) FAO supports measures to minimize and contain antimicrobial resistance (AMR) The use of antibiotics for treatment of animal diseases has tremendous benefits for animal health and therefore contributes to supporting the livelihoods of livestock owners—particularly those in the poorest countries—and to propel economic development. However, inappropriate use of antimicrobials for treatment and prevention of diseases in food production or companion animals can also lead to the emergence and spread of antimicrobial resistant microorganisms. The misuse of drugs, such as, for example, under-dosing, uncontrolled use to prevent disease, the use of counterfeit, and poor quality compounds can create the conditions that allow resistant microorganisms to emerge, spread, and persist. In short, development of resistance to antimicrobial drugs renders life saving treatments ineffective. The appearance of AMR in food animals poses serious threats to food security and livelihoods.

OATAO - 2006 - Pour une prescription et une délivrance raisonnées du médicament vétérinaire : L'exemple de la mise en place du g Lhermie, Guillaume. Pour une prescription et une délivrance raisonnées du médicament vétérinaire : L'exemple de la mise en place du guide de bonnes pratiques du médicament vétérinaire. Thèse d'exercice, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse - ENVT, 2006, 102 p. Le marché du médicament vétérinaire, structuré en différents étages, atteint un chiffre d affaires de 896 millions d euros en France en 2003. Repository Staff Only: item control page AFP 07/07/14 Des fruits de plus en plus uniformes et résistants aux maladies Fermes et sucrés, les fruits qui envahissent nos su Des nouvelles variétés de fruits et légumes arrivent chaque année sur les étals avec une seule tendance : des produits fermes et sucrés. Cette uniformisation assure néanmoins un minimum de qualité au consommateur. Des fruits de même forme et de même calibre PÊCHES. Pour les pêches et nectarines, "on va vers des textures croquantes et des saveurs douces qui ont très peu d'acidité. Par exemple, les melons ont un goût sucré plus uniforme mais leur chair est loin du fondant d'antan. Pour Guy Kastler, délégué général du Réseau Semences Paysannes, cette tendance est à mettre au compte de la grande distribution, qui recherche pour des besoins logistiques, "des fruits qui n'arrivent pas à maturité et qui sont tous de même forme et même calibre". RASSURER. Certaines enseignes comme Grand Frais, Monoprix ou Intermarché ont misé sur leurs rayons fruits et légumes avec par exemple des avocats mous et muris à point. Améliorer les résistances aux maladies Réduire le risque d'AVC

2011 - PECHE ET AQUACULTURE - APERÇU: PRINCIPALES TENDANCES ET PROBLÉMATIQUES (document de 2 pages) Le Département des pêches et de l’aquaculture de la FAO fournit les conseils et l’information objective aux membres de la FAO afin de promouvoir les pêches et l’aquaculture responsables. À cet effet, le département rassemble, analyse et diffuse les données relatives à la pêche, structurées au sein des collectes de données. Collections statistiques Pour assurer le contrôle de la qualité, chaque collecte est accompagnée des définitions et de l’information concernant la structure, les sources, la portée, les processus, l’utilisation prévue, etc. À ceci s’ajoute également le Manuel du Groupe de travail sur les statistiques relatives aux pêches qui contient les définitions précises des concepts et les détails relatifs à la classification des normes. Produits disponibles: Les séries chronologiques mondiales sont maintenues sur des durées de plus de 50 ans. Annuaires fournissent toute une série de tableaux contenant des statistiques détaillées (Cliquez ici pour naviguer dans le CD-ROM). Logiciels

L’OIE lance un espace web dédié à l’antibiorésistance Paris, 3 octobre 2011 - Dans le cadre de son mandat en faveur de la protection de la santé animale et de la santé publique vétérinaire, y compris la sécurité sanitaire des aliments, l’OIE est très concerné par l’antibiorésistance et a décidé de créer un espace web dédié fournissant des informations pertinentes et à jour sur le sujet. « Selon le mandat accordé par ses Pays Membres, l’OIE considère la prévention de l’antibiorésistance et l’utilisation prudente des antibiotiques chez les animaux comme une de ses responsabilités et activités clés » a souligné Dr. Bernard Vallat, Directeur Général de l’OIE. La mauvaise utilisation des agents antimicrobiens aussi bien en médecine humaine que vétérinaire peut induire l’émergence de bactéries résistantes et l’échec des traitements chez l’homme comme chez les animaux. En conséquence, les souffrances et les mortalités provoquées par des pathogènes qui étaient auparavant vaincus, ont augmenté. Accéder à l’espace web.

OIE - MARS 2008 - Conférence de l’OIE sur les médicaments vétérinaires en Afrique, Dakar, 25-27 mars 2008 FRANCE 3 LANGUEDOC ROUSSILLON 05/07/14 Des fruits de plus en plus uniformes, fermes et très sucrés. De nouvelles variétés de fruits et légumes arrivent chaque année sur les étals avec une seule tendance : des produits fermes et sucrés. Cette uniformisation assure néanmoins un minimum de qualité au consommateur. Pour les pêches/nectarines, "on va vers des textures croquantes et des saveurs douces qui ont très peu d'acidité. Mais pour moi, ce sont pour de mauvaises raisons" et c'est sûr qu'un fruit dur "il peut se planter 40 doigts dedans, le fruit ne bouge pas", annonce Christian Hilaire, chercheur en sélection fruitière au Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (Ctifl) de Baladran dans le Gard. "On va vers une uniformisation pour éviter que le consommateur soit déçu", enchaîne Sophie Charmont, directrice de ce centre recherche. Par exemple, les melons ont un goût sucré plus uniforme mais leur chair est loin du fondant d'antan. "Une demande du consommateur" Des pêches plus résistantes, moins de pesticides

FAO - MARS 2015 - Rôle de la FAO dans la lutte contre la résistance aux antimicrobiens La résistance aux antimicrobiens est un problème mondial majeur de santé publique et animale de plus en plus préoccupant. Le risque paraît particulièrement élevé dans les pays dotés de systèmes peu efficaces ou inadéquats pour surveiller et contrôler la législation et la règlementation concernant l’utilisation de ces médicaments. C’est la raison pour laquelle la FAO joue un rôle clé en aidant les gouvernements, les producteurs, les commerçants et les autres parties prenantes à adopter des mesures pour réduire au minimum l’emploi des antimicrobiens et empêcher que se développe une résistance à ces substances. La FAO travaille sur cette question avec ses partenaires internationaux de collaboration tripartite (FAO-OMS-OIE), ainsi qu’avec d’autres partenaires, le cas échéant. La FAO promeut une approche “Une seule santé” basée sur la chaîne alimentaire, et aborde la question de façon transversale, sachant que les antimicrobiens: Problèmes liés à la résistance aux antimicrobiens

SANTE CANADA 28/08/15 Liste des limites maximales de résidus (LMR) de drogues pour usage vétérinaire dans les aliments Santé Canada www.sc-hc.gc.ca Accueil > Médicaments et produits de santé > Médicaments vétérinaires > Limites maximales de résidus (LMR) Si vous avez besoin d'aide pour accéder aux formats de rechange, tels que Portable Document Format (PDF), Microsoft Word et PowerPoint (PPT), visitez la section d'aide sur les formats de rechange. Cette Liste des LMR de drogues pour usage vétérinaire dans les aliments établit la concentration de résidus pouvant demeurer de façon sécuritaire dans les tissus ou les produits alimentaires provenant d'un animal destiné à l'alimentation et à qui l'on a administré des médicaments vétérinaires. l'Autorisation de mise en marché - limites maximales de résidus de drogues pour usage vétérinaires dans les aliments. Date de publication : le 28 août 2015 Restez en contact à l'aide des outils de réseautage social de Santé Canada!

INRA 11/03/14 Expertise : Les fruits et légumes dans l'alimentation - Enjeux et déterminants de la consommation L'Inra vient de rendre publics les résultats de l'expertise scientifique collective qu'il a conduite sur les fruits et légumes dans l'alimentation. En effet, la consommation de fruits et légumes est considérée comme un enjeu de santé publique et fait l'objet de recommandations nutritionnelles au niveau mondial par la FAO et l’OMS. Or, en France, la recommandation incluse dans le Programme national nutrition santé de "manger 5 fruits et légumes par jour" est bien connue, mais encore peu suivie : la consommation demeure inférieure aux apports conseillés.Dans le même temps, le marché des fruits et légumes représente un enjeu économique pour les producteurs nationaux dans un contexte commercial international et européen qui génère une concurrence accrue sur les prix. Le champ retenu pour l'expertise scientifique collective identifiait les principales questions suivantes : Un groupe d'une vingtaine d'experts a été mobilisé par l'Inra pour mener cette expertise.

OIE 08/10/15 Vers une meilleure surveillance de l’utilisation des antibiotiques en santé animale La lutte contre la résistance des pathogènes aux antibiotiques est un des sujets prioritaires de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Dans un contexte où l’efficacité des antibiotiques se heurte de plus en plus à l’émergence de résistances bactériennes, l’OIE prône au travers de ses réseaux scientifiques et de ses normes intergouvernementales un usage prudent et responsable des agents antimicrobiens par des vétérinaires bien encadrés et bien formés. Le Plan d’action global de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur l’antibiorésistance, adopté par ses Pays membres et publié en mai dernier, souligne l’importance des normes intergouvernementales de l’OIE en appui à ce Plan et alloue une place centrale à notre Organisation en matière de surveillance de l’utilisation des antimicrobiens chez les animaux dans le monde. L’OIE participera activement à la Semaine mondiale de sensibilisation aux antibiotiques du 16 au 22 novembre 2015, en collaboration avec l’OMS. © OIE/ J.

Rev. sci. tech. Off. int. Epiz.,- Vol. 32 (2) Coordination des politiques de surveillance de la santé animale et de la sécurité sanitaire des aliments « de l'étable à la table ». Au sommaire: Le rôle des autorités chargées de la réglementation des médicam Résumé : Tout programme réglementaire en médecine vétérinaire qui se veut efficace doit disposer de moyens factuels permettant de vérifier systématiquement l’innocuité et l’efficacité des produits avant qu’ils ne soient produits, commercialisés ou utilisés dans un pays ou une région en particulier. Un tel programme doit également prévoir un suivi et un contrôle adéquats de l’usage qui est fait de ces substances. Il est évident que de tels programmes offrent une meilleure garantie aux vétérinaires, aux éleveurs et aux autres utilisateurs de médicaments vétérinaires quant à l’innocuité et l’efficacité des produits vétérinaires et biologiques utilisés dans le cadre de la prévention et de la lutte contre les maladies.

Related: