background preloader

Produits cosmétiques (à partir de 2013)

Produits cosmétiques (à partir de 2013)
Les produits cosmétiques sont des substances * ou des mélanges de substances, destinés à être mis en contact avec les parties superficielles du corps humain (épiderme, système pileux, ongles, etc.), ou avec les dents et les muqueuses buccales, en vue, exclusivement ou principalement, de les nettoyer, de les parfumer, d’en modifier l’aspect, de les protéger, de les maintenir en bon état ou de corriger les odeurs corporelles. Ces produits sont mis en libre circulation dans le marché intérieur, s’ils sont conformes au présent règlement. Surveillance du marché Une personne responsable établie dans la Communauté doit être désignée pour chaque produit mis en circulation sur le marché. Celle-ci est garante de la conformité des produits aux règles du règlement. Elle garantit en particulier le respect des exigences de protection de santé, de sécurité et d’information des consommateurs. Limitations de certaines substances Information des consommateurs Expérimentation animale Comité Contexte

http://europa.eu/legislation_summaries/consumers/product_labelling_and_packaging/co0013_fr.htm

Related:  La règlementation, les produits cosmétiquesReglementation cosmetiqueCOSMETIQUE

Produits cosmétiques Qu’est-ce qu’un produit cosmétique ? 1er juillet 2014 La définition du produit cosmétique est commune à l’ensemble des Etats membres de l’Union européenne (Article 2 du règlement cosmétique). Elle est retranscrite, en France, dans le code de la santé (...) Produits cosmétiques - Accueil Le Règlement Cosmétique (CE) N°1223 2009 La philosophie réglementaire en Europe repose sur plusieurs piliers qui sont notamment la notion de Personne Responsable, la mise à disposition auprès des autorités du DIP (Dossier d’Information sur le Produit), l’Evaluation de la Sécurité du produit cosmétique, la Notification, la libre circulation et l’interdiction des tests sur animaux. Rédaction et Constitution du DIP (Dossier d’Information sur le Produit) Un DIP doit être tenu à disposition en cas de contrôle des autorités à une adresse située au sein de l’Union Européenne (UE).

Les obligations pour mettre un produit cosmétique sur le marché français En 1976 aété rédigée la Directive 76/768/CEE, les objectifs de cette Directive étant essentiellement de sauvegarder la santé publique sur une base commune, définir le fonctionnement du marché commun, et délimiter le secteur des cosmétiques par rapport aux produits pharmaceutiques. La Directive 76/768/CEE établit ainsi des règles générales portant sur l’autorisation et le contrôle des ingrédients, la sécurité du produit, l’information aux consommateurs et la publicité des produits cosmétiques. Depuis le 1er janvier 1978, date d’entrée en vigueur de la Directive 76/768/CEE, les Etats Membres de l’Union Européenne sont tenus de transposer dans leur droit national les dispositions de cette Directive.

Comprendre l’étiquetage d’un produit cosmétique Description du produit La fonction du produit doit être indiquée, sauf si elle ressort clairement de sa présentation. Les précautions d’emploi sont signalées ainsi que d’éventuelles indications concernant des précautions particulières à observer pour les produits cosmétiques à usage professionnel. Le poids ou le volume sont mentionnés lorsqu’ils sont supérieurs à 5 g ou 5 ml. Doivent également figurer sur l’étiquette, le nom ou la raison sociale et l’adresse de la personne responsable, le pays d’origine du produit dans le cas d’une importation et le numéro du lot de fabrication ou la référence permettant l’identification du produit cosmétique. Liste des ingrédientsLa liste des ingrédients composant le produit est établie dans l’ordre décroissant de leur importance en termes de poids ou de volume.

venta de jabones naturales al por mayor Dépôt de demande d'enregistrement, d'autorisation de mise sur le marché ou de publicité Dans le cadre du dispositif général relatif à la réforme du médicament et dans la perspective de renforcer l’indépendance de l’ANSM, il a été mis fin depuis le 1er janvier 2012 à la perception par l’ANSM des taxes et redevances touchant les laboratoires pharmaceutiques et l’industrie des dispositifs médicaux. La loi de financement de la Sécurité sociale du 21 décembre 2011 a transféré en 2012 la perception des taxes et des redevances à l’État et en affecte les recettes à la CNAMTS. Les droits à acquitter pour le dépôt de demandes d'enregistrement, d'autorisation ou de visa auprès de l'ANSM sont prévus par l'article 1635bis AE du code général des impôts et leur barême fixé par l'article 344 undecies A de l'annexe 3 du code général des impôts.

Tutoriel maquillage du teint : le contouring bonne mine Il y a quelques mois, je vous expliquais comment j’utilisais le contouring pour affiner et structurer mon visage (si vous avez loupé cet épisode, vous avez de la chance : il y a une rediffusion ici). Mais en ce moment, j’ai plutôt tendance à utiliser un autre type de contouring : le contouring bonne mine. Un contouring léger et lumineux, qui me permet de mettre un peu de rose aux joues et d’éclat dans le regard, en attendant que le soleil se décide à s’installer pour de bon et m’aide à réchauffer naturellement mon teint de visage pâle. 8 produits consommés aux Etats-Unis et interdits ailleurs - Page 6 sur 8 Rédigé par Flor, le 26 juin 2013, à 17 h 10 min 6. BHA et BHT : les antioxydants dangereux ! Le BHA (Butylhydroxyanisol) et le BHT (Butylhydroxytoluène) sont des dérivés du pétrole. Ils sont présents dans les huiles et graisses alimentaires, la viande, les céréales, les chewing-gums, les produits cosmétiques et pharmaceutiques et les biscuits salés.

Le bronzer : comment le choisir, et comment l’appliquer ? Bonjour les filles, vous êtes nombreuses à me demander un article sur le bronzer : comment choisir la bonne texture, la bonne teinte, et encore : comment l’appliquer. Voici un article qui répondra à vos interrogations ;) Le bronzer permet de donner un effet halé à la peau, ou tout simplement à mettre en valeur une peau qui a déjà pris le soleil. Concernant la texture, il existe plusieurs choix : la poudre, qui est la solution la plus connue et la plus utilisée, mais il existe également des fards crèmes qui vont permettre de donner le même effet, avec un côté un peu plus « glowy ». Pour la couleur il faut essayer.. je ne sais pas vraiment quoi dire parce que chacune d’entre nous a une peau différente et bronze différemment… Une couleur peut faire très naturelle sur une fille et donner un résultat catastrophique sur une autre :-/ C’est comme tout, il faut tester… Si je peux également donner un autre conseil, c’est de prendre un bronzer mat !

Quelles huiles pour mes cheveux ? par L'équipe de la Slow Cosmétique. L’idée maîtresse des huiles pour cheveux est de renforcer la fibre capillaire en la nourrissant d’une part avec des acides gras et des céramides contenus dans les huiles, et en la gainant d’autre part pour la protéger. Il faut pour cela des huiles au toucher non gras capables de se « lier » aux écailles des cheveux pour les lisser, les plus adaptées étant : l'huile de jojoba, l’huile d'argan, l’huile d'avocat, l’huile de coco, et parfois le beurre de karité mais il alourdit plus les cheveux. Plusieurs fois par semaine en fonction du cas, vous pouvez pratiquer un bain capillaire à l’huile :

Colorations pour cheveux : le point sur la règlementation européenne - Nesting 05.01.2017 - Guide Jouets Concernant les jouets, les labels contrôlés de manière indépendante sont peu nombreux, ce qui rend (..

Related: