background preloader

Revenu de Base… utopie ou nécessité ? - RTBF Opinions

Revenu de Base… utopie ou nécessité ? - RTBF Opinions
Une des premières initiatives citoyennes européennes à avoir été lancée concernait le revenu de base inconditionnel. Elle a été refusée par la Commission. Cela n'empêche pas les défenseurs de cette idée, comme Pierre-Yves Ryckaert, de continuer à la promouvoir. Ils ont d'ailleurs décidé de représenter un projet d'initiative auprès des Institutions européennes. " Face au monde qui change, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement. " Francis Blanche L’actualité est là pour le rappeler, les bases sur lesquelles sont construites notre société ne sont plus viables à terme. Le mythe du plein emploi Parmi les remèdes inefficaces présentés inlassablement par nos décideurs comme " la " solution à tous nos problèmes socio-économiques, l’idéologie du plein emploi a la dent dure. " Inventer, c’est penser à côté. " Albert Einstein Mais qu’est-ce donc que ce " revenu de base " ? Cela ne créerait-t-il pas une armée d’inactifs ? Une utopie réaliste ?

http://www.rtbf.be/info/opinions/detail_revenu-de-base-utopie-ou-necessite?id=7845325

Related:  Revenu de base, ou "allocation universelle".

L’Europe compte près de 250 000 citoyens favorables à un revenu de base garanti à vie Doit-on perdre sa vie à la gagner ? Peut-on croire encore à un système qui accroît les inégalités ? Le meilleur des gestes anti-système ne consisterait-il pas à signer l’Initiative Citoyenne Européenne qui défend la création d’un Revenu de Base Inconditionnel ? Réponse avec Stanislas Jourdan, à l’origine de cette initiative et coordinateur du Mouvement français pour un revenu de base. Qu’est-ce qu’un revenu de base ? Image : extrait de la BD réalisée par Hélène Pouille avec le style de Pénélope Bagieu

70% des salariés se disent épuisés nerveusement par leur travail Les réorganisations en entreprise se suivent et vont se ressembler...Chercher à améliorer le fonctionnement interne, gagner en productivité, réorganiser les fonctions supports, réduire les coûts, bref « serrer les boulons » est la priorité court terme imposée par le faible niveau d'activité, l'étroitesse des marges, la pression concurrentielle... en un mot la crise. La rigueur budgétaire des Etats fait écho à celle des entreprises. Dans ce maelström, les salariés se sentent ballottés et anxieux. L'enquête Malakoff Médéric menée depuis 2009 avec la société d'étude Sociovision sur la qualité de vie et la santé des salariés Français témoigne d'une augmentation de ces restructurations : 31% des salariés ont vécu une réorganisation dans leur entreprise en 2012. C'est 11 points de plus qu'en 2009. 16 % ont dû changer de poste ou de métier (soit 4 points de plus qu'en 2009).

Et si on imaginait une société ou chacun pourrait avoir un revenu décent par mois ? Pour commencer, autant le dire tout de suite : j’ai eu moi aussi du mal à me faire à cette idée. Ça faisait 2 ou 3 ans que j’en avais entendu parler, mais toujours d’une oreille distraite, l’air de dire que ce genre de trucs ça ne pourrait jamais marcher, que c’était pour les angélistes ou les utopistes. Je parle de l’idée d’un revenu pour tous et inconditionnel. Comment une telle idée pourrait fonctionner ? Et puis au fur et à mesure l’occasion s’est présentée d’en savoir plus, les bonnes personnes, les bonnes circonstances et puis l’envie aussi.

Les chômeurs allemands plus exposés à la pauvreté que leurs voisins Dans un rapport publié par la Conférence nationale de la pauvreté, des témoignages de chômeurs donnent une image peu flatteuse de la réussite économique allemande. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Johanna Ritter "Lorsque mon fils a eu besoin de lunettes, j'ai dû faire des économies de bouts de chandelles pour les lui acheter. Pas de revenu minimum garanti sans analyse On a beaucoup parlé récemment des façons de calculer le taux de pauvreté. Une solution qui refait surface pour la combattre est le revenu minimum garanti. Des personnalités aussi différentes que Milton Friedman, Martin Luther King et Charles Sirois ont proposé et défendu l'idée. Au Québec, elle sera sans doute présente lors des prochaines élections, puisque aussi bien l'Action démocratique que le nouveau parti de gauche en voie de formation y sont favorables. Pour certains, il s'agit d'un revenu universel inconditionnel remplaçant tous les programmes sociaux existants ou presque. Pour d'autres, c'est un programme parallèle.

Christine Lagarde estime que l'index salarial est "obsolète" Entreprise La directrice du FMI, Christine Lagarde, plaide pour une réforme du marché belge du travail. En ce compris de l'index salarial, qu'elle estime être "obsolète", même si elle se rend compte que le sujet est "controversé" dans notre pays. Mme Lagarde s'exprime en ces termes dans une interview publiée mercredi dans De Standaard. "Si je suis inquiète d'une chose, c'est de votre marché du travail. Emploi : "Instaurez la semaine de 15 heures, combinée à un revenu de base" - Belgique Vous proposez de limiter la semaine de travail à 15 heures par semaine d'ici 2030. Rutger Bregman: "Oui, mais vous ne devez pas considérer cette utopie comme un modèle. Nous n'allons pas nous mettre à travailler 15 heures d'un jour à l'autre, mais progressivement. C'est un objectif lointain". Le spécialiste en marché de l'emploi Jan Denys se montre très critique à l'égard de votre proposition. Selon lui, cette mesure initiera une perte importante de revenus pour les catégories professionnelles exigeant peu de qualifications.

Ensemble, défendre le droit au chômage Toudi mensuel n°62, janvier-février 2004 Lors de sa formation, en juillet 2003, le Gouvernement « Verhofstadt bis » avait fait rêver les chômeurs en promettant la création de 200.000 nouveaux emplois. Six mois plus tard, il s'apprête à les faire pleurer. A défaut d'avoir créé un seul emploi , le Gouvernement a annoncé, en conclusion du Conseil des Ministres extraordinaire qu'il a tenu ces 16 et 17 janvier 2004, une attaque frontale contre le droit à la sécurité sociale. Il entend mettre en ouvre (à partir de juillet 2004, après les élections régionales) un «contrôle renforcé des chômeurs ». Les organisations syndicales doivent maintenant être concertées.

Related: