background preloader

TELETRAVAIL.FR - accueil

TELETRAVAIL.FR - accueil

Télétravail Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le télétravail désigne une organisation du travail qui permet d'exercer une activité en dehors des locaux de son employeur ou de son client grâce aux technologies de l'information et de la communication (Internet, téléphonie mobile, fax, etc.). Le télétravail peut s'effectuer depuis le domicile, un télécentre ou de manière nomade (lieux de travail différents selon l'activité à réaliser). Le « télétravail nomade » a été encouragé par la mondialisation économique[1]. Histoire[modifier | modifier le code] Promu dès les années 1970 (via le téléphone et surtout le fax), dont en France « par jordy publics français qui y voyaient un mode d'aménagement du territoire »[3]. Dans les années 2000, il était surtout concentré dans certains secteurs d'activité, et sa légitimité, ses avantages[4] et inconvénients[4] restaient discutée[5]. Typologie[modifier | modifier le code] Lieux de télétravail[modifier | modifier le code] Enjeux[modifier | modifier le code]

Editorial Télétravail center - TélétravailCenter Le télétravail est un terme usuel qui définit de nos jours le travail à distance, le travail à domicile, le travail mobile, le travail nomade, le mobile work, l'e-travail, l'e-working, le coworking...Tant de mots différents afin d'exprimer plus généralement un nouveau mode d'organisation du travail qui se développe à grands pas : fin 2012, plus de 48% des grands comptes en France ont signé un Accord sur le Télétravail, la création des télécentres est en pleine croissance, ainsi que le développement du coworking. Aujourd'hui, les nouvelles technologies sont présentes et utilisées par tous : Internet, smartphone, téléphonie IP...les moyens et les outils de communication font partie de notre quotidien. 75% des salariés sont prêts au télétravail ! 97% des étudiants souhaitent une flexibilité en terme de lieu de travail ! A l'heure de la réduction budgétaire généralisée et de la démotivation : Le responsable éditorial. currentVote noRating noWeight

C'est décidé, je télétravaille ! Quels sont les effets liés à la pratique du télétravail? C'est un des avantages les plus fréquemment cité. En théorie, le télétravail autorise des arrangements entre des demandes privées et professionnelles et, à ce titre, une conciliation de ces sphères distinctes. Néanmoins, le fait d'apporter du travail à son domicile, dans le cas du télétravail à domicile, contribue à rendre plus floue la frontière traditionnelle qui sépare le travail du non-travail. Voici quelques suggestions pour garantir cette imperméablité et éviter que le travail n'envahisse la vie privée, comme on l'observe parfois.

Télétravail dans le secteur privé Mise en place Le salarié peut être en télétravail soit dès son embauche, soit ultérieurement. Le télétravail peut être demandé par le salarié ou proposé par l'employeur. Le recours au télétravail peut être limité à certains salariés de l'entreprise qui remplissent des critères objectifs prédéfinis (ancienneté minimale, autonomie dans le travail, configuration des équipes...). Le télétravail peut être partiel ou total (par exemple 2 jours en télétravail et le reste du temps dans l'entreprise). Le télétravail du salarié doit être prévu : dans son contrat de travail (télétravail dès l'embauche), ou dans un avenant ultérieur (télétravail en cours de contrat). Le contrat de travail ou son avenant doit préciser les conditions de passage en télétravail (lieu du télétravail, plages horaires, journées en télétravail....). Le refus d'accepter de télétravailler pour un salarié déjà en poste dans l'entreprise ne peut pas être un motif de rupture de son contrat de travail. Contrôle du temps de travail

Quel est l'impact du télétravail sur les entreprises ? : le TourTT à Strasbourg Le 6 novembre 2012, le Tour de France du télétravail faisait étape dans l’espace de coworking Bureau mobile à Reichstett près de Strasbourg. Plus de soixante dix personnes, chefs d’entreprises, représentants des chambres de commerce, syndicalistes, fonctionnaires de la Direccte et étudiants ont assisté aux aux présentations et participé aux débats. L’un des buts du Tour étant la sensibilisation aux enjeux du télétravail, la matinée a commencé par une présentation Zevillage/LBMG Worklabs de l’Etat du télétravail en France : chiffres, cadre juridique, bénéfices et risques, mutations du travail (télétravail, coworking, mobilité) et situation des tiers-lieux. Chaque étape est centrée sur un thème précis et celui choisi pour Strasbourg était l‘impact du télétravail sur les entreprises. Plusieurs sociétés ont témoigné sur leur expérience (Orange, Logica mais des plus petites structures, comme GreenIvory, startup de 15 personnes entièrement organisée en télétravail).

2014 - Pas de guerre des talents ! Né avec la crise. Toute une génération devait voir fleurirent des opportunités inédites d’emploi. Nous devions dire merci aux baby-boomers décidés à partir massivement à la retraite. Avec 26,2 millions de demandeurs d’emploi en Europe en 2014, la guerre des talents se transforme en machine à déclasser. Voici 6 arguments dignes de Cassandre pour vous casser un mythe socio-économique. #1 – Le nouvel ordre économique mondial Les départs en retraite des baby boomers cachent des emplois qui disparaissent ! a- Au niveau macroéconomique Les rationalisations, les délocalisations et les changements de modèles d’affaires au niveau international continueront de détruire des emplois substituables par une force de travail meilleure marché ou plus flexible. L’ère post-industrielle prendra 40 ans pour s’éteindre dans les pays occidentaux. Mais attention, les emplois de services sont aussi touchés. b- Au niveau financier #2 – Le nouveau paradigme techno-productif a- La désintermédiation a- Le désengagement

2014 - Adapter et développer les compétences Article publié le 04/04/2014 Rien de statique en matière de compétence. Comme le souligne Marie-Pierre Fleury, ex DRH et dirigeante de Canden RH : « La compétence est une notion puissante en matière de management des ressources humaines car elle renvoie à l’évolution des individus comme à celle des entreprises : elle s’acquière, se développe et s’abandonne ». La juxtaposition des systèmes complexifie la tâche Croissance, vente, rachat, restructuration, changements fréquents de business models… À chacune de ses évolutions ou de ses mutations, l’entreprise doit revoir ses besoins en matière de compétences. La vente par correspondance, par exemple, en a fait la difficile expérience : l’enjeu pour elle consistait plus à combiner deux systèmes (catalogue papier et site e-commerce) qu’à passer de l’un à l’autre, avec ce que cela implique de modifications des compétences requises. Quelles compétences ? La GPEC aide à anticiper mais n’est pas le seul levier Sophie Girardeau

L'essor de la Grande Distribution

Related: