background preloader

La démocratie liquide, ça vous dit ?

La démocratie liquide, ça vous dit ?
La plupart des partis Pirates européens l’ont adopté, le mouvement populaire du comique italien Beppe Grillo songe à s’y mettre : le logiciel libre LiquidFeedback permet aux organisations de prendre toutes les décisions par référendum ou par vote. Démocratie directe ? Mieux : «démocratie liquide». Explications. Beppe Grillo [leader du nouveau parti politique Mouvement 5 étoiles] face à la démocratie liquide. Que ce soit via les forums, commentaires, blogs, tweets et autres messages, le débat sur les processus de sélection des candidats au sein du Mouvement 5 étoiles (M5S) agite les fidèles de Beppe Grillo depuis un certain temps. L’instrument idéal pourrait être LiquidFeedback, un logiciel libre disponible sur Internet qui permet aux membres d’une association de prendre part aux processus décisionnels. Mais comment fonctionne LiquidFeedback ? La dictature des actifs LiquidFeedback a également ses failles et points faibles dont pourrait tirer parti un habile manipulateur. Marta Serafini

http://www.courrierinternational.com/article/2012/09/25/la-democratie-liquide-ca-vous-dit

Related:  Société&Démocratie

Et pourquoi ne pas laisser les réseaux sociaux gouverner le pays A quoi bon organiser des élections pour savoir ce que pense la population, alors que les réseaux sociaux nous l’indiquent en temps réel, 24h sur 24, 7 jours sur 7 ? C’est la question posée très sérieusement par un journaliste politique de la BBC. Je vous rassure : Brian Wheeler, reconnait qu’il n’est pas prêt à laisser les clés du 10 Downing Street aux membres de Facebook. Ou à remplacer le Premier Ministre par un mot clé sur Twitter. Même si certains en rêvent. Mais il estime que le web a atteint aujourd’hui le niveau de développement suffisant, pour qu’on envisage sérieusement son utilité démocratique.

Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée Contenu Loi n° 88-227 du 11 mars 1988 (Journal officiel du 12 mars 1988),Loi n° 92-1336 du 16 décembre 1992 (Journal officiel du 23 décembre 1992), Loi n° 94-548 du ler juillet 1994 (Journal officiel du 2 juillet 1994), Loi n° 99-641 du 27 juillet 1999, (Journal officiel du 28 juillet 1999). Loi n° 2000-321 du 12 avril 2000, (Journal officiel du 13 avril 2000). Loi n° 2002-303 du 4 mars 2002, ( Journal officiel du 5 Mars 2002).

Le Parti Pirate ou l'avènement de la "démocratie liquide" Alors que le Parti pirate se frotte à son premier scrutin national, les pirates en profitent pour défendre leur concept de "démocratie liquide", directement importé d'Allemagne. "Il s'agit d'un système souple et dynamique qui mélange démocratie directe et démocratie représentative, sans en avoir les inconvénients", explique Maxime Rouquet, co-président du Parti pirate, au "Nouvel Observateur". Concrètement, le programme du parti est élaboré directement par les adhérents via débats et technique. Sur une plate-forme internet, n'importe quel membre du Parti pirate peut soumettre une proposition à défendre. Proposition ensuite débattue avec les autres membres, amendée et peaufinée, avant d'être proposée en Assemblée générale où elle sera votée (ou non) par les adhérents du parti (ceux qui cotisent) pour figurer au programme.

La « démocratie liquide » des hackers Amaelle Guiton, auteur du livre « Hackers, au cœur de la résistance numérique », dessine les contours des mouvements hackers. Entre les institutions et les marges, le bricolage et la politique. Est-il possible de catégoriser différents types de hackers ? Régulation de l'internet : des faux-semblants au retour à la réalité L’éclatement de la « bulle Internet », à partir du printemps 2000, a été marqué par le retour, parfois brutal, à un certain nombre de réalités ou de principes bien établis. Il en est ainsi en matière d’organisation de la régulation, mais aussi en ce qui concerne son contenu. Internet a toujours été régulé Il faut rappeler ensuite que l’Internet fait d’ores et déjà, et depuis au moins une décennie, l’objet d’une certaine forme de régulation qui s’est principalement développée dans le domaine technique et sous des modes informels.

LiquidFeedback : Introduction La démocratie liquide La ’’démocratie liquide’’ est un système de consultation dans lequel la plupart des problèmes sont résolus par un référendum direct, et qui permet une délégation de vote flexible et sur des sujets ou thèmes spécifiques : chaque utilisateur a la possibilité d’aligner sa voix sur celle d’un autre, et peut choisir librement quand et où il le fait. Les raisons sont multiples : premièrement, on assume que beaucoup d’utilisateurs veulent déléguer certaines questions à quelqu’un en qui ils ont confiance, et qui possiblement aura plus d’expertise sur le sujet. De plus, avec un usage intensif de LiquidFeedback, on peut supposer que tout le monde n’aura pas le temps ou la volonté de participer pleinement sur chaque sujet. Avec les délégations il est possible de compenser ce problème. LiquidFeedback

Liquidfeedback LiquidFeedback LiquidFeedback[1] est la plateforme de démocratie participative actuellement utilisée par le Parti Pirate. C'est à la base un outil développé et utilisé par le PP allemand depuis 2009, qui est une proposition d'implémentation des principes de la "Démocratie liquide". Il est aussi utilisé en Autriche, en Suisse, en Suède, au Brésil, en Italie, et bientôt au PPEU... Les points d'entrée de LiquidFeedback sont ses domaines (ou thèmes), comme "programme" ou "statuts et règlement intérieur"...

Politique participative De Anarchopedia. La Vision Politique Participative décrite ici est basé sur le travail de Stephen Shalom. Il s'agit d'un système participatif alternatif valorisant la liberté, la justice etc. [modifier] Pourquoi un Système Politique Participatif ? Médias & Publicité : Ayrault lance le chantier de la fusion entre le CSA-Arcep Trois ministres doivent dessiner les contours d'une régulation commune à la télévision, les télécoms et l'Internet. Trois mois pour inventer un nouveau système de régulation qui réunit sous une même ombrelle le monde des télécoms, et de l'audiovisuel. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a demandé à trois de ses ministres - Arnaud Montebourg (Redressement productif), Aurélie Filippetti (Culture) et Fleur Pellerin (Économie numérique) - de lui faire des propositions de rapprochement entre le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et l'Arcep.

LiquidFeedback/Tutoriel Introduction Bienvenue dans le tutoriel d'utilisation de LiquidFeedback. Cette page vous guidera pas-à-pas pour effectuer les opérations essentielles sur la plateforme. Elle est complémentaire à la FAQ qui vous expliquera les principales notions sur lesquelles repose le fonctionnement du logiciel. Démocratie représentative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La démocratie représentative ou régime représentatif est un système politique dans lequel on reconnaît à une assemblée restreinte le droit de représenter un peuple, une nation ou une communauté. La volonté des citoyens est censée s’exprimer à travers des représentants qui incarnent la volonté générale, votent la loi et, dans un régime parlementaire, contrôlent le gouvernement. Dans les régimes dits démocratiques contemporains, les représentants supposés sont élus.

Parti pirate (France) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Son programme se développe sur la base de la protection des droits et libertés fondamentales, aussi bien dans le domaine numérique qu'en dehors. Les thèmes de campagne mis en avant pendant les élections législatives de 2012 sont la légalisation du partage hors marché, la lutte contre le fichage abusif, l'indépendance de la justice, la transparence de la vie politique et l'ouverture des données publiques[4]. Le Parti Pirate a la forme juridique d'une association.

Républiques pyrénéennes Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Républiques pyrénéennes est le nom, plutôt anachronique, donné à l'organisation politique de plusieurs groupes de vallées entre la France et l'Espagne qui depuis le Moyen Âge jusqu'aux temps modernes ont conservé un certain fonctionnement autonome sur une base semi-démocratique. Cette quasi-autonomie, exceptionnelle dans l'Europe de l'époque, aurait été historiquement facilitée par la quasi absence de présence noble dans ces vallées déshéritées, la cohésion de communautés montagnardes luttant ensemble pour leur survie (Serment du plan d'Arrem) et souvent reconnue, faute de mieux, par les souverains de part et d'autre des Pyrénées (Quérimonia) qui n'aurait pas gagné grand-chose à déstabiliser par la force la vie économique fragile de ceux qui acceptaient en théorie de rester leurs sujets.

Related: