background preloader

Les adolescents et les jeux vidéos

Les adolescents et les jeux vidéos
Related:  Les pratiques numériques des jeunesPratiques culturelles et numériques des jeunesAdos

Les jeux vidéo ont des bienfaits chez les enfants qui jouent jusqu'à une heure par jour JEUX VIDÉO - Ceci est une étude que vos enfants n'hésiteront pas à vous mettre sous les yeux la prochaine fois que vous débrancherez leur console de jeu. Publiée ce lundi 4 août dans la revue Pediatrics, elle montre que les enfants qui jouent jusqu'à une heure par jour sont plus sociables, plus heureux et moins hyperactifs que ceux qui ne jouent pas du tout. Des chercheurs de l'Université d'Oxford se sont intéressés aux comportements de 5000 jeunes qui avaient entre 10 et 15 ans. La moitié d'entre eux étaient des filles et l'autre des garçons. Ils leur ont demandé, entre autres, combien de temps ils passaient par jour devant les jeux vidéo, sur ordinateur ou sur console, ainsi que s'ils étaient satisfaits de leur vie, hyperactifs, inattentifs, empathiques, s'ils s'entendaient avec les autres... Sans surprise, 75% d'entre eux jouaient quotidiennement à des jeux vidéo. Moins d'une heure par jour Entre une et trois heures par jour Plus de trois heures par jour Envoyer une correction

Jeux vidéo : Le jeu vidéo fait son trou dans les bibliothèques De plus en plus de médiathèques proposent des jeux vidéo en consultation ou en prêt. Si l'opération est souvent couronnée de succès, certaines directions refusent de faire entrer dans leur établissement ce loisir qui n'a pas encore acquis ses lettres de noblesse. Et si, au milieu des livres, des DVD et des CD, on pouvait trouver des jeux vidéo dans les bibliothèques publiques? Quelques médiathèques françaises ont franchi le pas, en organisant des tournois, des consultations sur place, voire des prêts de jeux. À Paris, c'est même une médiathèque spécialisée dans le jeu vidéo qui va ouvrir ses portes l'été prochain, dans le XVIIIe arrondissement. «Nous voyons le jeu vidéo comme un produit culturel à part entière et comme un pourvoyeur de lien social», explique Mélanie Faucher, responsable de la section 15-25 ans de la future médiathèque Vaclav-Havel. L'ambition est forte. Un succès pour la médiathèque de Chartres Un aperçu de la future collection jeu vidéo de la médiathèque Vaclav-Havel.

Comment les adolescents utilisent leur smartphone en France Pour mieux comprendre l’usage des smartphones par les adolescents, BVA a réalisé une étude pour Wiko auprès de plus de 1 000 jeunes représentatifs des 12-17 ans. Nous avons sélectionné 8 points clés pour mieux comprendre leurs pratiques. 92% des adolescents de 12-17 ans ont un smartphone Premier point : les smartphones sont largement répandus dans les collèges et les lycées. 92% des adolescents ont un smartphone. 88% au collège, 96% au lycée. Les filles sont mieux équipées (93%) que les garçons (91%). Les enfants de cadres sont légèrement plus nombreux à en posséder que les fils et les filles d’ouvriers (92% contre 90%), tout comme ceux qui habitent dans de grandes agglomérations, comparé aux zones rurales (92% contre 89%). 85% des 12-13 ans ont un smartphone94% des 14-15 ans ont un smartphone96% des 16-17 ans ont un smartphone Les adolescents obtiennent leur premier smartphone à 12 ans Snapchat, réseau social préféré des adolescents français Des adolescents sous surveillance

Jeux vidéo : 9 bienfaits étonnants sur le corps et la santé - 2017 JEUX-VIDEO - Votre mère avait tort. Les jeux vidéo ne sont pas mauvais pour vous. En réalité, ils améliorent votre vie. En dépit des idées reçues sur le lien supposé entre violence et jeux vidéo (indice: il n'y en a aucun), de nombreuses études universitaires indiquent que jouer aux jeux vidéo a beaucoup d'avantages psychologiques, et même physiques. 1. Pour mieux comprendre la façon dont les jeux vidéo affectent le cerveau, des chercheurs allemands ont conduit une étude, publiée cette semaine. Des scans IRM de leurs cerveaux ont montré que le groupe de joueurs avaient vu leurs cellules grises augmenter dans l'hippocampe droit, le cortex préfrontal droit et le cervelet – les zones du cerveau responsables de la navigation spatiale, de la mémoire, de l'organisation et de la motricité des mains. 2. 3. Durant cinq à huit semaines, un groupe de seniors a pratiqué des mots croisés informatisés tandis que trois autres groupes ont joué à un jeu informatique intitulé "Road Tour." 4. 5. 6. 7. 8.

Dans la tête des ados numérisés Martine, maman de Léonard, 16 ans, n'en revient pas: «il est censé faire ses devoirs, s'installe devant l'ordinateur et j'entends sa messagerie SMS vibrer toutes les deux minutes. Puis je m'approche de l'écran et vois dans la colonne de droite ses amis Facebook qui chattent avec lui... Comment parvient-il à se concentrer sur ses révisions d'histoire?» Son étonnement est partagé par une majorité de parents qui observent, incrédules, les agissements numériques de leurs rejetons: purs produits de la génération Internet ceux-ci sont en effet experts dans l'art digital de jongler instantanément entre différents plans: virtuel-réel, ici-ailleurs, moi-les autres... et surtout différentes connexions: portable, écran, MP3... Quels changements tangibles de leur vie psychique via cette «greffe» permanente de médias peut-on déjà observer? Pour le reste, «ils maîtrisent», comme le répètent Léonard et ses copains à leurs parents. Modification du lien social » Adolescents, modes d'emploi

Étude : le baromètre 2018 des médias sociaux en France Les débuts de l’année 2018 ont été marqués par de véritables séismes du côté des réseaux sociaux. Le scandale de Facebook qui secoue encore des millions d’utilisateurs réinterroge profondément les usages sociaux en ligne et l’étude Social Life 2018 de Harris Interactive le prouve. Une inquiétude forte mais des usages soutenus Menée sur plus de 2100 personnes pendant le mois de février 2018 (avant la révélation du scandale Cambridge Analytica), l’étude de l’institut révèle que les « socionautes » français se soucient de plus en plus de la protection de leurs données. Selon Harris Interactive, 83% pensent que les réseaux sociaux occupent une place beaucoup trop importante dans leur vie quotidienne. Ce n’est pas pour autant que la consommation des réseaux sociaux se réduit : la tendance est toujours à un usage soutenu puisque 80% des utilisateurs ont été actifs sur un média social dans les 30 derniers jours, 75% sur les réseaux sociaux et 61% sur des applications de messagerie.

Usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans (étude CNIL) et 9 conseils aux parents Que font les enfants sur les réseaux sociaux ? Qu’échangent-ils ? Avec qui ? Leurs pratiques sont-elles toujours « amicales » ? Se sentent-ils protégés ? Principaux constats de l’étude Près de 20% des moins de 13 ans ont un compte sur un réseau social 48% des enfants de 8-17 ans sont connectés à un réseau social (Facebook). 18% des moins de 13 ans sont déjà connectés, et leurs parents sont au courant à 97%. Seule la moitié (55%) des 8-17 ans discutent avec leurs parents des réseaux sociaux, principalement du temps d’utilisation plus que des usages… Une moitié (49%) d’entre eux sont « amis » avec leurs parents. Les enfants et les adolescents livrent leurs identités et beaucoup d’informations personnelles Pour les enfants et les adolescents, la relation sur le réseau n’est pas virtuelle. Un tiers des enfants ont été choqués ou gênés par des contenus Isabelle Falque-Pierrotin, Vice-Présidente de la CNIL indique : « L’éducation numérique, c’est aussi le rôle des parents d’aujourd’hui !

Loisirs et pratiques culturelles des jeunes Certains travaillent ou cherchent un emploi, d’autres étudient. Mais pour la plupart, la jeunesse reste et restera le temps des sorties, des soirées, du cinéma aux boites de nuit en passant par les clubs de sport. Les moins de 30 ans ont des pratiques culturelles et de loisirs plus intenses que le reste de la population. Premier loisir propre à cette génération : le temps passé avec les copains. Pour 85 % d’entre eux, c’est une activité centrale. Les loisirs des jeunes paraissent assez homogènes : le cinéma et le sport sont leurs activités préférées. 80 % sont allés au cinéma au moins une fois dans l’année en 2006, contre 51 % de l’ensemble de la population. Logiquement, la jeunesse est aussi l’âge de la nouveauté. Contrairement à une idée reçue, les jeunes adultes ne passent pas une grande partie de leur temps devant la télévision, en tous cas moins que leurs aînés. Une partie de ces loisirs concerne l’ensemble des jeunes sans que le sexe ou l’origine sociale ait une grande influence.

Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook Temps de lecture: 7 min Facebook est devenu un lieu central des activités culturelles, informationnelles et communicationnelles sur internet. Au troisième trimestre 2016, d’après les chiffres communiqués par Facebook, il y aurait 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France dont 24 millions sur le mobile (et 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens). De quoi encourager institutions, associations et médias à l’investir pour y promouvoir et y véhiculer les contenus qu’elles produisent. L’exposition à l’information peut y être volontaire (abonnements à des pages médias) ou accidentelle: un ami qui interagit avec un contenu d’actualité (like, partage, commentaire) et donc nous y expose dans notre fil d’actualités, ou alors un groupe auquel on est abonné qui va poster un contenu et/ou chercher à en discuter. Les pratiques d’information des 18-24 ans Cette activité se traduit dans les pratiques déclarées par une prédominance des supports numériques d’accès à l’information.

Enquête sur les pratiques numériques des étudiants de 18 – 25 ans en 2019 – PLATEFORM Enquête sur le niveau de culture numérique des étudiants à l’Université A chaque rentrée universitaire à ‘lUCO de Nantes, je propose aux étudiants de 1ere année en Information-Communication un questionnaire sur leurs pratiques numériques et leurs connaissances en culture numérique, que je compare aux récentes enquêtes et statistiques sur les usages du numérique par les jeunes de 18 à 25 ans. Il existe encore malheureusement assez peu d’études sur les pratiques et les usages du numérique par les étudiants, alors que paradoxalement, ils sont censés l’utiliser au quotidien dans leurs études, pour la recherche d’information, suivre l’actualité, rédiger des dossiers, collaborer entre eux, communiquer avec l’université et avec les enseignants, rechercher des ressources, un stage, une formation, etc. Dans cette enquête, nous avons ciblé des étudiants, entre 17 et 25 ans de l’UCO de Nantes, pour qui j’enseigne la culture numérique et la préparation à la certification PIX. La mobilité en priorité

Rencontres sur les pratiques numériques des jeunes Mardi 30 octobre Animation : Florence Castera (A Faire, A Suivre...) Fiche Florence Castera # Discours de bienvenue : - Marie-Pierre Auger, directrice adjointe du CENTQUATRE - Paris - Claire Lamboley, chef du Service de la coordination des politiques culturelles et de l'innovation du Ministère de la culture et de la communication # Focus : Le CENTQUATRE : nouveaux territoires numériques et médiation, enjeux croisés au coeur d'un projet artistique et innovant ouvert sur les publics - Marie-Pierre Auger / www.104.fr Fiche CENQUATRE # Session "Jeunesse & numérique" Alors que l'éducation artistique et culturelle est réaffirmée comme une priorité d'action ministérielle, cette session vise à présenter une diversité de projets d'actions culturelles et éducatives avec le numérique, à destination des jeunes, en temps scolaire et hors temps scolaire, menés par des équipements culturels en partenariat avec d'autres structures (culturelles, socio-culturelles, éducatives) sur leur territoire. Fiche RMN

Ados et réseaux sociaux: C’est quoi le problème avec Snapchat? INTERNET Une photo et une vidéo d’ados dans des positions gênantes (peut-être pire, dans l’un des deux cas) ont été postées sur Snapchat sans leur consentement début janvier... Nicolas Beunaiche Publié le Mis à jour le Le réseau social préféré des ados pourrait bien devenir celui que les parents détestent le plus, si ce n’est déjà fait. >> A lire aussi : Photos et vidéos volées : Les réseaux sociaux dépassés par les ados Sur Snapchat, pas de contenus viraux Si les deux affaires ont eu autant de retentissement en France, elles ne le doivent évidemment pas qu’au site lancé par Evan Spiegel en 2011. Seul, Snapchat n’est tout simplement pas capable de propager des contenus viraux. Des « boucs émissaires » ? Paradoxalement, c’est pourtant cette dimension de Snapchat qui a indirectement conduit aux deux affaires de ce début d’année. Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, la presse regorge d’histoires l’illustrant. Déjà épinglé en 2014 Snapchat court toujours Mots-clés :

Étude 2017 : Comment communiquent les jeunes de la génération Z ? Comment communiquent les jeunes de la génération Z sur leur smartphone ? Quelles applications préfèrent-ils ? Pour parler avec qui ? Diplomeo répond à ces questions grâce à une enquête inédite menée auprès de 3708 jeunes. Crédit Diplomeo Le moins que l’on puisse dire est que cette génération fait beaucoup parler d’elle. Snapchat, le bourreau des cœurs ! Le mignon fantôme jaune a visiblement un petit quelque chose que les autres n’ont pas. 51 % des interrogés préfèrent Snapchat pour partager des photos.56 % favorisent cette même appli pour les vidéos.76 % y publient leurs stories en priorité. L’image délaissée au profit de l’écriture Les lycéens et jeunes étudiants d’aujourd’hui accordent peut-être à l’image une plus grande importance que leurs prédécesseurs, mais le texte semble tout de même largement préféré au visuel : Les parents, copains 2.0 des Z Côté réseaux sociaux pour les correspondances parents-enfants : Les jeunes, tous futurs influenceurs ? Alice Meyer

Related: