background preloader

Neutralité du Net

Neutralité du Net
Related:  la fracture numérique

Publication des actes du colloque "L’éducation à la culture informationnelle" L’enssib vient de publier les Actes du colloque international « L’éducation à la culture informationnelle » qui s’était tenu à Lille en octobre 2008, sous le patronage de l’Unesco. Nous avions signalé le colloque en son temps ainsi que la mise en ligne des articles, accessibles sur le site dédié. Présentation de cette publication sur le site de l’Enssib L’éducation à la culture informationnelle Bref sommaire : I - Les cultures informationnelles : définitions, approches, enjeux II - Regard international III - Formats de l’information mobilisés par les apprenants et les professionnels de l’information IV - Pratiques sociales de l’information documentation Didactiques Conclusion : Culture(s) informationnelle(s) et/ou culture de l’information : des pratiques à la formation Colloque Erte « L’éducation à la culture informationnelle » ERTE : Equipe de Recherche en Technologie Educative Site du colloque Textes et traces du colloque Le programme des ateliers et l’accès aux contributions en ligne.

Neutralité du Net: lettre aux ministres concernés. | La Quadratu La Quadrature du Net a envoyé ce jour une lettre aux ministres en charge du Paquet Telecom pour leur demander de protéger la neutralité du Net en Europe, au moment ou ils entrent dans la phase finale de négociations de cette réforme majeure. À Monsieur Christian Estrosi, Ministre en charge de l'Industrie 139, rue de Bercy, Paris Paris, le 24 septembre 2009 Dans les prochaines semaines, un Comité de conciliation réunira des représentants du Parlement européen et du Conseil de l'Union européenne en vue de d'élaborer une rédaction commune des directives qui composent le « paquet télécom ». Cependant, des dispositions plus déterminantes encore pour le futur d'Internet ont également été introduites lors de la deuxième lecture au Parlement européen. Par conséquent, si le paquet télécom était adopté en l'état, les bénéfices économiques et sociaux inhérents à Internet seraient compromis.

Lutte contre la fracture numérique dans le monde - Internet dans le monde Cybercafé, Ouagadougou, Burkina Faso, 2004. © Agence intergouvernementale de la francophonie Agrandir l'image La fracture numérique est la traduction de l'expression américaine "Digital Divide" qui a surgi à la fin des années 1990, aux États-Unis, sous la plume des rapporteurs de l'Administration nationale des télécommunications et de l'information, dépendant du département américain du Commerce, de l'Economie et des Statistiques. Elle désigne le fossé entre ceux qui utilisent les potentialités des technologies de l'information et de la communication (TIC) pour leurs besoins personnels ou professionnels et ceux qui ne sont pas en état de les exploiter faute de pouvoir accéder aux équipements ou faute de compétences. Le fossé numérique ne se traduit pas seulement par la séparation entre le Sud et le Nord. Le Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) Graphique : la fracture numérique au niveau des grandes régions du monde. Inégalités dans l'accès à l'internet à haut débit

La Quadrature du Net La Quadrature du Net Internet & Libertés Dossiers Hadopi Chronologie À venir Été 2015 : Projet de loi sur la création, censé consacrer le transfert de la riposte graduée de la Hadopi au CSA. Passé Tools La Quadrature Participate Dossiers La Quadrature du Net Critiques du Web² (4/4) : Que faire face à la puissance des données Par Hubert Guillaud le 26/10/09 | 5 commentaires | 7,922 lectures | Impression Nous n’échapperons pas au Web², c’est-à-dire à l’exploitation maximale de la puissance des données par l’analyse, la combinaison, la représentation, la recherche fine, etc. Pas plus que nous n’échapperons au fait que les données deviennent chaque jour un peu plus personnelles, même – surtout – celles qui nous semblent les plus anodines. Nous déversons nos identités, nos activités et notre histoire dans des flux aux combinatoires qui nous échappent chaque jour un peu plus. Ces constats sont en train de devenir une fatalité, quelque chose qui nous submerge sans que nous l’ayons voulu. Les illusions de la maîtrise de l’identité Que pouvons-nous faire pour rendre aux gens un peu de contrôle sur les données qu’ils libèrent abondamment dans les sites sociaux notamment ? Les politiques de confidentialité doivent être au coeur de nos systèmes sociotechniques Image : Quel oeil portons-nous sur les formulaires ?

00520098, version 1] Culture informationnelle et didactique de l'information. Synthèse des travaux du GRCDI, 2007-2010 Abstract : GRCDI (Group of Researches in Culture and Didactic of Information) is a research group created in 2007 with the lead of the Urfist of Rennes. It has been institutionally attached to the ERTé «Culture informationnelle et curriculum documentaire » and is an extension proper to the western regions. This summary report was prepared in connection with the final report of the ERTé and is based on all publications of the group since 2007. Résumé : Le GRCDI (Groupe de Recherche sur la Culture et la Didactique de l'Information) est un groupe de recherche créé en 2007 à l'initiative de l'URFIST de Rennes et rattaché à l'ERTé «Culture informationnelle et curriculum documentaire », dont il constitue le prolongement pour les régions de l'Ouest.

Le Net n'est pas le diable Le Net n'est pas le diable. Pas plus que du "journalisme poubelle", selon Dominique Wolton cité par Gérard Courtois dans Le Monde. Il n'est plus temps de s'émouvoir devant la surabondance des informations qui nous arrivent par toutes sortes de canaux, des médias traditionnels comme de la Toile. C'est un fait dont nous devons nous féliciter au lieu de ressembler à ces personnages repus qui se plaignent d'avoir trop à manger quand à côté d'eux on meurt de faim. Cette profusion de nouvelles, importantes ou dérisoires, graves ou anecdotiques, constitue à l'évidence une chance. Le Net n'est pas le diable et il serait illusoire de prétendre départager le bon grain et l'ivraie en donnant quitus à telle approche de l'actualité et en condamnant telle autre. Le Net n'est pas le diable. Puis-je prendre un exemple qui m'a frappé et qui va me faire demeurer aux portes du procès Clearstream ?

La carte des 4,4 milliards de personnes sans Internet Un monde hyperconnecté, une société de la communication et des échanges... A force de le lire et de l'écrire, on aurait tendance à croire que cette hyper présence est valable pour tout le monde. Sauf qu'il n'en est rien: près de 4,4 milliards de personnes restent sans accès à Internet, selon la dernière étude du cabinet McKinsey & Company. Soit plus de 60% des quelque 7,125 milliards d'humains dénombrés sur la planète en 2013, à en croire les chiffres de la Banque mondiale. Des résultats que le Washington Post a transposés en une carte, sur laquelle l'Asie et l'Afrique apparaissent nettement comme les continents les plus lésés. Le journal américain détaille: «L'Inde est le foyer de près d'un quart de la population mondiale hors-ligne; la Chine de plus de 730 millions [de personnes sans Internet]; l'Indonésie de 210 millions, le Bangladesh de près de 150 millions [...].» «Si vous mourez de malaria, je ne suis pas certain que ce ballon [de Google] vous aidera. Partagez cet article

Protéger le secteur du logiciel des brevets, par Richard Stallman En novembre dernier, Richard Stallman faisait paraître dans le magazine Wired un article important sur l’épineuse et dangereuse question des brevets logiciels (ou plutôt « brevets sur des idées informatiques » comme nous le verrons ci-après). Un article que nous nous sommes empressés de traduire via notre circuit, désormais classique, compte Twitter + Framapad, et qui a été relu et corrigé par la liste « trad-gnu » de l’April. Protéger le secteur du logiciel des brevets Giving the Software Field Protection from Patents Richard Stallman - version du 02 février 2013 - Gnu.org (CC BY-ND)(Traduction Framalang : satbadkd, Thérèse, DarthMickey, geecko, Marc, igor, EEva, greygjhart) Une première version de cet article a été publiée sur Wired en novembre 2012. Les brevets menacent chaque concepteur de logiciel, et les guerres de brevet que nous avons longtemps craintes ont éclaté. Les brevets qui nous menacent sont souvent appelés « brevets logiciels », mais ce terme est trompeur.

Fiches Pratiques PKM / C. Deschamps Arnaud Velten , concepteur des logos du modèle TIICC Gestion du Temps Le chronographe symbolise la mesure du temps. Gestion de l'Identité numérique Notre signal numérique se caractérise par nos traits de caractères et ce quel que soit le médium/vecteur numérique. Gestion de l'Information L'information stratégique est parcellaire, la combinaison logique de signaux émis par le domaine permet defaire apparaître des tendances, des besoins, des attentes, des signes.J'ai voulu faire un clin d'oeil à Tetris qui vulgarisa bien avant son temps l'idée suivante : « bien ordonner lechaos prend du sens et fait marquer des points... ». Gestion du Capital relationnel Le capital humain a été, reste et restera le meilleur des investissements. Gestion des Compétences * www.as-map.com, arnauldvelten.wordpress.com, business-commando.com

FCC Approves Net Neutrality Rules, Now the Fight Begins | Epicen The FCC approved strong openness rules for wired and wireless broadband connections to the internet Thursday, leaving the details of the rules open to public debate for the next 60 days. The move will gratify President Obama’s grassroots supporters and internet services like Google, but draw the wrath of large telecoms like AT&T and the wireless industry. The FCC’s five commissioners unanimously agreed to expand and codify rules from 2005 that require cable and DSL providers to allow their customers to use whatever devices or online services they want so long as they don’t hurt the network. A similar rule applied to AT&T’s phone monopoly in the 1960s led to the fax machine, the football phone and the internet. The 107-page FCC proposal (.pdf) was made public several hours after the vote. The rules codify four old principles and introduce two new ones. The Open Internet Coalition, which counts Google and Facebook among its members, welcomed the vote. The proposed text of the rules: 1.

La carte d’internet dans le monde Près de 2 milliards d’internautes en 2010, avec une croissance exponentielle depuis le début des années 2000, Internet fait plus que jamais partie du quotidien des gens, et est devenu essentiel dans la circulation de l’information et les échanges commerciaux. C’est aux états-Unis et en Chine qu’on trouve le plus d’utilisateurs d’internet, en Afrique sub-saharienne qu’il y en a le moins. Carte du monde du nombre d’utilisateurs d’internet Ces chiffres reflètent de manière criante les inégalités mondiales : le palmarès de l’accès à Internet est aussi un palmarès économique. Le pourcentage d’internautes pour 1000 habitants est le plus élevé au Canada, en Australie/Nouvelle-Zélande et en Europe du Nord et de l’Ouest (Scandinavie, Royaume-Uni, France, Italie…). On remarque tout de même l’absence du Japon sur cette carte, pays pourtant connu pour être ultra-connecté, et dont le taux devrait surement approcher celui de son voisin, la Corée du sud. Via

Related: