background preloader

Serge Tisseron : A propos des réseaux sociaux

Serge Tisseron : A propos des réseaux sociaux
Où il est question de comprendre pourquoi les multinationales ont intérêt à éviter tout anonymat sur Internet, pourquoi Facebook "est et restera une saloperie" et pourquoi donc le mode scolaire a tout intérêt à créer des réseaux sociaux alternatifs et interconnectés entre eux. Serge Tisseron se méfie fortement des réseaux sociaux « En dessous de 12 ans, Facebook n’est pas possible » Interview de Serge Tisseron par Jean Claude Vantroyen pour Le Soir du Jeudi 20 septembre 2012 (link is external) Faut-il ou non autoriser l’utilisation de Facebook aux moins de 13 ans ? Il faut constater que l’interdiction aux moins de 13 ans est actuellement contreproductive. Pour deux raisons. L’idée que Facebook soit accessible à des enfants, c’est une manière de faire en sorte qu’ils soient accompagnés. Facebook vit dans une illusion à laquelle il essaie de faire croire : que les affiliés n’ont qu’une seule adresse IP. Comment les parents doivent-ils agir ? Des réseaux sociaux alternatifs, alors ?

Page Facebook : mode d’emploi Le 31 mars 2012, la nouvelle page Facebook est imposée aux entreprises, associations, organisations et personnalités… Manière renouvelée d’organiser l’information, la présentation sous la forme d’une ligne du temps (« timeline ») en 2 colonnes modifie sensiblement l’approche de mise en ligne de contenus et de dialogue avec les internautes. Afin de mieux comprendre, appréhender ces modifications, Marine Batiste (responsable stratégie communautaire – Paris.fr) et Tiphaine Duval (social media planner) ont conçu et partagent le dossier didactique : Nouveau Facebook mode d’emploi. Cette présentation pédagogique complète les ressources didactiques précédemment publiées sur NetPublic. fr : nouvelle page Facebook : cours en ligne, fiche pratique et guide sur les statistiques et le guide officiel des nouvelles pages Facebook.

Cahiers de l’action n°36 : L'information des jeunes sur Internet : observer, accompagner - Expérimentation d'outils avec des professionnels de jeunesse - Institut National de la Jeunesse et de l’Education Populaire Dans la société moderne, Internet a bouleversé les modes de sociabilité en particulier chez les jeunes. Certes les jeunes sont de férus adeptes des nouvelles technologies de l’information et de la communication, mais ils sont aussi dotés dans ce domaine de compétences hétérogènes. Ce constat a une incidence directe sur la pratique professionnelle de tous ceux qui travaillent avec des jeunes, quel que soit leur domaine. Que se passe-t-il concrètement lorsque les jeunes cherchent de l’information sur Internet ? Comment s’y prennent-ils ? Cet ouvrage présente les résultats de sept expérimentations mises en place sur des territoires différents et auprès de publics aux profils variés : collégiens en classe de 4e, lycéens en filière professionnelle, informateurs jeunesse, bibliothécaires… Ouvrage réalisé sous la direction de : Cécile Delesalle ( psychosociologue, directrice d’études au cabinet Vérès Consultants) et Gérard Marquié ( chargé d’études et de recherche à l’INJEP). Avant-propos Pistes

Débat : La politique catholique des corps, entre sacralisation et naturalisation L’École de la Cause freudienne, La Règle du Jeu et Lacan Quotidien vous invitent, ce mercredi 23 janvier 2013 à 21h 15, à une conversation avec Danièle Hervieu-Léger sur La politique catholique des corps, entre sacralisation et naturalisation Danièle Hervieu Léger et Jacques-Alain Miller Une conversation animée par Jacques-Alain Miller. Danièle Hervieu-Léger, Directrice d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), est sociologue, elle a dirigé, de 1993 à 2004, le Centre d’études interdisciplinaires des faits religieux (CNRS/EHESS) et a présidé l’EHESS de 2004 à 2009. Mercredi 23 janvier 2013 à 21h 15 Salle paroissiale 92 bis, boulevard du Montparnasse 75014 ParisParticipation aux frais : 10 euros (sur place). Mots-clefs :catholique, Danièle Hervieu-Léger, EHESS, Gay, Homoparentalité, homosexualité, Jacques-Alain Miller, Lacan, Mariage, Mariage pour tous, Politique, psychanalyse, religion

Have smartphones killed boredom (and is that good)? With people using smartphones to kill down time, some say boredom is decliningSurvey: 42 percent use mobile phones expressly to cure being boredResearcher says phones address an ancient desire to stay occupiedSome fear phones can interfere with creativity, though (CNN) -- Take a look around today at people in line at Starbucks, on the train platform or waiting for their bags at the airport. Odds are, a huge chunk of them are staring down into a glowing mobile device -- passing time by checking on friends, catching up on texts or e-mail or playing a video game that would have required a PC or home console just a few years ago. "That's me," said Jeromie Williams, a 36-year-old social media manager and blogger from Montreal. "The other day I was at a restaurant with a friend. Opinion: Going a day without my cell phone Thanks to technology, there's been a recent sea change in how people today kill time. Staying connected without a cell phone "I have five e-mail accounts for different things.

Nouveau Facebook, mode d'emploi Internet responsable - Portail de ressources Internet responsable De l'usage intuitif à la maîtrise Le développement des usages de l'Internet et des services en ligne, autant dans le cadre familial que scolaire, offre des opportunités d'expression multiples tout en collectant et exploitant massivement des données personnelles. Dans ce nouvel espace, les élèves s'expriment à travers tous types de médias en faisant usage de compétences acquises de façon rapide et intuitive. C'est un enjeu important pour l'École que de les amener de cet usage empirique à une réelle maîtrise des nouveaux modes de communication et de traitement de l'information. Accompagner les élèves Les enjeux de la maîtrise des TIC et de l'Internet doivent être perçus et compris par les élèves et futurs citoyens. Internet responsable a pour objectif de mettre à disposition de la communauté éducative un point d'entrée unique vers des ressources propres à faciliter cet accompagnement. Un outil pour les enseignants Accompagnement pédagogique avec 3 catégories de documents :

Vidéo de Michel Serres et Bernard Stiegler. Moteurs de recherche • Les vidéos, apprendre Tout d 'abord , merci , la qualité de ce dialogue est déjà philosophique! Par ailleurs , en tant que professeur agrégée de lettres , je me suis posée ces questions, du point de vue de la formation des maîtres....cruellement démunis devant une technicité sophistiquée et capricieuse très concrètement à l 'école , et , merci aussi , pour votre regard humaniste sur la jeunesse désorientée et , livrée à l'adiction du lien numérique......contre angoisse , solitude,..Facebook??? Vous savez du point de vue de l 'utilisateur c 'est du lien social , et, pour les jeunes comme les anciens , c 'est facile pour partager , vidéos , images.....Bien sûr , je vous rejoins sur ses dérives et ses dangers!!!!!

Parents-enfants amis sur Facebook? Mauvaise idée! Dans le monde VIRTUEL, les générations s’entremêlent. Mais est-ce une bonne idée? Les parents hésitent. Le psychanalyste Serge Tisseron tranche. Par Céline Fossati - Mis en ligne le 19.10.2010 «Bonjour Aline, Sophie a accepté votre invitation sur Facebook.» «C’est une parfaite idiotie», lance le célèbre psychanalyste français Serge Tisseron. Serge Tisseron, psychanalyste français. Elle dit OUI Claudia Cela, la mère, 45 ans. «Je suis amie avec les deux grands de 17 et 20 ans, et je le serai sans doute avec ma cadette dès qu’elle aura créé sa page à ses 13 ans. Il dit NON Dominique Cela, le père, 46 ans. «J’ai peu d’amis virtuels, par choix, et je ne me vois pas partager les conversations de mes enfants avec leurs copains et copines sur un réseau social.

Éducation aux médias Philippe De Georges, Furor patris Philippe De Georges Claude Rabant Mariage homosexuel, adoption pour les couples gays et lesbiens, droit à la PMA pour toutes les femmes, accès à la gestation par autrui (GPA) pour les couples gays : tandis que le débat fait rage sur le pavé parisien et dans les médias, les psychanalystes de tous bords se croient sommés de dire le vrai sur le vrai de la paternité, du droit au couple et de la filiation. Certains se laissent d’autant plus facilement enrôler dans les rangs d’un camp religieux assez habile pour ne pas dire son nom, qu’ils ont, quoiqu’ils en disent, une vision sacrée de la psychanalyse. Bref, on est surpris de tant de signes d’une dérive théologique de la psychanalyse française (soit dit pour parodier le titre d’un livre du philosophe Dominique Janicaud) dont on ne sait s’il faut en rire ou si l’on doit s’en alarmer. Que faire du Père ? Déjà en 1997, un psychanalyste, Jean-Pierre Lebrun, avait publié un livre (éd.

Related: