background preloader

Un Progrès ?

Un Progrès ?
30 octobre 2015 - La pauvreté recule dans le monde. Près d’un milliard d’individus vivent cependant toujours avec moins de 1,90 dollar par jour, le seuil d’extrême pauvreté. Le nombre de personnes dans le monde vivant sous le seuil d’extrême pauvreté (1,90 dollar par jour et par personne) [1] a diminué d’un peu plus d’un milliard en trente ans, passant de 2 milliards en 1981 à 900 millions en 2012 [2]. Une évolution d’autant plus positive que, dans le même temps, la population mondiale est passée de 4,5 à 7 milliards d’individus. La pauvreté par grande région du monde Toutes les régions du monde ont vu l’extrême pauvreté reculer au cours des trente dernières années, alors même qu’elles sont confrontées à une pression démographique souvent considérable. Même l’Afrique subsaharienne - que l’on disait condamnée au sous-développement - suit aujourd’hui le mouvement [3]. Restons donc prudents. Photo / DR Related:  CIVI AFRIQUE SAHARAfbaugey

Journée du refus de la misère Les objectifs de la journée sont : Donner la parole aux personnes vivant dans la pauvreté et la prendre en compte. « Nous ne voulons pas seulement raconter notre vie ; nous voulons aussi participer », disent les plus pauvres. Toute personne aspire à être reconnue dans sa dignité égale à celle des autres et à participer à la construction du monde. De leur expérience de vie particulière, faite de souffrances mais aussi de luttes quotidiennes, les personnes pauvres tirent une connaissance. Celle-ci est indispensable à l’ensemble de la société pour bâtir plus de justice. Rassembler tous ceux - du simple citoyen au plus haut responsable - qui veulent s’engager avec les plus pauvres. Téléchargez le document "Points de repères pour la Journée mondiale du refus de la misère" réalisé par le Secours catholique, ATD Quart Monde et Amnesty International section française En 1992, cette journée a été reconnue par les Nations unies.

OBJECTIF 1 : Éliminer l'extrême pauvreté et la faim - Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) Haut de page CIBLE 1.A - Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population dont le revenu est inférieur à 1,25 dollar par jour La cible des OMD visant à réduire de moitié la proportion de personnes vivant dans une extrême pauvreté a été atteinte il y a cinq ans, en avance sur l’échéance de 2015. Plus d’un milliard de personnes ont échappé à l’extrême pauvreté depuis 1990. En 1990, près de la moitié de la population des pays en développement vivait avec moins de 1,25 dollar par jour. Cette proportion est tombée à 14 % en 2015. CIBLE 1.B - Assurer le plein-emploi et la possibilité pour chacun, y compris les femmes et les jeunes, de trouver un travail décent et productif Au plan mondial, 300 millions de travailleurs vivent en dessous du seuil de pauvreté de 1,25 dollar par jour en 2015. CIBLE 1.C - Réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la proportion de la population qui souffre de la faim Succès sur le terrain Vidéo sur l'objectif 1

Canva - Créer des documents picturaux Revenus : les pays pauvres rattrapent-ils les pays riches ? 25 novembre 2014 - Depuis le début des années 2000, les revenus par habitant augmentent davantage au sein des pays pauvres que dans les pays riches. Pour autant, un certain nombre de pays restent à l’écart de ce mouvement et les données moyennes sur les niveaux de vie masquent des inégalités énormes. Évolution des revenus par grandes régions Le Produit intérieur brut (PIB) annuel par habitant (en parité de pouvoir d’achat ) a augmenté de 7,5 % en Amérique du Nord, de 38 900 à 41 800 dollars entre 2001 et 2011, et de 11,2 % dans l’Union européenne, de 25 200 à 28 000 dollars. En Afrique subsaharienne, région la plus pauvre, le PIB par habitant s’est accru de 31,5 % entre 2001 et 2011 (de 1 600 à 2 100 dollars). Évolution des revenus par groupe de pays Le revenu par habitant des pays riches, mesuré par le produit intérieur brut (PIB) d’environ 31 820 dollars, a augmenté de 14 % entre 2001 et 2011, beaucoup moins rapidement que la moyenne mondiale, estimée à + 27 %. Les tendances par pays

Indices & Données | Indice de pauvreté multidimensionnelle | Rapports sur le développement humain (RDH) | Programme des Nations Unies pour le développement Télécharger les dernières données sur l'indice de pauvreté multidimensionnelle Afficher les questions fréquemment posées sur l'IPM Lire les spécifications utilisées pour le calcul de l'IPM Afficher les programme utilisés pour calculer l'IPM Tout comme le développement, la pauvreté est multidimensionnelle, mais cette caractéristique est généralement négligée en faveur de mesures globales de la pauvreté liées à l’argent. L’IPM peut favoriser une répartition efficace des ressources en permettant le ciblage des populations souffrant de la pauvreté la plus intense ; il facilite le suivi des impacts des interventions politiques. Cette année, nous publions également les tendances de la pauvreté multidimensionnelle dans 61 pays pour lesquels nous disposons de données.

Les pauvres en France en 2010 INFOGRAPHIE - Les jeunes, les enfants et les personnes âgées sont les plus touchés par la précarité. En 2010, 8,6 millions de personnes vivaient avec moins de 964 euros par mois, soit 350.000 de plus qu'en 2009. Des chiffres saisissants, des rapports et un grand plan interministériel et pluriannuel de lutte contre l'exclusion sont au menu de la conférence nationale contre la pauvreté qui se tient lundi 10 et mardi 11 décembre au Conseil économique social et environnemental (Cese). La France compte 8,6 millions de personnes pauvres, vivant avec moins de 964 euros par mois, en 2010, selon les dernières statistiques de l'Insee. Pour lutter contre cette explosion de la pauvreté, les associations et les syndicats plaident pour une revalorisation du revenu de solidarité active (RSA) et réclament d'en faciliter l'accès. 2.665.000 enfants vivent dans une famille pauvre «Entre 2008 et 2010, la pauvreté a touché 350.000 enfants de plus. 133.000 sans domicile » Un jeune sur quatre est pauvre

Accélérer la croissance et réduire la pauvreté en Afrique subsaharienne -- le rôle du FMI - Études thématiques du FMI Après deux décennies de stagnation économique et de progrès médiocres dans l'amélioration du sort des plus démunis, les conditions d'une renaissance économique de l'Afrique subsaharienne alliant l'accélération de la croissance au recul de la pauvreté se mettent en place depuis quelques années. Cette note de synthèse dresse un bilan de l'évolution économique récente avant de rappeler les principales questions auxquelles les pays de la région devront répondre et la contribution que la communauté internationale, en particulier le FMI, devra leur apporter afin qu'ils puissent faire fond sur l'acquis des dernières années pour entrer dans un cercle vertueux de croissance non seulement durable, mais de qualité. Lancée par le FMI en avril dernier, la série des notes de synthèse propose des analyses succinctes de questions d'actualité à l'intention d'un public de non-spécialistes. I. Introduction II. III. Maintenir la stabilité macroéconomique. IV. V.

12 réseaux sociaux en fiches pratiques pour une utilisation pédagogique Dans le cadre de l’enseignement des MITIC (Médias, Images et Technologies de l’Information et de la Communication) à l’école, le centre Fri-Tic (centre de compétences responsable de tous les aspects en lien avec les MITIC) dans le domaine de l’enseignement du canton de Fribourg (Suisse) met à jour régulièrement des fiches signalétiques sur les principaux réseaux sociaux grand public et leur possible utilisation dans un cadre pédagogique. Ces fiches réseaux sociaux (liste complète ci-dessous) diffusées sous licence Creative Commons décrivent avec précision les infos nécessaires et principales fonctions, pratiques numériques avec ces plateformes tout en portant un regard critique et des possibilités pédagogiques avec ces services. Les fiches utilisent une grille commune d’analyse (voir en fin d’article). 12 services de réseaux sociaux analysés Fiche d’analyse Facebook (pdf) Fiche d’analyse Twitter (pdf) Fiche d’analyse Spotify (pdf) Fiche d’analyse Snapchat (pdf) Fiche d’analyse Skype (pdf) Bilan

Selon la Banque mondiale, la pauvreté dans le monde devrait passer pour la première fois sous la barre des 10 % Des obstacles importants demeurent pour atteindre l’objectif de mettre fin à la pauvreté d’ici 2030 WASHINGTON, 4 octobre 2015 – Selon les prévisions de la Banque mondiale publiées aujourd’hui, le nombre de personnes dans le monde vivant dans l’extrême pauvreté devrait passer sous la barre des 10 % en 2015, prouvant ainsi à nouveau que la lutte contre la pauvreté menée depuis 25 ans rapproche la communauté internationale de son objectif historique visant à mettre fin à la pauvreté d’ici 2030. Les prévisions de la Banque mondiale reposent sur un nouveau seuil international de pauvreté, fixé à 1,90 dollar par jour, qui intègre de nouvelles données sur les écarts du coût de la vie d’un pays à l’autre (les taux de change en parité de pouvoir d’achat — ou PPA). Ce nouveau seuil préserve le pouvoir d’achat réel du seuil précédent (1,25 dollar par jour aux prix de 2005) dans les pays les plus pauvres du monde. La pauvreté concerne surtout les pays d’Afrique subsaharienne et d’Asie du Sud

Conséquance de la pauvreté Le premier des objectifs du Millénaire pour le développement est de réduire l'extrême pauvreté et la faim afin que chaque personne puisse, où qu'elle habite dans le monde, satisfaire ses besoins essentiels: nutrition, santé, logement, éducation. (voir les données 2011 Faits et chiffres (données de la Banque mondiale) 45 pays sur 84 sont en voie de réaliser l'objectif de réduction de moitié de la pauvreté. 27 % de pauvres de moins en 2015 par rapport à 1990, selon les prévisions. 25 pays sur 55 ont réduit de moitié leurs taux de malnutrition infantile ou sont en voie d'y parvenir. 1,6 milliard de personnes ont eu accès à l'eau potable entre 1990 et 2006. Nutrition Chaque jour sur Terre, 1 personne sur 7 se couche le ventre vide. En savoir plus sur la faim dans le monde Santé Plus du tiers de la population mondiale n'a toujours pas accès aux médicaments essentiels. En savoir plus sur les questions de santé Logement Un rapport d'ONU-HABITAT En savoir plus sur les bidonvilles Éducation Travail

L'objectif : réduire l'extrême pauvreté et la faim D’ici à 2015 : Réduire de moitié la proportion de la population dont le revenu est inférieur à un dollar par jour Réduire de moitié la proportion de la population qui souffre de la faim La réduction de la pauvreté commence par les enfants. Dans les pays en développement, plus de 30 pour cent des enfants – soit environ 600 millions – vivent avec moins d’un dollar par jour. Toutes les 3,6 secondes, une personne meurt de faim. Ce sont les enfants qui souffrent le plus de la pauvreté. Plus d’un milliard d’enfants sont cruellement privés d’au moins un bien ou un service pourtant essentiels à leur survie, à leur croissance et à leur développement. Chaque privation aggrave l’effet des autres, et en présence de deux ou plus, l’impact sur les enfants peut devenir catastrophique. La pauvreté est un facteur de la malnutrition, qui cause à son tour plus de la moitié des décès d’enfants de moins de cinq ans dans les pays en développement. Voir carte : l’enfance en péril a cause de la pauvreté Progrès

Ces photos trompeuses qui circulent après les attentats du 13 novembre à Paris Certains internautes profitent de l’émotion collective pour manipuler des images sur les réseaux sociaux. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs Entretenir la psychose, faire le buzz, diffuser de fausses informations pour attiser la haine… Les photos détournées qui ont commencé à circuler après les attentats de Paris montrent une nouvelle fois combien certains internautes profitent de l’émotion collective pour manipuler les images à des fins peu avouables, sans que ceux qui les partagent ne s’aperçoivent de la tromperie. En voici quelques exemples, repérés samedi 14 novembre sur Twitter. Lire Situations de crise : 7 conseils pour déjouer les rumeurs Des scènes de joie à Gaza… qui datent de 2012 Les attentats de Paris ont-ils provoqué des réjouissances dans les territoires palestiniens, comme l’affirmait cet internaute sur Twitter (l’auteur a supprimé son tweet depuis) ? Des rues parisiennes désertes… en plein mois d’août Des faux messages de la mairie de Paris Or il n’en est rien.

Apparament la pauvreté dans le monde aurait un petit peu diminuée.Ce site montre lévolution de 1981 à 2008. Etude apparament réalisé en 2012 by cpl_pparouty Mar 18

Related: