background preloader

Satellites naturels de Neptune

Satellites naturels de Neptune
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Découvertes[modifier | modifier le code] Liste[modifier | modifier le code] Voici la liste des satellites connus de Neptune, classés par demi-grand axe croissant. Noms[modifier | modifier le code] Triton ne posséda pas de nom officiel avant le XXe siècle ; bien qu'il fût suggéré dès 1880 par Camille Flammarion et proposé de façon indépendante par plusieurs autres astronomes en fil des années[12],[13],[14], il ne fut pas utilisé de façon commune avant les années 1930[15], Triton étant simplement désigné comme « le satellite de Neptune » (le deuxième satellite ne fut pas découvert avant 1949). Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code] (en) Neptunian Satellite Fact Sheet Portail de l’astronomie

Mineur,autre satélite de Neptune Psamathée est un petit satellite. En supposant qu'il possède un albédo de 0,04, sa magnitude visuelle de 25,6 conduit à un diamètre de 38 km. Par calcul, la masse de Psamathée est estimée à environ 4,36×1016 kg. Psamathée fut découvert par l'équipe de Scott S. Psamathée porte le nom de Psamathée, personnage de la mythologie grecque ; Psamathée était l'une des cinquante Néréides selon Hésiode. Psamathée reçut son nom officiel le 3 février 2007. Psamathée orbite autour de Neptune à la distance moyenne de 46 700 000 km en près de 25 ans, avec une inclinaison de 137° sur l'écliptique et une excentricité de 0,450. Psamathée est le 2e satellite de Neptune le plus externe après Néso, atteignant 67 708 000 km à son apoapside, soit 0,45 ua (par comparaison, l'aphélie de Mercure n'est que de 0,47 ua). Du fait de similarités dans les éléments orbitaux de Néso, il a été suggéré qu'ils possèdent une origine commune après la fragmentation d'un satellite plus grand.

Triton, satellite de Neptune Triton est le plus gros de satellites de Neptune. Il fut découvert en 1846 par l'Anglais William Lassel. Il circule dans le sens opposé à celui de la rotation de Neptune, et s'en rapproche graduellement jusqu'à ce qu'il rentre en collision avec la planète d'ci environ 10 à 100 millions d'années. Cela formera alors de vastes anneaux autour de Neptune qui rivaliseront avec ceux de Saturne dont la masse totale ne représente qu'une faible fraction de celle de Triton. Voyager 2 a découvert sur Triton de grands geysers d'azote gazeux. Données : Diamètre : 2705 km Masse : 214 x 1020 kg Densité : 2,05 Distance à Neptune : 354 760 km, soit 14,3 rayons neptuniens Période orbitale : 5,88 jours terrestres (déplacement rétrograde) Images :

Planète Neptune, géante gazeuse de glace Neptune n'est pas visible à l'œil nu et comme Uranus, elle n'a été découverte qu'après l'invention du télescope. Pourtant, cette découverte se démarque de celle des autres planètes : elle a été faite uniquement par le calcul à partir de la trajectoire et des caractéristiques d'Uranus. Le télescope ne servira qu'à la confirmation de la découverte. Plusieurs astronomes ont manqué de faire la découverte par les moyens traditionnels (observation au télescope). Neptune est également observée par Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande (1732-1807) le 10 mai 1795 et par John Herschel, fils de William Herschel (qui a découvert Uranus), sans rien noter de particulier. Déjà en 1788, la planète Uranus récemment découverte, ne semblait pas se conformer au modèle d'orbite que les astronomes avaient prédit. Lors d'une réunion de la British Association for the Advancement of Science, George Biddell Airy rapporta que les tables de Bouvard étaient erronées de plus d'une demi minute d'arc.

Neptune la 8ème planète Neptune est la huitième planète en partant du Soleil. Elle orbite à environ 4 milliards de kilomètres et effectue une rotation autour du Soleil en 165 ans. Neptune est la première planète découverte grâce à des calculs mathématiques. En effet, cherchant à expliquer les anomalies observées dans le mouvement d'Uranus le mathématicien Jean Joseph Urbain Le Verrier déduit l'existence de Neptune. Il calcula sa position et sa masse. Puis il s'adressa à son ami Johann Gottfried Galle qui découvrit la planète à 52'' de la position indiquée par Le Verrier, le 23 septembre 1846. Cette planète avait déjà été observée en 1795 par Lalande qui l'avait prise pour une étoile. De plus Le Verrier avait été devancé par un étudiant de Cambridge, John Adams qui avait localisé la planète dès 1843, mais ses travaux n'avaient pas été pris au sérieux. Voyager 2 fut le seul vaisseau spatial à s'approcher de cette planète (le 25 août 1989). Neptune tourne sur elle-même en 17 h 52 min. Structure interne de Neptune

Neptune la dernière planète - Naïade (N III Naiad) est la lune la plus proche de Neptune, découverte en 1989 par la sonde Voyager 2.- Thalassa (N IV Thalassa) est la deuxime lune de Neptune, découverte en 1989 par la sonde Voyager 2.- Despina (N V Despina) est la troisième lune de Neptune, découverte en 1989 par la sonde Voyager 2.- Galatée (N VI Galatea) est la quatrième lune de Neptune, découverte en 1989 par la sonde Voyager 2.- Larissa (N VII Larissa) est la cinquième lune de Neptune, découverte par Harold J. Reitsema, William B. Hubbard, Larry A. Lebofsky et David J. Tholen lors d'une occultation d'étoile par Neptune le 24 mai 1981.- Protée (N VIII Proteus) est la sixième lune de Neptune, découvert en 1989 par Stephen P. Synnott et Bradford A. nota : Neptune possède 5 anneaux, Galle, Le Verrier, Lassell, Arago et Adams.

La planète Neptune 13/04/2014 19 h 44 Missions spatiales vers Neptune Une découverte calculée Bien que repérable aux jumelles, la huitième planète du système solaire reste décevante au télescope, même à forte puissance. Une vision inattendue Neptune fut survolée, après un périple de douze ans, par la sonde Voyager-2 en août 1989. Des cirrus de méthane gelé, surplombant la haute atmosphère de 50 km, projettent leur ombre sur l´hémisphère Nord de Neptune. Mais bien que similaire par bien des aspects : une couleur à prédominance bleue en raison d´une forte concentration de méthane gazeux dans l´atmosphère, dimension, structure interne, ..., la vision de Neptune révéla une atmosphère turbulente bien plus proche de celle de Jupiter. Des stries sombres et claires alternées entourent le globe de la planète. La grande tache sombre de Neptune. Avec Saturne, Neptune est la planète qui possède les vents les plus violents : plus de 1 000 km · h-1. Des anneaux atypiques Triton : un satellite de glace

Introduction de la planète Neptune Neptune À la longue, les hommes n'atteignent que ce qu'ils visent. -Thoreau Table des matières Autres informations sur Neptune Système d'anneaux de Neptune Neptune est la plus éloignée des planètes géantes gaseuses. Les deux tiers internes de Neptune sont composés d'un mélange de roche fondue, d'eau, d'ammoniaque et de méthane liquide. Neptune est une planète dynamique avec plusieurs grandes taches sombres qui rappellent les ouragans de Jupiter. On a observé sur Neptune les vents les plus violents jamais enregistrés sur une planète. Neptune a quatre anneaux, lesquels sont très étroits et pâles. Le champ magnétique de Neptune, comme celui d'Uranus, est penché à 47 degrés de son axe de rotation et est décalé d'au moins 0.55 rayon (presque 13,500 kilomètres ou 8,500 miles) du centre physique de la planète. Neptune Cette image de Neptune a été prise par Voyager 2 le 20 août 1989. Le système de tempête connu sous le nom de "la Grande Tache sombre" était remarquable par son absence.

Un satellite de plus pour Neptune ! Un petit corps de 20 km a été détecté autour de Neptune grâce à des images d'archives du télescope spatial Hubble. Cette découverte porte à 14 le nombre de satellites de la planète. S/2004 N1 orbite à quelque 100000 km de Neptune, entre Larissa et Protée, deux autres satellites de 200 et 420 km. Avec un diamètre de 20 km, ce nouveau satellite est un million de fois moins brillant que la plus faible des étoiles visibles à l'œil nu. « Un coup de tête » « La sonde Voyager 2, qui est passé près de Neptune en 1989 et a découvert plusieurs satellites, n'avait pas la sensibilité nécessaire pour détecter celui-ci », explique Emmanuel Lellouch, de l'observatoire de Paris. Il faut en effet combiner une dizaine d'images du télescope spatial Hubble pour voir apparaître un léger halo à la place du satellite. L'astronome s'intéressait aux minces arcs qui entourent Neptune. Des découvertes à venir ?

Néréide (lune de Neptune T3 D9) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Néréide. Néréide est le troisième plus grand satellite naturel de Neptune. Il a été découvert en 1949 par Gerard Kuiper. Néréide a fait l'objet d'observations à distance par la sonde spatiale Voyager 2 en 1989 lors de son approche de Neptune. Sur les autres projets Wikimedia : Néréide, sur le Wiktionnaire Portail de l’astronomie

Halimède (lune de Neptune Tx D10) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Halimède (désignation temporaire S/2002 N 1) est un satellite naturel de Neptune découvert en 2002 par l'équipe de Matthew J. Holman en couplant des images du télescope de 4 m de l'Observatoire interaméricain du Cerro Tololo au Chili et du télescope de 3,6 m de l'Observatoire Canada-France-Hawaï à Hawaï. Sur les autres projets Wikimedia : Halimède, sur le Wiktionnaire Portail de l’astronomie

Naïade (lune de Neptune Tx D1) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Naïade. Naïade est un satellite naturel de Neptune, découvert en 1989 par la sonde Voyager 2 (désignation temporaire S/1989 N 6), "perdu" puis "retrouvé" en octobre 2013 par Mark Showalter (SETI),sur des photographies du télescope Hubble datant de 2004. Ce satellite tire son nom des Naïades, nymphes aquatiques de la mythologie grecque. Naïade est le dernier des satellites découverts par Voyager 2 en 1989. C'est un corps céleste de forme irrégulière qui ne présente aucune activité géologique. L'orbite de Naïade, située en deçà de l'orbite synchrone de Neptune, est instable et cet astre spirale lentement vers sa planète en raison des forces de marée exercées par celle-ci. Sur les autres projets Wikimedia : Naïade, sur le Wiktionnaire Portail de l’astronomie

Thalassa (lune de Neptune Tx D2) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Thalassa. Thalassa est un petit corps céleste irrégulier de 80 km de longueur maximale et ne présente aucune activité géologique. L'orbite de Thalassa, située en deçà de l'orbite synchrone de Neptune, est instable et ce satellite spirale lentement vers sa planète en raison des forces de marée exercées par celle-ci. Il devrait probablement se briser en franchissant la limite de Roche, formant un nouvel anneau planétaire, ou s'écraser sur Neptune. Sur les autres projets Wikimedia : Thalassa, sur le Wiktionnaire Portail de l’astronomie

Sao (lune de Neptune Tx D11) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Sao. Sao (désignation temporaire S/2002 N 2) est un satellite naturel de Neptune découvert en 2002 par l'équipe de Matthew J. Sur les autres projets Wikimedia : Sao, sur le Wiktionnaire Portail de l’astronomie Laomédie (lune de Neptune Tx D12) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Laomédie (désignation temporaire S/2002 N 3) est un satellite naturel de Neptune découvert en 2002 par l'équipe de Matthew J. Holman en couplant des images du télescope de 4 m de l'Observatoire interaméricain du Cerro Tololo au Chili et du télescope de 3,6 m de l'observatoire Canada-France-Hawaï à Hawaï. Sur les autres projets Wikimedia : Laomédie, sur le Wiktionnaire Portail de l’astronomie

Related: