background preloader

La légende du roi Arthur

La légende du roi Arthur
L'amour courtois trouve d'abord son épanouissement dans la littérature, puis ses personnages, ses codes et ses images envahissent progressivement le cadre de vie de l'aristocratie. La cour C'est au XIIe siècle, époque d'essor économique et commercial, que la noblesse découvre, à côté des émotions fortes de la guerre, les plaisirs du confort, du luxe, des étoffes rares et des bijoux précieux. Elle se plaît à un raffinement de manières et de sentiments, dont les dames sont les inspiratrices. Ainsi s'élabore un nouvel art de vivre qui s'épanouit dans les cours royales et princières, et qui tient son nom de la vie de cour : la courtoisie. Aliénor d'Aquitaine, mariée d'abord au roi de France puis au roi d'Angleterre, protège les troubadours et favorise l'essor des romans. La poésie lyrique des troubadours Poètes et musiciens, petits chevaliers ou princes puissants ont allié le raffinement artistique au raffinement amoureux. Les romans en vers

http://expositions.bnf.fr/arthur/arret/06.htm

Related:  Amour fou fou d'amour moyen-âgeAmour courtois

La légende du roi Arthur Les premiers textes bretons où apparaissent les personnages de la cour arthurienne ne s’attardent pas sur les sentiments des chevaliers. Les unions comme celle d’Arthur et de Guenièvre, les naissances comme celle d 'Arthur, sont évoquées dans une perspective historique et dynastique. Les héros agissent, combattent, construisent un monde chevaleresque dans lequel l’amour et les sentiments n’ont pas de place. Seule la passion du roi Uterpendragon pour la femme de son vassal, Ygerne, est décrite en quelques lignes : son coup de foudre, ses tourments amoureux et la ruse que lui propose Merlin pour passer une nuit avec Ygerne sont racontés par Geoffroy de Monmouth, puis par Wace. La conception d’Arthur, événement de premier plan dans la légende arthurienne, est ainsi mise en avant.

Le rôle de la femme dans l'amour courtois - Les Femmes dans l'Histoire Qui n’a pas entendu parler, lu des ouvrages, ou visionné des réalisations cinématographiques de l’histoire d’amour entre Lancelot, chevalier à la Cour du roi Arthur, et Guenièvre, épouse dudit roi ? Qui n’a jamais entendu les mots « troubadour » et « courtoisie », le nom d’Aliénor d’Aquitaine? Ces termes et dénominations nous sont familiers. Ils nous parlent, résonnent en nous, dans notre inconscient collectif, mais ô combien ils sont confus ! Comment mettre de l’ordre dans ce champ inorganisé d’allusions à notre culture occidentale, si célèbres et pourtant si mal connues ? La première chose que l’on peut en dire, c’est que toutes se réfèrent, plus ou moins directement, à un genre littéraire né à la toute fin du XIè siècle dans le sud de ce qui n’était pas encore la France : l’amour courtois ou, en occitan, la fin’amor.

La légende du roi Arthur Une histoire de l’abbaye de Glatonsbury, De Antiquitate Glastoniensis Ecclesiae rédigée en 1130 par Guillaume de Malmesbury, mentionne la découverte de la tombe de Gauvain, neveu du roi Arthur, ajoutant que la recherche de celle d‘Arthur était restée vaine. A la même époque une Vie de Gildas d’un certain Caradoc de Llancarfan raconte l’enlèvement de la reine Guenièvre par un roi du Somerset, Melwas, et son emprisonnenment à Glastonbury. L’association de ce site avec la légende arthurienne est donc faite dès le début du siècle. Mais c’est à la demande du roi Henri II que l’on entreprit des recherches qui aboutirent en 1191, sous le règne de Richard Cœur de Lion, à la découverte des prétendues tombes d’Arthur et de Guenièvre par des moines de cette abbaye de Glastonbury.

L'amour courtois I) Qu'est-ce que l'amour courtois ? : Venant de l'expression « la fin'amor », l'amour courtois est une relation entre l'homme et la femme de bonne société, au Moyen-âge. Les chateaux forts Histoire - Cinquième Les châteaux au Moyen-Age Pourquoi appelle-t-on les châteaux du Moyen Age des "châteaux forts" ? Le nom de "château fort" est apparu lorsque les châteaux ont cessé d'être utilisés comme des moyens de défense. En effet, ils se sont transformés, à l'époque moderne (XVe - XVIIe siècles), en lieux d'habitation luxueux, élégant et sans aucun rôle défensif. La légende du roi Arthur Clerc rompu aux exercices de rhétorique et à la lecture des œuvres d’Ovide en particulier de L’Art d’Aimer, Chrétien de Troyes (ca. 1135-ca. 1185) dépeint avec habileté les différents moments de l’amour. D’un récit à l’autre des personnages sont placés dans des situations diverses : une jeune fille qui avait toujours dédaigné l’amour découvre ce sentiment telle Soredamor dans Cligès, une jeune femme, Fénice, refuse de se donner à son mari parce qu’elle en aime un autre, Laudine, l’épouse d’Yvain, est désespérée que son mari ait oublié de la rejoindre au terme d’un an, Énide se lamente que son mari, Érec, oublie ses devoirs guerriers pour rester avec celle par amour… Cette diversité romanesque correspond à des approches successives de la vérité humaine. De la beauté naît l'amour

Histoire de la littérature française des origines à nos jours À partir du XIe siècle dans le sud de la France, et du XIIe siècle dans le nord, la société féodale ajoute une nouvelle valeur à l’idéal chevaleresque : le service d’amour, qui met les préoccupations amoureuses au centre de la vie. La cour imaginaire du roi Arthur dans les romans de la Table Ronde devient le modèle idéal des cours réelles : non seulement le chevalier est brave, mais il a en plus le désir de plaire ; parce que les femmes sont présentes, le chevalier doit avoir des attitudes élégantes, des propos délicats. Dans le service d’amour, pour plaire à sa dame, le chevalier essaie de porter à leur perfection les qualités chevaleresques et courtoises : il doit maîtriser ses désirs, mériter à travers une dure discipline l’amour de sa dame. Cet idéal est bien celui des gens de cour.

La chevalerie La chevalerie Au Moyen Âge, l’infanterie perdit son prestige, dans le cadre d’un système dominé par les valeurs de la chevalerie. Le fantassin perd de son prestige au détriment du soldat monté à cheval. le chevalier. La chevalerie atteint son apogée au XIIIe siècle et elle se répand dans toute l'Europe. Le château fort - Documentaires À partir du IXe siècle, les seigneurs cherchent à se protéger des Vikings en construisant des tours de bois sur des collines, entourées de palissades et de fossés. Mais au bois, qui n'est pas assez résistant, on préfère rapidement la pierre. Au XIe siècle, apparaissent alors les premiers châteaux forts.

Moyen Âge La chute de l'Empire romain annonce une période sombre dans toute l'Europe, les tribus germaniques prennent le contrôle des régions. Rapidement, les Francs vont s'imposer et aboutir à la formation de l'Empire carolingien véritable pôle d'une renaissance culturelle. Au delà des invasions normandes, la ferveur religieuse entraîne les Croisades et les innombrables pèlerinages. Tandis que les principes de la féodalité aboutiront à un long conflit entre la France et l'Angleterre qui renforcera le pouvoir royal. La société du Moyen Âge

La légende du roi Arthur Pour décrire les différents moments de l’amour Chrétien de Troyes s’inscrit dans la tradition littéraire développée à la même époque par les romans antiques et par la poésie lyrique. Son originalité est double. D’une part, s’emparant de héros venus d’un univers celtique, il les a dotés de sentiments, leur a inventé des aventures nouvelles et leur a donné une épaisseur psychologique qui les fait sortir de la sphère historique et leur donne un statut véritable de personnage romanesque. D’autre part, tout en connaissant admirablement les modes littéraires en vogue à la fin du XIIe siècle et en particulier l’idéologie courtoise, Chrétien de Troyes prend des positions personnelles et originales. Il place ainsi ses héros, dames ou chevaliers, dans des situations qui génèrent des conflits et des tensions amoureuses, mais qui lui permettent de dépeindre un véritable art d’aimer. Amour et mariage

Related:  Culture et création artistique : dire l'amourcioran