background preloader

Strike Debt

Strike Debt

http://strikedebt.org/

Related:  EconomyTravail / Economie

Dark Wallet, les anarchistes de l'argent Banlieue est de Paris, tout près du périphérique. Quatre anciens bâtiments d’EDF ont été reconvertis en un vaste squat : le Transfo, peuplé d’artistes, d’artisans, de voyageurs, tous un peu écologistes, anarchistes, altermondialistes… Depuis qu’en juin la justice a ordonné leur expulsion, le lieu vit au ralenti, et se dégrade. Seuls quelques irréductibles continuent à y vivre, barricadés derrière des grilles cadenassées.

Emprunts toxiques : la Seine-Saint-Denis remporte une victoire contre Dexia Le tribunal de grande instance de Nanterre a annulé vendredi 8 février les taux d'intérêt considérés comme usuraires de trois prêts contractés par le conseil général de Seine-Saint-Denis auprès de la banque Dexia, a annoncé à l'AFP le département. Ces taux d'intérêt, "qui ont contribué à plonger les finances du département dans une situation dramatique", seront remplacés par le taux d'intérêt légal en vigueur, a précisé dans un communiqué le conseil général, faisant état d'une "importante victoire judiciaire (...) contre le scandale des emprunts toxiques". En 2008, 92,96 % des emprunts souscrits par le conseil général de Seine-Saint-Denis étaient "toxiques", selon le département. Le pourcentage a été ramené en 2012 à 65 %, "grâce à une politique active de sécurisation de l'encours de la dette", affirme-t-il dans son communiqué.

«We demain» : «On est un magazine de la mutation» François Siegel n’est pas un perdreau de l’année. A bientôt 65 ans, il a participé à la création de VSD, fondé par son père en 1977, où il a travaillé pendant vingt ans. Puis inventé le Monde 2, ancêtre de M le magazine du Monde. Ruffin, Morel, Lordon, Fakir & Co : VIVE LA BANQUEROUTE ! L’histoire comme arme Ce n’est pas comme ça Yves Calvi , animateur de C dans l’air : « Le seul enjeu de 2012 ne doit-il pas être la réduction de la dette française et les moyens proposés pour y arriver ? LuxLeaks : il n’y a pas de temps à perdre Le LuxLeaks offre l’opportunité de réformer en profondeur l’imposition des bénéfices en Europe pour empêcher les magouilles des multinationales. Il faut s’en saisir dès maintenant. Après une (longue) semaine de silence, Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission européenne et ancien Premier ministre luxembourgeois, s’est enfin exprimé le 12 novembre dernier au sujet du scandale dit du LuxLeaks, la publication dans la presse de 28 000 documents officiels fiscaux luxembourgeois établissant des accords particuliers avec des multinationales leur permettant de limiter l’impôt sur les sociétés. Jean-Claude Juncker a dit regretter ces accords et s’interdire d’interférer dans les enquêtes lancées par la Commission européenne à ce sujet.

L’actualité de demain : QUAND LA BUÉE SE DISSIPE DANS LE RÉTROVISEUR Billet invité. Que ne voit-on pas dans le rétro, ces temps derniers ! À quelques jours de son départ de la Banque d’Angleterre, son gouverneur Mervyn King s’épanche devant les députés britanniques. Arnaud Parienty » Blog Archive » La prédistribution ? Une très bonne idée Le Premier ministre a fait entrer un nouveau terme dans la discussion des inégalités en France : la prédistribution, concept utilisé pour la première fois par un professeur de science politique, Jacob Hacker, et qui a influencé les politiques travaillistes ces dernières années. De quoi s’agit-il ? D’empêcher les inégalités de se former plutôt que d’essayer de les réduire. Si les inégalités sont jugées excessives, il est certes possible de les réduire par la redistribution (prendre aux riches pour donner aux pauvres, grâce à l’impôt et aux prestations), mais on peut aussi faire en sorte que l’inégalité des revenus résultant des mécanismes du marché soit moins forte. Comme l’exprimerait un élève de terminale ES (après avoir fait le chapitre consacré aux inégalités), il s’agit de réduire l’inégalité des revenus disponibles en réduisant l’inégalité des revenus primaires.

Liberté sur paroles - Emission d'Eugénie Barbezat sur Aligre FM Téléchargez l’émission du 30 septembre avec Sophie Mitrani et Gerard Foucher Écoutez l’émission du 30 septembre avec Sophie Mitrani et Gerard Foucher L’excellent documentaire de Sophie Mitrani et Nicolas Ubelmann, « La dette », est conçu principalement autour de ces questions : d’où vient la dette et d’où vient la monnaie ?Quelles logiques et quels intérêts se cachent derrière ces mots ? Fruit de trois années d’enquête, le film tente de répondre à ces questions et montre comment le privilège de la création de monnaie a peu à peu été pris en main par les banques au détriment des Etats. En effet, au cœur de la « crise » dont on nous rappelle sans cesse qu’elle menacerai l’édifice européen, sa monnaie et l’avenir de ses peuples, il y a ce qu’on appelle « la dette publique ».

David Chopin » Blog Archive » Les questions que posent la réforme de la pénibilité (à la gauche) Le représentant du MEDEF Thibault Lanxade est lucide en affirmant que ‘le compte pénibilité est aussi grave que les 35 heures’. Ce qui a été un ‘totem’ – à raison – pour la gauche, devrait l’être en toute logique pour l’innovation du compte pénibilité. Lui-même étant acté désormais ce mois-ci par les décrets gouvernementaux. Or, force est de constater que la pénibilité a le plus grand mal à mobiliser contre ses opposants. Il nous faut alors expliquer ce long silence de la gauche, à l’aide d’un regard introspectif. ANNULER LA DETTE OU TAXER LE CAPITAL : POURQUOI CHOISIR ?, par Thomas Coutrot, Patrick Saurin et Éric Toussaint * Billet invité. * Thomas Coutrot est membre du Conseil scientifique d’Attac, Patrick Saurin est un des porte-parole de SUD BPCE et Éric Toussaint est président du CADTM Belgique À l’occasion de la sortie de deux livres importants, Dette 5000 ans d’histoire et Le Capital au XXIème siècle, Mediapart a eu l’heureuse idée d’organiser une rencontre entre leurs auteurs respectifs, David Graeber et Thomas Piketty. Leurs échanges sont accessibles sur le site du journal en ligne[1]. Comment sortir de la dette, cette question centrale posée en préambule à ce dialogue est également au cœur des réflexions et de nos activités militantes respectives. C’est pourquoi nous avons souhaité donner un prolongement constructif à ces échanges en proposant le texte qui suit, fruit d’une réflexion collective qui explicite, commente, questionne et critique les points de vue et les arguments avancés par les deux auteurs. Annuler la dette ou taxer le capital ?

Objet connecté et santé: une nouvelle forme de discrimination Et si le quantified self était une nouvelle étape dans l’ère de la surveillance généralisée ? Si porter un bracelet ou un T-Shirt connecté revenait à s’auto-pister ? Une telle idée n’est pas gratuite, et n’a rien de loufoque. Elle intéresse même la CNIL, qui a signé en septembre un livret (Cahiers IP n°2) bien fourni, intitulé “le corps, nouvel objet connecté”. André-Jacques Holbecq Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. André-Jacques Holbecq, né le 13 août 1942, est engagé dans différents mouvements altermondialistes[1], essentiellement comme auteur d'une proposition de système économique alternatif, l'Écosociétalisme[2], développé sur la base de la notion de sociétalisme[3] dont il est également l'auteur. Parcours[modifier | modifier le code] À partir des années 1990, et parallèlement à sa carrière de pilote, il s'intéresse à l'économie et écrit son premier livre en 2002 (Un regard citoyen sur l'économie).

Une employée d'Amazon raconte «la peur organisée» Amélie (1), 30 ans, a travaillé quelques semaines au sein de la plateforme d’Amazon à Montélimar (Drôme). Alors que des grèves pour des hausses de salaires se poursuivent en Allemagne, nous avons décidé de publier son témoignage, saisissant, sur les conditions de travail au sein du numéro 1 mondial de la vente en ligne. «Les agences d’intérim de Montélimar recrutent en fin d’année des hordes de salariés sur les quatre postes de travail de la plateforme Amazon, implantée il y a trois ans.

Related: