background preloader

La lecture des blasons

La lecture des blasons
Pour éviter d'alourdir cette page (taille et temps de chargement) vous aurez besoin des quelques petites connaissances acquisent dans les chapitres précédents de ce site. Elles ne seront pas réexpliquées dans cette partie. C'est pourquoi, avant de vous aventurer dans cette partie sur la lecture des blasons, je vous recommande de lire au minimum les rubriques indiquées ci-dessous. Même si toutes les parties de ce site sont importantes (et intéressantes ;)), certaines sont indispensables pour comprendre les blasonnements (vocabulaire, règles et subtilités). Je vous recommande la lecture des chapitres suivants : Bien sûr, suivant vos connaissances héraldiques ce n'est peut-être pas nécessaire. Rappel :Comme nous l'avons déjà vu, la partie dextre (droite) de l'écu se trouve à gauche lorsqu'on le regarde de face (vue du spectateur). Fonctionnement : En règle générale, les pièces sont énumérées avant les meubles les chargeant, et ce, dans chaque partie si l'écu est partitionné. 1. 2. 3. 4. Related:  HéraldiqueB

Daniel Erpelding al. wiesel | private Website zu Heraldik, Studentengeschichte und anderem Heraldique de France Toutel'héraldiquefrançaise Cette page s'efforce de présenter les liens utiles et indispensables à l'amateur d'héraldique française. Dernière mise à jour : 18/08/2002 Atlas Heratlas : Atlas héraldique des provinces, villes et grandes familles de France. Armorial de l'Association Médiévale Oriflamme Armoriaux numérisés sur Gallica (BNF) : Armorial général de France : recueil officiel dressé en vertu de l'Edit de 1696. Aajout de nouveaux sites, commentaires...

Héraldique Introduction L'héraldique est la science qui a pour objet l'étude des armoiries. L'héraldique s'est développée au Moyen Âge dans toute l'Europe comme un système cohérent d'identification non seulement des personnes, mais aussi en partie des lignées (les armoiries pouvant être transmises par héritage en traduisant le degré de parenté), ce qui en fait malgré tout un système unique en son temps. Apparue au XIIe siècle et utilisée par les membres de l'aristocratie, elle s'est peu à peu diffusée dans l'ensemble de la société occidentale. Les lexiques spécialisés comprennent environ 1000 termes parmi les plus employés. C'est aussi un outil efficace de datation ou d'attribution (à une famille, ou à une région) d'un objet, quel qu'il soit. Le blason désigne l'ensemble des règles, figures et termes héraldiques. istorique A l'origine, l'écu sert à distinguer les chevaliers lors des combats. Création et évolution des armoiries Les formes principales selon les Pays Angleterre, Italie et Allemagne : Italie

la geometrie dans le blason, les partitions heraldiques et les pieces heraldiques Les partitions du blason Les pièces honorables les petites pièces géométriques du blason les brisures Alors que les partitions sont constituées de pièces d’égale surface juxtaposées les unes aux autres comme les morceaux d’étoffe cousus d’un patchwork, indiquant une relation directe avec la bannière, les pièces honorables, pour leur part, proviennent des renforts du bouclier médiéval. En se superposant au champ de l’écu, elles le chargent d’une ou de plusieurs pièces. Cette origine est fortement marquée pour la bordure, le chef, le pal, la fasce et les rais. Les pièces honorables les plus courantes sont au nombre de dix : la fasce, la bande, la barre, le chef, le pal, la croix, le sautoir, le chevron, le franc-quartier et la bordure. A ces pièces principales, il faut ajouter une série d’autres pièces résultant de la modification des premières soit dans leur largeur, soit dans leur longueur, soit par rupture de leur tracé ou déplacement sur le champ de l’écu.

Héraldique européenne... le blog Héraldique, blasons et drapeaux Un grand merci à Andrée Parbelle et Christophe Desportes à l'origine de ce projet ainsi qu'aux anciens gestionnaires et dessinateurs pour l'aide apportée. Coordination Amaury et Jacques. Ce site à but non lucratif a été créé afin de permettre une entraide dans un cadre généalogique ou historique. Liens LES SITES OFFICIELS DES MONARCHIES et FAMILLES PRINCIERES Le site de la Duchesse Diane de Wurtemberg LES SITES NON-OFFICIELS SUR LES FAMILLES ROYALES ET PRINCIERES Site sur les Princes zu Leiningen Site sur le Roi Simeon de Bulgarie et sa famille Site sur l'Archiduc Otto de Habsburg Site sur la Famille Royale du Japon La Page Grands de ce monde Histoire de la Principauté de Salm Site sur la Princesse Madeleine de Suède (69 galeries de photos) La Page sur la Princesse Victoria de Suede Succession au trône de Russie Le Prince Frederik de Danemark La famille Royale Bulgare Les peintures du Prince Antonio Joao d'Orleans-Bragance Britannia - Les Monarques de Gde-Bretagne Les Têtes couronnées The Royal Archive, avec téléchargement de clips AVI du Prince William - à conseiller aux fans Biographies de tous les membres de la Famille Royale Anglaise Les Bourbons en Espagne Le site de la Monarchie Italienne Cercle Monarchique de Rio de Janeiro Orléans-Bragance

L'HÉRALDIQUE : LA SCIENCE DES BLASONS Alsace : de gueules à la bande d'argent côtoyée de deux cotices fleuronnées du même accompagnée de six couronnes d'or, trois en chef et trois renversées en pointe. Ce blason reprend les couleurs alémaniques traditionnelles rouge et blanc auxquelles il ajoute six couronnes jaunes.La bande blanche en travers ornée de part et d'autre de dentelle blanche est le symbole des comtes de Werd qui régnèrent sur le nord de la région et les six couronnes qui représentent les aspirations des Habsbourg, originaires d'Alsace. Le fond rouge est commun aux anciens blasons de Haute-Alsace et de Basse-Alsace. Aquitaine : de gueules au léopard d'or, armé et lampassé d'azur. Le blason de l'Aquitaine est une création tardive à partir des armes aquitaines attribuées à la province sous la domination anglaise lors de la guerre de Cent Ans. Auvergne : d'or au gonfanon de gueules frangé de sinople. Le blason de l'Auvergne, d'or au gonfanon de gueules bordé de sinople, a été pris par Guillaume IX d'Auvergne.

Armorial des maisons d'Europe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) de plusieurs grandes familles européennes. A[modifier | modifier le code] B[modifier | modifier le code] C[modifier | modifier le code] D[modifier | modifier le code] E[modifier | modifier le code] F[modifier | modifier le code] G[modifier | modifier le code] H[modifier | modifier le code] I[modifier | modifier le code] J[modifier | modifier le code] L[modifier | modifier le code] M[modifier | modifier le code] N[modifier | modifier le code] O[modifier | modifier le code] P[modifier | modifier le code] R[modifier | modifier le code] S[modifier | modifier le code] T[modifier | modifier le code] V[modifier | modifier le code] W[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Liens internes[modifier | modifier le code]

Liste des reines et impératrices de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En France, la succession au trône de France est interdite aux femmes depuis les Valois, au XIIIe siècle avec la mise en avant d'une réinterprétation de l'ancienne loi salique : les reines ou impératrices depuis cette époque n'assurent le pouvoir qu'au titre de leurs enfants mineurs, ou lors de l'empêchement de leur mari. Histoire du titre[modifier | modifier le code] Évolution de la titulature[modifier | modifier le code] Le titre porté par l'épouse du monarque a changé au cours de l'histoire. Au total, on dénombre 93 reines et 3 impératrices de 465 à 1871. Le cas de la régence[modifier | modifier le code] Liste des reines et impératrices de France[modifier | modifier le code] Mérovingiens[modifier | modifier le code] Carolingiens[modifier | modifier le code] Capétiens[modifier | modifier le code] Capétiens directs (branche aînée)[modifier | modifier le code] Valois[modifier | modifier le code] Bourbon[modifier | modifier le code]

votre blason 1ère étape : L'écu2e étape : Les émaux3e étape : Les divisions de l'écu, les partitions et les pièces4e étape : Les meubles5e étape : Créez votre blason Au XIIe siècle, les progrès de l'équipement rendent les chevaliers méconnaissables : leurs visages sont masqués par le haubert et le casque à nasal dont l'usage se répand de plus en plus. Il devient alors indispensable d'identifier les soldats par des emblèmes représentés sur les boucliers et les bannières. Ainsi sont nées les premières armoiries. Qui, à l'instar de ces chevaliers, n'a révé de posséder un blason et de l'arborer fièrement ? 1ère étape : L'écu C'est le support de votre blason. Les jeunes filles portaient souvent un écu en losange. début 1 2 3 4 5 2e étape : Les émaux On appelle ainsi les couleurs de l'écu. 5 couleurs : l'azur (1) (bleu), le gueules (2) (rouge), le sable (3) (noir), le sinople (4) (vert) et le pourpre (5) (violacé). Règle Nº1 : Les émaux ne s'emploient pas n'importe comment. • Les divisions. • Les pièces.

Liste de maisons (généalogie) Maison d'Abbeville La Maison d'Abbeville est une famille noble du Ponthieu. Maison d'Anhalt La Maison d'Anhalt est l'une des plus anciennes familles princières de l'Allemagne, qui régna notamment sur le duché d'Anhalt. Elle constitue une branche de la célèbre Maison d'Ascanie. Maison capétienne d'Artois La Maison capétienne d'Artois est une branche de la dynastie capétienne issue de Robert Ier de France (1216 † 1250), fils de Louis VIII le Lion, roi de France, qui lui donna en apanage le comté d'Artois. Maison d'Armagnac L'histoire de la Maison d'Armagnac est l'une des plus riches de la noblesse française non seulement par ses personnalités mais plus encore par l'intérêt historique de ses liens avec la Maison royale de France. Maison d'Avesnes La Maison d'Avesnes est une famille noble du Nord de la France, des Flandres et de la Hollande. Maison de Bade La Maison de Bade est une ligne cadette de l'antique maison de Zähringen.

Related: