background preloader

L'empire romain

L'empire romain
Les fastes de Rome Au sommet de sa gloire, Rome était paradoxalement clans une situation précaire. Bien que sa politique étrangère lui florissante, elle était menacée par un désordre intérieur qui pouvait mener à l'anarchie. Cet état de fait était dû au manque de fermeté du gouvernement. Pour certains, le déclin de Rome était une conséquence de la victoire sur Carthage ; sans rival à combattre, la République souffrait d'un manqué d'autodiscipline et d'une croissance de la corruption. Une gestion désastreuse des affaires publiques avait mené la péninsule italienne à l'insurrection: d'anciens alliés s'étaient dressés contre Rome. L'émeute devint monnaie courante dans la vie des romains. Par ailleurs, la force croissante de l'armée et de ses généraux devint problématique. Cicéron, la voix de la raison. Marcus Tullius Cicero (106-43 av. Cicéron eut une fille, Tullia, et un fils, Marcus, de sa première femme Terentia. Cicéron fut le premier de sa famille à être nommé consul en 63 av.

http://www.hist-europe.fr/Rome2/empire.html

Related:  jules césarBazar temporaire 4

Bataille d'Alésia en 52 av JC Le contexte Après la défaite romaine du siège de l'oppidum (place forte) de Gergovie durant lequel Vercingetorix a bénéficié de la trahison des Eduens vis à vis de César, les armées romaines fuient à la recherche de renforts en 52 avant JC. (Gergovie est situé près de Clermont-Ferrand, avec 2 hypothèses qui s'affrontent depuis des années : au nord ou au sud de la ville). le partage de l'Empire romain L'Empire romain est devenu trop grand et trop malmené pour être gouverné efficacement par un seul homme. Depuis Dioclétien et sa Tétrarchie, l'Empire a été plusieurs fois divisés (en 284, 337 et 364). La division occident/orient est déjà un grand classique. Les ambitions personnelles et les rivalités ont amené de nombreuses guerres et des réunifications. L'empereur Théodose est ainsi seul empereur depuis 392. Quand il organise sa succession, Théodose décide un nouveau partage, entre ses deux fils.

11 janvier 49 avant JC - Jules César franchit le Rubicon Jules César traverse le Rubicon le 11 janvier de l'an 49 avant JC. Petit fleuve côtier d'Italie centrale qui se jette dans l'Adriatique, le Rubicon sépare la Gaule cisalpine, une province romaine ordinaire, du territoire administré en direct par les magistrats romains (la ville de Rome et la péninsule italienne). La loi de Rome interdit à quiconque de franchir ce fleuve avec une armée, sauf autorisation expresse du Sénat. En traversant sans autorisation le Rubicon avec ses troupes, César viole donc cette loi. Il lance un défi mortel au Sénat qui dirige la République. Une formule pour la postérité

Commentaires - Encyclopédie Larousse Mémoires de Jules César sur la Guerre des Gaules (De bello gallico) et sur la Guerre civile (De bello civili). Le premier de ces ouvrages est divisé en sept livres, dont le dernier est sans doute l'œuvre d'Hirtius, lieutenant de César. La Guerre civile comprend trois livres, le récit cessant à la mort de Pompée. 1. Histoire de la Rome antique Les chapitres que vous trouverez ci-dessous vous permettront d'en savoir plus sur l'histoire de la Rome antique. Néanmoins, je vous invite à jeter un coup d'oeil aux autres sections de ce site, afin que votre lecture soit la plus complète possible. En vous rendant sur la page Dynasties de l'Antiquité, vous trouverez les arbres généalogiques de plusieurs familles romaines de première importance. Vous trouverez sur la page Cartes de l'Antiquité un grand nombre de mappemondes vous permettant de mesurer l'évolution des possessions romaines en Méditerranée. Enfin, dans la section Bibliographie, vous trouverez de nombreux écrits, considérés aujourd'hui comme des sources de référence (La vie des hommes illustres, de Plutarque ; La guerre des Gaules, par César ; Histoire romaine, par Tite Live ; Annales, par Tacite ; La vie des douze Césars, par Suétone.). CHAPITRE PREMIER : Rome, entre mythe et Histoire

Histoire romaine (Dion Cassius)/Livre XLII Tel fut donc cette bataille. Et Pompée désespéra aussitôt de tous ses projets, et il ne tint plus aucun compte de sa propre valeur, ni de la multitude des troupes qui lui restaient, ni du fait que la fortune change souvent après un laps de temps ; alors qu’auparavant il était toujours d’un caractère fort jovial et d’un optimisme à toute épreuve. La raison en était qu’en ces occasions il se trouvait habituellement sur un pied d’égalité avec son ennemi et que par conséquent il ne considérait pas la victoire comme allant de soi ; il supputait les deux issues possibles des événements quand il était encore calme et qu’il n’était pas encore rempli d’inquiétude ; il se préparait au pire. La vie religieuse à Rome Lorsque, en 382, le christianisme triomphant supprima toutes les cérémonies religieuses du paganisme en place, ce sont plus de cent vingt fêtes qui disparurent du calendrier romain, en attendant que beaucoup d'autres s'y substituent. De ces très nombreuses manifestations qui scandaient l'année, certaines étaient de première importance, d'autres très secondaires, mais toutes se déroulaient selon un schéma immuable. Beaucoup étaient si anciennes qu'on en avait presque oublié le sens et qu'on avait brodé sur les cérémonies incomprises des mythes étiologiques (explicatifs) et des légendes historiques qui n'avaient d'autre fondement que celui de justifier un acte rituel. C'est que la religion romaine était avant tout un tissu d'actes rituels, comme nous l'explique Jean-René Jannot. Un calendrier très chargé Ces rites prenaient place tout au long de l'année ; certains suivaient le rythme des saisons.

Camille Jullian - Vercingétorix _ Chap. XIX \ p.4, 5 & 6 Vercingétorix Chapitre XIX - Soumission de la Gaule et mort de Vercingétorix. 4. Départ de César et vaines espérances de soulèvement. César resta au delà des Alpes un an encore. Mais il négligea ces derniers repaires de l’indépendance pour se consacrer tout entier à organiser et à pacifier sa conquête.

Rome. L'armée et le territoire Source : RÉCIT national de l'univers social Si l'Empire romain a pu atteindre une certaine étendue, c'est grâce à une armée disciplinée et bien entraînée. D'une guerre à l'autre, d'un territoire à un autre, l'armée attaquait les peuples des régions voisines, puis de régions de plus en plus éloignées. Histoire romaine - Théodore Mommsen Sortons enfin des sphères étroites et monotones de l’égoïsme politique, qui n’a mené ses combats que dans ou dans les rues de la capitale. L’histoire, dans sa marche, nous conduit vers un monde où s’agitent d’autres et plus importantes questions que celle de savoir si le premier monarque de Rome s’appellera Gnæus, Gaius ou Marcus. Il nous sera permis sans doute, au seuil d’événements. dont les conséquences pèsent encore sur les destinées du monde, de jeter autour de nous les -yeux, et de retracer, comme en un tableau d’ensemble, les éléments et les rapports au milieu desquels se placent la conquête par les Romains du territoire de actuelle, et leurs premiers contacts avec les habitants de, l’Allemagne et de .

Les romains 1 : Organisation des légions romaines L'armée romaine est organisée en légions et son général en chef est l'empereur. Subdivision d'une légion Par exemple, l'armée romaine durant le siège d'Alésia était composée de 12 légions, soit près de 70000 légionnaires (dont certains étaient d'ailleurs des gaulois !). Ils parviendront par leur siège à soumettre les 80000 gaulois retranchés dans leur oppidum et résisteront aux 240000 fantassins et 8000 cavaliers de l'armée de secours gauloise. L'Alésia de M. Reddé M. Reddé, directeur d'études à l'École pratique des Hautes Études est l'auteur d'un Alésia fort documenté, souscrivant à l'opinion dominante (Alise) mais qui n'emporte pas toujours, la conviction du lecteur de passage alors même que celui-ci sur certains points partage son avis. Ainsi M. Reddé ne croit pas à un plan prémédité de Vercingétorix susceptible d'attirer César à Alésia : en premier lieu c'était contraire à sa tactique de la terre brûlée. Et que pouvait-il faire de plus que ce qu'il n'avait pu faire avant ?

Rome : des origines à la fin de la République Comme énoncé précédemment, la progression choisie a pour objectif de développer la compétence critique des élèves en confrontant documents de fiction et documents historiques. Aussi le cours présenté essaie de répondre à cet objectif. La 1ère partie porte sur le mythe et la réalité des orgines de Rome en comparant la BD Alcibiade Didascaux chez les Romains à l'Histoire de Rome de Tite-Live, puis aux traces archéologiques.

Related: