background preloader

Décrire et analyser une photographie

Décrire et analyser une photographie
Voici quelques pistes pour décrire et analyser une photographie. Cette fiche est un peu complexe et peut être adaptée au niveau des élèves et à la façon dont on souhaite travailler autour de la photographie (voir deux exemples avec barème de notation en fin d'article). I - DESCRIPTION d’une PHOTOGRAPHIE 1) Au dos de la feuille, décrire en quelques lignes ce que représente la photographie : lieu, objets, personnage, action … 2) Observer les détails, en cochant les bonnes réponses ◊ et en complétant les « … » : Énumérez les objets qui jouent un rôle ◊ secondaires …… ◊ essentiels …… Ont-ils un rôle ◊ descriptif ◊ informatif Donnent-ils un indice sur le lieu ◊ l’époque ◊ les personnages ◊ l’action Lequel ? ◊ Décor intérieur ◊ extérieur ◊ Pas de décor ◊ Paysage ◊ naturel ◊ urbain ◊ Décor ◊ réaliste ◊ stylisé ◊ Pas de personnage ◊ Portrait ◊ Plusieurs personnages (nombre : ……..) Les personnages ◊ posent ◊ sont pris sur le vif ◊ Un personnage est mis en valeur : C’est ………………………… LES REGARDS sont dirigés vers

http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-decrire-et-analyser-une-photographie-55827363.html

Related:  Analyses & Sémiologie...Analyse des photographiesARTS VISUELSAnalyse d'imagesPhotographie

Analyse esthétique d'une photographie de Robert Doisneau - Bolides à Paris Analyse La première lecture de l'image invite à comparer l'énorme taille du véhicule de l'adulte à droite à la taille réduite de l'automobile à pédales de l'enfant à gauche. Quasi instantanément le spectateur est conforté dans cette comparaison par le regard croisé de l'enfant qui souligne l'existence d'un rapport établi entre les 2 véhicules : L'enfant est sur le trottoir et la voiture sur la chaussée. Analyser une image – conseils Lorsqu’on regarde une image, on recueille de l’information. "Une image vaut mille mots" comme le dit si bien le proverbe. Comment analyser une image? L’idéal est de disposer d’une grille à compléter avec les informations pertinentes. En voici un exemple.

Organiser une séquence autour de la photographie Voici quelques pistes assez larges, pour travailler autour de la photographie. Tout dépend du temps et du matériel dont on dispose, des savoirs que l'on veut transmettre aux élèves... On peut se focaliser davantage sur l'histoire, l'aspect technique (techno, chimie), la démarche esthétique (arts plastiques), l'analyse (français)... Le sens des images » Analyse d’une photographie : “Felix, Gladys et Rover” d’Elliott Erwitt (1974) Quelle drôle de photo ! Et quel chien étrange ! Voilà les premières réactions que peut susciter ce cliché tout à la fois étonnant, comique et bizarre. Il s’agit d’une photographie d’Elliott Erwitt qui s’est fait, entre autres, une spécialité d’immortaliser le meilleur ami de l’Homme (voir son livre Quelle vie de chien). Photographie singulière donc, au titre d’ailleurs tout aussi cocasse, qui tout à la fois amuse et surprend.

Bill Brandt Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Brandt. Bill Brandt ( - ) était un photographe et photojournaliste anglais. Biographie[modifier | modifier le code] Il grandit alors que la Première Guerre mondiale fait rage. Analyse d'oeuvre : Les expulsés d'Ernest Pignon Ernest L’intérêt d’aborder l’œuvre « Les expulsés » d’Ernest Pignon Ernest en histoire des arts ne fait aucun doute. Son impact sur le public en lien avec le contexte du moment à Paris l’inscrivent dans une perspective historique ; un fait marquant de l’actualité. Mais comment un simple dessin marouflé sur la façade d’un immeuble peut-il susciter autant de questions ?

F/1.4 – A pleine ouverture This website would like to remind you: Your browser (Firefox 17) is out of date. Update your browser for more security, comfort and the best experience on this site. Filtres : Tout afficher professionnel compositing portrait intermediaire backstage humeur materiel facile workflow interview photoshop lightroom prise_de_vue mariage critiques business studio strobisme concours difficile Business Tarifez vos photos d'art

ARMAN AUTOPORTRAIT ROBOT ANALYSE HDA HISTOIRE DES ARTS : Comment se raconter et donner une image de soi ? Titre : « Autoportrait Robot » Nom de l’artiste: Arman (né en 1928 – mort en 2005)Date de réalisation : 1992Genre : Autoportrait Mouvement : Nouveaux Réalistes Technique : Collage réalisé avec des objets hétéroclites recouverts de plexiglas. Format : vertical dit format portrait de 120 x 90 x 24,4 cm. On commanda à Arman un autoportrait et il estimait qu’un portrait de lui peint ne pouvait être réalisé que par un autre artiste. Il honora sa commande de la façon suivante.Arman créa avec d’autres artiste le groupe des « Nouveaux Réalistes » qui travaillaient souvent avec les objets de récupération et abordaient le réel d’une nouvelle manière. On considérait ce mouvement un peu comme le mouvement Pop Art Français.

Le sens des images » Analyser une photo : « The Kid » (1921) Photo de plateau de The Kid (1921) de Charlie Chaplin Cette photo publicitaire anonyme représentant Charlot (Charlie Chaplin) et le Kid (Jackie Coogan) est l’une des plus célèbres associées à l’œuvre du cinéaste. Sans doute parce qu’elle évoque l’un des meilleurs films de l’auteur – son premier long intitulé The Kid sorti en 1921 – mais aussi, assurément, parce qu’elle nous émeut, en dehors de toute référence au film, par sa puissance visuelle universelle évoquant tout à la fois la pauvreté, l’enfance et la paternité. Un décor à la Dickens

Bill Brandt « Le travail du photographe consiste, en partie, à voir les choses plus intensément que la plupart des gens. Il doit avoir et garder en lui la réceptivité de l’enfant qui regarde le monde pour la première fois, ou celle du voyageur qui découvre une contrée exotique… ils ont en eux une aptitude à l’émerveillement… » Bill Brandt a su voir plus intensément que d’autres l’envers des visages et des choses. Sans doute parce qu’il était à la confluence de bien des fleuves. Éducation germanique austère et autoritaire, culture anglaise et séjour parisien au milieu de l’effervescence surréaliste, en lui se mélangeaient le Danube, L’Elbe, la Seine et la Tamise. Corseté dans les traditions, il n’aura de cesse que d’inventer un autre regard sur le monde.

Related: