background preloader

Ceci est une Révolution : ce que l'Open Source a changé

Logiciel libre et open source Revenons aux origines. Le logiciel libre est imaginé dans les années 80 par Richard Stallman. Il affirme que les programmes informatiques doivent pouvoir être librement utilisés, et surtout étudiés et modifiés. Utopique pour certains, il amorce pourtant une véritable révolution, qui 20 ans plus tard a bousculé toute l'économie du logiciel, et bien au delà. Fin des années 90, certains préfèrent l'appellation alternative de logiciel "open source" pour désigner à peu près la même chose, mais en mettant en avant non pas tant la liberté, que les qualités spécifiques de ces programmes réalisés de manière collective, peu centralisée, dont le code source (le programme tel qu'il est écrit par un informaticien) est disponible et peut être modifié, utilisé pour créer de nouveaux programmes, des oeuvres dérivées. A certains égards, l'open source est un mouvement humaniste. Dans l'informatique, une révolution aux multiples facettes Open Innovation Open Art Open hardware

http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20120917trib000719886/ceci-est-une-revolution-ce-que-l-open-source-a-change-.html

Related:  Culture Open SourceReflexions sur le collaboratifMakers & Open sourcetuto

L’open data est-il un leurre politique ? Evelyn Ruppert - MyScienceWork.com Notre partenaire MyScienceWork a choisi d’interroger Evelyn Ruppert, maître de conférence en sociologie au Goldsmith College de Londres et spécialiste des données. L’open data tel qu’il est orchestré par le gouvernement britannique depuis 2010 ne permet pas aux pouvoirs publics de renouer avec la confiance : sous sa forme actuelle, l’Etat ne dévoile jamais tout ce qu’il renferme. Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs Première femme à obtenir un Prix Nobel d’économie (en 2009) pour ses développements sur la théorie des communs [1], Elinor Ostrom est décédée ce mardi 12 juin, à l’âge de 78 ans. Chercheuse politique infatigable et pédagogue ayant à cœur de transmettre aux jeunes générations ses observations et analyses, elle avait, malgré sa maladie, continué son cycle de conférences et la rencontre avec les jeunes chercheurs du domaine des communs au Mexique et en Inde. Récemment encore, elle exprimait son sentiment d’urgence à propos de la conférence Rio+20 qui se déroule actuellement [2]. Une conférence durant laquelle le terme de « communs » devient un point de ralliement, jusqu’à figurer dans le titre du « Sommet des Peuples pour la justice sociale et environnementale en défense des biens communs ».

RIOT : un OS open source pour l’Internet des Objets Salon CeBIT 2014 © Inria / Photo G. Maisonneuve À l’occasion du CeBIT, le plus grand salon informatique du monde, qui se tiendra du 10 au 14 mars à Hanovre (Allemagne), Emmanuel Baccelli, chercheur Inria et professeur invité à la Freie Universität Berlin va présenter un système d’exploitation RIOT, spécialement conçu pour l’Internet des objets. Qu’est-ce que l’Internet des objets, ou Internet of things (IoT) en anglais ? L’IoT propose de faciliter la communication à grande échelle entre objets d’une part et l’interaction entre humains et objets d’autre part.

Comment diffuser l’écran d’une tablette ? Il est souvent utile de pouvoir projeter sur un vidéoprojecteur l’écran de sa tablette ou de celle d’un élève. Usage d’une tablette La diffusion de l’écran de la tablette peut se faire de trois manières différentes, qu’il faut bien distinguer : la projection de l’écran complet de sa tablette : c’est toute l’activité de la tablette qui sera visible sur un vidéoprojecteur, l’utilisation de toutes les applications. la projection d’une seule application : ne sera alors projeté que le contenu de l’application en cours d’utilisation. L’intérêt est donc bien plus limité.

Des projets open-source qui changent le monde Source: Open (opensource.com) Ouverture, partage, transparence, inclusion et autonomie font partie des maîtres-mots de l’Open-Week qui se déroule en Ile-de-France jusqu’au 11 avril. Une occasion rêvée pour revenir sur de multiples projets développés dans un état d’esprit et une culture libres et ouverts. Ça coule de source Les partisans du logiciel libre, Richard Stallman en tête, savent à quel point leur vision du monde est politique. « Leur idéal se construit autour de trois valeurs« , explique Sébastien Broca, auteur d’Utopie du logiciel libre (Ed. Le Passager clandestin), « l’autonomie dans le travail, conçue de manière horizontale et décentralisée, et comme un moyen de se réaliser en tant que personne ; la maîtrise et le contrôle des technologies, avec une approche de leur conception tout comme de leurs usages ; la circulation de l’information et le partage du savoir, de manière à rompre l’impérialisme intellectuel pour profiter à plein du potentiel d’Internet ».

Michel BAUWENS- Et si la ville anticipait l’émergence d’une économie peer-to-peer ? Propos recueillis par Emile Hooge-Octobre2012. Michel Bauwens est le fondateur de la Foundation for Peer-to-Peer Alternatives. Il est chercheur associé en sciences de l’information à l’Université d’Amsterdam, et expert auprès de l’Académie Pontificale des Sciences Sociales. Il est également administrateur de l’Union des Associations Internationales (Bruxelles).Il a commencé sa carrière dans l’industrie pour British Petroleum et Belgacom et créé plusieurs start-up dans le domaine de l’Internet. Depuis, il a enseigné l’anthropologie numérique à ICHEC/St. L'open source, un travail d'amélioration continue et communautaire qui séduit les industriels Alors que sur fond de guerre des brevets chacun lutte plus que jamais pour conserver ses secrets industriels, le mouvement du partage fait son chemin et l’open source commence ainsi à créé sa place dans l’industrie. Dans un premier temps, l'open source s’est fortement développé dans le domaine de l’informatique et des logiciels. La communauté Mozilla ou celles contribuant à GNU/Linux par exemple ont mis à disposition de tous de nombreuses briques de code. Les start-up s'en sont largement saisi, afin d’être efficaces rapidement et à moindre coût.

Le QR code, c’est quoi ? Quelles sont les applications marketing Le QR code est déjà intégré depuis plusieurs mois dans les outils marketing de certaines entreprises. Si le nom de “QR Code” ou “Flashcode” ne vous dit rien, l’image ci-dessous vous parle sûrement plus. Le QR code (en français code QR) est un code barre 2D dont le contenu masqué peut être lu très rapidement. Ce qui le différencie d’un code barre “classique” est qu’il peut contenir beaucoup plus d’informations et est directement accessible depuis les Smartphones. Pour que le QR code fonctionne, il faut télécharger une application via son mobile (par exemple Barcodes pour iPhone ou mobiletag pour Android).

LibraryBox 2.0, le partage open source des ebooks en bibliothèque mars 6, 2014 dans Veille du collectif « La première mouture de la Library Box se greffait sur le réseau interne de l’établissement, et l’usager devait donc y accéder. Un projet Kickstarter a donc été lancé pour améliorer l’outil, en proposant aux utilisateurs le téléchargement d’un logiciel, qui permet cette fois d’accéder à la Library Box en WiFi. Ce software est en téléchargement sur le site officiel de la bête. Le bibliothécaire désireux de mettre en place ce service devra toutefois s’y connaître en informatique : s’il est possible d’acheter une Library Box entièrement configurée et prête à l’emploi, fabriquer la sienne est un chouia plus difficile.

Related: