background preloader

2nde Guerre Mondiale

2nde Guerre Mondiale

Voyages en résistances STRUTHOF, l'ancien camp de concentration de Natzweiler en Alsace | déportés, déportation et résistance La Seconde Guerre mondiale (1939-1945) La marche à la guerre En Europe arrivée au pouvoir de Mussolini et d’Hitler, remilitarisation de la Rhénanie 1936, l’Anschluss 1938, Conférence de Munich 1938, pacte germano-soviétique 1939. En Asie protectorat du Japon sur la Mandchourie 1931, offensive japonaise sur la Chine 1937. La guerre en Europe 1939 - mai 1941 Invasion de la Pologne septembre 1939, la drôle de guerre, Narvik, la grande offensive à l’Ouest, l’armistice juin 1940, bataille d’Angleterre, guerre sous-marine, occupation de la Yougoslavie et de la Grèce. La guerre éclair Blitzkrieg, l’utilisation combinée de l’aviation et des divisions blindées permet à l’armée allemande de remporter des succès foudroyants au début du conflit. La bataille d’Angleterre juillet novembre 1940 L’opération Otarie à partir de juillet 1940, les différentes phases de la bataille d’Angleterre, le Blitz commence le 7 septembre, les grands raids aériens sur Londres et les grandes villes anglaises. La guerre devient mondiale juin 1941 – fin 1942

Carte animée : génocide SGM Cette carte fait partie d’un ensemble de 15 cartes animées portant sur La Seconde Guerre mondiale 1939-1945 L’antisémitisme d’Hitler et de son régime se radicalise au cours de la Seconde Guerre mondiale et, dans la terminologie nazie, le mot Entfernung (éloignement) qui désigne le projet d’expulser les populations juives est remplacé par le mot Endlösung (solution finale). L’occupation qui suit l’invasion de la Pologne au mois de septembre 1939 est d’une extrême brutalité : les élites polonaises sont massacrées de façon planifiée et les communautés juives sont progressivement confinées dans des ghettos. Le premier est créé à Piotrkow dès le moi d’octobre 1939, puis leur nombre se multiplie rapidement. Les plus grands sont créés à Lodz et Varsovie dans le courant de l’année 1940, puis à Cracovie et Lublin au début de l’année 1941. A l’intérieur de ces ghettos polonais sont également confinés des dizaines de milliers de Juifs déportés depuis la partie ouest du Grand Reich.

Stalingrad : les héroïnes cachées de l’Armée rouge - 13/03/2013 - News et vidéos en replay - L'Ombre d'un doute Les femmes combattantes de l’armée russe pendant la seconde guerre mondiale : un phénomène militaire quasiment inconnu des occidentaux, voire tabou… Fiction, propagande ou réalité ? La rumeur persistante parle d’un million de jeunes femmes soviétiques qui auraient combattu. La réalité serait plutôt de 520.000 femmes engagées sur le front. L’Ombre d’un doute est parti sur les traces des héroïnes cachées de l’Armée Rouge. Nous sommes allés à l’école de snipeuses de Podolsk, à la maison des officiers d’Engels là où ont été formés les régiments féminins, nous sommes retournés également sur les lieux de mémoire de la bataille de Stalingrad. Nous avons rencontré les dernières survivantes, ces héroïnes cachées, qui nous ont livré leurs souvenirs de combattantes… C’est dans l’aviation que les femmes vont se distinguer de la manière la plus spectaculaire. Le modèle de la femme combattante a été abondamment utilisé par la propagande soviétique pendant la guerre.

Visite virtuelle d'Auschwitz

Related: