background preloader

Concept de groupe

Concept de groupe
Un groupe peut être définit comme deux personnes ou plus qui vont, pendant un temps, interagir, s’influencer mutuellement et se percevoir comme un « nous ». Ainsi, un groupe de personnes dans une file d’attente d’un supermarché par exemple n‘est pas considéré comme un groupe. Les psychologues sociaux parlent d’agrégat pour qualifier cet ensemble de personnes. On parle de groupe si les critères suivants sont réunis : Il existe différents types de groupe : les groupes familiaux, d’amis, de travail… Les auteurs, tel que Cooley dès 1909, différentient : Les groupes primaires : petit groupe de personnes entretenant des relations intimes et régulières. On différentie aussi : Les recherches s’intéressent surtout aux groupes restreints pour des raisons pratiques. Référence: Ouvrage dirigé par P.Gosling "Psychologie sociale" Tome1 "L'individu et le groupe"

http://www.psychologie-sociale.com/index.php?option=com_content&task=view&id=130&Itemid=94

Related:  identité culturelle scarification africaine tatouagethème 11erestmg10rg

Identité 1L’identité est constituée par l’ensemble des caractéristiques et des attributs qui font qu’un individu ou un groupe se perçoivent comme une entité spécifique et qu’ils sont perçus comme telle par les autres. Ce concept doit être appréhendé à l’articulation de plusieurs instances sociales, qu’elles soient individuelles ou collectives. 1 George H. Mead, L’Esprit, le soi, et la société, Paris, puf, [1934], coll. « Le lien social », (...) 2 Erving Goffman, La mise en scène de la vie quotidienne. «3 minutes contre les idées reçues». Jean-Luc Mohr : «Le paradoxe de la rémunération», Ag2r Au sein des entreprises, le sujet de la rémunération est souvent épineux. Dans cette vidéo, Jean Luc Mohr, Président d’Experts-Comptables de France, fait le point sur cette question… et tous ses paradoxes ! Cet expert balaie ici nombre d’idées reçues. Première idée reçue sur la question : non, tous les salariés ne connaissent pas précisément leur niveau de rémunération. Jean-Luc Mohr aborde également la notion de rémunération différée (plans épargnes entreprise, PERCO,etc.), les avantages en nature, (chèques services, les chèques transports, …).

McDonald's : du ketchup et de la mayo pour soigner les salariés brûlés McDonald's invente une nouvelle recette de grand-mère contre les brûlures (sic)... 33% des employés du fast-food qui se sont brûlés sur leur lieu de travail se seraient vu proposer de soigner leurs blessures avec du ketchup, de la moutarde ou de la mayonnaise. C'est ce que montre une étude du cabinet Hart Research Associates menée en ligne sur 1.426 salariés de la chaîne aux Etats-Unis et relayée par "Le Guardian" et "Le Monde". Et les brûlures sont loin d'être anecdotiques : quatre employés sur cinq disent avoir été brûlés au travail l'an passé. 58% disent l'avoir été plusieurs fois, pointant le manque d'effectifs et la pression constante dont ils sont l'objet pour accomplir toujours plus vites leurs tâches. Les salariés blessés évoquent des bacs de graisse bouillante manipulés sans protection, les jets d'huile de friteuse, une trousse de premiers soins complètement vide...

Halpern Catherine, Ruano-Borbalan Jean-Claude, Dir., Identité(s) : L’individu, le groupe, la société 1L’ “identité”, voilà un concept qui peut être mobilisé pour interpréter, tout ou par­tie, la plupart des phénomènes sociaux. Comme le relève Jean-Claude Ruano-Borbalan dans sa conclusion, « la définition de l’identité individuelle ou collective [est] au cœur de la compré­hension des mutations sociales contemporaines : crises de l’identité nationale, guerres identi­taires (religieuses, ethniques), recomposition des identités religieuses ou familiales, rôle central de l’identité individuelle » (p.356). 1 Comme le constate G.

La participation et l'actionnariat salarié Dernière mise à jour le 7 janvier 2014 Synthèse L’épargne salariale est un ensemble de dispositifs dont l’objectif est d’associer les salariés aux résultats de leur entreprise et de favoriser l’épargne collective et le développement des investissements des entreprises. Distincte du salaire, modalité de reconnaissance du travail fourni et élément de motivation la participation financière fait le plus souvent partie de la politique de rémunération globale de l’entreprise. Les sommes qui en sont issues n’ont toutefois pas le caractère de rémunération au sens du Code de la sécurité sociale. Les dispositifs d’actionnariat salarié sont parties intégrantes de l’épargne salariale et de la participation ; ils vont aussi émerger de nouvelles règles quant à la participation à la gestion et aux instances de l’entreprise.

Quelles valeurs pour l'entreprise de demain ? Selon une enquête réalisée chez les moins de 35 ans, le trio de tête des valeurs souhaitées sont l'adaptabilité, l'écoute et le professionnalisme. «Les jeunes de la génération Y ne sont pas si différents de leurs aînés. Ils utilisent ce que leur apporte le progrès technique mais leurs fondamentaux sont les mêmes», assure Marc Lebailly, associé du cabinet ACG, qui a identifié, sur la base des mots retenus par les jeunes, les organisations qui les attirent. Résultat: 31 % aspirent à travailler dans des entreprises de type anglo-saxon ; 20,5 % dans des sociétés de type start-up ; 20 % dans des organisations solidaires et 9 % dans la fonction publique. Une autre étude, inédite celle-ci et réalisée par le cabinet de conseil en stratégie Kea & Part­ners, mesure les valeurs souhaitées par les Français en entreprise.

Musée Historique d'Abomey Abomey, actuelle ville de la République du Bénin, dans le Golfe de Guinée, était la capitale de l'ancien royaume du Dahomey (Danhomè). Elle est située environ à une centaine de kilomètres à l'intérieur des terres. Au cœur de la cité, les Palais Royaux sont un témoin matériel majeur de cette civilisation. Le musée historique d'Abomey a été créé en 1943 par l'administration coloniale française.

L'actionnariat salarié, une arme stratégique Tout entrepreneur a intérêt à intégrer l'actionnariat salarié dans sa stratégie. Ceux qui le pratiquent peuvent attester qu'il change l'ambiance dans l'entreprise et améliore considérablement l'efficacité des équipes. Les collaborateurs, du fait de leur participation au capital, ont un accès naturel à la gouvernance (pas la peine de faire des législations contraignantes), ils sentent que les décisions stratégiques sont prises avec eux. Le responsable d'entreprise devient ainsi redevable de l'argent que ses employés ont placé en elle. Cela encourage à développer l'information et les méthodes participatives qui augmentent la motivation. Personne ne peut dire aujourd'hui si la création de valeur ira au capital ou au travail ; avoir des actionnaires salariés les met des deux côtés tout en leur apprenant à apprivoiser l'inconnu.

Culture d’entreprise : décodez tous les usages et les non-dits - 1 Pour survivre en entreprise, il est souvent crucial de suivre des règles tacites et de décrypter certains codes secrets. Attention : en la matière, le diable se loge dans les détails. Dans le film Quai d’Orsay, quand le jeune Arthur Vlaminck, future «plu-me» du ministre inspiré par Dominique de Villepin, débar­que au ministère des Af­faires étrangères en chaussures à bout carré, il focalise tousles regards. «Au ministère, c’est bout pointu», lui glisse-­t-on avec condescendance. Identités sociales, identités culturelles et compétences - Patrick Charaudeau Version imprimable Introduction Il est d’autant plus important de réfléchir sur les questions d’identité sociale et culturelle que nos sociétés dites modernes traversent des crises : crise identitaire, crise culturelle, crise générationnelle, crise dans l’enseignement, crise citoyenne, etc. du moins, en est-il question dans les médias, les ouvrages à succès, les conversations amicales.

Définition de l'indicateur "rémunération" - Travail C’est la rémunération globale au sens de l’article L. 3221-3 du code du travail qui doit être prise en compte. Celle-ci comprend le salaire de base mais également les avantages en nature ou primes payées directement ou indirectement par l’employeur, ces différents éléments pouvant être distingués pour améliorer l’analyse. Le tableau croisé mentionnera la rémunération moyenne globale, accompagnée, si nécessaire, d’une colonne mentionnant l’existence ou l’absence de spécificités propres à l’entreprise en terme de rémunération ou d’avantages en nature (primes liées à des sujétions particulières telles que le travail posté, le travail de nuit, les astreintes ou encore l’existence de logements de fonction visant une population particulière, etc… ) Au regard des spécificités de rémunération existant dans l’entreprise, le choix pourra être fait de choisir plutôt la rémunération médiane que la rémunération moyenne.

L’adhésion des employés à l’organisation chez McDonald’s Origine : www.cairn.info/revue-nouvelle-revue-de-psychosociologie-2006-1-page-117.htm Hélène Weber « L'adhésion des employés à l'organisation chez McDonald's », Nouvelle revue de psychosociologie 1/2006 (n° 1), p. 117-127. Hélène Weber, psychologue, docteur en sociologie, membre du Laboratoire de changement social de l’Université Paris VII, helene.weber (at) tiscali.fr. McDonald’s se présente comme une entreprise offrant à ses employés des conditions de travail et un contenu d’activité particulièrement contraignants et peu épanouissants (taylorisation des tâches, station debout quasi permanente, horaires décalés, etc.). Pourtant, une proportion non négligeable d’entre eux projette d’y faire carrière et adhère profondément à l’organisation.

L'animisme au Bénin - Texte introductif Les photographies présentées sur ce support proviennent du fonds documentaire du Centre béninois de la recherche scientifique et technique qui les a héritées de l'IFAN (Institut fondamental d’Afrique noire) Elles sont presque toutes l'oeuvre de Pierre Fatumbi Verger qui exerça au bénéfice de l'IFAN ses talents de photographe. Très vite cependant, l'attrait du mystérieux allait prendre le dessus et transformer le chasseur d'images ethnographiques en un ardent ami et défenseur des cultes traditionnels au point de s'y faire initier. Son propre pays d'origine, le Brésil, du fait de la traite négrière, est resté un "conservatoire" de très grande valeur des cultes vodun ou Orisha. Mais tout a commencé par le regard car sans la séduction et l'intérêt des scènes qui s'offraient à lui, jamais il n'y aurait eu d'étude. Pour l'ethnologue, ces religions furent dès lors un trait d'union privilégié entre les deux rives de l'Atlantique, l'Afrique au Sud du Sahara et le Brésil. Joseph Codjovi E.

Related: