background preloader

Concept de groupe

Concept de groupe
Un groupe peut être définit comme deux personnes ou plus qui vont, pendant un temps, interagir, s’influencer mutuellement et se percevoir comme un « nous ». Ainsi, un groupe de personnes dans une file d’attente d’un supermarché par exemple n‘est pas considéré comme un groupe. Les psychologues sociaux parlent d’agrégat pour qualifier cet ensemble de personnes. On parle de groupe si les critères suivants sont réunis : Il existe différents types de groupe : les groupes familiaux, d’amis, de travail… Les auteurs, tel que Cooley dès 1909, différentient : Les groupes primaires : petit groupe de personnes entretenant des relations intimes et régulières. On différentie aussi : Les recherches s’intéressent surtout aux groupes restreints pour des raisons pratiques. Référence: Ouvrage dirigé par P.Gosling "Psychologie sociale" Tome1 "L'individu et le groupe" Related:  `test 1018

Indicateurs de performance, ressources humaines | Tss Performance : A chacun son tableau de bord Bonjour Comme vous le savez, en général le vendredi est un jour réservé sur le thème des tableaux de bord dans notre blog. Il est important de noter qu'un tableau de bord n'est pas tout simplement la belle présentation des graphiques dans des feuilles comme je le fait si souvent, mais c'est surtout le message qu'il contient. Un tableau de bord peut être considéré entre autre comme une représentation visuelle des indicateurs de performances qui nous aident à atteindre nos objectifs à moyen-long termes. De cette définition, on comprend que le contenu (indicateurs de performance) d'un tableau de bord est tout aussi important que le visuel. Dans les articles précédents j'ai présenté des exemples : · d'indicateurs du service financier (ici, ici et ici) · d'indicateurs marketing (ici) Aujourd'hui je vais présenter quelques exemples d'indicateurs de performance pour la gestion des ressources humaines. Taux d'absentéisme: Taux de formation: Calcul:Nombre de salariés formés/Effectif ou encore

Théorie de la dissonance Cette théorie met l’accent sur la nécessité pour l’individu de disposer de connaissances consistantes entre elles. Pour les théoriciens, une cognition (élément de connaissance, croyance ou opinion) en implique psychologiquement une autre.Il existe trois types de relation possibles entre deux cognitions : Relation de neutralité (exemple : J’aime les fruits et il fait beau) Relations de consonance (exemple : J’aime les fruits et j’en achète toutes les semaines au marché) Relation de dissonance (exemple : Je déteste les fraises et je suis entrain de manger une salade de fraise) Festinger considère l’état de dissonance comme un état motivationnel. Les théoriciens nous disent également que plus la dissonance ressentie est importante, plus la réduction de la dissonance sera importante. Pour réduire la dissonance ressentie, l’individu met en place des processus dont il dispose comme par exemple : changer d’attitude à l’égard de l’objet pour lequel il se trouve en état de dissonance.

Soi (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Soi. Soi signifie dans l'acception courante la personne, ou l'individu qui se désigne lui-même. Carl Gustav Jung utilise le mot Soi pour distinguer une personne au-delà de ce qu'elle en perçoit (cette perception étant le Moi). « le Soi est la donnée existant a priori dont naît le Moi. En tant que totalité, le Soi est nécessairement paradoxal : toute qualité qui lui est attribuée s'y voit accompagnée de son opposé : seule la capacité de direction de la conscience du Moi permet la différenciation entre les contraires, et révèle donc cet aspect paradoxal du Soi, plus précisément de la conscience que l'on peut en avoir. Apparu dès le texte de 1902 (Psychologie et pathologie des phénomènes dits occultes) le terme de Soi ne prend valeur conceptuelle pour Jung que dans les Métamorphoses de 1912. Michael Fordham est un élève anglais de Jung qui s'est intéressé au développement de l'enfant. Portail de la psychologie

McDonald's : du ketchup et de la mayo pour soigner les salariés brûlés McDonald's invente une nouvelle recette de grand-mère contre les brûlures (sic)... 33% des employés du fast-food qui se sont brûlés sur leur lieu de travail se seraient vu proposer de soigner leurs blessures avec du ketchup, de la moutarde ou de la mayonnaise. C'est ce que montre une étude du cabinet Hart Research Associates menée en ligne sur 1.426 salariés de la chaîne aux Etats-Unis et relayée par "Le Guardian" et "Le Monde". Et les brûlures sont loin d'être anecdotiques : quatre employés sur cinq disent avoir été brûlés au travail l'an passé. 58% disent l'avoir été plusieurs fois, pointant le manque d'effectifs et la pression constante dont ils sont l'objet pour accomplir toujours plus vites leurs tâches. Les salariés blessés évoquent des bacs de graisse bouillante manipulés sans protection, les jets d'huile de friteuse, une trousse de premiers soins complètement vide... "Mettez de la mayonnaise dessus" 28 plaintes contre McDonald's Laura Thouny

Ce qu’il ne faut absolument pas dire lors d’un entretien d'embauche Même si la crise laisse augurer des mois probalement plus difficiles sur le marché du travail, les cadres voient, pour le moment, se multiplier les opportunités. L’Apec l’a encore constaté voici quelques jours : les offres d’emploi se multiplient pour les cadres. L’occasion de faire le grand saut pour ceux qui sont en poste, et une chance de rebondir pour les demandeurs d’emplois. Reste à passer l’épreuve sans encombre. 1. "Ne dites jamais du mal d'un employeur, ancien ou actuel. 2. Si évoquer le niveau de sa rémunération est légitime, il sera très mal perçu de demander d’emblée à un recruteur "À combien de congés aurai-je droit ?" 3. Rien n’est pire pour un candidat que de commencer un entretien en demandant : "Combien de temps cet entretien va-t-il encore durer ? Ses conseils : "À l'inverse, faites l'effort de montrer à quel point l'opportunité vous intéresse. 4. Guillaume Colein le dit sans ambages. "Vous ne souhaitez pas que le recruteur vous perçoive comme quelqu'un d'inflexible.

Les indicateurs RH, armes stratégiques Administration du personnel, mesure de l'efficacité des processus RH, analyse des politiques RH... les indicateurs RH, de plus en plus précis, se combinent au sein du SIRH pour offrir un matériau indispensable à la conception des stratégies de ressources humaines. "Les seules armes concurrentielles dont disposent aujourd'hui les entreprises sont l'organisation et le capital humain", affirme le gourou américain des RH, Dave Ulrich. Dans un environnement de plus en plus concurrentiel où évolutions technologiques et mondialisation guident les stratégies, la fonction du capital humain comme source de valeur ajoutée devient en effet primordiale. À quoi servent les indicateurs RH ? À partir des années 1970, la DRH est passée d'un rôle purement administratif (centre de coûts) à un rôle de conseil (source de profit) auprès de la direction générale, avec pour objectif l'amélioration de la productivité de l'entreprise par la gestion du capital humain. Les différents indicateurs RH L'apport du SIRH

Généralités sur la notion d'influence On ne peut parler de l’influence sociale sans traiter de la notion de norme. En effet, malgré la diversité de nos actions et pensées, celles-ci sont en fait incroyablement régulées … La plupart de nos comportements sont très encadrés. Voir le chapitre sur les normes Dans son sens large, on peut définir l’influence sociale comme suit :« L’influence sociale concerne les processus par lesquels les individus et les groupes façonnent, diffusent et modifient leurs modes de pensées et d’actions lors d’interactions sociales réelles ou symboliques. » Dès le début du siècle, avec la psychologie des foules de Le Bon, on observe deux influences théoriques contradictoires. La première approche insiste sur l’imitation et les ressemblances entre les gens pour expliquer les phénomènes collectifs et individuels. Les recherches sur l’influence identifient une source et une cible, un message, son contenu et son support. On distingue habituellement deux types d’influence : Le postulat de base est le suivant:

La soumission à l'autorité On doit cette célèbre expérience à Milgram. Cette expérience a été maintes fois reproduite dans de nombreux pays et les résultats sont toujours aussi convaincants que ceux de Milgram. Cette expérience peut donner des pistes de réflexions sur ce qui peut amener des personnes à torturer (ici par des chocs électriques) d’autres personnes et cela, non pas du fait de leurs caractéristiques individuelles mais du fait d’un contexte spécifique. La procédure est simple : La consigne est simple : Si l’élève donne une mauvaise réponse, le professeur (sujet naïf) doit lui administrer un choc électrique croissant de 15 volts à chaque erreur et cela de 15 jusqu’à 450 Volts où il est d’ailleurs indiqué « danger ». L’expérimentateur habillé de sa blouse blanche n’a le droit de dire que quelques phrases telles que : « vous devez continuer » ou « il faut continuer » ou « continuez » ou « l’expérience veut que vous poursuiviez » ; pour mettre quelques variantes. Conditions générales spécifiques :

Quelles valeurs pour l'entreprise de demain ? Selon une enquête réalisée chez les moins de 35 ans, le trio de tête des valeurs souhaitées sont l'adaptabilité, l'écoute et le professionnalisme. «Les jeunes de la génération Y ne sont pas si différents de leurs aînés. Ils utilisent ce que leur apporte le progrès technique mais leurs fondamentaux sont les mêmes», assure Marc Lebailly, associé du cabinet ACG, qui a identifié, sur la base des mots retenus par les jeunes, les organisations qui les attirent. Résultat: 31 % aspirent à travailler dans des entreprises de type anglo-saxon ; 20,5 % dans des sociétés de type start-up ; 20 % dans des organisations solidaires et 9 % dans la fonction publique. Parmi les dix valeurs souhaitées à l'avenir pour leur entreprise, les Français mettent notamment en avant l'adaptabilité, le professionnalisme, le travail en équipe ou encore la satisfaction client. Communication et confiance Les valeurs des Français en entreprise. » Les jeunes de la génération Y, «un atout» pour l'employeur

Recrutement : les 5 tendances de 2013 Quels outils utilisent les recruteurs ? Comment sélectionnent-ils les candidats ? Dans le cadre de son enquête annuelle sur les pratiques quotidiennes des recruteurs, RegionsJob a identifié les grandes tendances du moment. Crédits photo : Shutterstock.com 1. Les sites web d'offres d'emploi sont utilisés par 82 % des recruteurs. 2. Tic tac... ► 70 % des recruteurs passent moins d’une minute sur chaque CV lors de la phase de sélection des candidats.► 13 % seulement y passent plus de 2 minutes.► La durée moyenne d'un recrutement est de deux mois. Malgré la multiplication des supports, le CV « classique » reste le moyen le plus répandu pour faire valoir sa candidature : 80 % des recruteurs interrogés déclarent ne jamais avoir recours au recrutement sans CV. 3. 66 % des recruteurs interrogés considèrent le parcours comme l’élément le plus important dans la sélection d’un candidat. 4. En moyenne, cinq candidats sont en concurrence. 5. Enquête RégionsJob : le recrutement en 2013

Le salaire : fixation et paiement Dernière mise à jour le 19 juin 2013 Synthèse Le salaire est la contrepartie du travail fourni. A savoir Les procédures d’enchères électroniques inversées sont interdites en matière de fixation du salaire. Sommaire Fiche détaillée Comment est fixé le salaire de base ? Le salaire de base est fixé librement entre l’employeur et le salarié, soit par le contrat de travail, soit par décision de l’employeur (usages, directives, barème d’entreprise, notes d’information…) sous réserve du respect de certaines règles légales et conventionnelles. au temps, en fonction de la durée de travail effectif (c’est le mode le plus courant) ; au rendement, en fonction de normes connues et définies préalablement (guelte, travail aux pièces, prime…) ; au forfait. Dans tous les cas, doivent être respectés : Le salaire de base peut-il être modifié ? Le mode de rémunération et le montant du salaire peuvent être modifiés par accord entre l’employeur et le salarié. Quelles retenues sont possibles ? Le moment du paiement

Préparer son oral pour la sélection du Master 2 Si vous lisez cet article, c’est que vous avez sûrement réussi à passer la première étape de la sélection de Master 2 : la sélection sur dossier ! Félicitations ! Vous êtes maintenant convoqué à la dernière étape, à savoir l’oral, un peu stressé ? C’est tout à fait normal … Pourquoi on stresse ? L’oral c’est toujours une épreuve qui impressionne, rares sont les personnes qui sont parfaitement à l’aise devant un jury et ça, les examinateurs le savent ! Que dois-je préparer pour mon oral ? Je ne reviens pas sur une tenue correcte simple et professionnelle, où vous n’en faites pas trop. - Préparer son projet professionnel et maîtriser son C.V sur le bout des doigts ! Le jury peut vous poser des questions sur votre parcours universitaire et sur vos stages. - Le mémoire Il n’est pas rare que les membres du jury questionnent l’étudiant sur son mémoire, que ce soit au point de vue pratique ou théorique. On peut également vous demander de présenter le mémoire que vous souhaitez faire en master 2.

Culture d’entreprise : décodez tous les usages et les non-dits - 1 Pour survivre en entreprise, il est souvent crucial de suivre des règles tacites et de décrypter certains codes secrets. Attention : en la matière, le diable se loge dans les détails. Dans le film Quai d’Orsay, quand le jeune Arthur Vlaminck, future «plu-me» du ministre inspiré par Dominique de Villepin, débar­que au ministère des Af­faires étrangères en chaussures à bout carré, il focalise tousles regards. L’exem­ple est certes anecdotique mais révélateur du monde du travail – en politi­que comme en entreprise –, où certaines règles sont écrites et d’autres, plus secrètes. L’habit : n’hésitez pas à endosser celui du moine Costume sombre dans la ban­que, jean branché et chemise ouverte dans la pub : le trait vous paraît peut-être caricatural et pourtant… Les codes vestimentaires restent un signal fort de reconnaissance dans l’entreprise. La règle vaut aussi en politique.

Related: