background preloader

Les romains 1 : Organisation des légions romaines

Les romains 1 : Organisation des légions romaines
L'armée romaine est organisée en légions et son général en chef est l'empereur. Subdivision d'une légion Par exemple, l'armée romaine durant le siège d'Alésia était composée de 12 légions, soit près de 70000 légionnaires (dont certains étaient d'ailleurs des gaulois !). Ils parviendront par leur siège à soumettre les 80000 gaulois retranchés dans leur oppidum et résisteront aux 240000 fantassins et 8000 cavaliers de l'armée de secours gauloise. A chaque légion sont attachés : un corps de cavalerie de 120 à 300 hommes (dirigé par des décurions et un préfet), des troupes légères et mobiles recrutées dans les Provinces : les auxiliaires, des troupes recrutées à la frontière de l'Empire et qui conservent leurs armements et leurs usages de combats : les numéri. Sous Auguste, le nombre des légions est de 25, soit environ 165 000 légionnaires et autant d'auxiliaires. La fameuse "tortue" L'équipement du légionnaire Related:  Unitées militaire Armée Romaine AntiqueRome - Des origines à la fin de la républiqueBazar temporaire 4

Cohortes urbaines Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les cohortes urbaines (Latin:Cohors urbana) assument un triple rôle : garde d’honneur pour la ville de Rome dans l'Antiquité romaine, police municipale et aussi, force militaire. Elle sert principalement à maintenir l'ordre dans les grandes villes comme Rome si besoin et elle peuvent aussi combattre afin de défendre la ville ; elle est armée et entrainée comme les légionnaires. Chronologie[modifier | modifier le code] Auguste crée les cohortes urbaines à Rome en 13 av. Organisation[modifier | modifier le code] La hiérarchie des hommes, moins connue en raison des lacunes de la documentation, paraît être calquée sur celle du prétoire. Organisées sur le type des cohortes prétoriennes, mais sans contingent de cavalerie, les cohortes urbaines comprenaient 1 000 hommes par cohorte, voire 1 500 avant Vitellius. Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ a et b Yann Le Bohec, L'armée romaine dans la tourmente.

6ème : Les conquêtes romaines Pour terminer ce chapitre sur la République romaine, la troisième partie s’intéresse aux conquêtes romaines. Comment les Romains ont-ils conquis un vaste territoire et ainsi constitué un empire ? Peinture : La reddition de Vercingétorix, Lionel Royer, XIXème siècle, musée du Puy-en-Velay. Cette partie se décompose en trois : l’exemple de la conquête de la Gaule avec la bataille d’Alésia, l’explication des conquêtes et enfin les conséquences de celles-ci. Voici le diaporama du cours ci-dessous. Pour en savoir plus sur les Gaulois, même si ce n’est pas le sujet principal ici, voici le site créé à l’occasion d’une exposition à Paris sur le sujet : “Les Gaulois, une exposition renversante”. Une vidéo sur Alésia extraite d’un documentaire de France 5 à voir sur Dailymotion et ci-dessous Alésia, que s’est-il passé ? Le site de Jean-François Mangin qui raconte la bataille d’Alésia. La bande-annonce du film Vercingétorix avec Christophe Lambert Une biographie de Jules César sur Wikipedia.

L'ARMEE IMPERIALE ROMAINE L'armée impériale est une armée de métier. Le nombre d'hommes que l'armée Romaine entretenait était d'environ 330 000 hommes (165 000 légionnaires et 165 000 auxiliaires). La hiérarchie de l'armée impériale Romaine : L'Empereur est le général en chef qui a sous ses ordres toutes les forces militaires composant l'armée. La légion impériale : Les légions sont au nombre de 28 sous l'Empereur AUGUSTE et jusqu'à 33 sous le règne des SEVERE. Les cohortes prétoriennes : Elles dérivent de la garde d'honneur du général et deviennent la garde personnelle de l'Empereur. Les cohortes urbaines : Ce sont des milices de citoyens romains pour veiller à la garde de la cité. Les cohortes de vigiles : Ce sont des milices composées d'esclaves puis d'affranchis pour lutter contre les incendies. La cavalerie : Au début de l'Empire, la cavalerie fut organisée en régiments ou alae de 500 hommes. La marine romaine : Le modèle du navire de guerre était la galère, un bateau à rames. Retour au Sommaire

Rome antique La Rome antique est à la fois la ville de Rome et l'État qu'elle fonde dans l'Antiquité. L'idée de Rome antique est inséparable de celle de la culture latine. Ce regroupement de villages au VIIIe siècle av. J. Le tableau d'une ville progressant de manière continue ne correspond pas intégralement à la complexité des faits. La civilisation romaine est souvent regroupée dans l'Antiquité classique avec la Grèce antique, une civilisation qui a inspiré une grande partie de la culture de la Rome antique. La Rome royale[modifier | modifier le code] Premiers Romains[modifier | modifier le code] Fondation de l'Urbs (la Ville) (753 av. La ville de Rome est située au centre de la péninsule italienne, au sud de l'Europe et dans une position centrale du bassin méditerranéen. Légendes[modifier | modifier le code] Les peuples dans la péninsule italienne au début de l'âge du fer : Devenus adultes, ils restaurent le trône de leur grand-père Numitor et décident de fonder une nouvelle ville. Le IVe siècle av.

Vigiles urbains Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Vigiles Urbani, les « yeux de la ville », sont sous la Rome Antique les fonctionnaires chargés de la lutte contre l'incendie et la police. Malgré leur nombre relativement faible, ces soldats jouent un grand rôle dans la vie de la ville. Implémentation[modifier | modifier le code] Le feu a toujours été un problème à Rome. À Rome, ils sont sous le commandement d'un préfet, le praefectus vigilum urbi, nommé dans le rang équestre. D'autres Vigiles stationnent dans les port comme à Ostie. Recrutement[modifier | modifier le code] Il semble que chaque unité ait occupé un excubitorium, un poste de veille, qui est en même temps un camp, castra. Mission[modifier | modifier le code] Ils avaient le pouvoir d'agir contre les voleurs, d'assurer le maintien de l'ordre dans la rue, de poursuivre des esclaves en fuite ainsi que des responsabilités dans l’administration et la justice. La lutte contre le feu[modifier | modifier le code]

Rome : des origines à la fin de la République Comme énoncé précédemment, la progression choisie a pour objectif de développer la compétence critique des élèves en confrontant documents de fiction et documents historiques. Aussi le cours présenté essaie de répondre à cet objectif. La 1ère partie porte sur le mythe et la réalité des orgines de Rome en comparant la BD Alcibiade Didascaux chez les Romains à l'Histoire de Rome de Tite-Live, puis aux traces archéologiques. La 2e partie sur la République romaine cherche à montrer les différences entre république et démocratie. La dernière partie, sur les conquêtes de Rome, repose sur la même démarche méthodologique que la 1ère partie. Le livre utilisé est le Belin (avec des références de documents également pour l'Hatier).

Le soldat romain - Histoires de batailles Rome fut durant des siècles la plus grande puissance européenne et africaine. Son hégémonie est en partie dû dans un premier temps, après avoir unifié les différentes tribus de la péninsule italienne, à une stratégie politique, économique et militaire innovante (mise en place d'un empire puis d'une république – Développement d'une marine de commerce et d'une marine de guerre importante – Mise en place de tactiques militaires basée sur la discipline et l'entrainement – Développement de matériels de guerre) face à des peuples barbares organisés encore en tribu, indisciplinés, sans matériel lourd, sans logistique, sans protection, sans tactique planifiée et surtout, sans politique d'unification. Après avoir conquis, Rome a pu défendre son royaume et vaincre les populations qui lui faisaient la guerre grâce à une armée très puissante. Cette armée était constituée de soldats robustes, bien entraînés et surtout, bien équipés pour le combat. 1.1- Le système d'organisation politique romain.

Empire romain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite d'une période de l'histoire de la Rome antique. Pour les territoires administrés par Rome, voir l'article Province romaine. Empire romain L'Empire fut fondé par Auguste, qui mit fin à la dernière guerre civile, dans la toute fin de la République romaine. En effet, à partir de la fin du IIe siècle, Rome est confrontée à ce que l'historiographie ultérieure a appelé les invasions barbares. À cette époque, le pouvoir était devenu un régime absolu, avec une cour et un protocole de type oriental. Après la division de l'Empire en deux entités — l'Empire romain d'Orient et l'Empire romain d'Occident, la période finale de la partie occidentale, à partir du Ve siècle, est marquée par le délitement continu de l'autorité politique : la puissance militaire s'effondre, l'économie est exsangue, et la domination territoriale se réduit, jusqu'à ne pas dépasser l'Italie. Le règne d'Auguste (-27 à 14)[modifier | modifier le code] ↑ J.

Related: