background preloader

Inde : Portraits d'un Nouveau Monde

Inde : Portraits d'un Nouveau Monde
Le combat des petits paysans indiens Au Sud-Ouest du Gujarat, l'un des Etats les plus industrialisés de l'Inde, la population tribale des Bhils s'organise pour créer une Zone Economique Verte. L'appellation fait référence, avec une certaine ironie aux Zones Economiques Spéciales (les ZES), fers de lance de l'industrialisation en Inde. L'économie rurale se bat face à la tentation du développement industriel La région des Bhils est encore vierge de tout développement industriel. La zone économique verte fédère une centaine de villages. Une philosophie héritée de Gandhi M. L'agriculture indienne est un enjeu mondial L'Inde compte aujourd'hui 800 millions de paysans. Le miracle économique indien a oublié le monde rural Le potentiel agricole de l'Inde est indéniable, mais à la condition d'investir, d'innover et de diversifier. Comment redonner aux paysans indiens leur dignité ? Crédits France Télévisions Direction des programmes : Patricia Boutinard Rouelle Aurélie Hamelin (Responsable du projet) Related:  Planète à vendre coloniser & contrôlereleves123456789

Délices déshydratés Comme vous pouvez le voir, la "famille" s'agrandit ! J'ai le plaisir de vous présenter mon petit dernier, Délices déshydratés paru chez La Plage. Il s'agit d'un livre de recettes plutôt inédites en France, mais relativement connues outre-Atlantique, notamment auprès des adeptes de la cuisine raw (comprenez "cru", "brut"). Les crudivores redoublent de créativité culinaire pour varier leurs menus, tout en respectant le principe zéro cuisson. L'idée, ce n'est pas simplement de faire sécher des fruits mais de composer de vraies recettes qui révèlent leur saveur et leur texture (souple ou croustillante) une fois déshydratée. On émince à la mandoline, on fait tremper des graines, on mixe, on étale à la spatule, on découpe au couteau (parfois même aux ciseaux !) Des chips de légumes (à servir pour l'apéro, les invités seront surpris de manger de la patate douce crue !) Parmi toutes les recettes du livre, j'ai deux gros coups de coeur. La deuxième recette dont je suis fan, ce sont les crackers.

Octobre 2012 Après le Colonialisme, le Mégacolonialisme Au Brésil, le groupe français Louis Dreyfus, spécialisé dans le négoce des matières premières, a pris possession de près de 400 000 hectares de terres : l’équivalent de la moitié de l’Alsace, la région qui a vu naître l’empire Dreyfus, avec le commerce du blé au 19ème siècle. Ces terres sont destinées aux cultures de canne à sucre et de soja. Outre le Brésil, le discret empire commercial s’est accaparé, via ses filiales Calyx Agro ou LDC Bioenergia [1], des terres en Uruguay, en Argentine ou au Paraguay. Si Robert Louis Dreyfus, décédé en 2009, n’avait gagné quasiment aucun titre avec l’Olympique de Marseille, club dont il était propriétaire, il a fait de son groupe le champion français toute catégorie dans l’accaparement des terres. Course effrénée à l’accaparement de terres L’exemple de Louis Dreyfus n’est pas isolé. Trois fois la surface agricole de la France Le phénomène d’accaparement est difficile à quantifier. L’Afrique, cible d’un néocolonialisme agricole ? Qu’importe !

Du blé au pain | Planet-Vie Auteurs : Michèle Mosiniak, Roger Prat et Jean-Claude Roland Adaptation et mise en ligne : Gilles Camus Table des matières 1. Introduction générale Le blé est l'espèce avec laquelle l'homme a commencé à manipuler la nature et gérer le milieu. Auparavant, dans la lointaine préhistoire, il se contentait de prélever ce qui était disponible et se comportait comme tout animal prédateur : avec la mise en culture du blé et la sélection des variétés les mieux exploitables, il a commencé à gérer la production de l'environnement : ce fut la "Révolution Néolithique". L'homme a ensuite appris à extraire le produit qui lui convenait - la farine - et à le transformer, en particulier en pain. Ce dossier rassemble quelques informations scientifiques permettant d'expliquer l'importance considérable du blé dans l'histoire de l'homme. C'est la fête du blé, c'est la fête du pain Aux chers lieux d'autrefois revus après ces choses ! Sagesse Paul Verlaine 2. 2.1. Le blé est à l'origine même de l'agriculture. 3.

locavore'spirit* Guatemala - 60 ans d’ingérence US 8 octobre 2012 Article en PDF : L'économie du Guatemala est actuellement et historiquement entièrement orientée vers la satisfaction du marché extérieur (mines, barrages, call center, agro exportation, tourisme, pétrole, maquilas...). Comment expliques tu cela ?.. Depuis le gouvernement d’Álvaro Arzú, (1996-1999), on a assisté à un tournant dans les investissements privés nationaux et étrangers au profit des secteurs économiques liés aux industries extractives, à la production d’électricité, à l’agro-export et aux services. Le tournant pris par l’économie en direction de ces secteurs s’explique par les prix élevés, sur les marchés internationaux, des minerais stratégiques qui intéressent l’économie de certains pays devenus aujourd’hui des puissances économiques au plan international, comme la Chine et l’Inde. Pourquoi l'Amérique centrale et particulièrement le Guatemala sont des zones géographiques stratégiques pour les Etats Unis ? Haut de la page - Accueil

le blé : origine Le blé civilisateur : où ? quand ? comment ? C'est donc par le blé qu'a commencé la "culture", le mot étant pris dans toutes ses acceptations : agricole et sociale. C'est par cette céréale que l'homme qui avait été nomade, cueilleur et chasseur pendant des centaines de millénaires, s'est fixé et a créé un mode de vie complètement nouveau. Le blé sauvage et la saga du "croissant fertile Cette étape majeure est connue par plusieurs faisceaux de données et de documents. Les espèces archaïques de blé qu'on trouve encore dans ces régions, dispersées parmi d'autres plantes herbacées, sont bien différentes du froment cultivé actuellement. Autre difficulté pour la collecte des espèces primitives : elles avaient des grains "vêtus" c'est-à-dire avec des enveloppes membraneuses qui ne peuvent être détachées par vannage et battage, de plus ces grains étaient petits, pauvres en réserves et surtout dépourvus de gluten : la farine n'était donc pas panifiable. [Haut de la page]

« Citoyens en transition PERENCO franco-UK GUATEMALA 8 octobre 2012 Article en PDF : Les affaires de pétrole ont toujours été liées de près aux pouvoirs parallèles qui règnent en maître au Guatemala, pays dominé depuis des siècles par une oligarchie propriétaire du pouvoir économique, politique et symbolique. Basic Resources est l'entreprise pétrolière, dirigée par la femme d'affaires française Gilberte Beaux, qui vendra en 2001 ses licences d'exploitation à Perenco et notamment, les puits dits « Xan » et l'oléoduc qui permet le transport du cru jusqu'à la côte atlantique. Perenco a été créé en 1992 par Hubert Perrodo. La licence d'exploitation, également connue sous le nom de contrat 2-85, devait prendre fin en août 2010, après 25 ans d'exploitation non renouvelables. Le contrat 2-85 comprend une quarantaine de puits (les puits « Xan ») situés dans le Parc National Laguna del Tigre, dans le département du Petén, au nord du pays. Connivences et modifications (il)légales Militarisation, criminalisation et expulsions forcées

L'hydre au miel : le miel, prinipal ingrédient de l'hydromel Le miel étant le principal ingrédient de l'hydromel, il est normal de lui consacrer quelques pages. Apiservices Honey.com Beehoo White JW: The hive and the honey bee... (1954) White JW et al.: Composition of American honeys, USDA technical bulletin 1261, 1-124 (1962) 20 p about composition of honey, including tables of composition for each kind of flower. White JW: Honey, Adv. Food res. 24, 287-374 (1978) Crane E.: Honey, a comprehensive survey, Heinemann (1979) Gayre G. Pourquoi nous n'apprendrons plus comme avant. Michel Serres et Bernard Siegler La beauté La beauté sauvera t'elle le monde ? Voir plus L'imaginaire C'est le thème du Festival de St Emilion 2010 avec Jorge Semprun, Mireille Delmas-Marty, Jean-François Kahn, Cynthia Fleury ... Voir plus Les Grands Voir plus Le futur C'est le thème des rencontres d'Uriage 2010 avec Yves Michaux, Jean-Jacques Wunenburger, Etienne Klein... Voir plus L'amitié Ou Philia en grec , est le thème du séminaire ( et du livre ) S'ouvrir en l'amitié de Hadrien France-Lanord Voir plus Science D’autres vies dans l’univers ? Voir plus Le monde C'est le thème du festival Philosophia de St Emilion 2009 avec Edgar Morin, Albert Jacquard, Charles Pépin... Voir plus Art L'art et l'espace, c'est le séminaire de François Fédier autour du texte de Martin Heidegger Voir plus La justice C'est le thème des rencontre d'Uriage 2011 avec: Jean-Louis Bianco, Albane Geslin,Monique Castillo,Corine Pelluchon,Pierre Manent, Daniel Innerarity... Voir plus Ethique Voir plus Heidegger Voir plus Le plaisir Que tu plaisir ! Voir plus La santé Voir plus

Septembre 2012, Sierra Leone, l'empire agricole BOLLORÉ s'étend Boulimique, la multinationale françai­se règne déjà sur des dizaines de milliers d’hectares de plantations d’hévéa et de palmier à huile au Cameroun (33 500 hectares), au Liberia (13 500 ha) ou encore en Côte d’Ivoire (23 000 ha) via la holding Socfinaf qu’elle contrôle partiellement. En 2011, la Socfin Agricultural Company (SAC), filiale de Socfinaf, a signé un bail de cinquante ans portant sur 6 500 hectares avec le ministre de l’Agriculture, de l’exploitation forestière et de la Sécurité alimentaire de la Sierra Leone, le Dr. Sam Sesay, afin de développer une plantation de palmier à huile et d’hévéa [1]. La concession est située dans la chefferie de Malen, dans la région de Pujehun (sud-est du pays). Comme toujours, la création d’emplois a été l’argument pour vendre le projet aux autorités politiques. Bolloré menace Comme à son habitude, Bolloré a publié une virulente réponse, et menace de poursuivre The Oakland Institute en justice pour diffamation.

Accueil - Le mouton Vendéen Conservatoire de légumes anciens et redécouverte des graine ancienne La redécouverte d'une espèce commence toujours par une graine, une bouture ou un plant. Sans le savoir, de nombreux jardiniers amateurs sont souvent dépositaires d'une espèce ancienne ou en voie de disparition. Il peut s'agir d'un fruit, d'un légume ou d'une herbe aromatique que l'on récolte ou que l'on replante machinalement d'année en année. Souvent les espèces en péril sont cultivées par des personnes âgées, et le plus souvent, ces espèces disparaîtront lorsque ce jardinier attentif ne pourra plus les cultiver. Si vous êtes confrontés à une situation similaire, recueillez quelques graines et contactez l'association : les générations futures vous en seront reconnaissantes. Chaque année, la Ferme de Sainte Marthe reçoit 30 à 40 variétés originales qui lui sont envoyées par des jardiniers amateurs, des universités ou des centres de recherche. Il est rare que l'on puisse reconnaître une espèce uniquement d'après une graine.

Related: