background preloader

Faut-il tailler ses plants de tomates

Faut-il tailler ses plants de tomates
Le 05/09/12 par Vincent.F Les avis sont ici partagés. Tout est question de productivité du plant… La croissance des plants de tomates s’étend de juin à octobre pour les variétés poussant dans les milieux plus méditerranéens. Alors faut-il ou non tailler son plant de tomate ? Il est tout à fait possible de laisser son plant de tomate se développer de façon quasi autonome. Cependant, Un pied non taillé, plus touffu, branchu et feuillu sera par définition plus fragile, sensible aux maladies, et aura plus de difficultés à se nourrir qu’un plant taillé. La taille ancestrale pourrait-on dire, des plants de tomates, permet d’éviter l’envahissement végétal, mais surtout d’obtenir des fruits plus gros, plus nombreux et arrivant à maturation quasiment au même moment. Tomates du jardin : les rouges écarlates ne sont pas forcément les meilleures ! Explications : la taille du plant de tomate en tige unique. La taille du plant de tomate s’opère généralement de la façon suivante. Related:  jardin et conseilCultiver autrementNature

Un Potager Gratuit et Facile à Faire ! Moi qui ne suis qu'une jardinière du dimanche, voici comment j'arrive à obtenir un petit potager très facilement sans rien débourser. À partir des graines et souches récoltées dans ma cuisine. Chaque année, au printemps, je récupère les graines et souches de mes légumes, avant de les cuisiner, puis je les plante pour obtenir à mon tour fruits et légumes. Récupérer des Graines dans mes Légumes et Herbes Aromatiques - Je recueille des pépins de tomates, en variant les sortes (tomates-cerises, coeurs de boeuf...) de poivron, de melon, et aussi des fèves. - Je les mets en terre, dans des pots, avec du terreau. - J'ai d'abord acheté mes graines de persil et basilic et je les ai fait pousser en les plantant en terre. - Quant à ma menthe, je l'ai cueillie chez des amis, et plantée chez moi. Planter les Souches de Salade et de Chou Les souches de salade, d'endive, de chou, d'oignon, récupérées au moment du lavage, sont réputées pour donner rapidement un nouveau spécimen. J'utilise des Pots Gratuits

Principes de la Permaculture | Ethique de la permaculture Au centre de la permaculture, il y a trois principes fondamentaux : prendre soin de la terre, prendre soin de l'humain, et partager équitablement. Ils forment le socle de la conception permaculturelle. On les retrouve dans la plupart des sociétés traditionnelles. Les principes éthiques sont des mécanismes issus d'une évolution culturelle, qui tempèrent nos égoïsmes instinctifs et nous permettent de mieux comprendre les conséquences bonnes ou mauvaises de nos actes. Les principes éthiques de la permaculture ont été inspirés de travaux de recherche sur les bases éthiques des communautés, retenant les leçons de peuples qui ont réussi à vivre en équilibre avec leur environnement beaucoup plus longtemps que les civilisations récentes.

Le frigo du désert, une alternative écologique viable au réfrigérateur ? Rédigé par Eva Souto, le 4 Aug 2015, à 18 h 09 min Conçu pour économiser les ressources en Afrique, où les conditions sont précaires, le frigo du désert est un moyen écologique de conservation des fruits et légumes. Appelé aussi Pot Zeer, qui signifie “évaporation » en arabe, il constitue une alternative naturelle au réfrigérateur et permet des économies en énergie et en argent. Mais est-il vraiment sûr ? Possède-t-il tous les atouts pour remplacer nos frigos ? Le frigo du désert : comment ça fonctionne ? Le système du frigo du désert est simple : il s’agit du système de l’évaporation par l’eau apportée aux aliments. Un principe physique simple Ces derniers sont placés dans un pot d’argile, qui est lui-même placé dans un pot plus grand. Entre les 2 pots, on place du sable que l’on arrose 2 fois par jour. Dans les années 1990, le procédé d’évaporation en faveur du développement durable se vulgarise. En moyenne, les aliments sont conservés 10 fois plus longtemps que d’ordinaire.

°°Faire sois-même ses bacs à fleurs°° : °°lejardindeclaire°° Dernièrement, nous avons travaillé sur notre terrasse à la réalisation de bacs à fleurs. Comme ces produits valent assez cher dans le commerce (90€ en moyenne dans les magasins de bricolage pour la taille dont on a besoin), nous avons opté pour une solution bricolage maison. Comme vous le voyez, nous sommes partis de palettes que nous avons trouvées dans la rue pour fabriquer des bacs qui (je trouve) sont plutôt pas mal ! Coût total de l'opération : 10€ Consultez le reste de la note pour une explication détaillée des différentes étapes de fabrication. Détail des achats (10€) : -une boîte de vis à bois, qui pourrons servir pour de nombreux bacs, 3€ -tasseaux de bois 4x4cm. -une bâche plastique qui peut faire de nombreux bacs, 4€ -un peu de géotextile. Outils à avoir sous la main pour le montage : -marteau -pied de biche (ou quelque chose pour faire levier) -tenailles -scie à bois -serre-joints d'angle -visseuse -agrafeuse murale -ciseaux Détails du montage : Étape 1 Étape 2 Il y a 3 planches par face.

Il l'a fait ! - Réalisation d'un four à pain Introduction Ce document n'est pas un manuel de construction de four à pain, je n'ai pas les compétences ni suffisamment d'expérience pour pouvoir en réaliser un. Ce document n'est que le récit de la réalisation du four que j'ai fabriqué. Il a été rédigé pour partager mon expérience de cette construction. Ce document est libre de droits, vous pouvez le copier et le diffuser à qui vous voudrez. Merci dans ce cas de le diffuser dans son intégralité. Nicolas MOUSSU nico.moussu@free.fr Motivations Faire son pain Suite à l'achat d'un poêle à bois équipé d'un four, je me suis lancé dans la fabrication de pain à mon domicile. Utilisation de la terre crue Suite à un voyage au Maroc, j'ai découvert des fours en mélange terre paille qui permettent de cuire le pain local. Aspect « éconologique » La terre crue Réaliser un four à pain avec ces motivations m'a poussé naturellement à utiliser ce matériau, plutôt que des briques et mortier réfractaires, ou un kit four. Réalisation Concept Principe Forme Plan

Cultures associées Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Certaines plantes poussent mieux, ou moins bien, au voisinage d'autres plantes, notamment par un phénomène nommé allélopathie. Certaines plantes vivent en symbiose les unes avec les autres, et d'autres s'entraident... La mise en association volontaire de ces espèces par l'homme est appelée culture associée, ou encore compagnonnage botanique. Ce type de mise en cultures, permet de mieux polliniser, de stimuler et protéger efficacement les plantes cultivées, de divers parasites, micro-organismes et maladies. Les écosystèmes peuvent être facilement régénérés et protégés. En fait, dans un cadre de cultures associées, l'utilisation dans un jardin potager ou un champs, des herbicides (ou d'autres coûteux pesticides), est fortement limitée; voir peut être totalement supprimée (cas des cultures bio et biodynamiques). Principes Les types de plantes mises en association - les plantes ennemies (à éloigner au plus loin l'une de l'autre ! Nota Bene:

Sur l'Aile des Anges :: Nouvelle façon de cultiver... les patates ! 4 étapes simples à la croissance de cent livres de pommes de terre dans un tonneau Container Gardening n'est pas seulement pour les jardiniers urbains avertis et les gens avec un espace limité pour se développer , il peut aussi être pour les gens qui veulent maximiser leurs rendements dans un environnement contrôlé.Non seulement de plus en plus de pommes de terre dans un tonneau de réduire la quantité de désherbage et l'exposition aux parasites et aux champignons, vous n'avez même pas à risquer une pelle-dommages aux pommes de terre tendres en les arrachant du sol quand ils ont terminé, il suffit de basculer le conteneur sur! Après des recherches approfondies pour planifier mon propre pommes de terre-en-un baril-, j'ai fait bouillir toutes les recommandations jusqu'à 4 étapes simples pour une récolte de pommes de terre gagnante. 1. 2. 3. 4. Utilisez les pinces coupantes pour couper une section de la clôture de créer un conteneur cylindrique, d'environ 2,5 à 3 pi de diamètre.

Plantes Sauvages Lutter contre les limaces et escargots - Jardinage © Photos Lamontagne Débutant Les limaces et escargots se nourrissent principalement de végétaux à texture tendre situés à la surface du sol y compris ceux en voie de décomposition. Ils peuvent ainsi faire des dégâts importants en s’attaquant aux feuilles (salades, jeunes pousses, etc.), aux fleurs, aux fruits (fraises, mûres, etc.) et aux graines des semis comme les haricots. Ils peuvent également s’attaquer à des bulbes, tubercules ou racines souterraines lorsqu’ils s’enfouissent dans le sol pendant une sécheresse prolongée. Mais toutes les espèces de gastéropodes ne font pas des ravages, certaines cultures n’ont rien à craindre et certains dégâts limités sont tolérables. Voyons comment lutter contre les limaces et escargots de manière efficace et économique. Matériel pour lutter contre les limaces et escargots Pulvérisateur à main 5 litres À partir de 16 € Poudre de Nemaslug 29,90 € les 400 gr de poudre Total pour le matériel : à partir de 5 € en fonction de la méthode choisie. haut Limaces

Pommes de terre sous carton, paillis et compost - Le jardin d'une gourmande paresseuse Voici une technique qui m'intriguait depuis un certain temps, et que je me suis fait une joie de tester l'année passée. Je suis bien trop paresseuse pour labourer une nouvelle parcelle destinée à une future ( et hypothétique vu mon expérience nulle en la matière ) récolte de pommes de terre. Sans parler du fait de devoir par la suite les buter, pour finir par les arracher à la sueur de mon front. Par conséquent, cette méthode-ci, qui consiste à disposer les plants de pommes de terre sur du carton à même le sol et les buter régulièrement avec du compost et ou de la paille ( ou foin, ou tontes de gazon ...), est faite pour moi. Au pire, ma terre étant argileuse, la première année, la récolte aurait été nulle, auquel cas cela m'aurait de toute façon permis de préparer une nouvelle parcelle de culture pour l'automne prochain. Voici donc la méthode en images : Ensuite, on dépose dans chaque entaille une bonne poignée de compost. Bilan de l'opération : Note :

Multiplier les plantes à moindre coût Il n'est pas nécessaire de dépenser beaucoup pour obtenir un jardin bien fourni ou très fleuri dès les beaux jours. Des techniques très simples de multiplication demandant un investissement minimal et juste un peu temps vous permettront de réaliser de substantielles économies et vous prendrez plaisir à faire naître vos plantes. Faire ses semis Bisannuelles Au printemps, ces fleurs permettent de composer de grandes taches fleuries mais si vous devez acheter les plantes en godets, le coût peut être important. >> Lire aussi : Plantation des bisannuelles Vivaces On plante fréquemment des vivaces élevées en godet ou on divise les souches. Récupérer graines, noyaux et semis spontanés Pendant la saison des fruits, récupérez les noyaux de pêche, d’abricot et de prune que vous stratifierez en automne et sèmerez au printemps (lire : Réveillez vos graines et noyaux). >> Lire aussi : Récupérer les semis spontanés du jardin Diviser Les rhizomes d'iris se plantent à fleur de terre >> Lire aussi : Marcotter

couveuse pour poussin Fabriquer une couveuse pour poussinsTexte de Géraldine de Dieuze - Lorraine - France Dans la nature, c’est la poule qui couve ses oeufs et ce, pendant environ 21 jours. Pour cela, la température de son corps augmente (elle a de la fièvre) et donc transpire. I- Confection de la couveuse : Rien de plus simple... la mienne ne m’a coûtée que 50 francs français (7,62 euros), le prix d’un thermomètre minima-maxima, tout le reste a été récupéré. Dans ma boîte en polystyrène, j’ai évidé un côté et fixé un morceau de plastique translucide en guise de vitre. Une mire est un appareil servant à observer la présence ou non de poussin dans l’oeuf. II - Soins à donner aux oeufs III- C’est le grand jour !!! Les oeufs bougent... on entend piailler à travers la coquille... humidifiez l’oeuf à l’aide de l’éponge placée dans la couveuse (l’eau est tiède).. le poussin bouge et répond à ce stimuli... Pour terminer, voici les adresses de sites que j’ai visités.

Des palettes pour un canapé Il y a tout un tas de palettes à l'abri dans un coin de mon jardin et ça m'inspire... Pourquoi ne pas les transformer en canapé, fauteuil, voire lit de repos ? Sources : Cliquez sur les * Les plantations et semis spontanés en permaculture Même si le paillage n'empêche pas les grosses graines de germer, il est assez difficile de semer directement dans les buttes de permaculture. Nous privilégions donc : les semis spontanés les légumes vivaces le repiquage de légumes semés en pots dans la serre Le semis direct dans les buttes A réserver aux grosses graines et aux légumes de début de saison (plus tard, on ne verra plus rien pousser dans la "jungle" !) : fèves (très utiles pour attirer les premiers pucerons qui, à leur tour, attirentles coccinelles au jardin) petits pois (ci-dessous à gauche) épinards carottes et radis (semés ensemble, les radis éclaircissent naturellement les carottes). On peut également semer de l'engrais vert en automne (moutarde par exemple, ci-dessous, à droite). Les bettes, haricots et courges pourraient être semés directement, mais je préfère les voir pousser dans la serre, à l'abri des limaces et du froid, puis les repiquer dans de bonnes conditions. Les semis spontanés Les légumes vivaces Nos essais ratés :

Related: