background preloader

L'Aventures des critures. Naissances : le cunéiforme : en bref

L'Aventures des critures. Naissances : le cunéiforme : en bref

Bienvenue chez Merebastet Thôt est le patron des scribes car, il est l'inventeur de l'écriture. Les hiéroglyphes, écriture divine, étaient réservés à une élite. En fait, l'Egypte a connu quatre écritures, la hiéroglyphique, la hiératique, la démotique et la copte. Naturellement ce sont les hiéroglyphes, écriture sacrée très ancienne qui a été utilisée le plus longtemps (d'environ 3100 av. Les hiéroglyphes sont écrits de droite à gauche ou de gauche à droite, ou en colonnes verticales, (on a même découvert des textes hiéroglyphiques en "boustrophédon" c'est à dire, alternativement de gauche à droite puis de droite à gauche etc. ...). Très vite est apparue l'écriture hiératique qui est en fait une forme cursive simplifiée des hiéroglyphes, un peu comparable à notre écriture manuelle. Le démotique (du grec dêmoticos, qui signifie populaire) est apparue vers 600 av. Le copte (du grec aiguptios, qui veut dire égyptien) est la dernière en date des écritures égyptiennes et la seule qui soit entièrement phonétique.

Cunéiforme Le nom du roi Gudéa de Lagash, écriture cunéiforme. Fin du IIIe millénaire av. J.-C. Le cunéiforme (ou écriture cunéiforme) est l'héritier direct du plus ancien système d'écriture connu. Évolution[modifier | modifier le wikicode] Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode] Ce système est à base de phonogrammes (les caractères correspondent à des sons, des syllabes), mais comprend aussi de nombreux logogrammes (où les caractères notent des idées ou des objets). Déchiffrement[modifier | modifier le wikicode] Le déchiffrement des tablettes en cunéiforme a commencé immédiatement après la découverte des premières tablettes, en 1767. Transcription du texte du cylindre de Cyrus II le Grand, qui indique la généalogie de Cyrus et rend compte de sa conquête de Babylone, en -539. Quelques textes en cunéiformeVers -3200, les premières écritures en Mésopotamie, avant le cunéiforme. Comment tailler un calame pour l'écriture cunéiforme

La Mésopotamie : un berceau de l'humanité La première civilisation de l’histoire de l’humanité naquit en Mésopotamie au Ve millénaire avant notre ère. Pendant plus de deux mille ans, elle engendra les états les plus puissants et les plus développés du monde. A l’origine de nombreuses inventions dont l’écriture, le monde mésopotamien influença de son empreinte ses voisins du Moyen-Orient, l’Égypte et la vallée de l’Indus, avant d’amorcer son déclin vers 500 ans avant J-C. À l’avènement de l’ère chrétienne, il avait disparu. Le croissant fertile Le terme Mésopotamie, qui signifie « terre entre les fleuves », désigne la plaine inondable qui s’étend entre le Tigre et l’Euphrate (Irak actuel). manquait cruellement de ressources naturelles. Les premières Cités-Etats Des 3100 avant J-C des douzaines de cités comptant jusqu’à 10 000 habitants occupaient la région de Sumer en basse Mésopotamie. Les premières cités-états sumériennes étaient très différentes de nos villes actuelles. L'invention de l'écriture Hammourabi et son code

L'écriture de Léonard de Vinci Leonardo da Vinci (Vinci 1452 - Amboise 1519) Pour tenir ses écrits à l'abri des regards indiscrets, Léonard de Vinci avait l'habitude d'écrire de droite à gauche, si bien qu'il fallait un miroir pour lire ses manuscrits. Évidemment, ce procédé n'offre qu'une très faible protection, mais à son époque c'était assez efficace, puisque peu de gens savaient lire. Vous voyez ci-dessous une page originale sur le vol des oiseaux telle que Léonard l'a écrite, à sa droite la même page en miroir, et ci-contre la transcription en italien. Ms Varia 95 - Cartaceo, mm 213 x 153 - Carta 15 v. «Questo è fatto per trovare il centro della gravità dello uccello, sanza il quale strumento poca val[i]tudine arebbe esso strumento.

ORIGINES DE L'ÉCRITURE Dès l'époque néolithique, avec les motifs de la céramique peinte, l'homme du proche et du Moyen-Orient a prit l'habitude d'exprimer ses préoccupations majeures par l'image. C'était une manière de traduire certains concepts par des Symboles. Ce mode d'expression sur argile désignait déjà ce qui allait être le support privilégié de l'écriture dans ces pays (sans bois ni pierre). Sachez que dans les premières installations villageoises, pour compter, on se servait de petits objets d'argile en forme de cylindres ou de sphères que l'on appelle des calculi. Vingt mille ans avant notre ère, des hommes tracent leurs premiers dessins. Il faudra attendre dix-sept millénaires pour que débute une des plus fabuleuses histoires humaines ; l'écriture. Tout commence entre le Tigre et l'Euphrate, en Mésopotamie. Vers 2900 av.J. Le rébus Ils ont eu l'idée de se servir d'un pictogramme désignant non pas l'objet qu'il représente (directement), mais un autre objet au nom phonétiquement voisin. Les scribes 8.

La langue française serait née en Turquie Dimanche 26 août 2012 7 26 /08 /Août /2012 11:45 La langue française serait née en Turquie Le hindi et le français ne semblent pas être à première vue des langues très proches. Pourtant quand il s’agit d’appeler sa « Ēkamātra » (mère) on remarque qu’elles ne sont pas si différentes. On peut continuer avec l’allemand « mutter », l’espagnol « madre », l’islandais « móðir », le slovaque « matka », etc. C’est normal, elles appartiennent à la famille des langues indo-européennes. Pour savoir d’où venaient ces langues, des chercheurs néo-zélandais ont réalisé une étude, parue dans la revue Science, qui devrait agiter le monde de l’archéolinguistique. Anatoliens préhistoriques ou cavaliers Kourganes ? Parlées par près de 3 milliards de personnes, l’origine des langues indo-européennes divise depuis une vingtaine d’années la communauté des archéologues et linguistes, entre Anatoliens préhistoriques et cavaliers Kourganes : Des méthodes empruntées à la biologie évolutionniste Source: Rue89

Bodleian Library: Western manuscripts to c.1500: Browse images Contents Introduction About a thousand images can be reached from this page. Information about the manuscripts and the digital images can be found at the bottom of this page, and at the bottom of the pages with the images themselves, under the following headings: A considerable number of Oxford's most important manuscripts have been digitized at high resolution in their entirety: these images can be reached from 11th century England Miscellaneous 11th-century manuscripts 12th century Miscellaneous 12th-century manuscripts 13th century France Italy Miscellaneous 13th-century manuscripts Late 13th to early 14th century Miscellaneous late 13th- to early 14th-century manuscripts 14th century Antiphoners, in Latin (twelve leaves from three(?) Miscellaneous 14th-century manuscripts Late 14th to early 15th century 15th century Miscellaneous 15th-century English manuscripts Germany Miscellaneous 15th-century German manuscripts Miscellaneous 15th-century Italian manuscripts The Netherlands

Naissance. Invention de l'Ecriture. En Images. Dinosoria Naissance de l’écriture Dans la Mésopotamie antique, les premiers signes d’écriture apparaissent pour répondre à des besoins pratiques : comptabiliser des têtes de bétail ou des sacs de grains. Le plus ancien témoignage d’écriture connu date de 3 300 avant notre ère. Ce sont des tablettes sumériennes en écriture pictographique. Liste de noms propres. Au IVe millénaire avant notre ère se développe dans le sud de l’Irak actuel, une culture différente. Ce passage d’une société agricole à une société urbaine oblige les Sumériens à créer un système d’écriture. Hiéroglyphes. © dinosoria.com Ce système d’écriture ne transcrit pas les sons de la langue, mais présente des signes images ou pictogrammes. Ces systèmes d’écriture ne sont donc pas fondés sur le phonétisme pur. Hiéroglyphes sur le sarcophage de Toutankhamon. © dinosoria.com La cité d’Ourouk (ou Uruk) se transforme progressivement en une ville aux dimensions imposantes. L’argile devient le support privilégié de l’écriture à Sumer. Mayas

Théorie de la continuité paléolithique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie de la continuité paléolithique (PCT) imaginée par le linguiste italien Mario Alinei propose de faire remonter au Paléolithique supérieur l'origine des langues indo-européennes et rejette l'hypothèse communément admise d'une invasion par une civilisation plus évoluée venue d'Orient. Elle réfute également la théorie de la dispersion néolithique (NDT) de Colin Renfrew[1] qui lie l'apparition de l'agriculture à une colonisation indo-européenne pacifique au Néolithique. La théorie de Mario Alinei est vivement controversée dans les milieux universitaires, dans la mesure où elle consiste en une remise en question radicale de tout ce qui était considéré comme acquis dans le domaine. Influencée à l’origine par les travaux de Karl Frederik Meinander sur les langues finno-ougriennes[2], la théorie de la continuité paléolithique propose donc une alternative au modèle invasionniste de diffusion des langues indo-européennes. Portail des langues

L2 : La naissance de l'écriture - Histoire-Géographie collège Leçon 2 : La naissance de l’écriture L’écriture naît vers 3500 av J.C dans le Croissant fertile, en Mésopotamie sur les rives de l’Euphrate dans des cités dirigés par des rois. Problématique : Pourquoi l’écriture est-elle née en Mésopotamie ? I) L’écriture cunéiforme Doc. 1 p. 20 et doc. 1 p. 22 : Où et quand apparaît la première écriture ? Elle est composée de dessins que l’on appelle les pictogrammes qui représentent un objet ou une action. Doc. 2 p. 20 : Comment évolue l’écriture ? Comme il n’est pas aisé de dessiner sur des tablettes d’argile, les scribes de Mésopotamie simplifient le dessin en créant des signes de plus en plus stylisés par rapport aux pictogrammes : c’est l’écriture cunéiforme qui permet aussi d’exprimer des sons et qui est adoptée dans toutes les cités de la Mésopotamie vers 3000 av J.C. II) L’Etat centralisé exige l’écriture Doc. 4 p. 23 : Décrivez le scribe et sa façon d’écrire. Texte : le rôle de l’écriture

Ecriture - Origines - Naissance - Premieres traces Naissance de l'écriture Les origines de l'écriture - le début de l'Histoire On a l'habitude de dire que la Préhistoire se termine avec la naissance de l'écriture. C'est effectivement avec ce changement culturel que l'homme va rentrer dans l'histoire et commencer à laisser des traces écrites. L'art rupestre, une première forme d'écriture ? Les premiers écrits viennent de Mésopotamie - 6000 BP La première écriture analytique C'est dans les restes des temples des cités d'Uruk et de Lagash (le Pays de Sumer, l'actuel Irak) qu'on retrouve les premières traces d'écriture. - 5 700 BP Le cunéiforme Les formes stylisées vont disparaître, elles vont être remplacées par l'écriture cunéiforme. L'écriture commence en Egypte avec les hiéroglyphes - 5000 BP les premiers hiéroglyphes On a commencé à retrouver des documents où figurent des hiéroglyphes qui ont été datés de 3000 ans avant J-C. Le sens de lecture de l'écriture hiéroglyphique, un cas particulier... Invention de l'alphabet

L'origine des langues L'origine des langues 1 Monogénèse et polygénèse La question de l'origine des langues a toujours suscité de nombreuses hypothèses et mis a contribution les travaux tant des anthropologues, que des archéologues, des généticiens, des linguistes, etc. En 1865, la Société delinguistique de Paris avait informé ses membres dans ses règlements qu'elle ne recevrait «aucune communication concernant [...] l'origine du langage». Néanmoins, l'idée d'une langue mère relève d'un fantasme ancien. Cependant, si le moment de l'émergence du langage demeure encore une énigme pour la science et divise les linguistes, il est généralement admis que l'aptitude au langage se soit inscrite il y a environ 2,2 millions d'années dans le code génétique de l'Homo habilis, dont la capacité à fabriquer des outils témoigne déjà d'une grande complexité de l'organisation neurologique. 2 Les méthodes classificatoires des langues Il existe deux grands principes classificatoires des langues. 2.1 La méthode typologique

Hiéroglyphes Hiéroglyphes au temple de Kom Ombo, en Égypte Les hiéroglyphes (du grec hiéros : sacré ; et glyphein : graver) sont une des écritures utilisées par les Égyptiens, aux temps des pharaons. Elle est composée de dessins figuratifs ou abstraits, contenus dans des cartouches. Cette écriture peinte ou sculptée, lente à tracer, était surtout employée pour écrire dans les temples et les tombeaux. L'écriture hiéroglyphique disparaît à la fin du IVe siècle, quand l'empereur romain Théodose fait fermer les temples égyptiens et les écoles de scribes et interdit la religion traditionnelle. On doit au savant français Jean-François Champollion le déchiffrement des hiéroglyphes en 1821-1822. Hiéroglyphes du temple de Karnak en Égypte Une écriture sacrée et stableModifier Les premiers textes égyptiens qui nous sont parvenus datent de 3100 av. Caractères de l'écriture en hiéroglyphesModifier Les scribes égyptiens utilisaient des procédés d'écriture très particuliers. Gabarit et mise en pageModifier Idéogrammes

Related: