background preloader

YouTube : Apprendre les mathémaTICs au moyen d'une classe inversée

YouTube : Apprendre les mathémaTICs au moyen d'une classe inversée
Samuel Bernard propose à ses étudiants des séquences vidéo formatives à visionner pour le prochain cours. Dorénavant, théorie, exercices d’appropriation, savoirs ou notions simples à consolider ou intégrer sont des tâches assumées avant d’entrer en classe. Les heures contacts peuvent maintenant servir à l’apprentissage actif! Contexte initial Automne 2010. Je donne le cours Statistique (201-705-TB) destiné aux étudiants du programme Techniques de comptabilité et de gestion (410.B0). Ils devaient en lire certaines sections à la maison afin de se préparer à différents laboratoires avec Excel qui avaient lieu de temps à autre. Refusant de devoir enseigner l’utilisation du logiciel de façon traditionnelle et étant soucieux de conserver un maximum de temps pour des exercices et questions en classe, j’ai eu l’idée de faire des vidéos préparatoires aux laboratoires. Manipulations logicielles en vidéo Je les mis en ligne sur un site web sécurisé, afin que mes étudiants les téléchargent.

http://www.profweb.qc.ca/fr/publications/recits/youtube-apprendre-les-mathematics-au-moyen-dune-classe-inversee/index.html

Related:  Éducation

Nos enfants ne dorment pas assez par Par Boureima Sanga - 25/07/2013 La durée du sommeil nocturne des jeunes du secondaire raccourcit et cela affecte directement leur rendement scolaire. C’est ce que suggère une recherche récente, conduite par des chercheurs du Boston College et réalisée à partir des données de deux études internationales réalisées auprès de 900 000 enfants de 50 pays. La pédagogie inversée Crédit : Fabrice Landry La pédagogie inversée est une stratégie pédagogique consistant à concentrer le temps de classe afin réaliser les travaux pratiques en évacuant le temps requis pour l’exposé magistral. En réalité, ce n’est pas la pédagogie qui est inversée mais davantage la démarche d’enseignement. Puisque les élèves sont habituellement passifs lors des exposés magistraux de leur enseignant, ces derniers peuvent consulter le tout au moment et à l’endroit qui leur convient le mieux, via des canaux de communication issus des médias sociaux. Le tout implique que les élèves peuvent utiliser leur téléphone intelligent ou tablette électronique afin d’accéder au contenu publié par leur enseignant dans des médias comme YouTube, Didacti ou des portails institutionnels.

Technopédagogie et pédagogie La technopédagogie est un néologisme adopté par le monde de l’éducation, lequel traduit une réalité incontournable au XXIe siècle : l’intégration des TIC à la pédagogie. Au Québec, nous réalisons honteusement que le taux de décrochage scolaire oscille autour de 30% et ce, en dépit du fait que les gouvernements prétendent vouloir le faire diminuer et prennent une série de mesures pour y parvenir, lesquelles, bien tristement, s’avèrent peu fructueuses. Également, il existe un clivage important entre les natifs numériques, cette nouvelle génération d’élèves branchés et compétents au niveau technologique. Ces derniers sont tombés dans la potion et adoptent un mode de vie numérique pour ne pas dire virtuel. À l’opposé, on trouve des enseignants, des parents qui utilisent leur appareils, dans bien des cas, de façon incomplète.

La Classe Inversée Pour lire mon rapport sur mes classes inversées, cliquez ICI (pdf, 3 Mo)Une liste d’articles sur la classe inversée, compilée par Pédagogie Universitaire La classe inversée, c’est quoi ? C’est une façon différente d’enseigner et d’apprendre. Comparativement à une classe traditionnelle, la prise de note se fait à l’extérieur de la classe (à la maison, à la bibliothèque, dans le métro, bref, n’importe quel endroit où des capsules vidéo présentant la théorie peuvent être visionnées) et le temps de classe libéré est utilisé pour approfondir, appliquer et assimiler les notions. Puisque le professeur n’a plus à « présenter » la matière, il est disponible pour accompagner, motiver et soutenir les élèves dans leur apprentissage. Cette façon de faire est utilisée aux États-Unis au niveau primaire, secondaire, collégial et universitaire depuis 2007.

NSA, il est temps de faire le (premier) point Les programmes de surveillance ne sont pas une nouveauté… En 1988, le journaliste Duncan Campbel révélait l’existence d’un programme de renseignement, Echelon, dans un article pour The New Statesman qui s’intitulait « Somebody’s listening« . En 1996, c’était le journaliste néo-zélandais Nicky Hager qui publiait « Secret power » sur l’implication de son pays dans le programme. En 1999, suite à une demande du Parlement Européen, Duncan Campbell rend un rapport intitulé « Interception capabilities 2000 » pour le STOA (Science and Technology Options Assessment du Parlement Européen — traduction française disponible sous le titre « surveillance éléctronique planétaire » aux éditions Allia). Le projet Echelon désignait un système mondial d’interception SIGINT via les satellites, et regroupant les États-Unis (NSA), le Royaume-Uni (GCHQ), le Canada (CSTC), l’Australie (DSD) et la Nouvelle-Zélande (GCSB) dans le cadre du traité UKUSA. premier tour d’horizon

8 concepts pour une pédagogie ouverte et hybride Au travers de mes nombreuses lectures sur la pensée et l’apprentissage à l’heure du numérique, 8 concepts semblent revenir : Cognition : avec les avancées de l’imagerie cérébrale, impossible aujourd’hui de ne pas tenir compte des processus mentaux qui se rapportent à la fonction de connaissance, de mémorisation, du langage, du raisonnement et de l’apprentissage dans la construction de dispositif pédagogiques. Communication : l’acte d’apprendre reste un acte social et d’échange. À l’avenir, on fera les devoirs à l’école et les cours à la maison Recevez nos newsletters : Les professeurs américains sont de plus en plus nombreux à adopter la pédagogie dite de la «classe inversée». À tel point que certains prédisent la disparition prochaine du métier d’enseignant.

Pas cinq mais dix compétences à maîtriser pour être numériques d’ici 2020 ! Je rebondis ici sur un billet paru sur le blogue de l’ami Philippe Martin où il cite un jeune de chez Google :«Aditya Mahesh est une jeune recrue depuis un an chez Google avec le titre de product marketing manager. Dans un article de TechCrunch il partage son expérience et pointe vers ce qu’il estime les compétences essentielles que toute personne devrait acquérir pour être totalement en phase dans ce nouveau monde numérique qui se met en place.» Je dois avouer que je ne suis guère impressionné par les cinq compétences qu’il juge essentielles et que Philippe a reproduites comme suit : 1- Design: savoir utiliser Photoshop pour créer ou modifier des fichiers graphiques ou des photos, savoir également créer des maquettes et des «wireframe» afin de mieux visualiser vos idées et concepts. Ressources : 35 Excellent Wireframing Resources

Tout ce que vous devez savoir sur le BYOD Bien connu internationalement, le phénomène BYOD (Bring Your Own Device), ou en français AVAN (Apportez Votre Appareil Numérique), donne une toute nouvelle dynamique de travail dans les entreprises situées ici et là. Cette innovation technologique commence désormais à entrer dans les salles de classe du secondaire. Utilisée depuis quelques années par de nombreuses institutions américaines, la démarche et les procédures découlant du BYOD se perfectionnent. Le Québec tente aujourd’hui d’imiter son voisin en offrant par exemple des tablettes électroniques aux élèves concernés. Comment les sites web collectent vos données, et comment s’en protéger Les réseaux sociaux tels que Linkedin ou Facebook collectent énormément de données vous concernant. Celles-ci sont partagées avec différents acteurs publicitaires afin de vous inonder sous la publicité. Mais ce n’est pas irréversible : voila ce que vous pouvez faire pour les en empêcher. LinkedIn Le réseau social à vocation professionnelle collecte une somme assez importante de données vous concernant : depuis vos connexions jusqu'aux mails que vous échangez avec vos contacts. Evidemment, ces informations sont partagées avec des tiers dans le but de vous délivrer des publicités ciblées.

Exercices de calcul mental sur les 4 opérations Présentation des applications Je vous propose de découvrir 4 nouvelles applications flash pour travailler les nombres, il s’agit cette fois du calcul mental. C’est donc en toute logique que l’on compte 4 applications, une pour chaque opération. La «classe inversée»: le pari d'enseigner à l'envers Assise devant l'ordinateur familial dans la petite pièce adjacente à la cuisine, Alyss-Ann Moisan, 11 ans, regarde la capsule du jour en mathématiques. Éric Tremblay, son professeur de sixième année de l'école Alexander-Wolff à Shannon, explique le concept d'«unité». Derrière lui, un tableau qui lui sert à donner des exemples. C'est exactement comme s'il était devant sa classe, mais il est plutôt devant une caméra. C'est sa collègue et voisine dans la vie, Karine Riley, qui filme. La petite vidéo ne dure que quelques minutes.

François Guité – Générations Internet et médias sociaux : l’éducation déstructurée François Guité est un pédagogue et l’un des premiers blogueurs en éducation. Praticien réflexif, il s’intéresse à l’innovation en éducation et aux technologies de l’information et de la communication (TIC). Le 27 septembre dernier à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), il a présenté une conférence intitulée « Générations Internet et médias sociaux : l’éducation déstructurée » à l’invitation du Consortium régional de recherche en éducation (CRRE). François Guité introduit sa conférence en soulignant les changements qu’il a observés chez ses élèves et qui l’ont amené à modifier ses pratiques à son retour à l’enseignement, après une interruption de 2 ans.

Related: