background preloader

Le e-learning prend son envol en France

Le e-learning prend son envol en France
Le e-learning prend son envol en France Dès que les performances des ordinateurs l’ont permis, les pédagogues se sont intéressés à leur utilisation pour transmettre le savoir ou évaluer les apprenants. Puis peu à peu les entreprises se sont appropriées la vidéo comme outil de formation et depuis 10 ans, les serious game ont pris leur essor. Aujourd’hui, la moitié des entreprises du CAC 40 ont leur propre jeu vidéo pédagogique et le marché se développe fortement avec les « offres étagères » [1] accessibles aux PME. La France, jusqu’alors en retard dans le domaine de la formation en ligne, a relevé le défi et fait de l’année 2010 la consécration du e-learning. Depuis début 2012, de très nombreux salons sont organisés sur ce thème (avec un avenir très prometteur pour le Mobile Learning). Le e-learning est entre autres un des outils des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education (TICE). Liens Sources

Veille et Analyses de l'ifé Dossier de veille de l'IFÉ : Individualisation et différenciation des apprentissages n° 40, décembre 2008 Auteur(s) : Annie Feyfant Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : L'individualisation, qui fait écho au principe du collège unique, à l'enseignement de masse, à « l'égalité des chances », peut prendre de multiples formes et avoir des effets bénéfiques ou à l'inverse stigmatiser et creuser les différences et les inégalités. Abstract : Individualisation, which echoes the principle of unselective secondary schools, of mass education, and of “equal opportunity”, may take many forms and have beneficial effects, or conversely stigmatise and widen differences and inequality. Does individualization imply, as F. This issue attempts to take stock of these questions, starting out from a review of the recent scientific literature, in France and abroad. Pour citer ce dossier : Annie Feyfant (2008) .

Créer vos eBooks ou livres électroniques Votre établissement scolaire est équipé de tablettes numériques ou de liseuses électroniques et d’ordinateurs PC Windows. Comment créer des supports pédagogiques avec un PC Windows pour les exploiter sur une la tablette numérique ou une liseuse électronique ? Le format ePUB est conçu pour faciliter la mise en page du contenu, le texte affiché étant ajusté pour optimiser la lecture sur les "readers" de livres numériques (liseuses électroniques, tablettes numériques et ordinateurs). Mise à jour décembre 2015 [sommaire] 1. L’eBook, livre électronique ou livre numérique désigne les livres, magazines, journaux, manuels, documents pédagogiques ou toutes autres publications qu’on peut consulter, distribuer ou conserver sous forme de fichiers numériques. Consultez sur EDUSCOL le dossier « Livre électronique, livre numérique (eBook) ». Le eBook peut être présenté sous divers formats (ePUB, FB2, OEB, LIT, LRF, MOBI, PDB, PML, RB, PDF, SNB, TCR, TXT, …). Haut de page 2. 3. 4. Observations : 4. 2. 5. 6.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les tablettes tactiles dans l’enseignement : premières études par Mônica Macedo-Rouet * Les tablettes tactiles ont fait leur entrée dans les établissements scolaires français depuis à peine un an. Le site Educnet recense sept expérimentations au niveau national, qui concernent des écoles, collèges et lycées (consulter le menu « Voir aussi »). Ces études soulignent l’importance des applications logicielles et de leur adaptation à l’enseignement, l’intérêt de la mobilité dans l’usage des tablettes, et la perception positive, mais aussi critique, des élèves vis-à-vis de cette technologie. L’importance des applications logicielles Une équipe du Teachers College de l’université de Columbia vient de réaliser deux études pilotes pour évaluer la perception d’étudiants de licence et de lycéens sur les fonctionnalités de différentes applications de lecture électronique. Mobilité et besoins particuliers Les principaux avantages constatés de l’usage de tablettes étaient : Les expérimentations en France Pistes d’usage Recommandations date de publication : 09/06/2011

Apprendre sur Internet avec les Moocs Effet de mode pour certains, révolution pour d’autre, les Moocs (Massive Open Online Courses) sont des cours gratuits dispensés exclusivement sur Internet. Avec plus de 10 000 élèves inscrits en moyenne, l'ambition des Moocs est d'instruire le plus grand nombre et de rendre l'éducation accessible : on peut les suivre de n’importe quel lieu et il n’y a pas de critères de sélection pour s’inscrire. Guide pratique pour bien choisir son Mooc et le réussir ! © iStockphoto À lire aussi Pourquoi suivre un Mooc ? Découvrir une matière, se perfectionner sur un sujet très pointu, se remettre à niveau, compléter sa formation, réviser, valider son choix d’orientation : les objectifs des participants à un même Mooc peuvent être très différents ! Où trouver un Mooc ? Depuis la rentrée 2013, le Ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche a ouvert la plateforme "FUN" (4) (France Université Numérique). Le site Mooc Francophone répertorie l’ensemble des Moocs disponibles en langue française.

ReSOP | Les Réseaux Sociaux comme Outils Pédagogiques Qu'est ce qu'un bon prof ? - Clermont Gauthier, article Éducation La question des méthodes pédagogiques a toujours soulevé des discours passionnés. Au Québec comme en France, le débat fait rage autour des réformes de l’enseignement. De plus en plus de travaux soulignent l’impact d’un « effet-prof » sur les performances des élèves. Existe-t-il des pratiques pédagogiques plus efficaces que d’autres ? Un modèle général d’enseignement efficace Un enseignement explicite et systématique consiste à présenter un contenu de façon fractionnée, à marquer un temps pour en vérifier la compréhension en assurant une participation active de tous les élèves. Un enseignement traditionnel « relooké » ? En effet, dans cette approche on ne s’assure pas assez que les connaissances nécessaires ont été acquises ni qu’elles ont été suffisamment pratiquées pour être stockées et organisées dans la mémoire à long terme, donc mobilisables au besoin. Les limites des pédagogies centrées sur l’élève (1) M. Clermont Gauthier « Follow Through » : une évaluation des pratiques pédagogiques

Pédagogie Freinet et Twitter Comment Twitter peut-il donner envie d’écrire ? Comment marier pédagogie Freinet et Twitter ? Une piste, montrer aux enfants une photo un peu spéciale, avec un objet pas trop facile à identifier, un gros plan sur un élément, une devinette en somme. Et pour la suite ? Prenons l’exemple de la #photodevinette [1], ce jeu collaboratif que @dawoud68 (David Hébert) a lancé, cet été 2011, sur Twitter. 4, 3, 2, 1… c’est parti ! Les premières propositions sont intuitives et ont le mérite d’obliger @dawoud68 à répondre et à orienter la suite des recherches. Et lorsque « ça » gagne, lorsque l’un de nous trouve, chacun des autres a l’impression d’avoir un peu contribué à la solution. Plaisir, construction collective, émulation, apparition progressive d’une solution et d’une réussite, groupe qui s’appuie sur les contributions de tous pour comprendre et résoudre, c’est pas du Freinet, ça ?

Free mind mapping (and related types) software I see regular inquiries on Twitter and in forums from people looking for free software to support visual thinking. To provide answers, InformationTamers have put together 14 pages to help you find the one for your needs. These show the platform, a screen thumbnail and a link for more information in each case. We built this article using the most complete source for details of information mapping software on the Web: Mind-mapping.org. Hat tip to Vic Gee who put Mind-mapping.org together and kept it up to date for years. [I took over that site in August 2013 - Roy Grubb] Mind-mapping.org has a good capability for selecting software by map type and operating system (click on the 'Refine software list' tab at the top right of its web page). "Free" here is as in beer, not in freedom, though some of the software listed is open source, so is free in both senses. Of course a pencil and paper is always almost free. Click through for more details:

A propos de la classe inversée : quelques réflexions sur la nature de l’inversion. Par Jacques Rodet La classe inversée fait de plus en plus parler d’elle. L’audience de Marcel Lebrun, qui en présente les principes dans ses conférences et qui la pratique, notamment au sein d’elearn2, est réelle et touche des cercles de plus en plus larges d’acteurs de l’éducation et de la formation. Je ne ferai donc pas une présentation détaillée de la classe inversée (cf. le billet de Marcel Lebun « Classes inversées, Flipped Classrooms … Ca flippe quoi au juste ? ») mais formulerai quelques réflexions tant il est toujours nécessaire, en particulier dans le domaine de la formation, de questionner les formules pédagogiques qui apparaissent, à un instant t, comme la solution à toutes les insuffisances des dispositifs de formation. Hybridation plutôt qu’inversion ? Le principe cardinal de la classe inversée est de confronter les apprenants à l’enseignement, au discours du formateur, aux aspects conceptuels ou notionnels en situation distancielle, à partir de ressources.

L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple La classe inversée est souvent perçue comme la simple inversion d’activités typiques d’un enseignement traditionnel : au lieu d’écouter l’enseignant en classe et de faire ses devoirs seul à la maison, l’élève réalise des apprentissages de manière autonome à l’aide de matériel numérique à la maison et fait des exercices en classe avec l’enseignant. Aux origines de la classe inversée Au carrefour de plusieurs tendances Pour conclure

Les 10 innovations pédagogiques qui vont (peut-être) faire 2016 Pour la 4ème année consécutive, l’université en ligne britannique The Open University publie son étude prospective « Innovating pedagogy », qui présente les innovations dont on parlera cette année dans le domaine de l’éducation. Certaines sont déjà à l’œuvre ici ou là, d’autres sont encore quasi-théoriques, chacune tente à sa façon de faire en sorte que l’élève apprenne mieux, dans de meilleures conditions, de manière plus efficace, plus adaptée au monde moderne, aux technologies et à l’état actuel des sciences. La plupart de ces pistes sont issues de recherches universitaires et destinées à leurs étudiants, mais elles sont appelées à irriguer diversement les réflexions et les pratiques éducatives quel que soit le niveau d’apprentissage. 1L’apprentissage hybride (Crossover learning) Il s’agit, à l’instar de la classe inversée, de transcender les lieux, les différents temps, supports et cadres sociaux de l’apprentissage. 3L’apprentissage fortuit (Incidental learning)

CommmunicationPoitiers by Romuald Normand on Prezi Développement professionnel & réseaux d'établissement by Romuald Normand on Prezi

Related: