background preloader

Science Info Lycée

Science Info Lycée

https://science-info-lycee.fr/

Saya, le robot professeur On le sait, les japonais sont fascinés par les robots androïdes, et leur science dans ce domaine est certainement la plus avancée au Monde. Depuis 15 ans, le professeur Hiroshi Kobayashi, de l’Université de Tokyo, et à son équipe, développent un robot très sophistiqué nommé Saya. Un modèle du robot Saya professeur vient donc de sortir, et a été expérimenté dans une école primaire de Tokyo. Capable de parler plusieurs langues, elle peut grâce à ses 18 moteurs faciaux exprimer 6 “émotions” : la surprise, la crainte, la colère, la joie, la tristesse, le dégoût.

BO MEN : Épreuve Informatique et sciences du numérique NOR : MENE1123583Nnote de service n° 2011-140 du 3-10-2011MEN - DGESCO A2-1 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie ; au directeur du service interacadémique des examens et concours d'Ile-de-France ; aux chefs d'établissement ; aux professeures et professeurs Pour le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer » Rhenovia dépose deux brevets pour son timbre transdermique électronique MyPharma Editions Publié le Mercredi 28 novembre 2012 Rhenovia Pharma, une société biotechnologique basée à Mulhouse et spécialisée dans la biosimulation appliquée à la recherche de nouveaux médicaments pour le traitement de maladies neurodégénératives, neurologiques et psychiatriques, a annoncé le dépôt de deux brevets pour son produit RHEpatch (TM), un timbre transdermique intelligent pour les personnes atteintes de maladies chroniques. RHEpatch est un timbre transdermique conçu initialement pour faciliter la prise de médicaments pour les patients atteints de maladies du système nerveux, et qui pourra être généralisé à un très grand nombre de maladies.

BO MEN : Programme Informatique et sciences du numérique de la série scientifique Article 1 - Le programme de l'enseignement de spécialité d'informatique et sciences du numérique en classe terminale de la série scientifique est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2012-2013. Article 3 - Le directeur général de l'enseignement scolaire est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 12 juillet 2011 Pour le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative et par délégation, Le directeur général de l'enseignement scolaire, Jean-Michel Blanquer AnnexeProgramme de l'enseignement de spécialité d'informatique et sciences du numériqueClasse terminale de la série S1 - PréambuleLes sciences informatiques, et plus généralement les sciences du numérique, ont aujourd'hui envahi nos vies professionnelles et personnelles.

Pas besoin de savoir programmer pour comprendre les fondements de l'informatique ou utiliser les logiciels Est-il besoin de savoir programmer pour comprendre les fondements de l'informatique ou utiliser les logiciels ? François Élie, Bastien Guerry , Dominique Lacroix, Philippe Lucaud, Charlie Nestel, Cécile Picard-Limpens, Thierry Viéville Ce texte collectif fait la synthèse d'échanges sur la liste de diffusion du groupe ITIC de l'association Enseignement Public et Informatique (EPI : www.epi.asso.fr), produits à la suite du partage des références : « Why everyone should learn programming » (2010), Daniel Shiffman & Mark Webster [1], et « Comment développer la culture en informatique : en l'enseignant dès le lycée » (2010), Antoine Petit [2].

Dennis Ritchie est mort Dennis Ritchie est un nom vaguement familier à tous les étudiants en informatique, même s'ils ne seront pas tous capables de le relier immédiatement à une source ; quant au grand public, il n'en a quasiment jamais entendu parler. Inventeur du langage C et co-fondateur d'Unix, l'informatique moderne lui doit pourtant beaucoup. Si les informaticiens des années 80, Gates, Jobs, Wozniak et consorts, sont devenus des superstars, il n'est pas faux de dire qu'ils ont grandi sur les épaules des défricheurs des années 60. Parmi ceux-ci, le duo Ritchie-Thompson des laboratoires Bell a sans le savoir mis en place deux jalons de l'informatique moderne. Le premier est le langage de programmation C, qui est toujours enseigné dans toutes les écoles d'informatique et dont on retrouve la syntaxe dans C++, Objective-C, Java, PHP et nombre d'autres langages.

Impossible Depuis un peu moins de cent ans, les mathématiciens ont dû s’y faire ; entre le vrai et le faux, le possible et l’impossible, il y a des nuances. Ils en ont mis du temps ! Chacun sait bien que dans la vie de tous les jours, il n’est pas toujours facile de distinguer le vrai du faux et que parfois, c’est tout simplement impossible. Amazon : du machine learning dans le e-commerce Dans quelle mesure les technologies d’apprentissage automatique (machine learning)*, exploitées notamment par les systèmes de guidage GPS ou les « assistants personnels » comme Siri et Cortana, peuvent-elles améliorer l’expérience des internautes sur les sites e-commerce ? C’est la problématique abordée par Amazon dans le cadre d’une refonte de son système d’affichage des avis de consommateurs. Les premières modifications ont été appliquées la semaine passée aux États-Unis, sur certaines pages de produits. Elles se traduisent, selon le groupe américain, par l’affichage d’évaluations « plus pertinentes » pour aiguiller les acheteurs. Ce nouveau dispositif est fondé sur plusieurs critères, dont la date de publication des avis (les plus récents sont favorisés), l’identité de leur rédacteur (vérification de la preuve de consommation) et le nombre d’internautes ayant trouvé l’information utile.

Machine learning : les machines apprennent à voir ! Apprendre à apprendre, tel est schématiquement le champ de ce que l’on appelle l’apprentissage automatique (machine learning). Des gros progrès vont ainsi permettre aux ordinateurs de sortir de leur cécité. L’apprentissage automatique est l’un des champs d’étude de l’intelligence artificielle, est la discipline scientifique concernée par le développement, l’analyse et l’implémentation de méthodes automatisables qui permettent à une machine (au sens large) d’évoluer grâce à un processus d’apprentissage, et ainsi de remplir des tâches qu’il est difficile ou impossible de remplir par des moyens algorithmiques plus classiques (source Wikipedia).

Le « deep learning », une révolution dans l'intelligence artificielle Cette technologie d'apprentissage, basée sur des réseaux de neurones artificiels, a complètement bouleversé le domaine de l'intelligence artificielle en moins de cinq ans. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual « Je n'ai jamais vu une révolution aussi rapide.

Related: